Petit rappel : Le forum ne suit pas la série.
Tout ce qui se passe au-delà de la saison 1 est à jeter aux oubliettes, merci

Partagez | 
 

 Que me vaux ce plaisir? — M. Gold

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invitéavatar

Invité




MessageSujet: Que me vaux ce plaisir? — M. Gold   Mar 24 Mar - 14:47






formulaire d'intro


Type du sujet : [] Flash-Back [x] Présent
Date du rp : 20 Mars 2015
Météo (approximative) : Frais, il y a encore de la neige sur le sol, une petite brise extérieur.
Matin, après-midi, soir : Matin - 8H
Statut du sujet : [] libre [x] privé
Statut du rp : [x] en cours [] terminé (à changer dès que vous terminez votre sujet pour qu'on puisse le verrouiller. Merci )






Que me vaux ce plaisir ?
Rumpelstilskin & Emma


Mes soirées sont longs depuis quelques temps, entre mes recherches de logement, préparer mes cartons, m’occuper des problèmes de la ville, de ma petite famille et tout ce qui en suis. Enfin bref je n’ai pas le temps de m’ennuyer loin de là. Ce matin je me réveille par les cris de mon petit frère, tournant mon visage, il est cinq heures du matin. Je soupire, il est sérieux ?! Je me tourne dans mon lit attrapant mon oreille le serrant contre mon visage pour étouffer le bruit mais rien à faire, je suis réveillé. J’entends ma mère le prendre, lui parler, c’est l’heure de la tété et rien ne pourra le faire changer d’avis. Je fini par descendre de la mezzanine en pyjama rejoindre ma mère pour lui tenir compagnie. Je m’installe prêt d’elle regardant mon petit frère avec un certain sourire bien qu’il m’est réveillé, il est si mignon. J’en profite pour discuter avec elle, à voix basse, on parle de chose et d’autre, on parle de ma relation avec Killian qui a fait un grand pas en avant, ça devient vraiment sérieux, et ça me fait bizarre de dire cela à ma mère, oui c’est rare pour moi d’aimer un homme comme je peux aimer Killian… c’est ça le True Love, ce que mes parents me parlent à chaque fois ?

Après une bref discutions sur mon petit ami et enfin son ma recherche d’appartement, je vais me préparer pour aller au travail un peu en avance, je prends une douche, prend un petit déjeuner sans faire trop de bruit et je remonte dans ma mezzanine pour faire mon lit, m’habiller d’un jean, de mes bottes en cuirs et d’un pull noir et blanc. Je reste quelque minute sur mon téléphone portable pour regarder les actualités du jour, faire quelque recherche vague d’appartement, avant de regarder l’heure, et merde j’ai oublié l’heure ! Je me précipite hors de mon lit, attrapant mon manteau noir que j’enfile et descend les escaliers. Attrapant mon bonnet, mes gants et mon sac. Je salut en trompe mes parents et sort de leur appartement pour sauter dans ma voiture en direction de chez Granny dans un premier temps pour prendre mon café. C’est avec une agréable surprise que je croise Killian m’attendant devant le café avec un café dans la main qu’il me tend en me disant que j’étais en retard. Je lui souris, récupère mon café et l’embrasse avant de le remercier. Je lui propose de ce voir ce soir s’il est d’accord et qu’on se tient au courent je dois y aller pour ne pas être plus en retard. Je dépose mon café dans l’aile gauche de la portière et je file au poste de Sheriff.

En garant la voiture, j’aperçois un homme qui semble attendre devant la porte du commissariat. Quoi déjà ? Je n’ai même pas encore eu le temps de prendre mon café. Et en m’approchant je reconnais cette silhouette…. Je prends une grande inspiration, Gold… Je me demande ce qu’il me veut celui-là, et surtout de bon matin, pitié qu’il n’est pas tuer Zelena ! Je sors de ma voiture, prenant mon sac et mon café dans la main.

« Monsieur Gold, si j’avais su je vous auriez pris un café. Qu’est-ce que vous faite là d’aussi bonne heure ? »


Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas

Invitéavatar

Invité




MessageSujet: Re: Que me vaux ce plaisir? — M. Gold   Mer 25 Mar - 17:31








Swan & Gold
“C'est aussi un plaisir de vous voir Swan”
C
omme souvent il m’arrive de ne point beaucoup dormir, heureusement que la magie me tient en forme malgré ces longs moments sans repos, ne me laissant pas éprouver la fatigue. J’avais passé toute une bonne partie de la nuit à travailler sur différents écrits qui pourraient m’être utile dans mes projets à venir, préparé certaines choses que je devrai partager avec Cruella, mais aussi à réfléchir comment récupérer ma dague des mains de Regina car la dernière fois qu’elle l’a gardé, cela n’a pas spécialement bien tourné, surtout qu’à ce moment la y avait Cora et je n’ai pas spécialement envie qu’un moment ma Chère Reine se reprenne un délire de mégalomanie et se la joue à reprendre les projets de sa mère ou commence comme sa sœur à user de ce pouvoir pour faire sa basse besogne. De plus mes projets sont coincés sans la dague car il me faut cette dernière pour ouvrir ma petite boite si précieuse. Puis il faut dire que je ressens une forme d’injustice dans le geste de Regina, après tout j’ai été la victime de Zelena et la je dois constater quoi ? Que celle ci pardonne à la Wicked Witch comme si de rien n’était, ne l’enfermant pas, ne la mettant pas dans une fâcheuse posture, d’ailleurs si je n’étais pas intervenu chez Granny’s Diner, je suis sur qu’elle serait citoyenne totalement libre de ses actes, alors que moi elle me retient entravée comme un criminel. Mes derniers actes avant de sombrer sous la main de Zelena avaient été mon sacrifice contre Malcolm, mon Père, pour protéger Baelfire et Henry, maintenant je paye le prix de mon choix en ressentant une forme de trahison. Oui c’est exactement cela, je me sens trahis sur ce choix, cette décision, quelque chose qui m’énerve et me prouve que je me dois de me débarrasser définitivement de cette dague, de m’en séparer grâce à la magie du Chapeau. Où alors peut-être que je devrais maudire tout le monde, tuer quelques innocents et j’en serai plus vite apprécié des autres vu qu’il semblerait que cette ville offre sa chance à tout le monde. C’est pathétique. Même Peter Pan a eut droit à un enfermement et une potion d’oublie alors que Zelena c’est presque un pardon instantané. Si je pouvais je lui arracherai sa petite tête verte de ses épaules pour la poser sur une étale de ma boutique. Mais à la place j’ai décidé de prendre les choses en mains, après tout pourquoi faire dans la compassion avec des personnes qui agiront de la sorte ? Si il faut que je détruise toutes les vies de Storybrooke pour y arriver, je le ferai en épargnant que Belle, Baelfire et Henry.

D’ailleurs en parlant de cela, j’ai aussi besoin que la Sauveuse, ma chère ex belle fille, s’occupe d’autre chose que de mes affaires ou de surveiller ce que je vais faire avec Zelena, du coup il me faut lui donner quelques raisons d’avoir son attention posée ailleurs que sur ma personne, en tout cas le temps nécessaire pour pouvoir briser quelques lois de cette belle ville. Au matin, alors que la lueur du soleil se lève, je quitte mon logement passant par la boulangerie à son ouverture prendre des croissants pour Belle que j’envoie directement sur la table du salon, les téléportant sur place pour reprendre ma route vers le bureau du Sheriff. Je trouve regrettable que Swan se soit attachée au pirate, c’est triste car un jour celle ci souffrira quand je le tuerai, un gâchis… Un véritable gâchis. La matinée est encore fraiche, mes pas sont assez calmes, ma tenue des plus classiques comme à mon habitude et quand j’arrive sur place, bien entendu la Sauveuse n’est point encore la. Au moins Graham était souvent plus vite présent, sauf les lendemains de ses rendez vous secrets avec Regina. Je fixe un instant ma montre et attend calmement, après tout je suis un être patient comme j’ai été patient en attendant Emma pendant 28 ans lors de la malédiction, je peux bien lui offrir quelques minutes devant son bureau. Finalement je vois sa voiture arriver, mes deux mains sur le pommeau de ma canne, la regardant approcher et s’adresser à moi.

« Pour moi aussi c’est un plaisir de vous voir Swan. » Dis je simplement comme salutation en réponse à ses premières paroles, la regardant en attendant qu’elle ouvre le bureau, me montrant comme souvent trop posé, calme. « Je viens simplement rendre visite à notre Sheriff, échanger quelques mots au sujet de certaines affaires. Mais avant que vous ne preniez panique, cela n’a rien avoir avec ma nouvelle employée. » Je n’ai point oublié la réaction d’Emma quand j’ai voulu mettre Zelena sous ma responsabilité, elle avait presque pitié pour elle comme si c’était condamner la Wicked Witch au Tartare. « Mais nous en parlerons au chaud, dans votre bureau ma Chère. D’ailleurs vous allez pouvoir en profiter pour me donner de vos nouvelles, il se fait rare que nos routes se croisent. »



(c) fiche:WILD BIRD, textures by Dayanna & gifs:gifs hunt herbologist healer

Revenir en haut Aller en bas

Invitéavatar

Invité




MessageSujet: Re: Que me vaux ce plaisir? — M. Gold   Jeu 26 Mar - 21:50





Que me vaux ce plaisir ?
Rumpelstilskin & Emma


Mon sac sur l’épaule, le café dans une main, mes clefs dans l’autre j’avance en direction Gold tout en parlant surprise de sa présence en ce lieu aussi tôt du moins. Que Gold passe en soit n’est pas un problème mais en général ce n’est jamais bon signe ca présage toujours un problème quel que soit sa nature mauvaise pour nous ou pour lui. Espérons seulement que Zelena est vivante ou qu’elle ne s’est pas enfuit de chez Gold … car l’un comme l’autre il y aura un échange de boule de feu entre Régina et Gold et je n’ai nul envie de me retrouver entre mon amie et mon ancien beau-père pour calmer le jeu… j’ai asse donné avec ces deux-là. « Pour moi aussi c’est un plaisir de vous voir Swan. » Il faut croire qu’il aime vraiment faire le malin. « C’est un plaisir partagé bien entendu. » Un plaisir, ne nous mentons pas non plus. Après tout l’animosité qui pouvait m’habiter envers lui s’est décimé après tout ce qu’il a fait pour Henry, pour Neal et même pour moi, il nous a sauvés la vie, celle de mon père et celle de mon fils. Et après toutes les choses horribles qu’il a faites, et la crainte que je garde toujours en moi par méfiance de ce mage noir je sais qu’au fond il ne me ferait pas de grand mal, simplement pour Henry ou pour Neal enfin j’espère car il gâcherait vraiment tout ce qu’il a réussi à construire autour d’eux. Et puis quoi qu’il en coute il fait partie lui aussi de ma famille. Ce n’est pas la peine de se voiler la face aussi longtemps, Gold est mon ancien beau-père, le grand-père de mon fils. Je ne peux pas faire comme si cela ne me touche pas… il fait partie de ma vie même avant que je sois née il a fait en sorte de me sauver dans tous les mondes et les temps. Je m’approche finalement de la porte d’entrée pour l’ouvrir, la fraicheur du matin est assez saisissante et je n’avais qu’une hâte entrer au chaud boire mon café ! « Je viens simplement rendre visite à notre Sheriff, échanger quelques mots au sujet de certaines affaires. Mais avant que vous ne preniez panique, cela n’à rien avoir avec ma nouvelle employée. » Pendant que j’ouvre la porte, je tourne mon visage vers Gold un sourire aux lèvres. Dieu merci personne n’est mort.

« Vous m’envoyez ravie, je n’ai vraiment pas envie de déclencher la fureur de Régina et encore moins la vôtre et de devoir me retrouver au milieu pour sauver la ville. » J’avais cela avec humour bien sûr ils n’étaient pas assez stupide pour faire ça, enfin je crois. Du moins j’espère plutôt. Certaine affaires ? Je me demande bien de quoi il veut que l’on parle. Il sur enchérie en me proposant de discuter de tout cela dans mon bureau, donc à l’abri des oreilles et des regards. Je plisse du nez devant ma porte, en espérant qu’il n’y est rien de trop grave. J’ouvre la porte et invite ce cher Rumpelstilskin a entré dans le commissariat. Je pousse la porte derrière lui et on entre dans mon bureau. « C’est vrai, vous devez être occupé de récupérer le temps perdu avec Belle et Neal je suppose. » Je dépose mon café à côté d’un tas de papier, retirant mon manteau et mon sac que je dépose sur le porte manteau. Les cellules sont vides, le lieu est complètement désert nous ne sommes que tous les deux. Je me tourne vers Gold lui faisant signe de la main qu’il pouvait s’assoir s’il le désirait. Je récupère mon café, buvant une gorgé, restant debout, les bras croisé sous ma poitrine légèrement assise sur le rebord du bureau.

« Je n’ai pas à me plaindre. Ma famille se porte bien et il n’y plus de menace délirante pour le moment. » Je n’évoque pas ma recherche d’appartement de toute façon Gold s’est toujours tout dans cette ville. Je me demande bien pourquoi il me demande cela en réalité il connait bien plus de chose sur les habitants qu’eux même. Je suppose qu’il sait que je cherche un logement pour mon fils et moi et même comment mon petit frère dort dans son landau.

« Alors Gold, de quelle affaire voulez-vous me parlez d’aussi bonne heure ? » Ma curiosité l’emporte sur tout le reste forcément. Pour se pointé à 8h pétante devant mon bureau il y a forcément quelque chose d’important. Je jette un regard vers la fenêtre m’assurant que personne n’arrive.



Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Que me vaux ce plaisir? — M. Gold   


Revenir en haut Aller en bas
 

Que me vaux ce plaisir? — M. Gold

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MAGIC IS COMING ™ :: HORS-JEU :: ARCHIVES :: ARCHIVES VERSION N°01 :: SUJETS RP-