Petit rappel : Le forum ne suit pas la série.
Tout ce qui se passe au-delà de la saison 1 est à jeter aux oubliettes, merci

Partagez | 
 

 Never Say Never # Cale

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

Invitéavatar

Invité




MessageSujet: Never Say Never # Cale   Lun 6 Oct - 10:34






formulaire d'intro


Type du sujet : [] Flash-Back [x] Présent
Date du rp : 3 Octobre 2014
Météo (approximative) : Ciel pluvieux, température de plus en plus froide.
Matin, après-midi, soir : Soir L'heure du bain !
Statut du sujet : [] libre [x] privé
Statut du rp : [x] en cours [] terminé



Revenir en haut Aller en bas

Invitéavatar

Invité




MessageSujet: Re: Never Say Never # Cale   Lun 6 Oct - 10:55



Cette ville n'était pas vraiment accueillante. Il faisait froid. Très froid. Il pleuvait presque tout le temps. Les habitants semblaient craindre le moindre regard de travers comme la peste. Felix n'avait pas eu d'autres choix que de se cacher dans la forêt. Il dormait à même le sol, parfois contre des arbres assez larges, et se réveillait parfois avec un animal sauvage près de lui. La dernière fois, c'était un lapin, qui l'avait sûrement observé durant des heures avant de fuir. Au pays imaginaire, rien de tout ceci ne serait arrivé. Peter avait fait construire des cabanes dans les arbres et surtout, les températures dans la jungle étaient agréables. Il ne pleuvait presque jamais, là-bas. Felix soupira en observant sa cape pleine de boue. La pluie s'invitait encore, en amenant du froid. Pourtant, le garçon ne craignait pas vraiment les basses températures, depuis quelques temps. Il avait juste observé la fumée qui sortait de sa bouche ou qui s'évaporait du sol au contact de la pluie. Le plus dérangeant, dans ces conditions, était le fait que Felix soit toujours trempé des pieds à la tête sans pouvoir s'abriter. Les nuits de sommeil étaient de plus en plus courtes. C'était un enfer. Pourtant, on lui avait déjà proposé un toit. Une fois. Devait-il reconsidérer l'offre ? À croire que tout ceci était l'oeuvre de la nature pour le chasser.

Après avoir râlé tout seul pendant deux minutes contre sa décision, Felix était en route vers les habitations qui se trouvaient en retrait de la ville. Il ne savait pas exactement où vivait la personne qui avait proposé de l'héberger et fut forcer de demander des renseignements aux passants. La moitié fuyait, pensant qu'il allait leur faire du mal. C'était bien connu, Felix était un dangereux psychopathe qui n'avait qu'un passe-temps : tuer les habitants de Storybrooke. Heureusement, une personne trop aimable pour voir le mauvais coté des gens prit le temps de renseigner Felix comme il se devait. La maison n'était finalement plus très loin de là où il se trouvait. Il remercia à peine la dame qui l'avait guidé et s'arrêta devant la porte, hésitant. « J'ai l'air d'un parfait imbécile. » Après un nouveau soupir, Felix donna trois coups contre la porte. Avec son bâton. Il n'allait quand même pas le laisser dehors.

Revenir en haut Aller en bas

Invitéavatar

Invité




MessageSujet: Re: Never Say Never # Cale   Jeu 9 Oct - 15:02


Cale était occupé à assaisonner la soupe du soir, tout en discutant avec le feu de sujets philosophiques, qui dépassait le commun des mortels. Quoiqu’il en soit, le sorcier était parfaitement concentré avec son échange, tout en gardant un œil sur la soupe de potirons, dont le fumet se rependait dans toute la maisonnée, laissant deviner aux autres occupants qu’il serait bientôt l’heure de manger. Cale n’était pas du genre à imposer des règles dans sa demeure, chacun faisait comme il lui plaisait, mais il avait remarqué qu’une certaine dynamique c’était mise en place, comme notamment celui de manger ensemble, ce qui ne déplaisait pas au sorcier, qui profitait d’une agréable compagnie. Discuter avec des objets animés était toujours enrichissant, mais ça ne lui interdisait pas de fermer les yeux sur une présence plus anthropoïde. Il était donc tellement concentré dans son échange avec le feu ouvert qu’il n’entendit que d’une oreille les coups sur la porte d’entrée, qu’il ne releva pas, plongé dans son dosage de sel. Ce fut donc la porte qui l’appela, de la manière la plus délicate, avec sa grosse voix et son ennui habituel. « Cale, bouge ton cul. » Eh oui, animé, mais pas toujours polis. Soit, le sorcier s’y était habitué. Il enleva son tablier, se dirigeant tranquillement vers l’entrée, avant que la porte ne s’affole, frémissant de son bois de chêne. « Attends ! Attends ! Ouvre pas. On dirait un SDF. Houla, il fait peur. » Cale haussa un sourcil, tandis qu’il regarda par le judas, reconnaissant une figure trempée, familière. Un grand sourire se dessina sur ses lèvres, tandis que la porte rechignait à s’ouvrir, ne voulant pas laisser un énergumène de la sorte pénétrer dans la demeure. « Allez, fais pas ton timide, c’est un ami. » La porte le regarda, de ses yeux sculptés dans le bois, la mine sceptique. « Tu as de ces amis… »

Quelques mots plus tard, Cale arrivait enfin à ouvrir la porte, regardant la loque trempée qui attendait. Il lui offrit un grand sourire, se décalant du chemin, permettant à Felix de rentrer. « Ah, je suis content que tu n’aies pas oublié mon offre. Mais rentre, rentre ! » Il referma la porte, empêchant le froid de rentrer, constatant l’état des vêtements de l’ancien garçon perdu, qui s’était vu doté de quelques pouvoirs de glace, d’une manière inconnue. C’était souvent ça, avec la magie, qui n’en faisait qu’à sa tête et se privait bien de gérer les conséquences de ses caprices. Enfin, une nouvelle personne dotée de pouvoirs magiques ne ferait pas de mal à cette maison. « Tu dois avoir froid. » Il constata ses paroles, avant de pincer les lèvres. « Ou pas. Je sais pas. Tu peux avoir froid ? » Il le regarda, curieux, avant d’agiter ses mains. Ce n’était pas le plus important pour le moment. « Viens, on va te trouver des vêtements secs. Et tu prendras une bonne douche, avant de manger. » Autant dire que Calcifer ne laissait pas le choix à l’hôte, tandis qu’il l’attrapait par le poignet et le trainait à l’étage supérieur. Felix ne s’en était surement pas rendu compte, car il ne devait pas y avoir beaucoup de miroirs dans la forêt, mais ses cheveux étaient dans un état déplorable, sans compter les traces de terre – ou de boue- qui augmentait son air patibulaire. Il ne voulait tout de même pas que Felix effraie toute la maisonnée.
Revenir en haut Aller en bas

Invitéavatar

Invité




MessageSujet: Re: Never Say Never # Cale   Jeu 16 Oct - 10:30



Felix fixait la porte, indécis. Et s'il faisait demi-tour et partait ? Il tourna les talons, fit deux pas en avant et remarqua que la pluie avait doublé en intensité. Quelle poisse. Felix pivota et retourna à sa place initiale en attendant impatiemment l'arrivée de son hôte. Si Peter le voyait. D'ailleurs, où était-il ? Felix n'avait pas eu de nouvelles depuis un bon moment maintenant. « Ah, je suis content que tu n’aies pas oublié mon offre. Mais rentre, rentre ! » Le blond n'avait même pas entendu la porte s'ouvrir. Il planta son regard sombre sur la silhouette devant lui avant de lancer un regard sur la pièce où on l'invitait à entrer. Hésitant, encore une fois, Felix mit un petit moment à se décider à entrer. Ruisselant d'eau, il se tenait sur le pas de la porte, pour ne pas inonder la maison. « Tu dois avoir froid.» Encore peu habitué à ne plus ressentir le froid, Felix fronça les sourcils avant de baisser les yeux sur ses vêtements trempées. Non, il n'avait pas froid. Il était juste gêné de la sensation des vêtements mouillés qui collaient à sa peau. « Ou pas. Je sais pas. Tu peux avoir froid ?» Felix ne dit pas un mot. Il secoua lentement sa tête de droite à gauche, comme un pantin prêt à suivre des ordres, car incapable d'agir seul. En réalité, le garçon était encore étonné d'avoir accepté l'offre de Cale, qu'il ne connaissait pas vraiment. Mais il avait été le seul à lui proposer un hébergement. Les autres perdus avaient trouvé une famille, Pan était quelque part dans la nature, les Darling étaient en famille, sûrement... Felix, lui, était seul. Il ne pouvait pas s'imposer chez quelqu'un. Pas même chez Lane.

« Viens, on va te trouver des vêtements secs. Et tu prendras une bonne douche, avant de manger. » À peine Cale eut-il terminé de parler qu'il attrapa le poignet du blond sans lui donner le temps de comprendre ce qu'il lui arrivait. Felix fut donc forcé, malgré lui, de suivre son hôte. « Tu vis seul. Ici ? » Autant commencer à parler, sinon, la conversation serait vraiment pauvre. Le blond n'était pas vraiment habitué à vivre loin d'un chef, à être pris en charge par quelqu'un d'autre que lui-même. Il était comme un petit chiot qui découvre la vie dans un foyer remplis de nouveaux maîtres. « Et quelle genre de vêtement vas-tu me donner ? » Felix posa les yeux sur ceux de Cale. Ce n'était franchement pas le genre d'habits qu'il portait tous les jours, bien que ce ne soit pas totalement différent.



Revenir en haut Aller en bas

Invitéavatar

Invité




MessageSujet: Re: Never Say Never # Cale   Sam 18 Oct - 18:56


Cale était tellement heureux que Felix ait accepté son invitation à rester chez lui que, avec son enthousiasme, il ne se souciait pas vraiment d’aller trop vite au goût du créateur de neige. Surtout que le pauvre était trempé, et que cela tombait sous le sens, du mangeur d’étoile, de sécher au plus vite son nouveau résident. Ainsi, ils montèrent rapidement les marches des escaliers. « Tu vis seul. Ici ? » Cale manqua de glisser en entendant le son de la voix de Felix, une nouvelle fois. Il fallait dire que quand les deux magiciens s’étaient croisés dans les bois, le garçon à la capuche n’avait pas été des plus bavard, ni des plus cocasse. Mais le fait qu’il s’intéresse à son futur chez lui, faisait extrêmement plaisir à Calcifer, qui prenait ceci comme une preuve de l’intérêt de Felix, et une tentative d’ouverture – oui, il lisait dernièrement des revues sur la psychologie, et alors ? Ils entrèrent dans la salle de bain, déjà chauffée, et Calcifer lâcha enfin Felix, pour aller faire couler l’eau du bain. « Non, je vis avec une autre fille, Léa. » Il vérifia la température avec sa main, avant de hocher la tête. Il ne voulait pas mettre l’eau trop chaude. Si Felix était comme Elsa, il ne serait pas trop appréciatif du chaud. « C’est aussi une sorcière, qui apprend à se servir de ses pouvoirs. Elle est gentille comme tout, donc tu n’auras pas à avoir peur d’elle. Tu la verras surement à table. »

Calcifer se rendit vers une des grandes armoires de la pièce, en sortant une serviette de bain, douce et large, qu’il déposa sur le bord de l’évier. « Et quel genre de vêtement vas-tu me donner ? » Il affronta le regard de Felix, lisant une certaine réticence. Le noiraud regarda ses propres vêtements, se demandant ce qu’il pouvait y avoir de mauvais là-dedans. « Un peu près comme les miens. Je n’ai rien d’autre pour toi. » Il pencha la tête sur le côté, un sourire espiègle se posant sur ses lèvres. « A moins que tu ne préfères les vêtements de Léa ? » Il échappa un petit rire, tout en passant une main dans ses cheveux. « Je plaisante. Mais en attendant, puisqu’il n’y a rien d’autre, je te passerais un training. Tu vas voir, tu vas adorer. » Il prit le chemin vers la porte, s’arrêtant de justesse. « Oh, et sois pas surpris, le savon aime faire la causette. Je vais te chercher ça. » Cale sortit donc à toute vitesse, passant trente secondes chez Léa pour la prévenir de l’arrivée du nouveau résident, qui ne cacha pas sa joie d’avoir un nouveau colocataire. Puis le magicien fila dans sa chambre, pour prendre quelques vêtements qu’il jugeait potable, avant de revenir dans la salle de bain, en sifflotant, presque.

Pendant ce temps-là, le savon s’était éveillé au son de la porte qui claqua et la petite boule rose ouvrit ses yeux, détaillant la nouvelle silhouette qui se tenait à l’extérieur du bain. Sa petite voix aigüe se leva dans le silence de la pièce. « Eh bien mon pauvre, c’est qu’on va avoir du travail avec toi. » Il sautilla sur lui-même, glissant jusqu’au bord de la baignoire. « Ne reste pas comme ça, enlève ces vêtements humides. Et ne fais pas ton timide, j’en ai vu d’autres ~ » Il était évident que le savon prenait un certain plaisir de faire la rencontre d’une nouvelle bouille.
Revenir en haut Aller en bas

Invitéavatar

Invité




MessageSujet: Re: Never Say Never # Cale   Sam 25 Oct - 14:33



De plus en plus curieux par l'avancée des événements, Felix porta son regard absolument partout, dans les moindres détails, dans les moindres faits et gestes de Cale et surtout, il tendait bien l'oreille aux paroles de son hôte, pour ne rien laisser échapper à son attention. Aussi, lorsque Cale commençait à remplir une baignoire, Felix fronça des sourcils. C'était... pour lui ? Il n'allait quand même pas se faire savonner par cet inconnu ? Felix n'était pas sûr d'apprécier ce genre d'aide et espérait finir seul, dans cette salle de bain. « Non, je vis avec une autre fille, Léa. » Une fille ? Le garçon perdu n'était pas habitué aux filles, bien qu'il était très lié à l'une d'elles. Il s’habituerait, comme pour tout. « C’est aussi une sorcière, qui apprend à se servir de ses pouvoirs. Elle est gentille comme tout, donc tu n’auras pas à avoir peur d’elle. Tu la verras surement à table.» Une sorcière, maintenant. Felix allait de surprises en surprises. Heureusement que Cale avait précisé qu'elle était gentille. Même si le garçon perdu ne craignait pas les sorciers. Ce qu'il craignait, c'était de devoir porter le genre de vêtements que portait Cale et d'être, de ce fait, ridicule. Il fallait bien évoluer, non ? Et puis, tant qu'on ne se débarrassait pas de sa panoplie du Neverland, Felix pouvait bien se vêtir autrement.

Il avait donc demandé, par curiosité, ce qu'il allait porter. La réponse ne se fit pas attendre. « Un peu près comme les miens. Je n’ai rien d’autre pour toi. A moins que tu ne préfères les vêtements de Léa ?» Felix dévisagea Cale, qui riait de sa taquinerie. Le gardien du fun, ironiquement, ne trouvait pas ça drôle et ne se dérida pas une seule seconde. e plaisante. « Mais en attendant, puisqu’il n’y a rien d’autre, je te passerais un training. Tu vas voir, tu vas adorer.» Un trai... quoi ? Felix fronça les sourcils, de plus en plus déconcerté. Pourvu que ce ne soit pas une sorte de robe pour homme. « Oh, et sois pas surpris, le savon aime faire la causette. Je vais te chercher ça » Le savon ? Felix porta son regard sur le principal intéressé. Ce savon n'était même pas capable de parler. C'était absolument ridicule. Felix poussa un soupir puis porta son attention sur tout ce qui se trouvait dans la salle de bain. « Eh bien mon pauvre, c’est qu’on va avoir du travail avec toi » Felix se tourna vivement, surpris. « Quoi !? » Il n'y avait personne dans la pièce. Ou alors...

Les yeux du grand blond se posèrent sur le savon, qui avait changé de place et qui le fixait. « Ne reste pas comme ça, enlève ces vêtements humides. Et ne fais pas ton timide, j’en ai vu d’autres » Felix se recula, comme s'il se trouvait face à un lion féroce. « Il est hors de question que je me déshabille devant un savon vivant ! » Déjà qu'il ne se déshabillait pas devant les garçons perdus à l'époque du Neverland, alors un savon ! « CAAALE ! »



Revenir en haut Aller en bas

Invitéavatar

Invité




MessageSujet: Re: Never Say Never # Cale   Mar 28 Oct - 13:41


Cale entendait, au fond du couloir, dans la salle de bas, la petite voix aigüe du savon, qui, à n’en pas douter, devait se faire un plaisir de rencontrer une nouvelle tête. Quand celui-ci avait fait la connaissance de Léa, le mangeur d’étoile en avait entendu parler pendant trois jours, de la part du savon, tellement heureux de pouvoir faire la conversation avec quelqu’un d’autre que son créateur. C’était ça, donner leur en semblant de personnalité et de liberté, et ils en demandaient plus. Alors, il ne pouvait pas imaginer ce qu’un Felix trempé et sale représentait pour le petit savon, qui se ferait un plaisir de frotter le garçon perdu dans ses recoins les plus négligés. « CAAALE ! » Il sursauta presque à l’appel de son nom et fini de prendre les vêtements dont il avait besoin, avant de se rendre jusque dans la salle de bain, avec un pas pressé, il devait l’admettre. D’un autre côté, que quelqu’un l’appel de manière aussi désespérée n’était pas un bon signe, si ? Il ouvrit donc en gros la porte, rencontrant un Felix inquiet, face à un savon qui sautillait sur le rebord de la baignoire, maugréant un « Fais pas ton prude, je mords pas ! » Puis, en remarquant que son maitre était venu, il se plaignit. « Il ne veut pas se déshabiller. Je fais comment moi ? »

Cale échappa un soupir, soulager qu’il n’y ait pas de problème plus grave. Il déposa les vêtements propres et, surtout, secs, sur le bord du lavabo, se tournant vers le blond détrempé. « Je t’avais prévenu, pour le savon, non ? » Il lui offrit un sourire taquin, avant de se rapprocher de la baignoire, observant qu’elle était déjà bien remplie. Tout en fermant le robinet, il se tourna vers le savon rose, qui boudait légèrement. « Ne t’inquiètes pas, il va venir. N’est-ce pas, Felix ? » Demanda-t-il, tout en se tournant vers son nouveau locataire. « Il est surprenant aux premiers abords, mais crois-moi, il ne ferait pas de mal à une mouche. » Bon, ce n’était pas le genre d’argument qui aiderait. Mais pour Cale, puisque c’était la chose la plus naturelle du monde, de discuter avec son savon. Et la notion de pudeur n’avait pas sa place ici. C’était une salle de bain. Quoique, allez-y pour expliquer ça au garçon de givre.

Cale se posa sur le bord de la baignoire, se frottant le menton tout en réfléchissant au meilleur argument pour convaincre Felix d’enlever ses vêtements. « Tu sais, il va bien falloir que tu profites de ce bon bain. Si t’es pudique, on peut demander au savon de ne pas regarder. Du moment qu’il peut bavarder, ça lui va. » Le savon sautilla sur place, offusquée. « Ah non je veux vo- » Cale le coupa, devinant la demande du savon. « Ca te va, oui. » La boule rose marmonna, mais finalement hocha son petit corps glissant, marquant qu’il acceptait. « Voilà. Le savon a donné sa parole. Donc je vais sortir… à moins que tu ne veuilles que je reste ? » Cale offrit son sourire espiègle à Felix, se levant déjà pour partir.
Revenir en haut Aller en bas

Invitéavatar

Invité




MessageSujet: Re: Never Say Never # Cale   Jeu 6 Nov - 10:28



Non seulement il ne voulait pas finir nu devant cette... chose, mais en plus, il ne souhaitait pas imaginer comment il se laverait correctement avec ce savon vivant. Felix n'avait eu d'autre choix que d'appeler Cale, très fort, dans un cri de désespoir et de peur absolue. Et oui, le garçon perdu le plus sadique, second de Pan, était en train de flipper à cause d'un bloc de savon. Seulement, Felix en était sûr, même le ténébreux lui-même ne serait pas à l'aise en face de ce truc. En espérant que la nourriture ne soit pas doté de parole, elle aussi. « Fais pas ton prude, je mords pas ! » Encore heureux ! Felix grimaça en imaginant la scène. Il n'avait même pas remarqué la réapparition de Cale dans la salle de bain. « Il ne veut pas se déshabiller. Je fais comment moi ? » Le blond se tourna, le visage toujours déformé par la terreur. Hors de question qu'il se déshabille face à quelque chose qui pouvait le voir et parler ! « Je t’avais prévenu, pour le savon, non ?» Felix se redressa ses épaules, l'air un peu plus serein maintenant que son hôte était là pour gérer la situation. « Je pensais que c'était une plaisanterie. »

« Ne t’inquiètes pas, il va venir. N’est-ce pas, Felix ? » Le principal intéressé fronça les sourcils. « Il est surprenant aux premiers abords, mais crois-moi, il ne ferait pas de mal à une mouche. » Peut-être pas à une mouche, mais à un humain qui le craignait ? Felix n'était toujours pas convaincu par les propos de Cale et resta en retrait, la mine mi-boudeuse, mi-inquiète. « Tu sais, il va bien falloir que tu profites de ce bon bain. Si t’es pudique, on peut demander au savon de ne pas regarder. Du moment qu’il peut bavarder, ça lui va. » Felix planta son regard dans celui du savon, qui s'apprêtait à répliquer, mais Cale le coupa rapidement. Pas si bête, le grand blond était de moins en moins ravi de devoir prendre son bain. « Voilà. Le savon a donné sa parole. Donc je vais sortir… à moins que tu ne veuilles que je reste ? » Felix, la mine toujours renfrognée, secoua la tête de droite à gauche, attendant donc que son hôte quitte la pièce. « Qu'est-ce qu'il m'a pris d'accepter de venir ici. » Dans un soupir, le gardien du fun se libéra de sa cape, qu'il laissa traîner sur le sol, sans se soucier des marques de boues et d'eau qu'elle allait laisser.

Une fois entièrement déshabillé - enfin ! - Felix prit soin de cacher ce qu'il ne voulait pas montrer et se glissa dans le bain, aussi recroquevillé que possible. Il fixait le savon sans savoir réellement quoi faire. Allait-il se frotter contre sa peau ? C'était assez dérangeant comme idée. Felix allait sûrement vivre un mauvais quart d'heure. Il n'était pas habitué aux savons vivants et n'était pas sûr de l'être un jour. Ainsi, il restait tout figé dans son bain, comme un petit garçon boudeur après une lutte acharnée avec ses parents, et il avait hâte que tout soit fini pour se sécher et mettre ses vêtements propres, ce qu'il fit, après quelques minutes interminables...

Revenir en haut Aller en bas

Invitéavatar

Invité




MessageSujet: Re: Never Say Never # Cale   Mar 9 Déc - 11:27


Le savon, même s’il n’appréciait pas la parole qu’il venait de donner, se détourna du bain, pour regarder un point du mur. Son petit corps rose bougeait de temps en autre, mais jamais il ne regarda Felix, quand celui-ci rentra dans le bain. Même si l’envie était bien présente. Il ne savait jamais. Le sale blond pouvait l’envoyer voler à travers la pièce. Et ce n’était pas vraiment ce qu’il préférait, le savon. Alors, il laissa le silence s’installer, jusqu’à ce qu’il s’ennuie de celui-ci. Alors, il commença pousser la chansonnette, faisant office de radio de fortune. Cale, de son côté, descendit au rez-de-chaussée, pour s’assurer que sa soupe n’avait pas cramé dans le fond de sa casserole, constatant que Léa avait déjà mis la table, prévoyant des couverts pour trois. Il remercia la jeune sorcière, et discuta un peu avec elle, levant la tête vers l’étage, quand il reconnut un air familier. Le savon, surement. Il expliqua, avec un léger sourire, la rencontre entre Felix et le produit d’hygiène corporelle, ne pouvait retenir son amusement de la situation. Léa aussi, avait été quelque peu récalcitrante la première fois. Mais le savon ne pouvait qu’être apprécié, à la longue.

Une quinzaine de minutes plus tard, Cale remontait les escaliers, pour s’assurer que Felix n’avait pas succombé à une crise cardiaque. Il s’annonça à la porte avant d’entrer. Propre, le manipulateur de glace perdait ses airs de garçon sauvage – ou de créature de la forêt humanoïde. « Eh bien. Te voilà présentable. Le savon a tenu sa parole ? » Il ne put s’empêcher de sourire, quand le principal intéressé s’offensa des propos que son créateur lui tenait. « Bien entendu ! Je suis un gentleman. » Et surtout, le savon ne doutait pas qu’il finirait par avoir l’autorisation de voir Felix, nu, un jour. Voyeur ? il fallait bien ça, quand les seules interactions que le savon pouvait avoir, était quand les occupants de la maison prenaient leur douche. Cale ramassa les vêtements dégoulinants de Felix, se tournant vers ce dernier. « Je vais mettre ça à nettoyer tout de suite, comme ça, ils seront propres pour demain. Ca te va ? » Il ne doutait pas que Felix serait plus à l’aise avec ses propres vêtements. Cale pouvait lui prêter quelques tenues, mais si le style ne plaisait pas au garçon perdu, cela ne serait pas vraiment agréable, n’est-ce pas ?

Une fois qu’il eut l’autorisation, il se mit vers le chemin de la buanderie, se tournant vers Felix une dernière fois. « Tu peux nous retrouver dans la cuisine, elle est à gauche, aux pieds des escaliers. Léa est déjà là. Donc sois gentil, d’accord ? » Lui affichant son sourire bon enfant, finalement, Cale alla s’occuper de la lessive, en parfait homme au foyer qu’il était devenu dans cette ville.
Revenir en haut Aller en bas

Invitéavatar

Invité




MessageSujet: Re: Never Say Never # Cale   Mer 31 Déc - 11:21




Felix n'aurait jamais pensé prendre un bain avec un savon chantant. Et il imaginait mal son chef dans la même position que lui. Quoique, ce pourrait être amusant. Felix aurait presque sourit à cette pensée, mais il n'était pas d'aussi bonne humeur. Il n'avait qu'une envie : sortir de cette salle de bain. Heureusement, Cale était de retour. « Eh bien. Te voilà présentable. » Felix s'observa brièvement dans le miroir. En effet, il était... différent. Et ce n'était pas plus mal. « Le savon a tenu sa parole ?» Avant que Felix ne puisse répondre, le savon donna sa réponse, tout fier. « Je vais mettre ça à nettoyer tout de suite, comme ça, ils seront propres pour demain. Ca te va ?» Le grand blond hocha la tête. Il n'allait pas garder ses vêtements trempés et sales dans un coin. Felix était peut-être un enfant perdu, mais pas un dégoûtant. Il aimait être propre, quand l'occasion se présentait.

Suivant sagement Cale, pour ne pas se perdre dans cette étrange maison, Felix observa attentivement les objets devant lesquels il passait, pour voir si l'un d'eux était comme le savon. Animé et doté de parole. « Tu peux nous retrouver dans la cuisine, elle est à gauche, aux pieds des escaliers. Léa est déjà là. Donc sois gentil, d’accord ?» Oh. Donc, il ne devait pas le suivre ? Felix s'arrêta net. Où était donc la cuisine ? Il finirait bien par trouver. La première étape, logique, était de descendre les escaliers. Une fois en bas, le garçon s'attarda sur la décoration, sur le feu de cheminé. Il approcha de celui-ci et fut surpris de ne pas ressentir grand chose. Sûrement à cause de sa nouvelle condition. Felix se rendit compte qu'il avait oublié son bâton dans la salle de bain et retourna le chercher avec hâte, sans se préoccuper du savon.

De retour au rez-de-chaussé, Felix trébucha sur la dernière marche et tomba sur le ventre. Le bâton, qui se trouvait dans sa main, toucha le sol et répandit quelques fibres de glace, avant de former une petite patinoire sur une bonne partie de la pièce. Monsieur catastrophe était de sortie. Depuis qu'il était détenteur de ce don, Felix avait du mal à se contrôler. Tout ce qu'il touchait avec le bâton de bois se changeait en glace. En se redressant, il frôla malencontreusement un objet, puis un autre, et changea la moitié du salon en musée de sculptures gelées. Il quitta donc rapidement la pièce, se dirigea vers la cuisine et soupira un bon coup, anxieux. Il n'avait même pas remarqué si la fameuse Léa était ici ou non.



Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Never Say Never # Cale   


Revenir en haut Aller en bas
 

Never Say Never # Cale

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MAGIC IS COMING ™ :: HORS-JEU :: ARCHIVES :: ARCHIVES VERSION N°01 :: SUJETS RP-