Petit rappel : Le forum ne suit pas la série.
Tout ce qui se passe au-delà de la saison 1 est à jeter aux oubliettes, merci

Partagez | 
 

 like a puppy finding his new master ▬ Jafar

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invitéavatar

Invité




MessageSujet: like a puppy finding his new master ▬ Jafar    Mer 25 Fév - 12:05






formulaire d'intro


Type du sujet : [] Flash-Back [x] Présent
Date du rp : 18 février
Météo (approximative) : ciel couvert, vive le vent d'hiver, gris et froid
Matin, après-midi, soir : fin de matinée
Statut du sujet : [] libre [x] privé
Statut du rp : [x] en cours [] terminé




Cale s’était découvert un nouveau passe-temps, depuis que le Père Noël avait eu la délicatesse d’ouvrir une porte vers le monde des contes. C’était de suivre les nouveaux arrivants, pour parfois les aider à s’adapter aux mieux, lors de leurs premiers jours dans la ville, qui paraissait tellement étranges, en comparaison avec la Forêt Enchantée. C’était un semblant d’empathie, dont le sorcier faisait preuve, sachant parfaitement qu’arriver dans cet environnement était plus que détourait. Il était lui-même passé par cette étape, il y avait un peu plus d’un an. Et c’était toujours pratique, aux yeux du mangeur d’étoile, d’identifier les nouveaux arrivants, les raisons de leurs venues, éventuellement obtenir un détail ou deux sur leurs histoires. A ses yeux, il y avait assez de perturbation avec l’influence du Croquemitaine, pour prendre à la légère les vilains en approche. Pas qu’il avait une vision héroïque de ses actes, Cale n’en avait que faire, de rendre service à la ville. C’était sa curiosité naturelle, qui l’encourageait à aborder de parfaits inconnus.

Il était vrai que les aventuriers se faisaient rares, et c’était surtout les habitants en eux-mêmes qui voyageaient entre ces deux mondes. Il savait que Mahélia avait fait quelques allés-retours, déjà. Sa mère, qu’il avait finalement retrouvé – hourra !- s’y rendait pour ce qu’elle appelait des ‘voyages d’affaires’. Alors, Cale s’était perfectionné à l’observation des rues, à regarder si quelqu’un détonnait avec le reste de la ville. Ce qui fut le cas, aujourd’hui, quand il vit, de loin, un homme fort peu vêtu pour la saison – Calcifer, même s’il n’avait aucun problème avec le froid, surtout depuis que Félix vivait chez lui, était équipé d’une large doudoune grise, et d’un bonnet, de la même couleur. Il était au chaud et au sec, tout ce qu’il appréciait, pour ce temps hivernal. Alors oui, quand il vit un parfait inconnu –indice numéro un – vêtu étrangement –indice numéro deux – avec un sceptre en tête de serpent – indice numéro trois – il avait presque abandonné ses emplettes, pour marcher à pas pressé vers l’étranger.

La distance fut vite comblée et il n’hésita pas une seule seconde à interpeler l’homme. « Eh. Hum. Bonjour. Vous venez d’arriver ? » Il lui offrit son sourire de sale gosse, qui se voulait un minimum accueillant. « Vous avez pas froid comme ça ? Ils ont prévu de la pluie, mais avec le temps qu’il fait, ça va surtout être des grêlons. » Son débit était relativement rapide, preuve de l’enthousiasme qu’il avait de rencontrer l’homme. Il rassura sa prise sur son sac brun, jetant un regard curieux sur le bâton de l’homme, sentant sans mal la magie qui y émanait, en plus d’une sensation étrange. Il tenta de s’en approcher un peu, avant de se retourner vers le noiraud, des étoiles – ou presque – dans les yeux, son intérêt soudainement piqué à vif. « Vous êtes un sorcier ? Vous venez d’où ? » Et voilà que Cale était parti pour ne pas lâcher l’inconnu avant d’avoir obtenu les réponses qu’il voulait. C’était qu’il savait être tenace, ce gamin.
Revenir en haut Aller en bas

Invitéavatar

Invité




MessageSujet: Re: like a puppy finding his new master ▬ Jafar    Mer 25 Fév - 13:53




Cale & Jafar
1Avec tout ce que j’entrevoie sur ce nouveau monde, tout ce que je vais devoir apprendre, étudier, identifier et chercher, il me faut au moins un minimum l’explorer, le comprendre, voir aussi trouver ce qu’il faudra pour ressembler à ceux d’ici. Mais pour l’instant je dois avouer que je n’ai pas encore besoin de me faire passer pour un membre de ce monde, tout dépendra de ce que j’apprendrai et si le besoin de m’installer se fait ressentir. D’ailleurs à peine arrivé, je préférai éviter de m’installer dans un lieu où du monde circule souvent comme l’Auberge appelé Chez Granny, j’ai préféré au contraire voir après une demeure éloignée, isolée, et surtout inhabitée pour m’y installer provisoirement. Heureusement qu’il y en avait d’ailleurs sinon il y aurait surement des statues ressemblant aux occupants pour décorer le jardin. Mon regard rode sur chaque personne en cette matinée, mes pas me guidant dans un rythme léger, lent, me donnant bien le temps de voir ceux qui passent, étudier leurs gestes et coutumes, voir les petits comportements, écouter d’une oreille tendue leur langage. Shéhérazade m’avait déjà mis en garde que les gens de ce monde sont « libres », pas d’esclaves, pas de réelle souveraineté malgré une Méchante Reine au pouvoir en tant que dirigeante. Enfin méchante, vu sa tolérance j’en doute réellement. Portant une tenue de chez moi qui se remarque facilement par ses dorures et joyaux, mais malgré tout plus discrète que ma toge de sorcier, je profite de cette fraicheur, trouvant ce monde bien glacial à coté d’Agrabah, et froid aussi par rapport au Pays des Merveilles, mais je vais surement devoir m’y habituer.

Soudain, alors que je m’avance tranquillement dans cette rue, un jeune homme se dirige vers moi, un homme qui me regarde directement et semble s’intéresser à ma personne, montrant tout de suite une grande curiosité par ses questions ainsi qu’une vitesse de parole trahissant peut-être un empressement d’avoir toutes les informations. Je m’arrête pour le fixer, l’écouter alors qu’il pose son regard avec une certaine insistance sur Amara dont les yeux brillent directement en réaction. Bien qu’elle soit à mon service, privée de liberté et obéissante, Amara reste un être vivant qui peut dès fois réagir par cette lueur, qui pourrait même tenter de me résister, chose qui n’est jamais arrivé pour l’instant. Je ne sais pas si c’était ses sentiments pour moi à l’époque qui ont facilité cette forme de « soumission » ou si c’est autre chose comme le désespoir, mais je n’ai jamais eut à la combattre, même dans mes pires actions. Ce monde est réellement particulier, dans la majorité de ceux que je connais, dès qu’on est identifié comme Sorcier, les gens s’éloignent de vous, ils se cachent, ils ont peur ou se détournent. Mais ici, ce jeune homme semble justement attiré par ce fait et mon regard posé sur lui ce montre plus insistant.

« Mes Salutations Jeune homme au nom qui m’est encore inconnu. » Dis je simplement en le regardant. D’ailleurs en dehors de ma tenue, du Sceptre, ou encore de mon air différent à ce monde, même mes joyaux comme mes bagues ne sont pas commun à ceux d’ici, un style Oriental. Je passe outre les questions au sujet de la pluie et du temps, j’ai connu bien des climats et ce froid comme la pluie ne me font point peur, cela ne sera jamais pire qu’une tempête de sable qui lacère la chair et aveugle. Une grande inspiration pour ne point m’énerver sur le faite qu’il ne me connaît point, devant me rappeler que ce monde semble être surtout pourvu d’êtres qui n’ont jamais mis les pieds à Agrabah ni au Pays des Merveilles. « Je suis Jafar, Grand Vizir, Serpent et Sorcier d’Agrabah... » Je n’ai pas besoin de lui dire que je viens du Wonderland, ce détail je préfère le garder pour moi que de le confier à un inconnu. Il est bien trop facile en allant la bas de savoir ce que je peux rechercher ou ce que je suis réellement et je ne sais pas encore qui ici pourrait être un obstacle, un outil ou un allié. Mais si je perds actuellement du temps à m’adresser à lui, c’est surtout que je pourrai peut-être l’utiliser en ce moment pour mieux identifier Storybrook, ses lieux, ses magies. « Mais dis moi, connais tu bien ce Royaume ? » Le coté gamin de cet inconnu, enfin d'apparence, me donne pour l'instant l'impression que celui ci n'est pas une menace, mais sera surtout me servir. Après tout, je ne serai pas sorti pour rien en ce jour.

FICHE © SINENOMINEVULGUS
Revenir en haut Aller en bas

Invitéavatar

Invité




MessageSujet: Re: like a puppy finding his new master ▬ Jafar    Mer 25 Fév - 14:21


« Mes Salutations Jeune homme au nom qui m’est encore inconnu. » Cale, bon enfant, ne put retenir un petit rire gêné devant une telle politesse. Il n’était pas habitué à ce qu’on s’adresse à lui avec tant de manière, puisqu’il avait grandi dans les bois, accompagnés de brigands, où la seule politesse dont ils faisaient preuve étaient quand ils se faisaient prendre la main dans le sac – et encore… Le mangeur d’étoile se gratta donc l’arrière de la tête, un petit sourire béat sur le visage, alors qu’il profitait d’être plus proche de l’inconnu, pour observer ses vêtements, s’attarder sur les fines broderies, les joyaux… Ça ne trompait pas, il devait être quelqu’un d’important. Même s’il ne possédait aucune escorte. Ce qui était peut-être mieux ainsi, l’étranger se faisait déjà bien assez repérer dans son accoutrement. « Je suis Jafar, Grand Vizir, Serpent et Sorcier d’Agrabah... » Cale marqua un pas en arrière. Non pas qu’il connaissait Jafar, mais il avait lu, dans les magazines de ce monde, que, dans le temps, dans des contrées reculées qu’il ne visiterait jamais, que les Vizir étaient des personnes importantes. Et s’il était le sorcier de cette ville, c’était que Jafar devait être une personne importante. Bien, c’était donc un gros poisson qu’il avait ferré.

Il échappa un petit « oh » d’étonnement, tendant sa main, par reflexe vers le grand sorcier, avant de se rendre compte que la coutume n’était pas partagée. Ainsi, bien vite, il rangea sa main dans son dos, notant que Jafar ne lui avait pas donné son lieu d’origine. Cale, sous ses airs simples, était un garçon doté de nombreuses ressources et il savait que les silences, parfois, en révélaient plus que ce qu’ils ne laissaient paraitre. Enfin, il pouvait aussi comprendre qu’il n’était pas facile de se confier à une personne fraichement rencontrée. « Je m’appelle Cale, apprenti sorcier en chômage technique. » Il offrit son sourire de bienheureux, avant de pencher brièvement la tête sur le côté. « Pourquoi ‘Serpent’ ? Vous êtes maitre des serpents, ou… ? » Il laissa sa phrase en suspens, son regard retournant sur le sceptre à l’effigie de l’animal, ne prenant même pas la peine de dissimuler sa curiosité. Il n’avait pas rêvé, que le bâton ait brillé de lui-même, non ? Il tenta de bouger un peu, l’impression que la tête de l’animal ne le quittait pas du regard était toujours présente. Hm. Etrange… .

« Mais dis moi… » Cale se reprit, se redressant partiellement, pour poser son regard électrique sur Jafar, prêt à répondre à n’importe quelle question. « Connais tu bien ce Royaume ? » L’apprenti sorcier – puisqu’il s’était présenté de cette manière – regarda à gauche, puis à droite, faisant une petite moue. Il n’y avait pas de mal à ce qu’il réponde à ce genre de questions, non ? « Hm. Un peu, oui, ça fait quelques mois que j’y suis. J’ai aussi débarqué à l’improviste. Vous êtes passé par la porte ? C’est beaucoup plus simple maintenant. » Il fit exprès de s’égarer dans ses explications, avant d’agiter sa main libre, pour se reconcentrer. « Mais hm. Ce n’est pas un royaume, à proprement parler. Parce qu’il n’y a pas de roi. » Logique, me diriez-vous. « Il y en a plusieurs… mais ils ne dirigent pas. Vous êtes au courant de la malédiction ? » Autant commencé par le début, pour savoir sur quels détails il allait devoir s’attarder.
Revenir en haut Aller en bas

Invitéavatar

Invité




MessageSujet: Re: like a puppy finding his new master ▬ Jafar    Mer 25 Fév - 16:35




Cale & Jafar
1Etrange comportement que de – rire – à des salutations, surtout accompagné de ce regard analysant ma tenue ainsi. En faite non, tout était étrange chez lui car à mes présentations il se recula ce qui me fit finalement arquer un sourcil. Voir cette main se tendre vers moi ne m’indiquait pas non plus ses intentions, mon regard ne le quittant pas d’un air sceptique, me demandant bien ce qu’il voulait. En tout cas si il s’attendait à ce que je lui donne des pièces si aisément, il se trompait lourdement, je ne suis pas une âme généreuse qui répond à l’aumône. Oui d’habitude, enfin à ma vision des choses, une main tendue est soit une invitation soit une demande de charité. Cet être bien curieux se mit ensuite à se présenter, disant être un apprenti au « chômage technique » ce qui est un terme aussi étrange, mais je ne relève point ce détail, j’aurai après tout surement tout le temps futur d’apprendre ce qu’il voulait entendre par ces mots. Toujours pris par la curiosité il s’intéressa au terme de Serpent tout en fixant Amara avec une nouvelle insistance, comme si il s’intéressait plus à elle qu’à ma présence, peut-être que c’est d’ailleurs le cas, plus d’un se sont intéressés à elle, rares sont ceux pouvant en parler. Cette question me rappelle bien des souvenir, je me souviens justement d’Amara qui me parlait si souvent de cet animal, de sa représentation, elle était réellement passionnée par ces reptiles, pour cela que je lui ai donné cette apparence. Mais si on me nomme ainsi c’est à cause de ce sceptre et du coté néfaste de l’animal, la peur qu’il engendre. Bon ne soyons pas directement froid en montrant le venin qui vit en moi pour plutôt se tourner vers les paroles que mon ancienne amante et mentor avait envers moi.

« Et bien, à Agrabah le Serpent est un animal qui possède beaucoup de sens, souvent liés justement à la magie. Il est le symbole de la connaissance, il représente aussi le mystère de la magie, mais son symbole le plus connu est l’immortalité au travers des âges par sa propre renaissance. » Dis je d’un air serein en éloignant malgré tout Amara un peu d’un geste montrant que je n’apprécie pas cette curiosité envers mon Sceptre, surtout que la bienséance souhaite que quand on s’adresse à un être, c’est lui que l’on regarde. « Vu mon rôle et mon sceptre, c’est le nom qui m’a été donné dans le Sultanat. » Mon regard toujours sur lui, mes doigts glissent sur le bois du sceptre, mon autre main glisse sur mon menton, en dessinant la courbe alors que je lui demande si il connaît ces lieux. Ce qui me semble étrange, c’est sa façon de vérifier les alentours avant de parler, comme si ma question touchait un secret bien gardé. Il me parle d’une porte, chose intéressante à noté même si ma venue est grâce au Lapin blanc dont la patte me sert de – porte bonheur - mais je le laisse parler sans l’interrompre alors qu’il me parle de plusieurs Rois en ces lieux mais aucun qui me dirige, revenant sur encore une nouvelle question. Il semble poser beaucoup de questions… D’un geste de ma main je l’invite à marcher, n’aimant point rester trop immobile sans raisons, surtout au milieu d’une rue, me mettant déjà à avancer sans attendre qu’il accepte ou non.

« Je suis au courant des actes de celle que vous appelez la Méchante Reine, des frontières de Storybrook ainsi que de l’amnésie qui avait frappé ceux d’ici. Mais ce n’est point l’histoire passé des lieux qui m’intéresse, c’est ce monde, ses particularités, ce que représentent ces différentes étales du marché toutes fermées par des portes… Il est toujours important de comprendre le monde qui nous entoure, surtout lors de sa découverte. »

Mes pas ne sont pas empressés, je prends mon temps en avançant, toujours occupé cette fois à scruter les différentes bâtisses, me demandant où ceux de ce monde se réunissent, quels sont les divers marchands… En faite je cherche à identifier tous les lieux où pourraient se rendre des personnes comme la Reine Rouge, ou un Génie. Enfin cela me permettrait peut-être aussi de connaître les habitudes civiles de la Méchante Reine, ce qui me sera surement utile, ou encore de savoir qui vit en ces lieux étranges. Toutes les nouvelles informations sont bonnes à récupérer.

« Mais tes réponses me semblent bien évasives, Cher Cale, et toujours accompagnées de questions. » Je marque une petite pause avant de rentrer dans son propre jeu, celui de la curiosité, mais en espérant malgré tout avoir des réponses sur ces lieux, au risque de devoir me montrer insistant. « Ainsi tu es un Apprenti Sorcier… Et puis je savoir si tu maitrises un art occulte particulier ? »


FICHE © SINENOMINEVULGUS
Revenir en haut Aller en bas

Invitéavatar

Invité




MessageSujet: Re: like a puppy finding his new master ▬ Jafar    Jeu 26 Fév - 15:15


Si avec un tel discours, sur la symbolique du serpent, Cale n’avait pas été charmé, cela aurait simplement signifié qu’il n’apportait aucun intérêt au discours de Jafar. Mais ce ne fut pas le cas et il but chacune des paroles du grand vizir, avec une attention grandissante, en même temps qu’une certaine admiration naissant. « Ca veut dire que, si vous le vouliez, vous pourriez être immortel ? » Cale avait déjà fait le tour de la question, il y a bien des années, mais ce n’était jamais une perte de temps d’y revenir, surtout avec un sorcier qui semblait en savoir autant, sur la question. Après tout, il n’y avait jamais de hasard pour l’association d’un symbole. Le brun n’était pas dupe et il se doutait bien que Jafar devait être une personne puissante, en plus d’être importante, dans son monde. Mais voilà, c’était là le tour de passe-passe de Storybrooke : tout le monde avait une chance de recommencer à zéro. C’était bien pourquoi un brigand comme Cale avait la chance de discuter avec un homme de la prestance de Jafar. Autant dire qu’il n’allait pas gaspiller cette occasion, Cale, et qu’il se mit à suivre le sorcier, sans poser la moindre question. S’il avait l’occasion de marcher avec Jafar, peut-être en apprendrait-il un peu plus sur lui…

« Il est toujours important de comprendre le monde qui nous entoure, surtout lors de sa découverte. » Cale, presque sagement, hocha la tête, même si un petit sourire pointa sur ses lèvres, à la description de la ville. Il avait été comme ça, aussi, il y a presque un an – son langage était, tout de même, moins pompeux que le vizir, origines obliges. « Eh bien, la ville, Storybrooke, et ce monde ne sont pas fondés sur la magie, mais sur la science et la technologie. Et ils ont des inventions qui leur facilitent beaucoup la vie quotidienne. » Il passa une main sur sa nuque, grattant les cheveux qui dépassaient de son bonnet gris, en réfléchissant à la meilleure manière d’expliquer les différences qui existaient avec le monde des contes. « Ce qui fait que les traditions et les coutumes se sont instaurées, en fonction de ces facilités ? » Il était peu sûr des mots qu’il choisissait, si ceux-ci feraient sens chez Jafar, mais il faisait des efforts. « Il y a de grands écarts avec les nécessités habituelles, du monde des contes, mais vous avez dû vous en apercevoir. » Il était impossible de vadrouiller dans la ville sans voir ces décalages dont Cale parlait. Il aurait été incapable de tous les expliquer, et certaines coutumes faisaient toujours cruellement défaut, aux yeux de l’apprenti sorcier. Mais il n’arrêtait pas d’apprendre et il restait fasciner par cet univers.

« Ainsi tu es un Apprenti Sorcier… Et puis je savoir si tu maitrises un art occulte particulier ? » Cale s’arrêta pendant quelques secondes, avant de reprendre sa marche et de combler la distance qui s’était créée. Cale ne voyait pas ce qu’il pratiquait, comme un art occulte. Mais il n’allait pas débattre du penchant philosophique de la magie avec Jafar. Alors, il prit sa mine timide. « Hm. J’aime bien faire des enchantements. Mais j’ai appris tout seul, et ça ne fonctionne pas très bien. » Son savon le traiterait de menteur, quand il lui raconterait sa rencontre, une fois sous la douche. « J’avais un maitre, mais quand il a cru que j’étais son fils, il a arrêté de vouloir me voir et il a sombré dans l’alcool. » Il eut une petite mine dépitée en l’annonçant. Declan, certainement, serait devenu un bel alcoolique, s’il savait que Cale mentait si éhontée à son propos. Heureusement, l’homme n’était pas là, et l’apprenti ne ressentait aucun cas de conscience d’inventer ainsi cette fausse histoire. Comme quoi, il suffisait de chasser le naturel, pour qu’il revienne encore plus vite. D’un autre côté, il ne pouvait qu’être assuré de sa propre sécurité en fonctionnant ainsi. C’est ce qui l’avait bien sauvé, dans le monde des contes. C’était ce qui continuerait de le sauver, ici.
Revenir en haut Aller en bas

Invitéavatar

Invité




MessageSujet: Re: like a puppy finding his new master ▬ Jafar    Jeu 26 Fév - 19:33




Cale & Jafar
1L’immortalité, un rêve que convoitent beaucoup de sorciers, mais l’immortalité n’est point une chose interdite, en tout cas dans le monde de la magie. Je ne me suis pas encore réellement intéressé à ce sujet, surement parce que j’ai bien plus important actuellement que d’éviter la mort, un objectif bien plus grand et complexe, celui de passer outre les lois de la Magie, pouvoir contrer ce qui est définit et logiquement impossible à contrer. Mais il semblerait par contre que ce sujet intéresse particulièrement le jeune homme ici présent, peut-être que ce dernier craint la mort, désirant faire en sorte que celle ci n’arrive point jusqu’à lui au travers du temps. « L’immortalité est une chose de concevable, en effet, les lois de la magie n’empêchent que trois actes, modifier ce qui a déjà été fait, ramener un mort à la vie, et forcer un être à tomber amoureux. Plusieurs êtres ont déjà accomplis cette prouesse, mais c’est souvent avec un lourd tribut… » Oui, la magie a toujours un prix, mais si quelqu’un passe au dessus des lois de la magie, le prix n’est plus quelque chose dont il faut se soucier. Mes pas me guident sans réellement savoir où me rendre, mais chaque découverte est intéressante, après tout ce monde n’est qu’une forme de maquette qui doit représenter un secret intéressant à découvrir, d’où mon intérêt exposé au jeune homme ici présent qui d’ailleurs me répond en parlant de ce détail qu’avait soulevé Shéhérazade, c’est à dire la Technologie qui remplace la magie… Une chose bien étrange que cette technologie, une chose que je ne cherche pas à maitriser, préférant me concentre sur les arts occultes. Ainsi ce monde est bien ce que Shéhérazade avait sous entendu, un monde conçu en offrant de quoi améliorer la qualité de vie, à apporter aide et soutien, un monde qui malheureusement me déplait déjà.

« Oui j’ai pu déjà remarquer la grande différence à coté des autres mondes visités… Celui-ci est totalement différent, apportant d’ailleurs une certaine tristesse je trouve. Tous semblent vivre bien différemment, ainsi que se perçoivent de façon plus tolérante. J’attends d’étudier convenablement ces lieux, en apprendre le plus possible pour tenter de le comprendre. »

Ma voix posée libère les mots, faisant comprendre ce besoin de connaissance envers Storybrooke, chercher à découvrir ce monde en profondeur. Agissant ainsi, je tente de faire voir une face curieuse qui pourrait intéresser ce jeune homme, le pousser à m’en dévoiler tout en continuant surement à poser des questions. Une part de moi aimerait déjà changer ce monde, y apporter ce petit quelque chose qui y manque, la peur, la terreur… Surement que je trouverai bien une idée, mais avant d’intervenir je ne dois pas faire la même erreur qu’au Wonderland, il faut que je comprenne chaque vie présente, chaque petite histoire cachée. J’écoute ensuite l’histoire plus personnelle du jeune homme, m’arrêtant un instant, curieux de savoir de quoi cet Enchanteur est capable, surtout pour un autodidacte. Je peux sentir la magie en lui, mais j’aimerai connaître ce dont il est capable, et surtout jusqu’où il serait prêt à aller. « Hum… La famille et la magie ne font que rarement bon ménage. » Dis je après qu’il m’ait conté le petit passage sur son ancien Mentor possiblement père et ivrogne.

« Bien, dis moi… Quel lieu de ce monde est connu pour regrouper les habitants ? » Dis je pour commencer, tentant de savoir donc si il existe une bâtisse ou une place où les divers membres de Storybrooke ont tendance à se réunir ou simplement à passer le plus souvent, ce qui me permettrait déjà de retrouver peut-être la Red Queen, mais aussi de voir qui est présent e ce monde. Mon attention se reporte sur lui un instant, posant la pointe d’Amara sur le sol avant d’ajouter quelques mots le concernant plus personnellement. « Et ton ancien Mentor t’a laissé un livre ou tu apprends tout sans aucune base ? » Bien sur qu’il est toujours intéressant de connaître l’évolution d’un jeune sorcier, et les livres de magie sont d’une grande importance, ils renferment souvent les plus rares des sortilèges, les plus intéressants, ou puissants. Si il a tout apprit sans cela, il pourrait que devenir plus intéressant avec. Mais par ces mots je montre aussi mon intérêt soudain pour lui et non plus uniquement pour la ville.


FICHE © SINENOMINEVULGUS


Hors jeu:
 
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: like a puppy finding his new master ▬ Jafar    


Revenir en haut Aller en bas
 

like a puppy finding his new master ▬ Jafar

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MAGIC IS COMING ™ :: HORS-JEU :: ARCHIVES :: ARCHIVES VERSION N°01 :: SUJETS RP-