Petit rappel : Le forum ne suit pas la série.
Tout ce qui se passe au-delà de la saison 1 est à jeter aux oubliettes, merci

Partagez | 
 

 Une demande bien particulière [ Wendy et ceux qui veulent ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invitéavatar

Invité




MessageSujet: Une demande bien particulière [ Wendy et ceux qui veulent ]   Sam 14 Mar - 0:19






formulaire d'intro


Type du sujet : [] Flash-Back [X] Présent
Date du rp : Trois mars 2015
Météo (approximative) : ensoleillé
Matin, après-midi, soir : matin
Statut du sujet : [X] libre [X] privé ( une fois partit de chez Granny)
Statut du rp : [X] en cours [] terminé (à changer dès que vous terminez votre sujet pour qu'on puisse le verrouiller. Merci )










Une demande bien particulière


Feat Wendy Darling




Le soleil se levait doucement sur la petite bourgade de Storybrooke baignée désormais dans la douce lumière chatoyante du matin. La lueur commençait à s'infiltrer sur les toits des maisons et donnait des couleurs à la petite ville. Les maisons regorgeaient encore de rêveurs profondément endormis au creux de leurs lits même si certains étaient déjà au travail ou sur le départ. Pour Peter, ce n'était pas d'aller travailler qui faisait sa motivation étant donné qu'il n'avait pas eu de job pendant un bon labs de temps avant la semaine passée puisque sa fausse grand-mère l'avait mît à la porte de son restaurant. Personne n'était bien enclin à engager un ancien tueur connu pour ses innombrables méfaits et kidnappings. Heureusement il résidait en ville quelques méchants capables de croire qu'avoir un ancien méchant comme larbin ça aidait à faire tourner le commerce. Ainsi donc il avait réussit à se dégotter une place comme serveur dans un autre des dinners de la ville bien moins côté il fallait le reconnaître que chez Granny. Le repaire des gentils, le repaire des anciens méchants c'était ainsi. Ça ne payait pas de mine mais ça pourrait payer d'éventuels factures maintenant qu'il n'avait aucune intention de remettre un jour un pied dans une salle de cours comme sa moitié.

Peter avait aussi décidé qu'il fallait qu'il quitte la chambre de mamie qu'il occupait au bed and breakfast et qu'il se trouve un petit studio. Peut-être même que Wendy voudrait s'y installer avec lui. Officiellement ils n'étaient ensemble que depuis quelques semaines mais ils ne s'etaient encore jamais montré en public préférant la sécurité de moments privés dans la chambre du jeune homme ou chez elle. Alors bien sur quelques rumeurs courraient en ville mais faute de preuves évidentes... Cependant Peter ne voulait plus se cacher et encore moins avec elle. Trouverait-elle cela trop rapide de s'installer tous les deux ? Peter ne supportait plus de devoir croiser le regard noir et inhospitalier des frères Darling ou ceux de Granny au guichet quand ils allaient dans sa chambre. Non il leur fallait un endroit à eux. Il avait repéré un petit deux pièces avec un salon-cuisine, une chambre et une salle de bain qui lui semblait être parfait pour eux. Pas trop cher, en bon état même si plutôt petit avec ses quarante mètres carré mais juste pour eux se serait suffisant . Ce n'était pas le trop plein d'affaires qui allaient les gêner vu que chacun ne possédait pas grand chose. Quelques meubles et un peu d'électro-ménager et le tour serait jouer. Il était au premier étage d'un des bâtiments de la grande rue et appartenait à une vieille dame qui faute de nouveaux résidents n'arrivait pas à le louer et devait reconnaître qu'elle ne pouvait pas faire la fine bouche quant à la demande de Pan. Toutefois l'appuie de Wendy aiderait sûrement à faire passer la chose et à persuader la vieille dame qui prenait Pan pour un monstre sanguinaire. Après tout même les méchants de toute façon avaient besoin d'un toit alors lui qui ne l'était plus vraiment...

Il avait proposé un rendez-vous à sa belle chez Granny dans un premier temps autour d'un bon chocolat histoire de donner crédit au rumeur et ainsi arrêter de se cacher. Après tout qui cela pouvait bien intéresser que Peter Pan et Wendy soient ensemble ? Quoi que il y'avait bien des aigries et des curieux partout. Ensuite ils avaient rendez-vous à l'appartement bien que sa belle ne soit pas au courant tout dépendrait de si elle était d'accord pour vivre enfin avec lui. C'était soudain mais ils ne faisaient jamais rien comme les autres. Neuf mois séparés alors ils ne voulaient plus perdre un seul instant désormais, en tout cas pas Peter. Elle était la femme de sa vie, de ce monde et il le savait maintenant. Il s'était donc dépêché de s'habiller d'un jean et d'un pull bleu marine qui moulait son torse à la perfection avant d'aller chercher sa belle chez elle. Les frérots ne pipaient mot mais la joie ne se lisait pas sur leurs visages, non ce n'était plus vivable. Ils partirent ensuite en direction du restaurant ou Peter tint la porte de sa belle avant de se saisir de sa main pour s'installer sur une des banquettes face à face alors que les yeux étaient braqués sur eux. Il fit mine de ne rien remarquer et demanda - qu'est ce qui te ferait plaisir ? Il commanda ce que sa belle voulait et prit un café corsé et un donuts pour lui avant de se tourner de nouveau vers elle et de prendre ses mains sur la table - j'ai une surprise pour toi Wendy. Je sais que tu vas trouver ça soudain mais j'estime que c'est le bon moment. Il chercha alors dans sa poche et sortit l'annonce du studio qu'il avait retenu et le tendit à sa belle - qu'est ce que tu en penses ? Wendy Darling voulez vous vivre avec moi ?




Revenir en haut Aller en bas

Invitéavatar

Invité




MessageSujet: Re: Une demande bien particulière [ Wendy et ceux qui veulent ]   Dim 15 Mar - 21:05


Wendy s’éveilla à la petite lumière du matin, recroquevillée sur le petit matelas devant la fenêtre. Elle mit quelques secondes pour se souvenir qu’elle s’était endormie ici la veille, un livre à la main. Le soleil de Mars brillait déjà sur la ville de Storybrooke, annonçant une belle journée. Un soupir d’aise s’échappa de ses lèvres et elle resta un moment allongée, les yeux rivés sur la rue, déjà bien active de bon matin. Elle n’avait cours qu’en milieu d’après-midi et avait déjà prévu de consacrer sa matinée à Peter, son amoureux. Pour la première fois depuis le début de leur relation, ils se rendaient dans un lieu public, là où les habitants pourraient constater les vérités des rumeurs à leur sujet. Elle préférait ne pas penser aux jugements sur ses choix amoureux ; ce n’est pas comme si un regard de travers allait la faire changer d’avis. Elle déplia ses articulations encore engourdies et s’étira pour se donner un petit coup de fouet. Suite au cauchemar de cette nuit, elle s’était réfugiée ici pour lire un peu et oublier les rires affreux qui prenaient plaisir à la torturer. Finalement, elle avait retrouvé un sommeil plus calme peu après.

Elle se dépêcha de se doucher et de s’habiller, sachant que Peter risquait de débarquer d’une minute à l’autre. L’anglaise enfila une de ses éternelles robes et noua un petit ruban dans ses cheveux avant de prendre ses affaires pour rejoindre la cuisine. John était appuyé contre l’évier, une tasse de café à la main et la salua d’un petit signe de main. Wendy savait qu’il lui en voulait encore et ne chercha pas à lui faire remarquer sa froideur matinale. Michael, lui, lui adressa un grand sourire avant de retourner à ses tartines beurrées et elle l’embrassa sur la joue. « Je vais chez Granny pour le petit déjeuner. Par contre, je ne sais pas si je vais rentrer avant d’aller au lycée. » Son cadet haussa simplement les épaules avant de se plonger dans la lecture du journal. « A ce soir, alors ? » demanda Michael. Elle acquiesça avant d’aller ouvrir à celui qui toqua soudainement à la porte. Gratifiant son amoureux d’un baiser furtif, elle s’empara de sa veste et de son sac avant de sortir. Ses frères ne le saluèrent même pas, se contentant de le fusiller du regard. La tension était toujours à son maximum quand Peter était présent au studio et Wendy le supportait de plus en plus mal. Elle les aimait tous les trois et détestait cette ambiance pesante de leur passé commun ; un problème qui l'angoissait sérieusement.

En entrant dans le petit restaurant, l’anglaise sentit tout de suite quelques yeux se braquer sur eux. Elle réussit à faire semblant de ne pas les voir, saluant la propriétaire d’un sourire avant d’aller s’asseoir sur une banquette, face à son amoureux. « Qu'est ce qui te ferait plaisir ? » lui demanda-t-il. Elle hésita une seconde avant de répondre : « un simple chocolat chaud, ça ira, merci » Peter passa la commande et elle sourit quand ses mains se saisirent doucement des siennes sur la table. « J’ai une surprise pour toi Wendy. Je sais que tu vas trouver ça soudain mais j'estime que c'est le bon moment. » L’oiseau fronça les sourcils tandis qu’il fouillait dans sa poche. Il en sortit un petit bout de papier qu’il lui tendit. « Qu'est-ce que tu en penses ? Wendy Darling voulez-vous vivre avec moi ? »[/color] Elle prit l’annonce entre ses doigts et la survola. C’était un petit appartement dans le centre-ville qu’il trouvait visiblement parfait pour eux. Cependant, l’anglaise sentait cette demande un peu précipité bien qu’en contemplant les photos, son excitation prit place à la surprise de la question. Elle releva les yeux vers Peter et reposa le bout de papier. « Ça pourrait être une bonne idée mais je crois que mes frères vont faire une crise cardiaque en apprenant la nouvelle. » Elle observa une nouvelle fois le papier en se mordillant la lèvre inférieure. « Et puis, c’est sérieux ? Tu me demandes vraiment d’habiter avec toi ? » Elle se doutait qu’il puisse se lasser tout autant qu’elle de l’attitude de John et Michael envers le couple qu’ils formaient, seulement, ils n’en avait jamais vraiment discuté. Wendy soupira et lui prit la main. « C’est à cause de mes frères, c’est ça ? »
Revenir en haut Aller en bas

Invitéavatar

Invité




MessageSujet: Re: Une demande bien particulière [ Wendy et ceux qui veulent ]   Dim 15 Mar - 22:52



Zelena était assise sur le banc dans l'une des cellules de la ville. Elle venait d'échouer, elle avait du mal à l'accepter mais c'était la réalité. Son plan était bel et bien tombé à l'eau à cause de sœur et de la magie blanche. Zelena devait bien l'admettre, elle n'avait pas prévu que Regina utilise cette forme de magie car après tout c'était l'Evil Queen et par définition elle n'utilisait pas cette magie. Très franchement, elle n'avait pas vu ce coup venir. Sans ça, elle aurait gagné et aurait déjà changé le passé. Mais elle était dans cette cellule et sans pouvoirs. Regina lui avait parlé de seconde chance, de changer son destin mais Zelena n'avait rien voulu entendre alors elle croupissait ici. Alors qu'elle tentait de digérer sas défaite, elle entendit des bas venir vers elle. Elle sourit légèrement pensant que c'était sa sœur qui revenir la voir pour tenter une nouvelle fois de la raisonner.



« Alors tu reviens à la charge soeurette, je te l'ai dis, je en veux pas de ta deuxième chance. »


«  Je vois que tu ne t'attendais pas à ma visite. »


Zelena se retourna en reconnaissant la voix de Rumple. Il était devant elle, les mains croisées sur sa canne et son regard qui la fixait.



« En effet. Laisse-moi deviner, tu es là pour te venger? Tu ne peux rien contre moi, c'est Regina qui a ta dague et elle ne veut pas que tu me tue n'est-ce pas ? »



« Bien sûr que non. Mais c'était vrai si c'était Regina qui avait la dague. »


Le Ténébreux plongea sa main dans sa veste pour en ressortir la dague. Zelena recula d'instinct et plaqua son dos contre le mur de sa cellule. Elle avait peur, sentiment qu'elle n'avait pas beaucoup ressentit dans sa vie.


« Comment est-ce possible ? C'est elle qui a ta dague. »



« Elle croit l'avoir. Il a suffit d'un petit tour de passe-passe que je tiens de mon cher père. »


Le Ténébreux traversa les barreaux de la cellule. Il s'approcha de plus en plus de Zelena qui n'avait nulle part où aller. Elle était prise au piège.


« Non ! Je n'ai plus de pouvoirs, Regina a mon médaillon. Je ne suis plus un danger pour personne. Pour...pourquoi ? »


« Parce que j'ai promis à mon fils que je le vengerai et Rumplestilskin tiens toujours ses promesses. »


D'un geste il l'a poignarda au niveau de l'abdomen avec la dague. Zelena se décomposa et tomba en poussière.


***


Zelena ouvrit les yeux, son cœur battait la chamade, sa respiration était irrégulière, elle était encore sous l'effet du cauchemar. Cela faisait des semaines qu'elle faisait ce cauchemar chaque nuit. Elle regarda l'heure afficher sur son réveil, 03:54. La jeune femme soupira, elle était certaine qu'elle allait du mal à retrouver le sommeil, sa nuit était foutue, comme toutes les autres depuis qu'elle faisait ce cauchemar.
Effectivement, Zelena n'arriva pas à retrouver le sommeil malgré ses efforts. Elle se leva fatiguée et se dirigea dans sa cuisine, ouvrit un placard pour sortir un sachet de café. Manque de chance, le sachet était vide. La jeune femme grommela, elle avait vraiment besoin de ce café pour remettre ses idées en ordre. Elle fila alors sous la douche, s'habilla et sortit de sa ferma pour aller chez Granny. Le café n'était pas super mais au moins il y avait du café. Elle entra dans sa voiture qu'elle avait acheté il y a pas longtemps et roula jusqu'au Diner. A cette heure matinale il y avait tout de même des clients qui prenaient leur petit déjeuner. Alors qu'elle allait se diriger vers le comptoir, sob regard se posa sur une table où se trouvaient deux jeunes gens. La rouquine sourit en voyant le garçon qui était en face de la jeune fille. Zelena s'avança vers eux et s'assis à côté de Peter.



« Oh mais qui vois-je ? L'école n'est pas encore ouverte ? »


dit-elle en souriant. Elle regarda ensuite Wendy.



« Tu dois être Wendy, j'ai beaucoup entendu parlé de toi très chère. »


Elle se pencha vers elle comme pour lui chuchoter quelques paroles.



« En réalité, j'ai entendu pas mal de choses sur vous deux. La charmante et douce Darling qui fricote avec ce tordu de Pan, ça fait désordre tu sais. »


Elle regarda Peter et vit son regard noir sur elle.


«Blessant n'est-ce pas ? Mais ils faut les comprendre, voir un morveux psychopathe sortir avec une fille comme Wendy qui est tout le contraire de toi, ça les dégoûte. Mais bon, tu sais ce que c'est, la nature humain etc... »


Zelena piqua un morceau de donuts qui se trouvait devant Peter.


« C'est pas tout mais faut que je file, bonne journée les enfants. »


dit-elle avec son grand sourire. Elle se dirigea vers le comptoir et commanda un café noir à emporter et quitta le Diner en jettant un dernier coup d'oeil à Peter et Wendy et leur fit un clin d'oeil.
Revenir en haut Aller en bas

Invitéavatar

Invité




MessageSujet: Re: Une demande bien particulière [ Wendy et ceux qui veulent ]   Lun 16 Mar - 0:17







Une demande bien particulière


Feat Wendy Darling




Une page déchirée sommairement dans un des journal de la ville trônait fièrement sur la table de nuit de la petite chambre du bed & breakfast du jeune Peter. Il l'avait trouvé après des jours de recherches intensives et il devait dire qu'il était content de sa trouvaille. Les annonces ne courraient pas les rues ici mais peu de gens cherchaient à se loger dans une ville magique ou chacun avait déjà de ce fait un chez lui. Cet appartement sympa et peu cher était une aubaine et il comptait bien en profiter. Il l'avait visité rapidement la veille et il était tout à fait acceptable et puis après tout après avoir passé trois cents ans dans la jungle avec un campement il pourrait se faire à un petit appartement avec trois pièces. Cependant Peter avait des idées derrière la tête et n'espérait pas passer sa vie seul dans son chez lui ou plutôt leur chez eux. Oui car il comptait inviter sa belle à vivre avec lui. Il l'aimait autant qu'elle l'aimait et il voulait vivre avec elle. Peter avait une peur panique de la solitude depuis qu'il avait passé des années seul avec Shadow sur l'île avant de trouver des garçons perdus dont Felix pour vivre avec lui. Être seul l'effrayait et cette chambre était déjà bien assez pour sa phobie. Cependant il n'oserait pas en parler à sa belle en ses termes car ce n'était pas la seule raison de sa proposition à venir. Il voulait partager son espace personnel avec elle. Pour Peter rien n'était tout blanc ou tout noir. Ils étaient loin l'un de l'autre avant mais désormais ensemble ils pouvaient vivre des à présent leur amour. Ça ne paraissait pas trop tôt pour un gamin phobique de solitude et avec un besoin constant d'être rassuré.

Ainsi il n'avait pas anticipé le moins du monde que la réponse ne puisse pas être exactement celle qu'il attendait. Peter n'avait que très peu envisagé le non et encore moins une réponse alambiquée qui ne voulait dire ni j'accepte ni je refuse. Il aimait les choses directes et ce n'était pas ainsi qu'il procédait. Soit il ne disait rien, soit il se livrait. Soit il était méchant soit gentil mais pas entre les deux la plupart du temps ou alors sans s'en rendre compte. Il avait déjà visualisé la scène dans sa tête, le baiser fougueux qu'elle lui donnera par dessus la table si tenter qu'elle ne se lève pas pour le serrer dans ses bras en lui répétant oui un certain nombre de fois un peu comme lors d'une demande en mariage qu'il n'était cependant pas prêt de formuler. S'engager à vivre ensemble était quelque chose de courant de son époque aussi mais par contre il n'envisageait pas la suite. Il voulait vivre avec elle tout de suite et voilà, mais après ? Il ne l'envisageait pas car ni le mariage ni le bébé n'était concevable à ses yeux. Comme tout enfant qui veut quelque chose il le veut tout de suite mais n'est pas sur de savoir quoi faire quand il l'aura et ce qu'il pourra demander ensuite quand il n'y aura plus rien à avoir. Se fut donc logiquement que son sourire se fana aussi vite que vint la réponse de sa belle. Elle prit le papier mais ne sembla pas plus réjouit que cela et Peter comprit que les choses n'allaient pas aller dans le bon sens. Son visage se ferma instantanément alors qu'elle prenait la parole et que lui se renfrognait dans son siège." Ça pourrait être une bonne idée mais je crois que mes frères vont faire une crise cardiaque en apprenant la nouvelle...Et puis, c’est sérieux ? Tu me demandes vraiment d’habiter avec toi ? C’est à cause de mes frères, c’est ça ? »

Peter analysa les choses une par une pour être sur de ne pas partir simplement ou de ne pas crier en présence des autres. Il inspira bruyamment et tenta de reprendre constance au fur et à mesure avant de tourner légèrement sa tête sur le côté pour s'échapper de ce face à face. Il n'osait plus la regarder car elle venait de le blesser. Pas réellement émotionnellement car il ne doutait pas de ses sentiments mais dans son ego. Il savait qu'elle l'aimait et ça ne changeait rien à ça mais elle venait de froisser son orgueil d'homme et Pan n'était pas sur d'accepter ça. Alors oui il voulait une vraie relation et ça passait par un respect et une position d'égal à égal mais cela paraissait plus dure dans les faits que de l'imaginer seulement. Cela avait parut si simple de se le dire mais de le faire était tout autre. Comment pouvait elle en public ne pas lui dire oui alors qu'elle en avait sûrement aussi envie que lui ? Il ne savait pas quoi répondre et n'en eut pas l'occasion tout de suite car comme si ça ne suffisait pas Zelena se rapprocha de la table et vint s'assoir à ses côtés. Il ne pût que la regarder de son air froid et distant tandis qu'elle passait ses mains dans son assiette comme lui l'avait fait lors de sa pseudo rédemption quelques jours auparavant. « Oh mais qui vois-je ? L'école n'est pas encore ouverte ? Tu dois être Wendy, j'ai beaucoup entendu parlé de toi très chère... En réalité, j'ai entendu pas mal de choses sur vous deux. La charmante et douce Darling qui fricote avec ce tordu de Pan, ça fait désordre tu sais...C'est pas tout mais faut que je file, bonne journée les enfants. »

Peter la regarda sortir en la suivant du regard. Il aurait pu la tuer si ses yeux avaient été des mitraillettes à la place. Non mais elle avait le chic pour venir au bon moment celle la ! Elle osait parler de la sorte à Wendy, elle ne payait rien pour attendre. Il allait lui dire le fond de sa pensée quand sa belle ne serait plus la. Il refusait de laisser son côté sombre trop ressortir quand elle était la. Elle venait de dire à Wendy qui cela faisait désordre d'être avec lui alors qu'elle était si gentille et en quelque sorte un modèle. Oui il le savait sinon il ne l'aurait pas tenu à l'écart pendant presque un an. Il n'avait pas besoin d'elle pour savoir qu'ils n'avaient en soit rien à faire ensemble et qu'elle était trop bien pour lui. Était-ce pour ça qu'elle refusait ? Il ne chercha pas à en savoir plus. Il se redressa sur siège et se saisit presque violemment du morceau de papier qu'il venait de donner à sa belle. Il le froissa et le jeta dans sa poche dans un geste vif et rapide tout en prenant la parole. - laisse tomber, c'était une mauvaise idée de toute façon...j'ai vécu seul pendant de longues années sans personne je peux bien continuer...il prit une profonde respiration et continua sur un ton qui trahissait sa colère de ne pas avoir eu de réponse claire et la déception qu'elle ne leur donne pas clairement une chance. Tes frères ne sont absolument pas le fond du problème. J'ai même pas envie de parler d'eux même si ...BORDEL Wendy réveille toi on ira jamais ensemble manger vos stupides scones . Ils ne m'accepteront jamais...j'avais juste envie d'un chez nous, juste à toi et moi...il n'osait pas préciser " j'ai tellement peur d'avoir juste un chez moi et que tu me laisses seul ".






Revenir en haut Aller en bas

Invitéavatar

Invité




MessageSujet: Re: Une demande bien particulière [ Wendy et ceux qui veulent ]   Jeu 19 Mar - 12:40







Monsieur Gold
“Toujours aussi capricieux et impatient Malcolm”
Q
uelques mots échangés avec Belle qui ne semble point rassurée au sujet de mes actes possibles par rapport à Zelena et tout ce qu’il s’est passé, quelques mots pour lui dire de ne point s’inquiéter malgré que Regina ait ma Dague, quelques mots pour lui rappeler que la plus grande influence sur ma personne n’est pas la magie mais elle. C’est le visage d’un homme paisible et heureux qui se trouve dans la Boutique ce jour la, regardant sa douce et tendre tel un amant protecteur qui a tout ce qu’il désire pour combler sa vie, mais dès que mes pas me guident hors de la boutique, c’est un visage diabolique qui apparaît avec un sourire malsain, un regard pétillant de mauvaises pensées, de projets noirs. Je sais que Belle a foi en moi, elle ne doit surtout pas savoir tout ce que je prépare avec Cruella, tout ce que je compte faire vivre à Zelena, elle n’en serait que blessée et déçue, tout comme mon fils Baelfire n’a pas besoin de comprendre que mes pensées sont devenues bien plus sombres depuis ces derniers évènements. Il me faut détruire le lien avec la Dague, que plus jamais un être ne puisse prendre le contrôle sur ma personne, détruire cette seule faiblesse qui peut me rendre faible, me rendre vulnérable. Profitant de cette belle matinée je marche tranquillement sur le trottoir me rendant à mon aise jusqu’au Granny’s Diner. Je ne suis pas spécialement friand du café qu’elle propose, mais je trouve que ces jours ci, il y a bien des évènements qui s’y produisent, des personnes qui y passent souvent en quête de quelque chose que je pourrai accorder. Après tout, je ne suis pas que le Vendeur d’Antiquité, je suis le Vendeur d’Accord. Alors que je m’apprêtais à y rentrer, qui est ce que je croise avec un sourire presque fier ? Zelena tenant son café entre les mains. Mes pas s’arrêtent pour venir lui faire face, la regardant droit dans les yeux avec ce petit sourire au coin de mes lèvres.

- Et bien, quel sourire ma Chère… Il me tarde d’effacer ce genre d’expression de votre visage... Définitivement. –

Ce n’est pas une menace, ma voix est presque enjouée en lui annonçant cela, mais je ne veux pas rendre la tâche de Zelena facile, je compte lui en faire baver pour que ma futur manipulation ne soit pas trop flagrante, que le faux rapprochement se fasse petit à petit, alors en attendant je me montre toujours aussi piquant avec elle, après tout je lui dois un enfer. Je fais tourner ma canne entre mes doigts et reprend ma route pour pousser la porte de chez Granny, y faire mon entrée pour admirer le spectacle qui a apporté le sourire à la Wicked Witch, Peter et Wendy. Cela devait être ma journée, celle où je croise ceux qui m’ont tellement porté nuisance, la journée de la revanche. Peut-être que je pourrai enfoncer le clou et apporter un peu de maux au cœur d’un homme qui n’a jamais su grandir ni trouver la maturité au travers des siècles. Voir ainsi Malcolm frustré, prendre ce papier et le chiffonner avant de s’adresser à Wendy d’un ton facilement reconnaissable, un mélange de frustration et déception, enfin c’est ainsi que j’analyse le comportement soudain de mon géniteur. S’en vient la plus improbable des déclarations venant du fameux Peter Pan, dévoilant une chose bien plaisante, sa peur… Oh Père, si il y a une chose qu’il ne faut pas dévoiler en la présence du Ténébreux, c’est ta peur, ta faiblesse. Allez, je ne peux pas rester en simple spectateur, je me rapproche de leur table en tentant de faire disparaître ce sourire de mes lèvres, ce sourire qui trahirait le faite que je suis plus que satisfait de voir mon père se prendre une veste de sa compagne, une compagne bien folle d’ailleurs de côtoyer celui qui l’a détenu prisonnière pendant tant de décennies, usant de chantage sur sa propre famille.

- Wendy Darling… C’est un plaisir inavouable de vous revoir ma Chère. – Dis je en ignorant presque au début Malcolm, mon regard uniquement porté sur la petite damoiselle. – Il est dit que l’Enfer est pavé de bonnes intentions, et les intentions de mon Père n’ont jamais rien de bien honorables. – Je prends la parole, me mêlant directement de cette conversation avec une petite idée derrière la tête, jouant encore avec un grand échiquier pour placer des pions, pour altérer la perception d’autrui sur mes réelles convictions et actions. – Si vous retirez la colère et la frustration venant de cet homme impatient et qui manque cruellement de tact, je pense que pour une fois, malgré sa grande part d’égoïsme qui fait partie de lui à part entière, il tient simplement à prendre pour une fois un rôle d’homme en vous tendant une main et montrer que vous n’êtes plus son jouet, ni sa captive, mais qu’il veut vous montrer qu’à ses yeux vous êtes devenue son égal. – Je met une petite interruption après ces paroles, affichant un petit sourire en coin, jouant clairement l’avocat du diable, mais ce n’est pas gratuit, j’ai des pensées, j’ai des projets concernant ce cher Malcolm, et pour l’instant si je fais celui qui veut lui donner un coup de main tout en le rabaissant un peu, ce n’est en rien innocent. – Je connais bien l’animal, faire un geste responsable n’est point chose courante chez lui, alors vous devriez en profiter car si il fait telle proposition, c’est surement le plus grand effort d’engagement personnel qu’il est capable d’accomplir. – Pendant tout ce temps je tourne dos à mon père, finissant ainsi mes mots adressés à cette jeune femme avant de finalement enfin porter un regard vers lui, vers ce Peter Pan. Je lui offre un regard presque furtif, presque inintéressé sur son sort, alors qu’un sourire reste affiché en coin. – Alors Malcolm, après la peur de grandir, maintenant la peur de la solitude… Tu évolues… -



(c) fiche:WILD BIRD, textures by Dayanna & gifs:gifs hunt herbologist healer

Revenir en haut Aller en bas

Invitéavatar

Invité




MessageSujet: Re: Une demande bien particulière [ Wendy et ceux qui veulent ]   Sam 21 Mar - 0:21



Je me lève et m'étire avant de regarder quelques minutes devant moi, le regard plongé dans le vide. Je ne cesse de penser à la proposition de Gold et ne cesse également de me demander si j'ai bien fait d'accepter sans en demander une quelconque réaction à ma rouquine de soeur. J'ai peut être sa dague en ma possession mais ça ne l'empêche pas de réussir à manipuler Zelena à sa guise et c'est cela que je crains le plus. Je respire longuement et ferme les yeux pour me chasser cette idée sombre de l'esprit et songe à contacter Zelena en fin de matinée.

Je me lève et enfile ma robe de chambre avant de descendre dans la cuisine pour préparer le petit déjeuner d'Henry mais je me rends rapidement compte que je n'ai plus de beignets au chocolat, ceux qu'il préfère manger le matin et que je n'en ai plus non plus pour son déjeuner de midi. Me frottant les yeux, je baille et décide d'aller me préparer pour aller en acheter au Granny's, histoire que je m'achète un café crème en même temps. Je monte me préparer et une fois habillée d'une robe rouge pomme (ahah) et perchée sur dix bons centimètres de talons, j'enfile ma veste, prends mon sac ainsi que mon portable et quitte le Manoir, laissant un mot à Henry, lui annonçant que je me dépêche.

J'arrive dix bonnes minutes plus tard devant le Granny's et me gare avant de voir ma soeur sortir et Gold entrer à l'intérieur. Je sors de la voiture et me dirige vers Zelena avant de lui sourire.

Qu'est-ce-qui te mets de si bonne humeur Soeurette ? Granny t'a offert une pomme verte ?

Je lui fis un clin d'oeil et elle me dit que je verrais par moi même avant que je n'entre donc dans le restaurant. Je me dirige vers le comptoir avant de commander à Granny, un pack de cinq beignets au chocolat et un café crème puis m'appuie contre le comptoir en attendant ma commande avant de me rendre compte qu'à une table non loin était installé Peter Pan et Wendy Darling et que Gold n'avait pas pu s'empêcher d'intervenir, il fallait moi aussi que je mette mon petit grain de sel pour parfaire le tableau.

Je me dirigea donc vers le trio infernal et ignorant que je fis comme ma soeur précédemment, je m'installa à côté de Peter avant de regarder Wendy et de jeter un regard à Gold, puis je tendis une main vers Wendy, la saluant poliment.

Bonjour Wendy, on se connaît, je n'ai pas besoin de me présenter.

Je tourne mon regard vers Peter et fait un sourire narquois avant de reprendre, mon regard toujours scotché sur lui:

Je savais pas que tu te la jouais romantique toi., je tourne à nouveau mon regard vers Wendy et approche mon visage du sien mais dis clairement pour que Peter entende bien On dis qu'il est vorace et d'ailleurs j'ignorais que la douce Wendy Darling sortait avec la racaille, enfin, on ne choisit pas son True Love hein.

Ma commande m'attendait sur le comptoir et Granny attendait l'argent et puis je n'allais pas rester plus longtemps. Je pris un bout du beignet de Peter et me tourna vers lui avant de me lever et de sourire à "L'Evil Queen" à l'égard de Peter et sa compagne, en tendant compte que Rumple':

C'est pas tout ça mais mon fils m'attends, au plaisir très cher ! Et vivez heureux, et évite de lui arracher le coeur à ta Wendy cher Peter, ce serait dommage surtout que c'est déjà dur à croire qu'elle puisse être amoureuse de toi enfin...

Oui je venais de lancer un pique à Peter mais j'en avais rien à faire. Je me dirigea vers le comptoir, pris ma commande, posa l'argent dans la main de Granny et la salua avant de quitter les lieux, moi aussi le sourire aux lèvres.
Revenir en haut Aller en bas

Invitéavatar

Invité




MessageSujet: Re: Une demande bien particulière [ Wendy et ceux qui veulent ]   Dim 22 Mar - 23:00


L’anglaise regretta presque instantanément ses stupides questions face au visage soudainement fermé de Peter. Elle était tellement inquiète de la réaction de ses frères qu'elle en avait oublié le plus important. L'idée de s'endormir et de se réveiller aux côtés du garçon qu'elle aimait lui plaisait énormément, peut-être même un peu trop. Mais elle ne voulait plus faire de peine à John et Michael, elle en avait déjà trop fait. Il était là, le blocage. La jeune fille fut coupée dans ses pensées par l'apparition de Zelena, qui s'installa sur la banquette de Peter. « Oh mais qui vois-je ? L'école n'est pas encore ouverte ? » Wendy fronça les sourcils et jeta un oeil vers son amoureux. Il avait rêvetit son masque froid de Pan, fusillant la sorcière des yeux. « Tu dois être Wendy, j'ai beaucoup entendu parlé de toi très chère. En réalité, j'ai entendu pas mal de choses sur vous deux. La charmante et douce Darling qui fricote avec ce tordu de Pan, ça fait désordre tu sais... » Malheureusement pour elle, ils n'y prêtaient pas vraiment attention. Belle sortait bien avec Rumplestiltskin, et ça ne gênait personne. Cependant, elle ne dit rien, se contentant de croiser les bras et de ne pas détourner le regard la wicked witch. « Blessant n'est-ce pas ? Mais ils faut les comprendre, voir un morveux psychopathe sortir avec une fille comme Wendy qui est tout le contraire de toi, ça les dégoûte. Mais bon, tu sais ce que c'est, la nature humain etc... » L'oiseau ignora les adjectifs employés pour désigner Peter et secoua la tête. Tout était faux. Zelena ne souhaitait que les bousculer, c'était certain. « Vous vous trompez. » répondit-elle d'une petite voix, presque inaudible. Elle n'était plus si innocente que ça, à présent. Son coeur s'était légèrement noirci. « C'est pas tout mais faut que je file, bonne journée les enfants. » conclut la sorcière en piquant un bout de la pâtisserie de Peter avant de se lever. Aucun d'eux ne répondit et Wendy fixa son amoureux en colère, la gorge serrée.

Peter s’empara brutalement de l’annonce et la froissa avant de la remettre dans sa poche. L’oiseau baissa les yeux, triturant ses doigts sous la table. « Laisse tomber, c'était une mauvaise idée de toute façon...j'ai vécu seul pendant de longues années sans personne je peux bien continuer... » Elle n’osa même pas le regarder ; lui dire qu’elle n’avait pas totalement refusé tout à l'heure et que l’idée la tentait beaucoup malgré tout. « Tes frères ne sont absolument pas le fond du problème. J’ai même pas envie de parler d'eux même si ...BORDEL Wendy réveille-toi on ira jamais ensemble manger vos stupides scones. Ils ne m'accepteront jamais...j'avais juste envie d'un chez nous, juste à toi et moi... » La jeune fille sursauta à l’injure. Son estomac se plia en deux, puis en quatre. Elle l'avait blessé, comme elle le faisait souvent avec son entourage, ces derniers temps. « Ce n'est pas ce que je voulais dire, Peter... » commença-t-elle, le regard fuyant. Elle ouvrit la bouche pour parler mais elle la referma l'instant d'après. L'anglaise avait perdu ses mots, incapable de formuler correctement sa pensée. Elle avait peur qu'il ne le prenne encore de travers. C'était une décision difficile à prendre son point de vue mais elle s'interdisait toutes les excuses. Il avait cherché un endroit pour eux et lui en avait fait la surprise. C'était un énorme pas pour lui, elle en avait conscience. Une bouffée d'amour et de culpabilité lui donna la force de continuer sur sa lancée. « Bien sûr que je... »

« Wendy Darling… C’est un plaisir inavouable de vous revoir ma Chère. » Coupée dans son élan, l'interpellée tourna la tête vers la voix et se mordit violemment la lèvre. Rumplestiltskin se tenait debout en face d'eux, toujours aussi intimidant aux yeux de la blonde. « Il est dit que l’Enfer est pavé de bonnes intentions, et les intentions de mon Père n’ont jamais rien de bien honorables. » Alors il avait entendu ? Wendy sentit le rouge monter dans ses joues et elle inspira lentement, le regard rivé sur la canne du Ténébreux. Celui-ci prit de nouveau la parole, lui expliquant le fonctionnement et les pensées de Peter. Seulement, si il pensait lui apprendre quelque chose, il se trompait. Tout ça, elle le savait très bien elle-même, pas besoin de le lui rappeler. « Je connais bien l’animal, faire un geste responsable n’est point chose courante chez lui, alors vous devriez en profiter car si il fait telle proposition, c’est surement le plus grand effort d’engagement personnel qu’il est capable d’accomplir. » Cela ne vous concerne pas voulut-elle dire mais les mots s'absentèrent encore une fois. Rumplestiltskin semblait vouloir lui démontrer à quel point il connaissait Peter, parce qu'il était ce fils que Pan avait abandonné. Un détail de la vie de son amoureux qui s'échappait facilement de la mémoire de la jeune fille. Le Ténébreux la laissa enfin et se tourna vers Peter pour s'adresser à lui. « Alors Malcolm, après la peur de grandir, maintenant la peur de la solitude… Tu évolues… » Malcolm. Ce nom résonna comme un écho dans son crâne. Elle ne l'aimait pas. Même sans le prononcer, il laissait un goût amer sur sa langue.

Regina apparut sans prévenir, prenant place de la même manière que Zelena quelques minutes auparavant. Décidément, tout le monde avait décidé de se mêler de leurs affaires, ce matin. La Maire lui tendit la main par-dessus la table et l'anglaise la serra par politesse. « Bonjour Wendy, on se connaît, je n'ai pas besoin de me présenter. » Elle répondit par un bonjour murmuré et un hochement de tête. La jeune fille dirigea son regard sur Peter pour capter une réaction, ou un geste rassurant. Elle se sentait terriblement oppressée. « On dis qu'il est vorace et d'ailleurs j'ignorais que la douce Wendy Darling sortait avec la racaille, enfin, on ne choisit pas son True Love hein. » Wendy croisa les bras et se recroquevilla un peu plus sur son siège, encaissant une nouvelle remarque. « En effet. » répondit-elle dans un souffle. Elle commençait à bouillonner intérieurement. Regina piqua un nouveau bout du donut de Peter, imitant sa demi-soeur une nouvelle fois avant de se lever et lancer : « C'est pas tout ça mais mon fils m'attends, au plaisir très cher ! Et vivez heureux, et évite de lui arracher le coeur à ta Wendy cher Peter, ce serait dommage surtout que c'est déjà dur à croire qu'elle puisse être amoureuse de toi enfin... »

L'oiseau se fit tout petit sur la banquette, les yeux brillants de larmes de colère et d'humiliation. Ils avaient tous l'air de prendre leur couple comme une sorte de plaisanterie. Le pire, c'est qu'elle pouvait comprendre. Peter restait un ennemi pour la ville et ses habitants, ils ne cherchaient pas plus loin. Le fait qu'elle soit tombée amoureuse de quelqu'un comme lui pouvait surprendre, certes, mais ses sentiments ne concernaient que le principal intéressé. Elle ne demandait la bénédiction de personne -sauf peut-être celui de ses frères, qu'elle n'obtiendrait probablement jamais ; Storybrooke devra apprendre à l'accepter. Wendy ne souhaitait plus devoir se justifier, encore et toujours, sachant que ses paroles tombaient souvent dans le vide d'une oreille de chacun et ressortait aussi rapidement par la deuxième. Alors que Regina quittait le Granny's, le plat de la main de l'anglaise s'abattit sur la table, manquant de renverser la tasse de chocolat encore pleine. « Partez. » lança-t-elle en direction de Rumplestiltskin. Elle ne criait pas vraiment, sa voix tremblait trop. « J'en ai assez entendu pour aujourd'hui ! Ce que vous, Zelena, Regina ou tous les autres pouvez penser de nous, je m'en fiche. » Ou en tout cas, elle essayait de s'en convaincre. « Alors, partez. S'il vous plaît. » conclut-elle avant de laisser tomber son visage entre ses mains pour ne pas craquer. Elle aurait voulu s'enfouir sous terre et ne plus jamais en ressortir ; se fondre dans les bras de Peter en espérant qu'il ne la lâche plus jamais. Simplement oublier ce matin désastreux.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Une demande bien particulière [ Wendy et ceux qui veulent ]   


Revenir en haut Aller en bas
 

Une demande bien particulière [ Wendy et ceux qui veulent ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MAGIC IS COMING ™ :: HORS-JEU :: ARCHIVES :: ARCHIVES VERSION N°01 :: SUJETS RP-