Petit rappel : Le forum ne suit pas la série.
Tout ce qui se passe au-delà de la saison 1 est à jeter aux oubliettes, merci

Partagez | 
 

 Ma petite souris, comment va tu ? {Elias}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

Invitéavatar

Invité




MessageSujet: Ma petite souris, comment va tu ? {Elias}   Mar 21 Oct - 13:52






formulaire d'intro


Type du sujet : [] Flash-Back [x] Présent
Date du rp : 14 octobre, le lendemain de l'apparition de Jumanji
Souhaites-tu que l'intrigue Jumanji vienne pimenter ton rp : [x] oui [] non
Météo (approximative) : Plutôt beau temps même si on ne peux pas le dire avec les effets de Jumanji
Matin, après-midi, soir : Fin de matinée
Statut du sujet : [] libre [x] privé
Statut du rp : [x] en cours [] terminé



Revenir en haut Aller en bas

Invitéavatar

Invité




MessageSujet: Re: Ma petite souris, comment va tu ? {Elias}   Mar 21 Oct - 14:04


Depuis que ce jeu étrange avait été ouvert par un habitant de Storybrooke dont je ne connaissais d'ailleurs toujours pas l'identité, il commençait à se produire des trucs de plus en plus bizarre en ville et ma magie ne pouvait rien régler cette fois, elle pouvait uniquement me protéger. La veille, j'avais pu remarqué que des chauves souris africaines volaient au dessus de Storybrooke et je me rendis vite compte que les choses commençaient réellement à tourner au calvaire. Il fallait vraiment trouvé qui possédait le jeu et surtout comment stopper tout ça. Aussi après avoir pris mon petit déjeuner, je préféra passer la matinée chez moi afin de ne pas être dérangée par ses... Ses bestioles et pour que je puisse trouver un moyen de nous débarrasser de ces parasites. Je monta donc m'habiller et enfila une robe couleur bleue longue aux genoux et chaussa une paire de chaussures à talons noir de dix bons centimètres.

Je redescendit les marches et me rendit dans le salon avant de faire apparaître tous les livres qui se trouvaient dans mon caveau. Je n'avais aucunement envie de sortir de chez moi aujourd'hui et j'allais donc utiliser la magie pour m'aider. Une fois que tous mes livres furent devant moi, je me mis au boulot pour trouver des réponses à mes questions, afin de savoir qu'est-ce-que Jumanji et qui l'a fabriqué afin de savoir comment s'en débarrasser. Une bonne heure passa et je pataugeais dans la semoule, je ne trouvais rien sur ce foutu jeu comme si, il n'était pas référé dans n'importe quel livre.

Je referma le livre à la couverture crème et le jeta sur le sofa à côté de moi avant de me frotter les yeux et de soupirer de découragement, si je ne trouvais rien, Storybrooke risquait de ne jamais être débarrasser de tous les effets du jeu. Je me leva et me dirigea vers le bar avant d'en sortir un verre et une bouteille de vin avant de m'en servir, histoire de faire disparaître ce stress qui commençait à se faire sentir. Alors que je m'apprêtais à remettre le nez dans mes bouquins, la sonnette de la porte du Manoir retentit, je déposa mon verre sur la petite table et me dirigea vers la porte d'entrée avant de l'ouvrir et de faire face à Elias, un homme qui était devenu mon ami au levé de la malédiction, la seule personne qui me comprenait vraiment.

« Bonjour Elias. Entre, je t'en prie. »

Je lui souris et me poussa légèrement pour lui libérer le passage avant de refermer la porte derrière lui et de lui faire signe de me suivre dans le salon. On fis face à mon débarras de livres et je releva le regard vers lui avant de me saisir de tous mes bouquins et de les poser sur l'étagère du salon.

« Pardon pour le désordre, je fais des recherches sur ce jeu hum... Jumanji, je veux trouver un moyen de stopper tous ces effets qui gâche la vie des habitants de ma ville. »
Revenir en haut Aller en bas

Magic is Comingavatar


✘ Date d'inscription : 12/11/2012
✘ Messages : 617



MessageSujet: Re: Ma petite souris, comment va tu ? {Elias}   Mer 22 Oct - 11:21






Intervention du maître du jeu





REGINA MILLS A DEMANDÉ L'INTERVENTION DU MAÎTRE DU JEU

▬ La boîte du jeu Jumanji a mystérieusement été posée sur la table basse. Personne n'a vu qui est entré dans le manoir de Regina. Sur le plateau du jeu, deux pions sont positionnés sur des points de départs différents. L'un des pions porte le nom de Regina Mills alors que le suivant porte le nom d'Elias. Lorsque l'un de vous aura lancé les dés, le maître du jeu reviendra pour vous délivrer le message du Jumanji.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invitéavatar

Invité




MessageSujet: Re: Ma petite souris, comment va tu ? {Elias}   Mer 22 Oct - 14:09


Encore une page vierge. Les événements qui étaient venus chambouler la ville entière semblait énormément préoccuper nôtre écrivain en manque d'inspiration. Les idées étaient la, juste sous nez. Il aurait pût créer une intrigue idéale, l'intrigue parfaite avec de l'action, de l'horreur et de la terreur, beaucoup de suspense aussi mais rien. Ses idées germaient dans un coin de sa cervelle et eurent bien du mal à se mettre en place comme il avait l'habitude de le faire. Tout semblait sortir naturellement comme ci il n'eut pas besoin d'autant chercher le comment du pourquoi mais ce jeu, cette chose qui préoccuper les habitants de Storybrook , semblait être trop forte et trop mystérieuse pour que l'écrivain parvienne à rédiger un quelconque écrit le concernant. Elias n'avait pas idée de l'ampleur de sa curiosité, des conséquences de celle ci mais il n'en avait que faire tout ce qu'il voulait c'était savoir, en connaître d'avantage comme il avait l'habitude de le faire en questionnant les habitants de la ville. Les yeux plissés, tête penché, le torturé fixa cette page vierge durant un long moment, cigarette entre les lèvres, silencieux. Ses pauvres neurones s'étaient agités , remuaient mais rien ne sortait. De nouveau pris d'une colère noire il envoyait valser les pages au sol, en attrapant ce tube d'entre ses lèvres pour expulser dans l'atmosphère cette fumée blanche qui s'était évacuée comme son stress. Il fermait les yeux, finissant par croire qu'il ne finira jamais son fichu livre. Complètement dépité, l'homme était venu écraser plus de la moitié de sa dose de nicotine contre son cendrier, passant une main sur son front pour se le frotter vigoureusement, soupirant à nouveau d'ennui. Il s'était mit à réfléchir , longuement sur la personne qui pouvait le renseigner sur ce jeu, sur ce qui se tramer en ville et l'illumination lui vint soudainement.« Regina..»

Il soufflait ce prénom comme une éternelle libération, laissant apparaître un faible rictus sur ses lèvres charnues en se précipitant jusqu'à son porte manteau pour attraper une veste de costume noire et ses clés de domicile, prenant soin de fermer son appartement en chantier avant de filer hors de la ville et d'entreprendre quelques pas en direction du manoir de sa grandeur, de sa majestueuse , de sa sublimissime méchante reine. Entre deux pas, l'écrivain tourmenté levait la tête vers le ciel. Ciel qui auparavant fut éclairé par un somptueux soleil et qui à l'horizon laissait apparaître quelques furtifs nuages gris, le beau temps ne tarderait pas à déchanter tout comme cette légère brise qui s'était élevée dans l'air, envoyant valser les feuilles mortes des arbres sur le macadam, tout comme Elias l'avait fait avec ses propres feuilles vierges. L'automne annoncé l'hiver, l'automne, la saison des morts et des dépressifs, un peu comme lui en ce moment qui ne cessait de repenser à Rachelle et à tout ce qu'elle lui fesait subir, à cette souffrance qu'il endurait, à cet amour qu'il éprouvait et qui pourtant semblait le détruire de jour en jour, voir pire, d'heure en heure. Le brun téméraire finit par arriver sur le pavillon du Maire, venant frapper à deux coups sur la porte blanche en attendant que la belle brune se présente à lui pour lui ouvrir. Il n'avait pas attendu plus de dix secondes avant qu'elle n'était finalement arrivé, semblant tout aussi inquiète que ne l'était l'écrivain.« Bonjour Elias. Entre, je t'en prie. »

Elle se voulait être souriante, pauvre femme. Inconsciemment, l'homme lui rendit son sourire, faiblement à l'image des tourments de son interlocutrice, pénétrant d'une démarche lente dans la somptueuse demeure de la reine, plus précisément dans le salon semblant victime d'un véritable ouragan. Divers livres éparpillés un peu partout s'y trouvaient, des livres ouverts , arrêtés à une certaine page, d'autres encore fermés, et certains même aussi poussiéreux que des grimoires enchantés. Elias n'était pas fanatique des livres de sortilèges , il préférait apprendre la magie sur le terrain sans se soucier des conséquences de ses actes, pour lui , la seule et véritable magie s'apprenait par soi même, par nôtre volonté, nôtre force et nôtre courage , nôtre ambition également et non pas en lisant bêtement quelques phrases d'un vieux bouquin aussi ancien que ne pourrait l'être le propriétaire de celui ci, en l'occurrence ici, Regina. Le mage s'était penché pour attraper un livre entre ses mains, touchant délicatement la couverture en plissant les yeux.« Pardon pour le désordre, je fais des recherches sur ce jeu hum... Jumanji, je veux trouver un moyen de stopper tous ces effets qui gâche la vie des habitants de ma ville. »

« Les habitants de ta ville hein?» Il souriait lentement en reposant attentivement le livre la ou il était venu le prendre, tournant les talons pour faire face à la superbe reine et maire de la ville devant lui. « A croire que nous sommes destinés à être liés pour l'éternité.» Il marquait volontairement un temps d'arrêt dans sa phrase pour plonger ses iris dans celles de la dame à ses côtés, à cette odieuse reine dont il s'était prit d'affection. « Car tout comme toi, je veux savoir les effets de Jumanji sur nôtre manière d'agir, sur nôtre comportement et pourquoi pas même son histoire.» Elias était un grand passionné d'histoire pour s'être lancé dans la carrière d'écrivain il fallait l'être de toute manière. Intérieurement, il savait que Jumanji n'était pas qu'un vulgaire jeu de hasard influençant sur nôtre univers, il savait que derrière tout ça se trouvait une histoire, quelque chose qui pourrait peut-être faire cesser ses effets ou voir même pire, les accentuer. Les mains dans les poches, l'homme pencha la tête sur le côté en détaillant avec beaucoup d'attention son maire et sa reine, toujours avec ce fichu rictus aux lèvres. « Ironique pas vrai?» Sa voix virile s'étendait dans toute la pièce. Auprès de Regina, non seulement Elias sût qu'il pourrait être en sécurité vu la puissance de ses pouvoirs mais en plus, il n'était pas venu s'allier avec la mauvaise personne, le maire en personne. Il se ferait peut-être gronder pour avoir oser sympathiser avec cette brave dame, mais il n'en avait que faire, il était assez grand pour savoir gérer sa vie et ses relations. L'apprenti magicien vint par la suite aider la sorcière à ranger tout ses livres, ne manquant pas d'observer avec attention les titres des dits écrits, fasciné de voir autant d'anciens livres présent en ses lieux quoi que avec Regina, rien ne l'étonnait plus que ça. Elias était venu saisir le dernier livre posé sur la table basse, s'apprêtant à le ranger , son visage s'était figé complètement. Ses yeux s'écarquillèrent, aussi ronds que deux billes tandis que son cœur ardant vint palpiter sous l'effet de l'excitation soudaine qu'il éprouvait en voyant cette boite de jeu posé sagement sur la table basse. « Regina..»

Tenant fermement le livre entre les mains, le brun se mit à nouveau à sourire légèrement en s'accroupissant à hauteur de la table basse, plissant les yeux pour distinguer la boite du jeu avec attention, croyant au départ que cela était une blague de mauvais goût que cherchait à faire un habitant de la ville au maire. Un bruit de cœur battant vint briser le silence du salon, comme des tam-tams africains. Comme une irrésistible tentation, comme un appel à la séduction, l'écrivain serra le poing pour s'empêcher d'ouvrir la boite et de découvrir le contenu du dit jeu, de peur qu'il ne lui arrive quelque chose ou même que sa partenaire ne se fâche. Regina, énervée? Ce n'était pas beau à voir, du tout.
Revenir en haut Aller en bas

Invitéavatar

Invité




MessageSujet: Re: Ma petite souris, comment va tu ? {Elias}   Mer 22 Oct - 22:44


« Les habitants de ta ville hein? A croire que nous sommes destinés à être liés pour l'éternité. », il se releva pour me faire face et je lui souris sans pour autant dire quoi que ce soit, je posais mon regard sur le désordre du salon, on aurait pu penser qu'un ouragan était passé dans le salon mais cet ouragan s'appelait Regina, j'avais besoin de trouver des réponses à mes questions et j'avais eu besoin de place alors voilà pourquoi tous ces bouquins étaient éparpillés de partout. « Oui je crois aussi Elias. Eh bien pourquoi pas chercher ensembles alors ? C'est une... Heum... Une bonne occasion de chercher à deux et puis, j'aurais peut être plus de facilités à trouver des réponses. », les mains dans les poches, il bascula la tête sur le coté avant de me fixer, son fameux rictus toujours sur les lèvres, ce qui me fit sourire à mon tour alors qu'il me demandait si tout cela me paraissait ironique. « Je n'aurais pas mieux dit moi même. Bon, si on se mettait au boulot ? »

Il fallait que je fasse un peu de place, après tout, j'avais pris le temps d'annoter les pages afin de ne pas les perdre et puis tous ces bouquins ne me seraient pas tous utiles. Alors autant les ranger et puis n'utilisez uniquement ceux qui pourraient nous aider dans nos recherches. Je m'agenouilla sur le sol à côté de la table basse, histoire de ramasser les livres et je me tourna que quelques minutes pour déposer le livre de ma mère qui se trouvait au sol sur l'étagère mais j'entendis la voix d'Elias qui murmurait mon nom. Je déposa le livre et me retourna avant de lui faire face « Qu'est-ce-qu'il y a ? » Un bruit de battement de coeur et de tams tams rompits le silence et je posa les yeux sur la boîte de jeu dans les mains d'Elias. Je me rapprocha et m'agenouilla pour regarder la boîte de plus près, avant de passer mes doigts sur l'inscription en lettres grasses « JUMANJI ... »

Je leva les yeux vers Elias et fronça les sourcils avant de le regarder et décida finalement de lui demander où il avait trouvé cette boîte. « Où l'as tu trouvée ? C'est le fameux jeu. », il m'expliqua donc que le jeu était apparu comme par magie, ce qui fit apparaître un léger rictus sur mes lèvres et je pris le jeu des mains de la souris avant de la poser sur la table basse, relevant les yeux vers Elias. J'étais tentée, il fallait que je l'ouvre pour voir ce que ce jeu contenait et qu'est-ce-qui causait tout ça, je devais trouver le moyen de tout arrêter, j'ouvris le jeu après en avoir prévenu Elias et découvrit deux pions disposés sur le plateau de jeu, posté à deux endroit différents. « Regarde ... » lui dis-je en lui montrant le pion avec son nom « Ce pion a ton nom et celui là le mien. C'est vraiment bizarre... Attends, il y a quelque chose d'écris sur le côté... »

Je retourna la boîte et lut les inscriptions dans ma tête avant de relever les yeux vers Elias. Il s'agissait des règles du jeu et je venais de découvrir ce qu'il fallait faire pour arrêter les effets du jeu, enfin je croyais ça... « C'est les règles du jeu... Jumanji, un jeu pour tous ceux qui espèrent laisser derrière eux leur univers. Lancez les dés pour déplacer votre pion, un double donne le droit de rejouer. Le premier qui arrive au bout a gagné » Tout ça pour un simple jeu de société, ce n'était qu'un simple jeu de société. Mais alors que je m'emparais des dés, mes yeux se posèrent sur la suite des règles du jeu, je lu à voix haute « Aventurier méfiez-vous, ne commencez que si vous avez l’intention de finir. Les effets saisissants de ce jeu ne cesseront que lorsque l'un des joueurs aura atteint Jumanji et prononcé son nom ». Je releva les yeux vers Elias qui avait l'air vraiment tenté à jouer à ce jeu. Après tout, si on jouait, on pourrait peut être tout stopper. « Il suffit peut être simplement qu'on joue pour que je trouve le moyen de protéger ma ville... Si j'ai bien compris, on gagne, tout s'arrête. ».
Revenir en haut Aller en bas

Invitéavatar

Invité




MessageSujet: Re: Ma petite souris, comment va tu ? {Elias}   Sam 25 Oct - 13:50


Les tam-tams de l'enfer. Le cœur de l'écrivain vint battre à la même ardeur que celle des tambours macabres. Ses yeux vinrent se poser sur cette boite de jeu posée la, juste sous ses yeux ahuris. Fascinant. La boite du jeu laissait apparaître en caractère gras le nom du jeu, celui qui avait tendance à faire tourner bien des têtes en ses temps chamboulés; Jumanji. Elias n'était pas un être cupide et naïf, bien au contraire, il avait prit très au sérieux les crises de paniques des habitants de Strorybrook. Assis au comptoir de chez Granny, il avait constaté la panique chez les charmants et les nains lèches bottes de blanche neige, mais aussi chez Granny même et sa petite fille chérie Ruby. Bien sûr, nôtre petite souris fouineuse avait d'or et déjà cherché à recueillir des témoignages croustillants et palpitants auprès de tout ce qui avait eu la chance de voir apparaître sous leurs yeux ébahis des choses étranges mais rien de tout ce qu'il avait pût entendre ne l'avait réellement captivé, laissant cet écrivain torturé sur sa faim. Au bout de quelques heures, l'écrivain voulut en savoir d'avantage sur ce jeu qui effrayait les chroniques , déstabilisant la logique du monde , bien que dans un monde magique rien ne soit réellement logique. Alors il était venu voir la seule et unique personne capable de l'aider dans sa quête. Certes, cette femme qu'il appréciait , était effrayante, machiavélique et sournoise, mais à ses côtés, le mage sût qu'il pourrait trouver les fameuses réponses à ses questions. Sans se précipiter, il avait rejoint le manoir de la belle, frapper à la porte et entrer dans la dîtes demeure ravagée par un mont de livres anciens. Il avait apprécier de voir autant de poussières sur ses recueils plus âgés qu'il ne pourrait l'être mais après s'être mis d'accord avec la reine , il l'avait aidé à ranger les livres, trouvant juste posée sous leurs yeux, la fameuse boite qu'il convoitait.

L'apprenti magicien laissa sa reine prendre à ses côtés, elle aussi semblait comme subjuguée et même étonnée de voir une pareille trouvaille dans son manoir. « Où l'as tu trouvée ? C'est le fameux jeu. » Un soupire fût décroché des lèvres du brun qui tourna la tête en direction de son interlocutrice, sans un sourire aux lèvres, le visage le plus neutre au monde.« La boite se trouvait la, sur ta table basse, Regina..» Au fond, le sorcier sût que la reine ne mentait pas, elle avait cet inquiétude et cet étonnement au regard qui ne trompait personne. Regina n'était pas le genre de femme à mentir et ce depuis que tout le monde sût qu'il elle était réellement, alors pourquoi irait-elle mentir sur un tel sujet et pire encore, mettre la boite de ce jeu à vue d’œil. Cette vil sorcière n'était pas idiote, bien au contraire, qui puis est, la boite découverte sembla encore plus la troubler qu'elle n'aurait pût le faire sur Elias. Certes, le mage sentit son cœur battre au rythme des tams-tams , un peu plus rapidement en lisant mentalement l'inscription sur le haut de la boite, mais il n'avait pas l'air plus que ça fasciné par ce jeu maudit. Il n'eut pas le temps d'en découvrir d'avantage que la reine lui avait subtilisé la boite du jeu de vue, elle était venue l'ouvrir avec la plus grande délicatesse, à ce geste, le sorcier ferma les yeux quelques secondes craignant qu'il suffisait juste d'un geste pareil pour faire surgir de nulle part des animaux de la savane ou même des savants fous prêt à leur courir après pour les tuer. « Regarde ...Ce pion a ton nom et celui là le mien. C'est vraiment bizarre... Attends, il y a quelque chose d'écris sur le côté... » Interpellé par les dires du maire, Elias ouvrit les yeux à nouveau constatant avec effroi que l'un des pions porté bien son prénom. Ce fût une certitude dès cet instant, Regina et lui étaient déjà tout deux condamnés à jouer à ce jeu et de voir leurs prénoms confirmait ses pensées. Un nouveau soupire s'échappait d'entre les lèvres de l'écrivain qui vint passer une main sur son front, cherchant à ne rien laisser transparaître, ni inquiétude, ni peur, ni quoi que ce soit d'autre et surtout pas devant Regina Mills.

« C'est les règles du jeu... Jumanji, un jeu pour tous ceux qui espèrent laisser derrière eux leur univers. Lancez les dés pour déplacer votre pion, un double donne le droit de rejouer. Le premier qui arrive au bout a gagné. Aventurier méfiez-vous, ne commencez que si vous avez l’intention de finir. Les effets saisissants de ce jeu ne cesseront que lorsque l'un des joueurs aura atteint Jumanji et prononcé son nom » Face à cela, le noiraud laissa ses lèvres s'étirer en un léger rictus, il fermait les yeux à son tour. Les règles du jeu. Jumanji n'était qu'un vulgaire jeu de société pour adulte, rien de plus, rien de moins. Quel crétin voudrait s'y frotter? Deux crétins en l'ocurence. Regina, et lui même. Elias n'aimait pas ce suspense soudain qui régnait dans la pièce. Il s'était convaincu qu'il devrait jouer à ce jeu à l'instant ou la reine avait vu leurs noms sur deux pions. Certes, il craignait la suite des événements , il avait peur de périr, de ne pas s'en sortir ou pire encore mais il ne supportait pas l'attente alors qu'il savait éperdument qu'il était d'or et déjà condamné d'office. « Jumanji ou pas Jumanji ! Qu'est-ce qu'on a à perdre de toute façon. » L'homme je m'en foutiste vint s'emparer des dès dans les mains de la reine pour les lancer sur la dîtes table basse. Confiant, sûr de lui, un peu de trop même.
Revenir en haut Aller en bas

Magic is Comingavatar


✘ Date d'inscription : 12/11/2012
✘ Messages : 617



MessageSujet: Re: Ma petite souris, comment va tu ? {Elias}   Sam 25 Oct - 17:26






Intervention du maître du jeu




ELIAS A LANCÉ LES DÉS

▬ Un 5 et un 2. Elias avance de sept cases et découvre l'inscription dans le centre du jeu « Elles poussent plus vite que le bambou, prenez garde ou elles se lanceront sur vous » Des lianes apparaissent progressivement sur les murs, enroulent les objets à proximité et de magnifiques fleurs s'ouvrent. Mais attention. Certaines envoient des épines empoisonnées, certaines sont carnivores. Ne vous approchez pas des grosses plantes, qui se cachent dans les coins les plus sombres de la pièce, et plus précisément dans la cheminée.

Une dernière chose : La magie ne peut pas vous aider. Sauf si vous faites apparaître une arme capable de trancher...



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invitéavatar

Invité




MessageSujet: Re: Ma petite souris, comment va tu ? {Elias}   Dim 26 Oct - 0:24


Et voilà... Alors que ma maison était envahie de bouquin tous plus vieux les uns que les autres pour pouvoir m'aider à trouver des réponses à mes questions concernant Jumanji, voilà que maintenant la boîte se trouvait dans mon salon, sur la table basse. D'ailleurs, je m'étais hâtée de la prendre dans mes mains, inquiète de ce qu'elle pouvait faire tout en demandant à Elias où il l'avait trouvée « La boite se trouvait la, sur ta table basse, Regina..», je relève les yeux vers lui et lui fais rapidement comprendre que ce n'est pas moi qui l'ai posée là, et puis, si c'était le cas, je m'en souviendrais et je ne serais pas assez stupide pour la laisser à la vue de tout le monde non ? Sans plus réfléchir, je m'étais mise à genoux à côté de la table basse et j'avais ouvert la boîte de jeu comportant à ma grande surprise des pions avec nos noms. Elias avait tout de suite était mis au courant et j'avais donc lu à voix haute les règles du jeu.

Un jeu de société, ce n'était qu'un simple jeu de société et pourtant tous ces événements se produisent à cause de ce foutu jeu. D'après les règles, si on terminait le jeu, tous les événements qu'il a crée s'envoleraient net et je pourrais sauver ma ville mais si jamais on y arrive pas... Finalement, je m'étais laissé tenter par l'envie de jouer et apparemment, Elias n'était pas contre et il s'était vite installée de l'autre côté de la table basse. Après tout, il suffisait de gagner pour libérer tout le monde de ce mauvais passage et j'étais sûre que tout irait mieux après. Je le voyais dans son regard, Elias tout comme moi craignait la suite des événements mais les pions comportant nos noms plus les dés dans ma main étaient beaucoup trop tentants pour ne rien faire. « Mais réfléchissons tout de même avant de s'emballer Elias... », trop tard, le magicien m'avait pris les dés des mains et les avaient lancés sur le plateau de jeu.

Le pion d'Elias avança sur le plateau de jeu de sept cases et alors que je m'apprêtais à mon tour à jeter les dés, une phrase en italique apparue au centre du jeu et je me décida à la lire à haute voix « Elles poussent plus vite que le bambou, prenez garde ou elles se lanceront sur vous », je relève les yeux vers Elias et arque les sourcils avant de sentir un truc passer sous ma jambe et j'hurle lorsque des tiges et des lianes poussent sur les mur du salon. « Qu'est-ce-que c'est que ça encore... », je me rapproche d'Elias et regarde autour de moi, les tiges enroulent les objets les plus proches et de magnifiques fleurs s'ouvrent mais connaissant le jeu, je suis certaine qu'elles ne sont pas inoffensives. Je crée une boule de feu mais contre ses plantes rien ne fonctionne, la magie n'est d'aucunes utilités.

De plus en plus de tiges, de lianes et de fleurs poussent dans le salon, et bientôt on se retrouve dans une jungle. Je tourne les yeux vers la souris, prête à me défendre contre les fleurs qui nous entourent. « Connaissant les capacités du jeu, je ne pense pas qu'elles soient très amicales. J'ai déjà vu ses fleurs quelques parts. C'est des fleurs carnivores, faut s'en méfier et apparemment, la magie n'est d'aucune utilité, c'est à moi de jouer non ? », au moment même où je m'apprête à prendre les dés pour les lancer à mon tour, une tige d'une des fleurs s'enroule autour de ma cheville me faisant trébucher avant de me tirer vers la cheminée pour faire face à une immonde fleur jaune. « Elias ! Au secours ! Il faut la couper, trouve quelque chose ! Elle va me bouffer ! », j'espérais qu'il me sauve, je n'avais pas envie de finir en chair à saucisse pour nourrir les fleurs carnivores...
Revenir en haut Aller en bas

Invitéavatar

Invité




MessageSujet: Re: Ma petite souris, comment va tu ? {Elias}   Mar 28 Oct - 10:57


Rien à perdre, mais sûrement rien à gagner. Le cœur battant un peu plus rapidement que le rythme des tam-tams de Jumanji, l'écrivain s'était surprit lui même à attraper les dés des mains de la maîtresse de maison pour les lancer sur la table basse. Son peu de conscience suppliait le ciel que rien ne leur tombe dessus. Après tout, ce n'était qu'un jeu , un vulgaire jeu , dangereux, certes, mais qu'est-ce que le danger pour une souris impétueuse et malicieuse comme l'était Mickey Mouse. L'homme n'avait jamais craint personne, ni rien. Il avait partagé toute son enfance avec un mage complètement fou à lier qui passait la majorité de son temps au dessus d'un chaudron à agiter les mains comme un mage fou furieux cherchant à créer une potion qui le rendrait indestructible. Le mage en question pourtant était un homme sage et raisonnable, respectant les règles et les lois, l'opposé parfait de du garçon qu'il avait prit pour apprenti au fil des années. Elias était devenu une petite souris par un vulgaire concours de circonstance. Durant l'absence de son maître, il avait volé le chapeau enchanté que portait Yen Sid, et avant qu'il ne puisse comprendre quoi que ce soit, il était la, à faire bouger d'innombrables objets, à ravager la haute tour ou il était enfermé depuis qu'il était bébé. Au retour du maître, celui ci , furieux l'avait transformé en petite souris pour qu'il médite sur cet affront miséreux, cela n'avait pas empêché Elias de tout faire pour retrouver son apparence et de subtiliser à nouveau le dit chapeau enchanté pour s'enfuir à Storybrook avec, grâce à l'aide précieuse de Regina Mills. Elias lui devait en quelque sorte sa liberté, c'est peut-être pour cela qu'il s'était prit d'affection pour elle, contrairement aux autres. Détails futiles, le mage pencha la tête au dessus du plateau de jeu, constatant avec effroi que le pion portant son prénom venait d'avancer de sept cases. Il s'arrêta, tout comme le cœur de l'écrivain qui pût lire en même temps que la reine les inscriptions qui vinrent apparaître au milieu du plateau de jeu. « Elles poussent plus vite que le bambou, prenez garde ou elles se lanceront sur vous » Cet énigme, Elias ne semblait pas réellement la comprendre, il laissa un long silence s'installer dans le salon avant que la menace du jeu ne prend finalement tout son sens, les yeux écarquillaient, le mage fut prit d'effroi en voyant d'épaisses lianes apparaître sur les murs fragiles de la demeure, les fissurant par la même occasion. Son regard eut peine à suivre ses apparitions soudaines et multiples, il resta la, immobile , figé à même le sol. « Pas le moment de paniquer Regina.» Le magicien fronça les sourcils en restant dans sa même position cherchant à comprendre l'énigme qui était apparu au centre du jeu, il plissa les yeux sans prendre réellement compte que de somptueuses fleurs étaient venues prendre place dans le salon de l'odieuse reine. Un coin fleuri, c'était sûrement ce qui lui manquait pour raviver son cœur de pierre. Ironie mise à part, la souris pencha la tête vers la reine, plongeant quelques secondes son regard dans le sien. «Connaissant les capacités du jeu, je ne pense pas qu'elles soient très amicales. J'ai déjà vu ses fleurs quelques parts. C'est des fleurs carnivores, faut s'en méfier et apparemment, la magie n'est d'aucune utilité, c'est à moi de jouer non ? » La reine était impétueuse et fougueuse, elle avait cette vilaine habitude de vouloir tout contrôler, malheureusement pour elle, cette fois ça n'avait pas fonctionné. Elle bougeait, juste un peu avant de voir son corps basculer en arrière, elle poussa un cri de surprise avant que son être tout entier ne soit tirer vers la cheminée enchantée, ou une fleur des plus sauvages l'attendait pour la dévorer. L'apprenti écarquilla les yeux face à cette menace, ne bougeant pas d'un muscle, il sentit une liane venir contourner sa jambe. Il réfléchissait, cherchant à ne pas se concentrer sur autre chose que sur cet énigme qui leur était proposé. « Elias ! Au secours ! Il faut la couper, trouve quelque chose ! Elle va me bouffer ! »

Non! Non ! Non ! Non ! Le mage grimaçais en voyant sa partenaire de jeu se faire emmener. Il se souvint alors rapidement du comment Regina s'était faîtes prendre par cette liane et agresser, elle avait bougé, elle voulait les dés pour les lancer. Elle était une menace pour ses lianes incontrôlables. Elias ne bougeait pas d'un muscle, mais il ne souhaitait pas que son unique partenaire et qui puis est cette reine qui comptait énormément pour Henry ne se fasse engloutir, alors il réfléchit. Il n'était pas un magicien accompli, et n'écoutait que peu les conseils magiques de son mentor, il ne pouvait pas faire apparaître de puissantes boules de feu ou autre, mais décrocher des objets, faire don de télépathie, ça il pouvait le faire. Sa tête, tout comme son regard s'était relevé automatiquement sur cet immense lustre accroché au plafond, comprenant diverses ampoules, le poids et la chute de celui ci affaibliront surement la liane qui avait pris Regina pour cible alors sans réfléchir, le mage levait la main en direction du lustre, se concentrant au maximum pour le faire chuter au sol , juste à ras du corps de l'odieuse reine , comme prévu la liane desserra son emprise sur Regina, semblant affaiblie par ce poids lourd et ses ampoules en verres qui vinrent s'éclater sur elle.Elias, immobile, se contenta d'hurler à sa partenaire pour qu'elle profite de s'échapper. « Regina ! Sort de la merde ! » Il craignait à son tour d'être emporter par la liane qui prit de l'ampleur sur son corps, basculant sa tête vers l'avant, il plongea son regard sur cette verdure un peu plus haute que précédemment, atteignant rapidement son genou, puis sa cuisse. « Si je bouge elle me bouffe, alors dépêche toi de trouver quelque chose pour les trancher bordel ! » Il serrait les dents, un peu plus en espérant toujours de pouvoir s'en sortir indemne de cette épreuve. Il n'était pas le plus grand des magiciens, d'ailleurs, il n'était que apprenti et se promettait à lui même que si il s'en sortirait, il chercherait à comprendre le mystère du chapeau encore à son domicile, tout comme à prendre des cours auprès de Cale, Regina ou même Gold pourquoi pas. La télépathie était son don principal, mais cela ne suffirait pas pour les sortir de la panade ou ils s'étaient mis tout deux, de sa faute à lui principalement qui n'avait pas eu peur de lancer ses stupides dés et d'affronter le terrible Jumanji.
Revenir en haut Aller en bas

Invitéavatar

Invité




MessageSujet: Re: Ma petite souris, comment va tu ? {Elias}   Mer 29 Oct - 23:17


Putain et dire, qu'il n'y a pas plus de dix bonnes minutes, j'étais assise sur le sol entourée de bouquins a essayer de trouver des réponses à mes questions sur ce foutu jeu et maintenant, j'étais une des joueuses et ma maison ressemblait désormais à une immense jungle et Elias et moi étions entourés de plantes carnivores dont l'une d'entre elles avait essayée de me bouffer. Aussi, j'avais hurler à Elias de me sortir de là vu que je m'approchais dangereusement de la cheminée où était cachée une énorme fleur jaune canari qui n'avait pas l'air très amicale. Elias ne bougeant pas, il avait utilisé la télépathie et le lustre au dessus de nos têtes était tombé à quelques centimètres de moi sur la tige. La fleur m'avait relachée et Elias m'hurla de sortir de là tout de suite, ce que je fis sans hésiter.

Je me mis à marcher à quatre pattes, prête à réduire en cendres la première tige qui essaierait de m'attraper la jambe et de me bouffer. Qu'elle idée d'avoir jouer à ce jeu ? Je me demandais bien ce qui nous attendait par la suite mais je devais à tout prix jouer à ce foutu jeu parce que je n'avais aucunement envie de finir ma vie entourée de fleurs sauvages et dangereuses qui plus est. Elias me fit rapidement comprendre qu'une des tiges commençait à grimper dangereusement sur sa jambe et que si il bougeait, elle allait le bouffer, aussi je réfléchis et bougea légèrement la main avant que l'épée de Charmant n'apparaisse dans la main, je relève les yeux vers Elias, qui me regarde bizarrement. « T'inquiètes pas, il m'en voudra pas. Je l'a remettrais à sa place et il se rendra pas compte que je l'ai prise. »

Faisant attention aux tiges baladeuses, je m'approcha d'Elias et trancha la tige verte qui lui montait dangereusement sur la jambe et la fleur poussa un cris avant de se cacher dans un coin sombre de la pièce. Donnant l'épée à Elias, je m'empara de la boîte de jeu avant de sortir du salon, suivie de près par Elias. Une fois à l'abri de ses foutues plantes, on s'installe à la cuisine et je pose la boîte sur la table avant de l'ouvrir et de me saisir des dés, levant le regard vers Elias. « On est à l'abri des plantes carnivores et c'est à moi de jouer si on veut que tout se termine... », je soupire légèrement et ferme les yeux avant de jeter les dés. Qu'est-ce-qui allait se produire ? Qu'est-ce-que Jumanji leur réservait ? ça, seul le temps le dirais...
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Ma petite souris, comment va tu ? {Elias}   


Revenir en haut Aller en bas
 

Ma petite souris, comment va tu ? {Elias}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MAGIC IS COMING ™ :: HORS-JEU :: ARCHIVES :: ARCHIVES VERSION N°01 :: SUJETS RP-