Petit rappel : Le forum ne suit pas la série.
Tout ce qui se passe au-delà de la saison 1 est à jeter aux oubliettes, merci

Partagez | 
 

 You're my redemption , save me... [pv Wendy] [+18 ans]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage

Invitéavatar

Invité




MessageSujet: Re: You're my redemption , save me... [pv Wendy] [+18 ans]   Mar 10 Mar - 17:42

















You're my redemption, save me...
~ I Will always love you ~





Une lumière tamisée, douce et chaleureuse semblait émanée d'une deśchambre du studio des Darling. Si dans la première deux jeunes hommes dormaient profondément dans leurs lits, dans la seconde c'était beaucoup moins calme et propice au sommeil. Peter et Wendy étaient allongés, leurs deux corps nus l'un contre l'autre avec la couverture et les draps rabattus jusqu'à leurs torses pour tenter d'éviter le froid qui s'insinuait peu à peu maintenant que leurs deux corps n'étaient plus liés. Ils étaient transpirants et haletants mais heureux et complets d'avoir accomplit l'acte d'amour les unissant à jamais. Ils avaient enfin sautés le pas après moultes et moultes péripéties et de nombreux obstacles dont une séparation intensive de neuf mois pour que chacun tente de passer à autre chose. Ils n'avaient pas réussit mais au moins ils savaient qu'ils étaient fait pour être ensemble et que plus rien ne viendrait désormais les séparer. Ils s'aimaient et venaient de se le prouver l'un à l'autre.

Peter passait doucement ses doigts sur le visage rougit de plaisir de son amante avant de les passer dans ses cheveux avec douceur. Il la voyait sous un nouveau jour, plus belle et plus merveilleuse encore. Bien sur pour une première fois ils avaient découvert le corps de l'autre et apprit à trouver leurs repères mais il ne doutait pas qu'il auraient d'autres occasions de profiter ensemble de ces moments physiques à eux, entre pour, pour eux. Il l'aimait d'un amour sincère et profond donc il n'y avait aucun mal à ça. Ici le mariage n'était pas une case primordiale et finalement c'était plus simple dans ce monde de ce point de vue la. Il souriait en l'admirant avec le haut de son corps à peine caché. Il avait adoré découvrir sa poitrine douce et idéale, ses courbes délicieuses mais fines à la fois, tout en elle l'attirait. Il ne doutait pas qu'elle fut sensible à ses charmes et à son corps aussi car après tout ils aimaient tout le reste. Cependant il était plus que ravi de voir que sur ce plan la tour fonctionnait entre eux. Peter demanda néanmoins en garçon consciencieux si elle avait eut mal et tenta de la rassurer quant au renouvèlement de l'expérience et la réponse de sa moitié correspondait à ses attentes, du moins au début.


" Je vais bien...J'ai eu mal au début, mais c'est tout. Je ne m’attendais pas vraiment à ça... Ça n'empêche pas que je suis toujours en colère contre toi, Peter...Tu n’aurais pas dû décider à ma place, pour nous deux, et tu le sais. »

Ainsi donc même après un moment comme ça elle trouvait un moyen de lui tirer les bretelles. Plutôt que de profiter du moment présent et de l'après séance en quelque sorte elle préférait remettre les choses à plat. Il n'en attendait pas moins d'elle finalement et se surprit à sourire à défaut d'être déçu ou énervé envers elle. Wendy avait certes raison ça n'arrangeait pas tout et cela n'excusait rien mais elle devait avouer que c'était aussi les parties les plus agréables des disputes ou séparations que les retrouvailles sur l'oreiller. Ils avaient enfin consommés leur amour et pour le jeune homme rien ne pourrait gâcher ça même pas la présence de ses anciens sbires à côté dans la chambre voisine avec le risque d'avoir été entendu. Il tourna sa tête vers elle de nouveau alors qu'elle le regardait aussi pointant même un doigt accusateur sur son torse. Il savait qu'elle voulait lui faire comprendre les choses mais qu'en réalité elle lui avait pardonné malgré tout à partir du moment ou il avait fait sa déclaration. Il n'était pas prêt de recommencer à la laisser et pour confirmer ses dires il la serra plus fort contre lui alors qu'elle ajouta.

« Bon, il est vrai que tu as trouvé un bon moyen de te faire pardonner... Oh mon dieu, je viens de dire un truc comme ça. » tout en passant sa main sur son visage pour couvrir son rire nerveux. Peter ne pût retenir un rire peu sonore pour ne pas réveiller la maisonnée mais qui montrait que l'habitude de sa belle était risible mais dans le sens adorable. Elle prenait du galion un peu la demoiselle et c'était bon de la voir aussi vivante et épanouie et ce grâce à lui. Finalement il pouvait la rendre heureux en y mettant du sien tout comme il l'avait rendu malheureux en la laissant seule dans ce monde hostile. Il enleva la main de sa belle qui cachait son joli visage et prononça tout en la regardant dans les yeux - tu me surprends chaque jour un peu plus tu sais. Tu n'as pas à avoir honte de quoi que se soit, pas avec moi et je te promet que désormais je te consulterait lorsqu'il s'agira de ce qui nous concerne tous les deux. Puis il embrassa son bout du nez avant de se lever du lit pour aller prendre son boxer qui était toujours sur le sol devant le lit de sa belle. Tout en ramassant et en enfilant son vêtement il se tourna vers elle - tu devrais aller prendre une douche et pendant ce temps je te promet de ne pas partir. Je ne te laisserai plus Wendy. Et il lui apporta son pyjama qui lui aussi jonchait le sol avant de préciser en riant - je te préférais en chemise de nuit mais je suppose que ça peut s'arranger... non en fait réflexion faite je te préfère sans rien. Avec un clin d'œil joueur sur son visage déformé par un sourire sincère et authentique car avec elle il pouvait être enfin lui même.









Revenir en haut Aller en bas

Invitéavatar

Invité




MessageSujet: Re: You're my redemption , save me... [pv Wendy] [+18 ans]   Mer 11 Mar - 18:23


La tension passionnelle retombée, Wendy se sentait à présent apaisée. Ils avaient fait l’amour pour la première fois, et il y en aurait d’autres. Ils s’étaient retrouvés, après de multiples souffrances émotionnelles, et la blonde ne voulait perdre aucun instant. Malgré tout, il fallait considérer que tous ces mois passés loin de l’autre étaient principalement dû au choix de Peter de la protéger de lui. L’oiseau restait légèrement contrarié, et elle le fit savoir pour éclaircir la situation. Son amoureux sourit, réaction qu’elle n’avait absolument pas envisagée. L’anglaise avait plutôt visualisé une expression de confusion, voire un air blasé de sa part, se demandant pourquoi elle souhaitait relancer le sujet mais rien. Le silence. Il se contenta même de la serrer plus fort entre ses bras avant qu'elle ne découvre ses talents médiocres pour la séduction.

« Tu me surprends chaque jour un peu plus tu sais. Tu n'as pas à avoir honte de quoi que ce soit, pas avec moi et je te promets que désormais je te consulterais lorsqu'il s'agira de ce qui nous concerne tous les deux. » Il déposa un baiser sur son nez et elle rougit de nouveau, sous le compliment et le geste. Alors qu’il se leva pour aller récupérer ses affaires, Wendy le dévora des yeux. Il n’appartenait qu’à elle, et rien qu’à elle. Elle refusa de penser à ce qu’elle avait dû faire pour le ramener parmi les vivants, ni ce qu’il avait pu lui dire au cours de cette année particulière. Durant ce court instant, elle ne fit qu’admirer le garçon qu’il pouvait être avec elle. Il avait changé, et elle souhaitait que tout le monde s’en aperçoive ; qu’il ait le droit à une véritable deuxième chance tout comme celle qui avait été offerte à Zelena. C’était celui qu’elle aimait, celui qu’elle avait choisi, personne ne pourrait empêcher quoi que ce soit. L’oiseau était déterminé.

Peter se retourna vers elle, et elle se mit à tapoter timidement sur la couverture en faisant mine de regarder ailleurs. Un vieux réflexe. « Tu devrais aller prendre une douche et pendant ce temps je te promet de ne pas partir. Je ne te laisserai plus Wendy. » Elle haussa les épaules à la proposition, les yeux de nouveau rivés sur lui. « D’accord. » souffla-t-elle. Elle lui faisait confiance. Il ne va pas partir, il ne va pas partir, il ne partira plus, il ne part… « Je te préférais en chemise de nuit mais je suppose que ça peut s'arranger... non en fait réflexion faite je te préfère sans rien. » rajouta-t-il en l'arrachant de ses pensées. L’anglaise lui tira la langue en riant, avant de se saisir de ses affaires. Elle enfila son haut de pyjama encore un peu mouillé, puis sa culotte en se tordant sous la couette. La blonde restait encore légèrement mal-à-l’aise de se dévoiler entièrement, ailleurs que dans le feu de l’action. Avec le temps, elle était sûre que cette timidité passerait.

D’un geste ferme, elle repoussa la couverture et se leva à son tour pour atteindre sa commode. « Si jamais tu entends le moindre bruit pendant que je suis dans la salle de bain, je t’autorise à entrer pour te cacher. » dit-elle en s’emparant d’un sous-vêtement propre et d’une chemise de nuit avant de fermer le tiroir et se tourner vers Peter. « Je ne voudrais pas que l’un de mes frères te découvre ici et t’étrangle avant que je ne puisse expliquer quoi que ce soit. » C’était la vérité. Elle ne savait pas de quoi étaient capables John et Michael mais il n’était pas difficile de prédire leurs réactions d’avance. Cependant, Wendy ne pensait pas que les laisser dans une telle ignorance soit une bonne idée. Mieux valait qu’ils l’apprennent de sa bouche et acceptent les faits. Au moins pour elle. L’anglaise s’approcha de son amoureux et se serra contre lui, l’embrassant doucement. « Ne fais pas trop de bêtises. » conclut la jeune fille, le regard brillant. Elle se glissa dans la salle de bain et ferma la porte derrière elle, sans la verrouiller, au cas où. Comme d’habitude, elle posa ses affaires sur le panier de linge sale avant de se déshabiller et d’entrer dans la douche. Ses cheveux collaient à la sueur sur sa nuque et l’eau lui fit du bien. Elle eut la triste impression de se débarrasser des caresses et baisers de Peter, comme si ils avaient été les derniers. Elle ne réalisait pas encore qu’ils étaient ensemble, finalement.
Revenir en haut Aller en bas

Invitéavatar

Invité




MessageSujet: Re: You're my redemption , save me... [pv Wendy] [+18 ans]   Mer 11 Mar - 19:05

















You're my redemption, save me...
~ I Will always love you ~





Peter reprenait son souffle après les événements qui venaient de se produire dans cette chambre ce soir. Ils avaient fait l'amour et le jeune homme n'en revenait pas que cela se soit tellement produit après l'avoir imaginé de nombreuses fois sans croire cela possible. Et que dire à part que c'était encore mieux que dans ses pensées pas toujours très nobles. Wendy s'était laissée guide et faire sans la moindre résistance bien qu'il lui avait donné une chance de se défiler si elle ne s'était pas sentie prête à passer ce cap avec lui pour le moment. Cependant leurs sens avaient rapidement pris le dessus et ils n'avaient pu faire autrement que de laisser la passion et le désir prendre le dessus. Le corps de Wendy tout comme celui de Peter portaient encore la traces de leurs ébats et la pièce entourée d'une chaleur qui les avaient réunis quelques minutes auparavant. Peter avait désormais envie que les choses soient ainsi entre eux le plus souvent possible et il savait qu'il ne pourrait plus se passer de la sensation de son corps contre le sien. C'était devenu un besoin vital et indispensable à assouvir. Pourtant ils devaient bien finir par reprendre le fil des réalités et revenir dans le monde réel pour l'affronter ensemble.

Le jeune garçon c'était donc levé le premier sans aucune gêne de laisser ainsi son corps à la vision de son amante. Il n'avait jamais été particulièrement pudique alors ça n'allait certainement pas commencer avec elle. Il connaissait aussi très bien son corps et savait qu'il l'appréciait d'autant plus qu'il savait à quoi ressemblerait son corps adulte s'il n'y faisait pas plus attention. Il se leva donc pour récupérer ses sous vêtements et redonner à sa belle le bas de son pyjama ainsi que le haut qu'il avait jeté par terre sans ménagement durant leur moment d'intimité. Il savait qu'elle n'aurait pas la même aisance que lui a se dévoiler ainsi une fois l'ardeur de l'acte passé. Ainsi il le lui apporta afin qu'elle puisse sortir du lit. Il ne se gêna pas cependant pour lui dire qu'il la préférait sans rien sur elle que dans un pyjama et lui dire qu'il faudrait peut être qu'elle aille prendre une douche. Il aurait voulu lui en proposer une à deux mais il savait qu'elle avait peut etre besoin d'être seule pour réfléchir à tout ça, qu'elle voulait sûrement évacuer toute la tension de son corps mais aussi et surtout qu'elle n'avait peut être pas envie de se dévoiler une fois de plus nue devant lui en pleine lumière et sans l'intensité de tout à l'heure. Il était déjà juste heureux qu'elle ne regrette pas et qu'elle ne le mette pas à la porte. Cependant il ne s'attendait pas à ce qu'elle glisse de sérieux sous entendu dans ses petites phrases faussement innocentes qui allaient le rendre fou. « Si jamais tu entends le moindre bruit pendant que je suis dans la salle de bain, je t’autorise à entrer pour te cacher... Je ne voudrais pas que l’un de mes frères te découvre ici et t’étrangle avant que je ne puisse expliquer quoi que ce soit. »


Venait-il de comprendre ce qu'il avait cru comprendre ? Au delà de l'idiotie de croire que ses frères pouvait lui faire du mal alors que même humain il leur faisait peur et qu'il aurait eut vite fait de se debarasser des deux dans un temps record il tiquait sur le début de sa phrase. Elle venait clairement de lui dire que si bruit suspect il entendait il était autorisé à venir se réfugier dans la salle de bain ou elle allait prendre une douche et que par conséquent elle ne fermerait pas la porte à clé. Elle aimait jouer un jeu dangereux et elle venait de réveiller les instincts prédateur de son amant quelques minutes auparavant. Il avait juste envie de se jeter sur elle, de passer ses jambes fines autour de son buste et de l'amener lui même sous la douche et de lui faire une nouvelle fois l'amour sous la cascade d'eau brûlante. Il se retint et se contenta d'hocher la tête alors qu'elle vint vers lui pour lui offrir un baiser tout en le mettant en garde.« Ne fais pas trop de bêtises. » - Sans toi je serais sage c'est promis. Je préfère faire des bêtises à deux. Et dans un clin d'œil à nouveau des plus charmeurs il la laissa gagner l'autre pièce non sans avoir envie d'y aller de ce pas. Il se contenta dans un premier temps de retrouver toutes ses affaires et de les mettre sur le lit. Lui n'avait rien de propre et tout était trempé hors il avait promis de ne pas partir et ne pouvait pas aller en chercher et revenir. Il pouvait en voler à ses frères mais ils dormaient tout deux à côtés et aller les réveiller à moitié nu ne semblait guère une brillante idée. Il se contenta donc de les déposer sur le radiateur en espérant que cela sèche vite.

Il fit le tour de la pièce une nouvelle fois en entendant l'eau de la douche se mettre à couler. Il imaginait le corps de Wendy dessous et pouvait redessiner désormais les courbes qu'il avait pu découvrir et toucher quelques minutes auparavant. Il n'avait jamais constaté sur son île à quel point elle avait un corps parfait et combien elle n'était plus une enfant mais bien une femme. C'était sûrement ce qui s'était développé ici dans cette ville. Il s'installa au pied du lit toujours vêtu uniquement de son boxer quand il entendit un ronflement dans la pièce voisine. Ils ne les avaient pas réveillés et de toute façon si tel était le cas ils en seraient déjà au courant. Qu'auraient ils pensé en trouvant Peter allongé nu dans la chambre de leur sœur parfaitement consentante, cette pensée le fit rire car après tout cela aurait achevé ces deux imbéciles. Il repensa à l'invitation de sa belle qui n'avait en aucun cas précisé de quel genre de bruit il devait se méfier et à partir de quand il avait le droit de venir se réfugier à ses côtés. Un grand sourire machiavélique se dessina et il avança ni une ni deux dans la salle de bain. Il toqua doucement et pénétra à l'intérieur pour voir le rideau de douche fermé et la silhouette de se bien aimé derrière. Il n'attendit pas qu'elle parle pour lui dire - tu m'as dit que je pouvais venir me cacher si j'entendais du bruit alors me voici... Bon ce n'était pas un bruit inquiétant en soit mais tu ne m'as pas précisé de quel genre de bruit je devais me méfier. Tu apprendras à préciser tes phrases Darling. Cependant il ne pénétra pas dans la douche se contentant de se diriger vers le lavabo et de passer de l'eau sur son visage pour se débarbouiller et de se saisir d'une serviette pour se sécher. Il ne savait pas comment elle prendrait le fait qu'il pénètre sous l'eau avec elle aussi il se contenta de se mettre au centre de la pièce et de l'admirer à travers le rideau. - j'adore ta silhouette juste visible, c'est un spectacle fort divertissant. Tout en s'approchant pour passer ses doigts sur le tissu qui le séparait du corps chaud et délicieux de son amante pour savoir ce qu'elle lui dirait ou pourquoi amas lui proposerait de faire.








Revenir en haut Aller en bas

Invitéavatar

Invité




MessageSujet: Re: You're my redemption , save me... [pv Wendy] [+18 ans]   Mer 11 Mar - 23:41


« Sans toi je serais sage c'est promis. Je préfère faire des bêtises à deux. » répondit Peter avant qu’elle ne se dirige vers la salle de bain. Elle pouffa bêtement avant de refermer la porte. Une fois dans la douche, Wendy profita de ce moment seule pour se perdre dans ses pensées. L’eau avait quelque chose de réconfortant, de protecteur, comme une coquille. Elle pouvait faire le tri entre chaque idée sans mal, et oublier les noires l’espace d’un instant. Debout sous le jet tiède, elle sentit ses muscles se détendre, et la fatigue s’installer, conséquence de plusieurs nuits sans sommeil, et d’un ébat enflammé très récent. En y repensant, ses joues chauffèrent et elle ne put s’empêcher de sourire dans le vide. C’était encore nouveau, elle avait découvert de nouvelles sensations et émotions dont elle n’avait presque jamais entendu parler ; qu’on lui avait toujours déconseillé d’imaginer. Mais depuis quand Wendy obéissait clairement aux règles ? Ce soir, encore, elle avait défié le monde, en pardonnant à Peter, en l’embrassant, en se donnant à lui. Il était peut-être temps qu’elle arrête de se rendre coupable pour tout un tas de choses qu’elle ne pouvait pas effacer. Elle ne devait plus rien regretter, à présent et elle ne regretterait plus rien.

Elle n’entendit pas la porte s’ouvrir, et sursauta presque en entendant la voix de Peter résonner dans la pièce, laissant tomber le gel douche de ses mains. « Tu m'as dit que je pouvais venir me cacher si j'entendais du bruit alors me voici... Bon ce n'était pas un bruit inquiétant en soit mais tu ne m'as pas précisé de quel genre de bruit je devais me méfier. Tu apprendras à préciser tes phrases Darling. » L’anglaise se mit à rire avant de finir de se rincer et de ramasser le tube. Sa présence ne la gênait pas, au contraire. De toute façon, il ne pouvait pas la voir derrière le rideau. « Je parlais d’un bruit qui puisse signifier le réveil de John, ou de Michael, et je suis sûre que tu avais très bien compris. » répondit-elle. L’eau sous le jet se réchauffa brutalement pendant cinq secondes et Wendy grimaça. « Merci… » souffla-t-elle ironiquement plus pour elle-même que pour lui. Elle coupa l’eau juste après et essora ses cheveux mouillés. « J'adore ta silhouette juste visible, c'est un spectacle fort divertissant. » L’oiseau se figea en observant son ombre approcher du rideau. Alors, il pouvait la voir. « Hé ! » protesta-t-elle. Les joues roses, Wendy attrapa la première serviette qui glissa sous ses doigts pour s’enrouler dedans. Elle était assez grande pour couvrir sa poitrine jusqu’au milieu de ses cuisses, dieu merci. L’oiseau poussa le tissu blanc imperméable et croisa le regard de son amoureux. Son estomac se mua en petits fourmillements agréables et elle se mordit la lèvre inférieure. « Le spectacle est terminé. » Elle lui adressa un sourire en coin avant de se saisir du pommeau de douche et le pointer droit sur un Peter en caleçon. L’eau trempa la moitié de la salle de bain avec –les meubles, le miroir et même ses pauvres nouveaux vêtements- mais le semblant de vengeance fut fait. Entre ça et les boules de neiges, Wendy commençait à y prendre un malin plaisir. « Ça t’apprendra à rentrer sans réelle raison. » lâcha-t-elle en riant de nouveau. « J’espère que tes vêtements sont secs, par la même occasion. A moins que t’ais une soudaine envie de porter une robe. » Elle s’approcha de lui, incapable de paraître sérieuse. Il lui faisait bien trop d’effet pour ça. Posant les mains sur son torse nu, elle l’embrassa rapidement avant d’afficher une mine désolée. « C’était juste très tentant. »
Revenir en haut Aller en bas

Invitéavatar

Invité




MessageSujet: Re: You're my redemption , save me... [pv Wendy] [+18 ans]   Jeu 12 Mar - 0:21

















You're my redemption, save me...
~ I Will always love you ~





Enapparence, la maison ou plutôt le studio qui se trouvait dans la rue principale de Storybrooke paraissait silencieux comme si chacun de ses occupants étaient endormis et profitaient d'un sommeil réparateur hors c'était en réalité loin d'être le cas. La lumière d'une des deux chambres était éclairée et derrière le rideau fermé se tenait un spectacle qui laissait peu de place à l'imagination. Des draps défaits, des vêtements posés aux quatre coins de la pièce et un jeune homme en sous vêtement qui ne tarda pas à quitter la pièce pour rejoindre celle voisine ou sa compagne prenait actuellement une douche. Le rideau tiré elle profitait des bienfaits de l'eau sur son corps encore tremblant de ce qui venait de se produire avec son nouvel et premier amant. Elle laissait l'eau couler sur son corps fragile tandis que le jeune homme se glissait dans la pièce et la ferma doucement derrière lui. À l'intérieur il pouvait admirer les courbes de celle qui faisait battre son cœur derrière le rideau qui permettait d'en deviner la forme. Il avait une envie furieuse de la rejoindre mais il préférait lui laisser un peu de répit et un moment ou elle pouvait se délaisser un peu de toutes les émotions de la soirée. Le garçon ne quitta pas la pièce pour autant et alla passer son visage sous l'eau à son tour. Après tout, il n'avait pas eut l'occasion de le faire après sa chute et maintenant qu'ils avaient explorer le corps de l'autre une envie de fraîcheur se faisait finalement ressentir.

Il avait signaler sa présence à sa compagne à son entrée en jouant sur les mots qu'elle avait utilisé mais cela ne sembla pas l'offusquer ce qui rassura le jeune homme qui avait espéré qu'elle ne prenne pas mal son intrusion dans la pièce sans réelle raison. « Je parlais d’un bruit qui puisse signifier le réveil de John, ou de Michael, et je suis sûre que tu avais très bien compris. » il ne pût que laisser un rire s'échapper à sa tirade car oui évidement qu'il avait très bien compris tout comme elle mais le goût du risque était amusant. Il aimait son contact et devait reconnaître qu'au delà de la rejoindre sous la douche il avait juste eut envie d'être dans la même pièce car sa présence était apaisante et réconfortante et qu'il n'y avait point de gêne entre eux d'être dans cette situation. Il ne pût empêcher ses doigts de parcourir le fin rideau et de dévoiler à sa compagne que s'il ne la voyait clairement il pouvait au moins la deviner ce qui fit réagir la jeune femme qui laissa tomber son produit de toilette et se saisit rapidement de la serviette posée à côté d'elle. « Hé ! » il ne pût retenir une nouvelle fois un petit rire, ce qui était un exploit en soit car seule elle arrivait à le faire rire sincèrement et avec authenticité. Elle s'enroula cependant dans la serviette à l'abri des regard et sortit non sans un regard pour son compagnon. « Le spectacle est terminé. » - quel dommage.

Cependant Peter ne s'attendait pas à ce qui allait suivre dans la petite pièce et qui montrait à quel point Wendy etait heureuse et finalement à l'aise en sa présence bien qu'encore un peu pudique à l'idée de se dévoiler entièrement devant lui en dehors de la chaleur du lit de cette dernière. Elle s'approcha de lui qui était encore au centre de la petite pièce avant de se saisir du pommeau de la douche et de le pointer sur le jeune homme qui sous le coup de la surprise ne chercha pas à esquiver l'attaque et fut aspergé de la tête aux pieds. Elle n'avait pas cherché à faire attention au mobilier ou à la pièce mais seulement à l'envie espiègle d'arroser son compagnon qui venait allègrement de jouer au même petit jeu, juste retour des chose donc quand elle eut terminer. « Ça t’apprendra à rentrer sans réelle raison...J’espère que tes vêtements sont secs, par la même occasion. A moins que t’ais une soudaine envie de porter une robe...C’était juste très tentant. » termina t-elle en s'approchant de lui qui pouvait voir l'eau dégouliner le long de son torse et de ses jambes. Il lui fit son sourire espiègle qu'il réservait d'habitude à des mauvais coups avant de la contourner pour se rapprocher de la douche à son tour. - Maintenant je suis bon pour me laver comme je suis mouillé miss Darling. en pénétrant encore vêtu de son caleçon dans le bac. - Et j'aurai besoin d'une serviette pour me sécher. Peter attrapa tout en terminant sa phrase la serviette de sa compagne et le pommeau en même temps qu'il détournait son regard et qu'il tirait le rideau de la douche à son tour.

Elle était désormais nue dans la pièce puisqu'il venait de lui voler sa seule barrière à sa nudité cependant il ne profita pas de la vue puisqu'il s'enferma derrière le rideau de la douche et plaça la serviette sur le rebord contre le mur afin qu'elle ne puisse sans saisir sans venir le rejoindre. Rapidement il jeta son boxer dans le panier à linge sale en tirant légèrement sur le rideau pour y passer sa tête sans regarder sa compagne qui aurait pu être gêné de ce geste mais qui n'était pas encore sortie de la salle de bain. Que comptait-elle faire venir le rejoindre ou sortir tout simplement maintenant qu'elle était certaine que les vêtements qu'elle avait amené avec elle était aussi mouillé que Peter ? Il laissa l'eau coulé allegrement sur son corps à son tour et il devait reconnaître que cela faisait un bien fou. - et pour répondre à ta question non mes vêtements ne sont pas encore secs et en plus je n'ai plus de sous vêtement à me mettre ce qui fait que la situation est légèrement délicate en cet instant. Par la faute de la jeune femme était-il condamné à rester nu en attendant ?








Revenir en haut Aller en bas

Invitéavatar

Invité




MessageSujet: Re: You're my redemption , save me... [pv Wendy] [+18 ans]   Jeu 12 Mar - 17:29


Comme elle l’avait espéré, Peter fut dans l’incapacité de réagir face à l’arrosage improvisé. Il était trempé, comme la moitié de la pièce, et Wendy apprécia la vue une seconde avant de le rejoindre en s’excusant presque. Elle observa son visage s’éclairer d’un sourire malicieux qui la fit reculer d’un pas. Elle connaissait ses mimiques par cœur : il avait une idée derrière la tête. « Maintenant je suis bon pour me laver comme je suis mouillé miss Darling. » Elle fronça les sourcils, incapable de deviner ses intentions alors qu’il la contourna pour atteindre la douche à son tour. « Et j'aurai besoin d'une serviette pour me sécher. » Sur ces paroles, Peter s’en empara sans gêne. L’oiseau poussa un petit cri de surprise avant de poser une main sur sa poitrine et lui tourner le dos. Il ne la regardait pourtant même pas, le rideau déjà tiré. « C’est pas drôle, Peter, j’ai froid maintenant, c’est malin ! » s’exclama-t-elle en cherchant des yeux une autre serviette. Il n’y en avait pas, la seule étant à présent entre les mains de son amoureux sous la douche. L’anglaise n’osa pas y entrer pour récupérer sa protection perdue, consciente que le jeune homme était aussi nu qu’elle derrière le tissu imperméable. Son regard s’arrêta sur ses vêtements, et elle constata que sa culotte et sa chemise de nuit étaient malheureusement gorgées d’eau. Dommage, il ne lui restait plus à qu’à aller chercher d’autres vêtements. « Et pour répondre à ta question non mes vêtements ne sont pas encore secs et en plus je n'ai plus de sous vêtement à me mettre ce qui fait que la situation est légèrement délicate en cet instant. » Elle pouffa dans sa paume avant d’hausser les épaules même si il ne pouvait pas la voir. « Je comprends. C’est un cas d’urgence. » répondit-elle d’un ton faussement solennel. Elle s’attarda sur l’ombre de Peter derrière le rideau. Les rôles étaient inversés, cette fois et cela ne lui déplut absolument pas. Si elle n’avait pas été si fatiguée, et timide, elle l’aurait sûrement rejoint à l’intérieur sans hésiter. Elle soupira et sortit de la salle de bain. Le courant d’air froid à la sortie la fit violemment frissonner et elle trottina jusqu’à sa commode pour enfiler un sous-vêtement et prendre un tee-shirt assez large pour en faire pyjama. Une fois au chaud, elle noua ses cheveux humides dans un chignon avant de réfléchir au problème Peter. Les affaires de John se présentèrent tout de suite comme solution et Wendy prit le risque impulsif d’aller les chercher.

Son frère dormait profondément, comme d’habitude. Etrange d’ailleurs, puisque l’oiseau et son amoureux dans l’autre chambre n’étaient pas particulièrement discrets. Avec le meilleur des silences et à la seule lumière de la nuit, l’anglaise attrapa un boxer et un haut propres. John ne se rendrait sûrement même pas compte le lendemain matin de leur disparition, déjà incapable de reconnaître ce qu’il lui appartenait ou non. La jeune fille ressortit sur la pointe des pieds, remerciant la moquette de ne pas la trahir et elle retrouva la sécurité de sa chambre. Déposant les vêtements au pied de la porte de la salle de bain, elle cogna deux coups timides avant de lancer : « Peter ? Je t’ai amené de quoi t’habiller, c’est devant la porte. » Elle n’entendait plus le bruit de l’eau et n’avait, encore une fois, pas osé entrer. « Prends ton temps. » dit-elle avant de se laisser tomber sur le lit et fermer les yeux. L’épuisement la gagnait vraiment mais elle lutta contre le sommeil, patientant sagement le retour de Peter. Elle ne dormirait pas sans s’être assurée de le revoir en se réveillant. Au fond, Wendy gardait cette peur écrasante qu’il ne disparaisse à nouveau, sans un regard en arrière.
Revenir en haut Aller en bas

Invitéavatar

Invité




MessageSujet: Re: You're my redemption , save me... [pv Wendy] [+18 ans]   Jeu 12 Mar - 18:26

















You're my redemption, save me...
~ I Will always love you ~





Peter venait de jouer à un jeu dangereux et il le savait. Désormais simplement vetu de son caleçon trempé il était entré dans la douche en subtilisant la serviette de sa belle. Ils n'étaient pas réellement discret quant aux personnes qui dormaient profondément dans la pièce voisine mais à croire que chacun s'en fichait car la jeune femme n'hésita pas à pousser un petit cri quand son amant lui vola son bien. Il ne s'attarda même pas sur son corps pour ne pas la gêner et se contenta de se laver à son tour étant donné que maintenant il était l'arroseur arrosé au sens propre du terme. Il imaginait très bien la jeune femme nue derrière le rideau cherchant à se sécher mais ne trouvant rien et se demandant si elle devait ou non reprendre son bien à ses risques et périls. Il la connaissait suffisamment pour savoir qu'elle ne tenterait sûrement rien car gênée mais aussi fatiguée par leurs ébats. Il ne se focalisa plus seulement sur elle après avoir répondu à sa question et se délaissa dans la douche. « Je comprends. C’est un cas d’urgence. » fut la réponse qu'il obtint de sa belle qui ne bougeait toujours pas. L'eau brûlante lui faisait un bien fou et il n'aurait pu espérer meilleure finalité pour clore une soirée aussi parfaite.

Peter entendit la porte se refermer dans un courant d'air froid qui laissa à supposer qu'elle venait de sortir de la pièce ayant assez admirer son corps au travers du rideau comme lui l'avait fait auparavant. Il ne chercha pas à la faire revenir et s'occupa plutôt de nettoyer son corps sous la cascade d'eau chaude. Il ferma ensuite l'eau et récupéra la serviette qu'il avait dérobé à son oiseau et se sécha avec en se demandant ce qu'il allait faire maintenant. Il se frotta tranquillement les secondes passant quand il entendit sa belle toquer à la porte. On jouait les timides maintenant ? Un pas en avant et un en arrière parce que deux c'était définitivement trop au vu de la soirée. « Peter ? Je t’ai amené de quoi t’habiller, c’est devant la porte...Prends ton temps. » - merci... ainsi donc elle venait de résoudre son problème et visiblement les deux voisins dormaient toujours sans se douter de rien. Que devait-il faire maintenant ? Partir pour être sur ou rester maintenant qu'il avait promis de ne pas partir et de ne pas la laisser seule ?

Après réflexion Peter entrouvrit la porte doucement et se saisit des vêtements laissés à son attention devant la porte. Il n'aimait pas l'idée de porter les affaires d'un autre surtout pas de l'un des deux frères de Wendy mais faute de mieux. Il soupira en enfilant le vêtement légèrement trop grand pour lui. Un boxer et un tshirt qui n'était pas des plus raffinés au goût de Peter qui en prendrait son partie, c'était seulement pour dormir. Il les enfila et sortit rapidement pour voir sa belle allongée sur le lit en attendant. Il passa de l'autre côté et s'allongea à son tour à ses côtés. - alors on fait des escapades nocturnes en mon absence ? Il haussa un sourcil avant de détailler le corps de sa compagne seulement vêtue d'un haut et d'une culotte elle aussi. Il admirait ses jambes fines et douces et passa doucement une de ses mains dessus avant de la regarder dans les yeux - tu préfères que je parte ou tu as envie...que je reste ? Il eut rapidement la réponse quand elle se glissa sous les couvertures et l'invita à faire de même. Peter se mît alors à ses côtés et la prit dans ses bras pour la bercer et sentir son corps contre lui. Et rapidement rattrapé par les événements il s'endormit d'un sommeil sans rêve pour la première fois depuis l'arrivée des cauchemars en ville.

Peter se réveilla le premier et remarqua rapidement qu'il n'était pas dans son lit le temps que les événements de la veille lui reviennent. Il était bien sentant un corps contre le sien. Il tourna la tête pour admirer son oiseau le visage contre son torse et une jambe entremêlée avec la sienne. Il soupira d'aise et l'admira passant ses doigts sur le bras de son amante endormie. Peter se décala légèrement pour ne pas réveiller sa compagne mais trouver un position plus confortable. Il pouvait entendre la respiration paisible de sa moitié et cela lui mît du baume au cœur de bon matin. Il ignorait quelle heure il était mais le soleil était déjà haut dans le ciel. Ils avaient de la chance qu'aucun des deux frères ne soient entrés dans la pièce. Il resta ainsi silencieux quelques instants avant de sentir son corps lui rappeler à son beau souvenir. Il devait impérativement aller aux toilettes et si Wendy avait une douche dans la pièce voisine pour le petit coin il fallait sortir dans le couloir. Ne voulant pas la déranger pour si peu il se contorsionna pour quitter le lit sans la réveiller et se contenta d'avancer à pas feutrés vers la porte et de coller son oreille aux signes du moindre bruit. Le silence...

Peter ouvrit doucement la porte en faisant glisser la poignée et sortit à pas de loups pour gagner les toilettes. Qu'aurait pensé Micheal ou Jean en le trouvant dans une telle tenue dans leur maison la porte de leur sœur ouverte ? Ça ne laissait que peu de place à l'imagination et cette fois c'est eux qui lui règlerait son compte même si l'idée ne lui faisait certainement pas peur. Il fit attention d'être discret malgré son ventre qui commençait à faire du bruit et sortit rapidement de la pièce. Cependant le destin ne semblait pas l'entendre de cette oreille car au moment ou il s'apprêtait à en sortir et qu'il ouvrit la porte il tomba nez à nez avec le cadet des Darling. Bordel de m**** ! Il était fichu. L'autre le scruta de la tête au pied pendant que Pan cherchait une solution pour se sortir de ce merdier. - ce n'est pas ce que tu crois... c'est étonnant parce que ça doit bien y ressembler à y regarder de prêt. Cependant l'autre ne parla pas sûrement trop confus pour s'exprimer faisant le chemin du regard entre le garçon qui portait son tshirt et la chambre ouverte de sa sœur. Il aurait dû se retenir il le savait ! Bon aller il devait bien trouver un truc autre à dire - c'est un charmant studios que vous avez la, j'avais dit que je passerai visiter alors je suis venu mais avec la neige tout ça...enfin tu vois en tout bien tout honneur. Ça aurait pu marcher si Wendy n'était pas apparu dans l'encadrement de la porte en l'appelant alors qu'elle etait aussi peu vêtue que lui et que sa coiffure en bataille et ses lèvres encore gonflées les trahissait. Il ne pût entendre qu'un " je vais te tuer de mes mains Pan pour avoir osé poser tes mains sur elle " avant que ça belle ne prenne la parole pour les sortir de ce mauvais pas.










Revenir en haut Aller en bas

Invitéavatar

Invité




MessageSujet: Re: You're my redemption , save me... [pv Wendy] [+18 ans]   Ven 13 Mar - 0:57



Wendy sentait sa tête s’enfoncer lourdement sur l’oreiller quand la porte de la salle de bain s’ouvrit une première fois. Elle ne bougea même pas, trop détendue pour bouger le moindre muscle. A la deuxième fois, elle avait abandonné la bataille et se laissait emporter par le sommeil. La voix de Peter résonna dans son crâne mais elle ne comprit rien à sa première question. C’est seulement quand une main se balada sur ses jambes nues qu’elle reprit légèrement conscience et fit l’effort d’ouvrir les yeux. Il la regardait et elle lui adressa un sourire tout aussi fatigué qu’elle. « Tu préfères que je parte ou tu as envie...que je reste ? » L’anglaise fit un effort surhumain pour rabattre la couverture sur eux et se recroqueviller en dessous. « Reste, s’il te plaît. » Elle ne pensa pas à ce que le lendemain signifierait ; aux risques potentiels que l’un de ses frères entre dans sa chambre pour une quelconque raison. Ils improviseraient demain. Elle jeta un dernier regard aux étoiles à travers la fenêtre avant de se blottir contre Peter. Elle déposa un baiser sur son torse à travers le tee-shirt et l’entoura d’un bras. Ses yeux se fermèrent de nouveau et elle sombra instantanément dans ses bras. Cette fois, les cauchemars furent absents à l’appel.

Au petit matin, l’oiseau émergea d’un sommeil un peu plus réparateur. Elle mit un petit temps avant de se rappeler des événements merveilleux de la veille. Cependant, alors qu’elle s’attendait à voir un certain jeune homme couché à côté d'elle, elle se rendit vite compte que la place était simplement vide. Se redressant vivement, elle balaya la pièce d’un regard paniqué, espérant repérer le moindre signe de la présence de son amoureux. Elle tomba sur ses vêtements posés sur le radiateur et son cœur s’apaisa, soulagé. Il n’était pas partie. Simplement déjà réveillé, déambulant quelque part dans le studio. Dans le studio. Michael et John. Oh non… Elle entendit soudainement sa voix parvenant du couloir et elle comprit tout de suite la situation. Sans attendre, l’anglaise se jeta hors du lit et ouvrit la porte. Ses cheveux en bataille et sa tenue n'allaient pas aider, mais elle s'en fichait. « Un charmant studio que vous avez là, j'avais dit que je passerai visiter alors je suis venu mais avec la neige tout ça...enfin tu vois en tout bien tout honneur. » Wendy aurait pu rire à l’excuse complètement bidon si le regard que lui jeta John en l’apercevant dans l’encadrement de la porte de sa chambre ne la fit pas autant frissonner d’horreur. Elle n’avait pas prévu de confrontation avant un bout de temps, et voilà qu’elle s’imposait maintenant. « Je vais te tuer de mes mains Pan pour avoir osé poser tes mains sur elle. » L’oiseau s’interposa dans la seconde suivante, les bras croisés. « John ! » Elle attrapa Peter par le coude pour le faire reculer le plus possible avant de se placer devant lui, telle une barrière entre les deux hommes. « Tu ne tueras personne, d’accord ? Il a posé les mains sur moi parce que je l’ai voulu. » lâcha-t-elle en reprenant consciemment ses mots. La rage pouvait se lire facilement dans les yeux de son frère, et elle inspira à fond pour ne pas s’énerver à son tour. « C’est Pan, Wendy. Mais qu’est-ce qu’il t’es passé par la tête ? Il n’a rien à faire là ! » L’aînée des Darling secoua la tête et serra les dents. « Nous n’aurons pas cette discussion maintenant, John. Pas tant que tu seras dans cet état de nerfs. » Son frère ricana et leva les bras d’un geste théâtral. « Dans cet état ? Dans cet état ? Mais à quoi tu t’attendais, qu’on l’accueille avec du thé et des scones ? » Il avait raison, Wendy ne pouvait pas lui en vouloir. Elle se renfrogna et baissa la tête. La magie de la nuit dernière venait de totalement s’éteindre. Que pouvait-elle dire d’autre pour leurs défenses ? Son amoureux restait celui qui avait déchiré leur famille. John ne voyait pas en Peter ce qu’elle, voyait en lui. Il ne faisait pas la différence entre le monstre qu’il avait été et l’humain qu’il essayait d’être à présent. John tourna son attention vers Peter. « Et t’as osé lui donner un vêtement à moi, en plus. » Wendy rougit un peu plus, terriblement mal-à-l’aise. Elle ne voulait pas hurler contre lui ; elle n’en avait pas le droit. « Tu serais pas ma sœur, j’aurais presque dit que tu me dégoûtes. C’est l’ennemi, Wen, et toi tu couches avec. Mes félicitations. » conclut-il, presque haletant. L’oiseau avala difficilement sa salive et ne quitta pas ses pieds des yeux, blessée. « John, je… » Mais les mots restèrent coincés dans sa gorge, incapable de sortir pour riposter.
Revenir en haut Aller en bas

Invitéavatar

Invité




MessageSujet: Re: You're my redemption , save me... [pv Wendy] [+18 ans]   Ven 13 Mar - 23:11

















You're my redemption, save me...
~ I Will always love you ~





La situation paraissait extrêmement compliquée dans le studio des Darling. En effet la matinée qui avait bien commencée venait de prendre un tournant dramatique. Peter venait de se faire surprendre dans le couloir par le frère de sa bien- aimée, en sous vêtement qui en plus n'étaient même pas les siens. Il était fait comme un rat et ses piètres excuses ne purent suffire quand sa belle arriva en trombe pour tenter de le sortir de ce mauvais pas. En règle général c'était déjà compliqué comme situation mais que dire quand le prétendant n'était autre que le pire ennemi de la famille. Peter avait fait du mal à chacun de ses membres y comprit Wendy. Il l'avait séquestré sur son île pendant cent ans à cause de Baelfire et avait prit les deux garçons comme larbins pour les sales besognes dans le monde réel. Peter Pan avait été un être abjecte et fourbe mais il avait changé sans magie et il tentait de le prouver mais seule Wendy croyait en lui a l'heure actuelle. Ainsi quand le frère de sa compagne avait décrété qu'il allait le tuer, Peter ne répondit pas et laissa Wendy prendre la parole car c'était son frère et peut être le raisonnerait t-elle mieux que lui. " John ! Tu ne tueras personne, d’accord ? Il a posé les mains sur moi parce que je l’ai voulu. » « C’est Pan, Wendy. Mais qu’est-ce qu’il t’es passé par la tête ? Il n’a rien à faire là ! »« Nous n’aurons pas cette discussion maintenant, John. Pas tant que tu seras dans cet état de nerfs. » « Dans cet état ? Dans cet état ? Mais à quoi tu t’attendais, qu’on l’accueille avec du thé et des scones ? »

Peter suivait l'échange dans un silence religieux tentant d'interpréter les choses pour savoir ce qu'il allait pouvoir dire quand viendrait son tour de parler. Wendy qui avouait qu'il avait bien posé ses mains sur elle et parce qu'elle avait accepté. Encore heureux manquerait plus que de l'avoir forcé, même son ancien lui n'en aurait rien fait il se fichait pas mal des filles à cette époque la. La magie le faisait oublier tout sentiment de bonté ou d'amour. Il n'avait rien à faire la ? Ah ça c'était vrai c'était une erreur de calcul il n'avait pas prévu ce face à face aussi rapidement mais au moins c'était fait. Et l'autre imbécile de frère qui restait derrière sans rien dire, toujours aussi lâches ces deux la. C'était plus facile de parler à Wendy qu'à lui car il sentait clairement la peur encore présente dans sa voix chevrotante. Wendy qui parlait état de nerf...bon ça c'était compréhensible à la rigueur hein à leur place il aurait déjà donné le premier coup mais il n'allait pas s'en vanter. Du thé et des scones ? C'était quoi ça des scones ? Un truc qui se mange ? Peter allait devoir faire quelques recherches la dessus mais revenons en a la conversation quand le cadet reprit de plus belle en fixant Peter de ses petite lunettes d'intello coincé qui aurait fait sourire Pan dans sa barbe s'il en avait eu une. « Et t’as osé lui donner un vêtement à moi, en plus... Tu serais pas ma sœur, j’aurais presque dit que tu me dégoûtes. C’est l’ennemi, Wen, et toi tu couches avec. Mes félicitations. » « John, je… » ah non la Peter n'était pas d'accord c'était la goutte de trop et il comptait bien le faire savoir la surprise du moment passé.

Peter reprit constance et ferma son visage pour reprendre son air hautain qui le définissait sauf dans l'intimité avec Wendy. Personne n'avait besoin de voir son vrai visage tant qu'elle pouvait y goûter en privée. Il pouvait voir le malaise de sa bien aimée qui perdait constance au fur et à mesure et combien son frère pourtant si lâche et benêt arrivait à la blesser dans ses propos. Il osait parler de dégoût mais c'est lui qui l'était par son attitude . Alors oui il avait été un monstre et il leur avait fait du mal mais quel aurait été l'intérêt de coucher avec elle maintenant pour les blesser alors que quand il avait retrouvé ses pouvoirs il les avait laissé tranquille pour elle. Il ne faisait pas confiance au jugement de sa sœur. Il prit la main de Wendy et repassa en avant pour être à son niveau à elle sur un pied d'égalité en face du grand garçon qui autrefois avait joué avec lui sur son île. - qui dégoûtes qui ? Regardes toi tu as encore peur de moi je peux le sentir jusqu'ici...la personne avec qui ta sœur couche ne regarde qu'elle et ne te concerne en rien. Elle est peut être ta sœur mais ce n'est pas selon tes règles qu'elle doit régir sa vie...je tiens beaucoup à elle et que tu me crois ou non m'est bien egal car je n'ai rien à te prouver. Si Regina, Zelena ou même mon fils ont pu changer pourquoi n'aurais je pas le droit au même traitement de faveur. Dit-il d'une traite.

- Alors oui je vous ai fait du mal à cause de la magie je le reconnais car la magie noire enleve tout sentiment et seule la haine prend le dessus mais tout cela a changé en partie grâce à Wendy et il est hors de question que je renonce à elle peut importe ce que toi, ton stupide frangin ou toute cette maudite ville pensiez. Vous étiez encore à mon service il y'a peu et même sans pouvoir je pourrai t'écrasé comme un insecte. La seule raison de mon indulgence revient au fait que je ne ferai rien qui puisse blesser Wendy désormais rien de plus rien de moins cependant j'ai quand même des limites...quant à tes vêtements je vais me faire un plaisir de te les rendre rapidement car l'idée de les porter m'enchante autant que toi. Maintenant je vais rentrer chez moi alors si tu as un problème avec moi Darling je te conseille de me faire part de tes griefs maintenant...Peter attendait de voir s'il comptait régler ses comptes ou si le lâche qu'il était finirait par abandonner en sortant des inepties telles que je te surveille Pan ou un geste de travers et on en reparle. Peter avait dû se montrer froid et presque méchant mais cela lui paraissait nécessaire dans la conjoncture actuelle. Il attendit mais rien de plus que ce qui venait d'être dit ne vint suite aux derniers propos de Pan. Il laissa ensuite les deux frère et sœur et partit enfiler ses propres habits mettant ceux de John au sale avant de réapparaître dans le couloir. Il s'approcha de Wendy et l'embrassa avec douceur sur les lèvres après avoir dit - on se voit tout à l'heure bébé puis il descendit les escaliers et claqua la porte avant de gagner la rue pour rejoindre sa chambre un sourire sournois sur les lèvres et le cœur empli de joie à l'idée de la nuit passée.








Revenir en haut Aller en bas

Invitéavatar

Invité




MessageSujet: Re: You're my redemption , save me... [pv Wendy] [+18 ans]   Dim 15 Mar - 12:21


Wendy sentait qu’elle perdait la bataille. Elle n’avait aucune excuse, aucune raison valable de justifier son amour pour Peter Pan. C’était comme ça, un fait inexpliqué que la blonde avait accepté. Le destin, le véritable amour, l’âme sœur ; des termes qui revenaient souvent qu’elle avait croisé dans ses livres de contes, et observé à Storybrooke. Baelfire lui en avait même parlé une fois, lorsqu’elle avait souhaité en apprendre plus sur sa vie d’après Neverland. Les sentiments ne se commandaient pas, Wendy avait arrêté d’essayer depuis longtemps. John avait conclu sur des paroles dures, que l’anglaise comprenait, bien que blessée. Il tentait de lui faire mesurer le compliqué de la situation et la naïveté dont elle avait fait preuve jusqu’ici. Seulement, elle en avait déjà conscience. Les bras serrés contre sa poitrine, l’oiseau tenta un coup d’œil vers Peter. Il avait gardé le silence depuis le début de la confrontation, mais elle devina à son visage fermé qu’il bouillonnait à l’intérieur. Il lui prit la main et reprit place en avant face à John qui se laissa trahir par un tremblement. « Qui dégoûtes qui ? Regardes toi tu as encore peur de moi je peux le sentir jusqu'ici... » commença Peter. Wendy croisa le regard inquiet de Michael, resté en arrière. La colère avait laissé place à la crainte. Ses frères avaient toujours aussi peur de lui, et l’anglaise se sentit deux fois plus coupable. « Elle est peut être ta sœur mais ce n'est pas selon tes règles qu'elle doit régir sa vie...je tiens beaucoup à elle et que tu me crois ou non m'est bien égal car je n'ai rien à te prouver. Si Regina, Zelena ou même mon fils ont pu changer pourquoi n'aurais-je pas le droit au même traitement de faveur. » L’oiseau fit la grimace. Peter rappelant le statut qui le liait à Rumplestiltskin ne lui plaisait pas beaucoup. Certes, elle connaissait l’histoire dans les grandes lignes mais elle avait préféré l’enfermer dans un coin de sa mémoire. C’était toujours étrange de savoir que le célèbre Ténébreux n’était autre que le fruit de Peter avec une autre dans une ancienne vie. Trop jeune pour être belle-mère. Mais il avait raison : il méritait une seconde chance, lui aussi.

« Alors oui je vous ai fait du mal à cause de la magie je le reconnais car la magie noire enlève tout sentiment et seule la haine prend le dessus mais tout cela a changé en partie grâce à Wendy et il est hors de question que je renonce à elle peu importe ce que toi, ton stupide frangin ou toute cette maudite ville pensiez » La jeune fille eut un petit sourire timide, qu’elle ne cacha même pas en tournant la tête vers Peter. John eut un léger recul, surpris et passa son attention du garçon à Wendy puis l’inverse. Elle, n’arrivait même plus à détacher ses yeux du jeune homme. « Vous étiez encore à mon service il y'a peu et même sans pouvoir je pourrai t'écrasé comme un insecte. La seule raison de mon indulgence revient au fait que je ne ferai rien qui puisse blesser Wendy désormais rien de plus rien de moins cependant j'ai quand même des limites. » L’anglaise faillit lui donner un coup de coude avant de se rétracter. Elle relativiserait plus tard. Jamais elle n’aurait toléré que Peter ne fasse du mal une nouvelle fois à ses frères. Plus ils resteraient loin de l’autre, mieux elle se porterait. L’oiseau ne voulait pas choisir entre eux et priait de ne jamais devoir le faire. « Quant à tes vêtements je vais me faire un plaisir de te les rendre rapidement car l'idée de les porter m'enchante autant que toi. Maintenant je vais rentrer chez moi alors si tu as un problème avec moi Darling je te conseille de me faire part de tes griefs maintenant. » Il y eut un silence et Peter repartit dans la chambre, laissant les enfants Darling seuls dans le couloir. Aucun d’eux n’osa se regarder en face, et Wendy laissa ses bras retomber autour de son corps. « Je suis désolée que vous soyez obligés de l’apprendre de cette façon. » Michael secoua la tête et John lui tourna le dos, visiblement toujours en colère. Elle leur expliquerait la situation après le départ de Peter ; qu’ils puissent interpréter la situation de son point de vue. Elle n’allait pas demander de réellement comprendre mais simplement d’accepter, et de cesser d’avoir peur. Il était hors de question de les perdre une nouvelle fois. Son amoureux ouvrit la porte de la chambre et sortit, cette fois habillé de ses vêtements de la veille. Il s’approcha d’elle et l’embrassa rapidement sur les lèvres avant de lâcher : « On se voit tout à l'heure bébé » Ses frères ne réagirent même pas, peut-être trop abasourdi pour le faire. Wendy fronça simplement les sourcils à l’entente du surnom et acquiesça silencieusement. Quand Peter quitta le studio, un grand froid s’installa. Les deux frères rejoignirent le salon, tandis que leur sœur s’enferma dans sa chambre. Mieux valait laisser glisser les choses pour le moment. Elle resta le dos contre la porte fermée, fixant les draps défaits et ne put s’empêcher de sourire aux souvenirs de la veille malgré la fin brutale. Mais Wendy ne s’inquiétait plus, il y en aurait d’autres.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: You're my redemption , save me... [pv Wendy] [+18 ans]   


Revenir en haut Aller en bas
 

You're my redemption , save me... [pv Wendy] [+18 ans]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MAGIC IS COMING ™ :: HORS-JEU :: ARCHIVES :: ARCHIVES VERSION N°01 :: SUJETS RP-