Petit rappel : Le forum ne suit pas la série.
Tout ce qui se passe au-delà de la saison 1 est à jeter aux oubliettes, merci

Partagez | 
 

 Route de gauche

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Magic is Comingavatar


✘ Date d'inscription : 12/11/2012
✘ Messages : 617



MessageSujet: Route de gauche    Sam 4 Avr - 16:22


Que la chasse aux œufs commence !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invitéavatar

Invité




MessageSujet: Re: Route de gauche    Sam 4 Avr - 23:57



La mission de Pâques

Anthon & pleins de gens & les oeufs du lapin


Vérifiant qu'il avait fermé son appartement à clé, Anthon jeta un dernier coup d'oeil dans le couloir de son immeuble avant de s'élancer dans l'escalier en courant. Aujourd'hui allait être une journée très spéciale pour le jeune homme. En temps normal, il aurait fait une petite grasse matinée jusqu'à 10h puis il n'aurait pas pris le temps de petit déjeuner et il se serait rendu sur son lieu de travail. Il aurait salué la secrétaire avec un grand sourire et un geste de la main avant de monter les escaliers quatre à quatre sous l’œil amusé mais strict de ces employés. Il se serait arrêté quelques minutes devant les immenses baies vitrés pour voir si ces bébés comme il appelait en réalité les avions qui s'y trouvaient, allaient bien et il aurait continuer a petit troc sa marche jusqu'à son bureau. Par la suite, il aurait fini la matinée et commencé le début de l'après midi en faisant de la paperasse. Rien de bien folichon, les bons de commandes pour les particuliers, pour les entreprises souhaitant faire des jeux pour le CE, pleins de papiers ennuyeux.

Voila à quoi il allait échapper, en tout cas pour cette matinée et il était soulagé. Enfin, c'était surtout qu'il avait préférait troquer son costume contre sa tenue de ville de tous les jours pour une très bonne raison. Cela remontait à environ une dizaine de jours quand il avait vu en passant, une grande affiche sur le poste de police comme quoi, Pâques était en danger. Plus qu'intrigué, il s'était approché et il avait lu attentivement les petites lettres. Le fameux lapin, avait déposé une plainte comme quoi les œufs qu'il devait distribuer à tous les enfants du monde avait disparus. Il s'était gratté la tête et avait réfléchi pendant un petit moment. Personnellement, il n'avait jamais fête Pâques dans le sens qu'on lui donnait ici. Sur Berk et dans toutes les contrés vikings, on disait que c'était le jour où les sorcières et démons, tous les fils et filles de la déesse Hel rentraient au bercail pendant quatre jours Alors les terres désertaient par ces montres, il fallait forcément faire une grande fête qui durait le temps de l'absence de ces créatures pour aider la nature à sortir de terre, parce que cela correspondait avec l'arrivée du Printemps. Quand on lui avait expliqué qu'ici, c'était un truc avec des œufs, des poules, des lapins il avait été plus qu'intrigué et trouvait ce concept étrange mais mine de rien amusant pour les enfants.

Alors il était rentré dans le poste pour se renseigner et voir comment il pouvait aider. Puis en plus de faire un geste altruiste et d'aider le fameux lapin, cela l'aider à penser à autre chose. Même si on lui montrait des nouvelles coutumes, il était très attaché à sa culture et mythologie. Donc qui disait Pâques disait démons, et qui disait démons … disait Jamie et Eden. Plus compliqué comme histoire c'était impossible et cela commençait réellement à rendre fou le pauvre viking. Ses sentiments se mélangeaient et l'annonce que la jeune femme lui avait fait vers Février l'avait bouleversé. Depuis jour et nuit, matin, midi, soir, il ne faisait qu'y réfléchir. Pas une seconde passait sans que quelque chose lui rappelait l'être qui était sans doute aussi perdu que lui. Même si quand même, le viking était en train de trouver du pétrole tellement qu'il touchait le fond. Forcément, il avait vu en cette mission une façon de s'évader pour quelques heures de sa réflexion trop intense sur ses sentiments et aussi l'ordre du monde et qui était en train de le consumer de l'intérieur. On lui avait fait signer un formulaire pour une sorte de chasse à l’œuf et au coupable et aujourd'hui ce jour était arrivé.

Replaçant un peu mieux son trench noir, il sortit de la ville pour aller dans la forêt, suivant l'indication qu'on lui avait donné. Il connaissait assez bien cet endroit pour s'y rendre assez régulièrement, faisant son jogging du samedi entre les hauts arbres, les talus touffus et les rochers pointus. Non parce que suivre un chemin traditionnel n'aurait pas plus à Anthon, alors il s'amusait à courir à travers les bois, se souvenant des parties de chasse qu'il faisait avec son père. S'enfonçant dans le sous bois, son œil repéra immédiatement quelque chose qui brillait sur le sol. Un œuf peut être ? Sceptique mais avec un peu d'espoir, il s'en approcha prudemment avant de s’apercevoir que ce n'était qu'un bout de miroir cassé qui reflétait le soleil de cette belle journée d'Avril. Déçu, il reprit son chemin, mettant toute sa concentration au service de cette recherche.

Le temps passa rapidement et il se retrouva dans la forêt profonde sans s'en rendre réellement compte. N'ayant point peur pour un sous, faisant la fierté de ses ailleuls vikings, il aurait été rassuré néanmoins si Krokmou aurait été avec lui. Surtout que plus il marchait, et plus il entendait des bruits très étranges. Tâtant la poche de son jean, il regrettait aussi de n'avoir point pris d'armes, et là la nostalgie le prit rapidement en pensant que son sabre rétractable aurait été très utile. Il ne fallait pas se laisser abattre, de toute façon même s'il était contre la violence, il savait se battre à main nu si un danger arrivait. Et comme de par hasard, alors qu'il pensait à ça, un bruit dans le fourrage se fit entendre. Sursautant et se mettant en position, son sixième sens cependant se mit en alerte qu'un truc vraiment louche allait arriver. Quelques secondes après, un cri bizarroïde, à en feindre les tympans retentit à coté de lui. Surpris et croyant aussi à un monstre ignoble, il se mit à courir dans le sens inverse du cri. Après tout, même s'il était un viking, son instinct de survie passait en priorité et il n'était pas fou au point d'aller affronter un truc inconnu, à la voix stridente.

codage by Wiise
Revenir en haut Aller en bas

Invitéavatar

Invité




MessageSujet: Re: Route de gauche    Dim 5 Avr - 18:24


Un dernier regard dans le miroir, j'enfile mon manteau au dessus de mon chemisier pourpre et sors du Manoir en cette fin de matinée vêtue d'un chemisier pourpre et d'une jupe crayon noire, y ajoutant une paire de bottes à talons noires avant de monter dans ma voiture, direction la forêt. En tant que Mairesse, je m'étais portée volontaire pour retrouver le voleur aux oeufs et c'est donc dans la forêt que j'allais commencer mes recherches. Arrivée devant le dit endroit, je me gare et descends de voiture. Le rayon du soleil de cette belle journée se distinguaient d'entre les feuillages et faisaient de très jolies couleurs orangées, je déboutonna rapidement ma veste car je me rendis compte que les températures étaient plutôt douces.

Mais alors que j'entrais à peine dans la forêt, je me pris le pied dans une racine sortant du sol que je n'avais pas vu puisque j'étais trop occupée à chercher ses foutus oeufs dont certains devaient être au chocolat blanc, donc pour continuer, je termina sur le sol, recouverte de poussière et ne pu me retenir de pousser des cris aigus. Je me releva, agacée de devoir encore emmener mon manteau chez le teinturier vu le magnifique trou qu'un caillou venait de créer. Me dépoussiérant un maximum, ce qui était dur sur un manteau blanc, je continua mon chemin avant d'entendre un bruit au loin.

Des pas lourds retentissaient, suivis de branches qui craquent, je n'eu pas le temps de voir ce que c'était mais tout en continuant mon chemin, je ne cessais de supposer ce qui pouvait faire ce grand boucan. Je soupira et fini finalement par dire:

C'est pas possible qu'un être humain puisse faire autant de boucan, à moins qu'il est vraiment de grands pieds... Si ça se trouve, c'est encore un géant qui s'est perdu...

Je m'assois sur un rocher, réfléchissant aux différents éléments que j'avais pu trouver et sentis très rapidement une odeur assez nauséabonde arrivée jusqu'à moi. Cela n'avait pas l'air d'être bon signe, soit c'était Mary Margaret qui avait fait cuire un poulet trop longtemps ou soit c'était un truc encore pire et auquel je n'avais pas envie de faire face. Aussitôt, je me leva et continua mon chemin dans la forêt, bien décidée à trouver des réponses.
Revenir en haut Aller en bas

Invitéavatar

Invité




MessageSujet: Re: Route de gauche    Lun 6 Avr - 13:03




Cela faisait un moment que la vie était plutôt tranquille à Storybrooke, pas de Sort noir en vue, pas de méchant venue de la Forêt Enchantée désireux de tut détruire, mise à part cette histoire de cauchemars, toute la ville semblait en faire mais ça c'est une autre histoire. Donc la vie était plutôt paisible sauf que le Lapin de Pâques, oui il existe bien, arriva en ville tout affolé. Ses œufs de Pâques qu'il devait distribuer dans le monde entier avaient disparu. Une réunion de crise avait été organisée à la Mairie pour tenter de les retrouver et découvrir qui avait volé ces œufs à Panpan. Dans un élan de bonté et pour prouver qu'elle voulait changer, Zelena se porta volontaire pour résoudre ce mystère. C'est ainsi qu'elle se retrouva dans la forêt en cette belle mâtiné d'avril. Ces temps-ci la météo était clémente, il n'y avait que peu de nuages dans le ciel et il faisait très doux. Elle gara sa voiture et commença à marcher dans la forêt. Elle marcha avec un rythme assez soutenu faisant craquer quelques brindilles et elle balaya le sol de son regard. Il n'y avait rien de spécial. Elle se demanda si commencer ses recherches dans la forêt était une bonne idée. Elle verrait bien de toutes façons et puis il fallait bien commencer quelque part.
Dans un petit recoin elle remarqua que quelque chose brillait sur le sol. Intriguée Zelena s'avança et vit que c'était un petit miroir brisé. Elle se pencha et l'attrapa délicatement. Que faisait ce miroir ici ? Manquait plus qu'elle trouve une cloche de Pâques et c'était la totale. Elle plaça le miroir dans sa poche et continua ses recherches. Elle chercha se partout, sous les feuilles, dans les branchages, sous des pierres, il n' y avait rien, pas de traces d'oeufs. Elle soupira et se posa sur un rocher. Elle perdait son temps ici. Elle se demandait pourquoi elle avait accepté d'aider ce Lapin. Après tout ce n'était pas son problème ni celui de la ville. Il avait qu'à demander à son copain Winnie l'Ourson tiens !
Elle allait repartir mais avant elle regarda une dernière fois sous un buisson.


« Bingo ! »


Il y avait un œuf dont sa coquille était décorée de toutes les couleurs. Pas de doute, c'était un œuf de Pâques. Zelena afficha un sourire, le récupéra et le mit dans sa poche. Finalement elle continua ses recherches mais ne trouva pas d'autres œufs. Elle allait rejoindre sa voiture quand elle entendit un bruit derrière elle. Là elle ressentit de la panique ce qui était très rare. Elle attrapa un bout de bois et le lança en direction du bruit. Sans attendre son reste, elle couru et se dirigea vers sa voiture. Elle avait envie de retourner chez elle et de s'occuper de ses pommes.
Revenir en haut Aller en bas

Invitéavatar

Invité




MessageSujet: Re: Route de gauche    Mer 8 Avr - 0:50



Calling the Guardians by Alexandre Desplat on Grooveshark


Durant des années Halloween avait été l'unique préoccupation de son roi, le linceul qui le sied à merveille, au point de n'avoir nullement porté une véritable attention à quoi que ce soit d'autre et surtout penser que rien d'autre ne pouvait vraiment exister. C'était faux. Si son aventure avec Noël devait lui apporter quelque chose de positif, bien que de son point de vue non objectif il n'y ait eu que du plus, c'était qu'il existait d'autres mondes et dans le cas qui l'intéressait d'autres rois ou reines en quelque sorte des autres fêtes présentes et futures. Depuis Jack ne cachait nullement une certaine curiosité envers la fête de ceux qu'il voyait comme des congénères, l'idée même d'une assez grande assemblée lui plaisait à merveille, tout en gardant dans son cœur son 31 Octobre fabuleux et dans son esprit malheureusement le 25 Décembre qui n'avait rien à y faire. Pourtant c'était de Pâques dont il était question cette fois-ci, symbole incontesté du printemps de ce qu'il avait pu lire à ce sujet où les cloches et les chocolats sont légion, car cette année elle était menacée comme jamais. Les œufs avaient disparu, ou vraisemblablement étaient volés, et bien que le squelette ait certains petits antécédents qui ne jouaient pas réellement en sa faveur il n'avait rien à se reprocher à première vue dans cette histoire. Bon peut-être qu'il avait mangé les chocolats d'une certaine poupée, ça il voulait bien le reconnaître, mais justement celle-ci lui avait fait comprendre qu'on ne devait pas s'emparer d'une fête qui ne nous appartient pas. Le message était à moitié passé, comprenant qu'il fallait faire ceci de façon plus loyale en concurrençant son homonyme, tout en l'informant assez sur le fait que ce genre d'action restait mal. Alors quand le fameux Lapin avait demandé de l'aide il n'avait pas hésité un seul instant, il avait sauvé Noël et était donc un maître dans le sauvetage du genre dans son esprit, voyant là un titre prestigieux à ajouter encore plus à son nom. Jack Skelligton grand roi d'Halloween et des Citrouilles, futur Perce Oreille, sauveur de Noël et de Pâques. Tellement parfait.

Juste le temps de fermer sa boutique, laisser un mot pour son absence et surtout pour la petite rouquine si elle passait par là où l'épouvantail disait partir pour une grande aventure, ainsi que venir récupérer du matériel qu'il jugeait utile dans sa quête avant de partir en direction de la forêt. Un peu curieux comme endroit pour débuter une recherche mais après tout dans son monde c'était bien là qu'il avait trouvé ces portes fantastiques, dont une si hypnotisant vers un monde neigeux et coloré, et même si à Storybrooke la chance pour qu'une telle chose existe soit mince ceci ne voulait dire aucunement improbable. Les bois étaient loin d'être aussi accueillants que ce bon vieux cimetière, un peu trop vivant à son goût certainement surtout avec les oiseaux qui commençaient à pinailler à l'arrivée de ce que les humains nommaient les beaux jours, ne pouvant s'empêcher de ce dire que seuls les sapins pouvaient rattraper un tant soit peu le coup bien qu'il manque cruellement du ô combien noble cucurbitacée ici pour lui. Jack était pris dans ses pensées, ne pouvant que s'imaginer en héros de cette journée à quoi on chanterait de longues louanges et peut-être même à qui on pourrait proposer de s'occuper de Pâques à l'avenir, marchant par automatisme alors que son esprit vaquait tellement dans une autre sphère où le monde tournait autour de sa personne. Comme toujours le retour à la réalité était toujours saisissant, c'était comme se réveiller d'un doux songe ou comme si la chimère avait disparu, et parfois c'était même douloureux. Ceci avait été le cas avec un poteau un jour, le roi d'Halloween l'avait parfaitement senti passé sur ce coup-là, le choc n'était jamais agréable comme à cet instant bien qu'il lui fallut un peu plus de temps pour analyser ce qui venait de se passer alors qu'il se frottait le sommet du crâne tout en grimaçant. Un morceau de bâton. Prêt à mettre ça sur le coup d'un banal accident, fixant l'arbre à côté de lui, les bruits au loin lui indiquaient le contraire en réalité. Il n'était pas seul ici, tout portait à le croire, et le pire c'était qu'on venait de le frapper au loin avec un médiocre bout de bois. Ramassant l'objet, le serrant dans sa main, une certaine colère face à cet affront se faisait à l'intérieur de lui.

« Ce n'est point la peine de vous cacher ! J'attends des excuses en bonne et due forme pour ce que vous venez de faire, ce crime ne restera pas impuni vous pouvez me croire ! J'ose espérer pour vous que vous avez une bonne excu- Revenez immédiatement ! »

Les bruits laissaient aisément supposer que la personne s'éloignait d'ici, ne faisant que bouillir un peu plus son sang, courant aussitôt à sa poursuite pour l'arrêter et ainsi lui apprendre à la politesse à cet importun. Pourtant après un petit temps Jack devait bien se rendre à l'évidence et arrêter cette course folle dans laquelle il s'était lancé, reprenant son souffle du mieux qu'il pouvait après ce véritable sprint qui n'avait rien à envier au Lapin selon lui, le fourbe lui avait échappé et il n'avait pas la moindre idée de quelle direction il avait bien pu prendre. Maintenant le squelette était donc un peu plus engouffré dans la forêt, sans savoir où il était exactement, ne pouvant que se résoudre à prendre un chemin au hasard et ainsi tomber au détour d'un arbre croiser cet agresseur. S'il venait à le croiser il en ferait de la gelée de citrouille, ou un somptueux bûcher spécial Halloween, hors de question de lui laisser une autre chance de s'échapper de la sorte. Reprenant doucement la marche tout en frottant à nouveau l'impact du bâton, jugeant qu'un corps humain était tellement plus fragile que celui d'un squelette, cet événement ne devait nullement l'éloigner de sa glorieuse mission qui était de sauver Pâques. Néanmoins il tomba bien vite sur un étrange objet, se félicitant d'avoir ainsi un instinct hors du commun qui l'avait dirigeait dans cette course vers lui malgré tout, avant de reconnaître ce qui semblait être a priori des bouts d’œufs du Lapin en vue des dessins particuliers qui restaient sur les morceaux de coquilles. Sa cervelle se mit alors en ébullition, imaginant toutes les théories possibles, se demandant s'il devait faire le lien entre la disparition et cette agression. Un saboteur de fête peut-être, il commençait par le civet puis par le squelette, ça pouvait expliquer des choses. Prenant les débris avec lui il décida d'enquêter sur les alentours, à la recherche de d'autres indices plausibles, avant d’apercevoir quelque chose d'assez brillant.

« Tiens tiens tiens... Qu'est-ce que nous avons donc là. On dirait des fragments de miroir, ce qui est assez bizarre, je me demande ce que ça veut dire... »

Honnêtement il n'avait aucune idée si ceci pouvait bien être en lien avec toute cette histoire, fixant le tout avant de venir dans la poche intérieure de sa veste au cas où, or les coïncidences étaient sans doute trop nombreuses pour être juste anodines. Cogitant à tout ceci l'idée lui vient alors de venir mettre en place un piège, la ruse et la malice c'était son rayon après tout car toujours prêt à faire de mauvais tours qui émerveillent, le mieux serait d'en faire un avec un appât. Après tout si l'on veut capturer un Perce Oreille, de préférence vivant, il suffisait de le faire venir avec des cookies et du lait dans son imaginaire vu que le bonhomme en rouge en semblait friand. Déposant le simple sac à dos qu'il avait pris avec lui pour cette excursion, rempli surtout d'un tas de bric-à-brac, il pouvait bien vite se relever être une véritable boîte de Pandore. Mettant au sol les bouts d’œufs de Pâques trouvaient plus tôt, essayant de les regrouper pour donner l'illusion d'être intacts de loin, Jack sorti de l'attirail une petite sacoche dont il versa le contenu sur ce qui servait donc d'appât. Rien de mieux que du poil à gratter pour laisser sur les mains du voleur sa marque, ainsi il serait plus aisé de le retrouver par la suite s'il cherchait à vouloir prendre d'autres œufs, les démangeaisons ne partiraient pas aussi aisément en tout cas. Cependant se contenter de ceci aurait été mal le connaître, quand il s'agissait de faire des farces du type Halloween il était en tête, le véritable piège n'était pas celui-ci qui pouvait être qualifié de bonus. Sortant ses guirlandes de Noël, il n'y avait que Jack pour penser qu'elles pourraient avoir une utilité dans ce genre d'aventure, les assemblant pour former une sorte de filet avant de le disposer de façon à ce que la première personne qui marcherait dessus se retrouverait ainsi suspendue à une branche dans ces cordages désormais recouverts de feuilles à quelques mètres des œufs cassés. Certes elle pourrait toujours se délivrer en coupant les décorations mais ça pouvait lui prendre du temps, prenant aussi le risque de chuter assez lourdement par la suite, or dans le cas contraire elle resterait perchée là-haut un sacré bout.

« Fantastique ! Absolument fantastique, je ne pouvais faire mieux ! »

Vérifiant que tout était en place Jack, son âme de perfectionniste en action, avant de reprendre la route pour trouver d'autres indices lui permettant de lever le voile sur cette affaire et ainsi sauver Pâques une bonne fois pour toutes.




copyright Bloody Storm

Revenir en haut Aller en bas

Invitéavatar

Invité




MessageSujet: Re: Route de gauche    Mer 8 Avr - 19:58




J
e me suis levée tôt ce matin, car une mission m’attendait. Je me suis porté volontaire pour tenter de retrouver les œufs perdus. La veille j’avais planifié ma recherche et je me m’étais dit que le foret serait un bon début. Comme la forêt est magnifique lors du lever du soleil, ma recherche allait commencer tôt.

Habillé pour une fois d’un pantalon beige, d’un débardeur ainsi que d’une veste blanche en laine je me suis engouffré dans l’épaisseur de la forêt. Le soleil n’avait pas encore atteint le sol alors je croisais les bras tout contre moi pour garder ma chaleur. La matinée était magnifique et je ne doutais pas devoir bientôt à enlever ma veste. La rosée du matin scintillait encore sur la verdure, laissant un peu d’eau sur le bas de mon pantalon. Je ne savais pas vraiment quoi chercher. Je cherchais des indices, des traces peut-être ou bien autres choses.

Je marchais depuis une bonne demi-heure. Le soleil perçait à présent le feuillage et la forêt était on ne peut plus magnifique. Je m’avançais en regardant par terre n’aillant encore rien remarqué d’inhabituel lorsque j’ai posé les yeux sur des formes arrondis et colorés. En m’approchant j’ai réalisé que c’était sans doutes des œufs de Pâques. Je me suis accroupie pour mieux les observer. Devrais-je les ramasser ? Par contre, s’ils marquaient une piste, il serait mieux de les laisser à leur place pour marquer l’endroit. J’ai plutôt fouillé dans mon sac afin de trouver un carnet et un crayon. J’ai fait un rapide croquis plutôt approximatif de l’allure des œufs pour pouvoir mieux les décrire si j’avais à le faire plus tard.

J’ai continué à me promener dans la forêt en ligne droite espérant trouver d’autres œufs. J’entendis de petits oiseaux et en tentant de les apercevoir j’ai levé mon regard vers le ciel. Je regardais attentivement les branches des arbres lorsque plutôt que de voir des oiseaux je vis des cordes légèrement dissimuler. En en suivant une des yeux mon regard descendit à la base de l’arbre et c’est là que je vis toutes ces cordes par terres. Elles s’étendaient jusque devant moi. Un pas de plus et je marchais dans ce qui me semblais à présent être un piège. Le voleur l’avait sans doute laissé là pour attraper un curieux qui voudrait l’attrapé. Dans ce cas, il reviendrait sans doute chercher sa prise.

Je m’assieds un moment sur un arbre mort pour penser. Je pourrais attendre ici qu’il revienne, mais cela pourrait s’avérer très long. La meilleure solution serait alors de lui tendre un piège à mon tour, ainsi celui qui croyait prendre sera pris. Quoi laisser comme piège ? Je pourrais faire l’inverse de ce piège-ci. Plutôt que d’enfermer quelqu’un dans les airs, je pourrais faire en sorte que le filet tombe sur lui. Cela ne serait pas bien difficile à faire. Il suffirait de tendre une corde au niveau du sol qui déclencherait le filet perché en l’air. Je me mis à faire ces modifications. Cela me prit un certain temps tout de même et je me suis félicitée d’avoir pensé à mettre un pantalon plutôt qu’une robe.

Le tout terminé, j’étais dans un sale état. Comme je n’habitais pas bien loin de la forêt je me suis dit que je pourrais bien rentrer pour me changer avant de poursuivre. Je ne savais plus où chercher ici de toute façon. En rebroussant chemin je me questionnais sur l’identité du coupable. Je n’en avais pas appris beaucoup tout de même et je ne me voyais pas accuser à tort un innocent. Il y a bien une certaine personne que j’aimerais accuser de tous les maux de la ville, mais cela ne serait pas juste et digne de moi.
Revenir en haut Aller en bas

Invitéavatar

Invité




MessageSujet: Re: Route de gauche    Mar 14 Avr - 22:48





Chasse aux oeufs!
Mission



Par cette belle journée ensoleillé, je me trouve dans le bureau du Shérif, à faire de la paperasse comme en chaque début de matinée. On va dire que tout ce passe bizarrement bien jusqu’à ce quelqu’un arrive au bureau en courant. Ça m’aurait étonné la journée était bien trop calme ! Le lapin de pâques complètement paniqué. J’essaye de le calmer et de lui faire entendre raison pour comprendre son problème jusqu’à ce qu’il me dise qu’on lui a volé ses œufs… ses œufs ? Vous n’allais quand même pas me dire que le lapin donne vraiment ses œufs. Oh misère ! Pas d’œuf pas d’enfant heureux pour Pâques. On se calme, j’essaye de gérer la situation et propose au lapin de pâque de l’aider à chercher ses œufs. Prenant ma veste de cuir rouge fourré, mon arme à ma ceinture. Je dis au lapin de partir en avant pour demander s’il n’a vu personne tourné autour de sa cachette et voir s’il peut chercher du monde en plus pour les trouver.

C’est dans cette optique de retrouver les œufs que je pars en direction de la forêt de Storybrooke, sur mes gardes tout de même ne sachant à quoi m’attendre. Il est encore tôt, la forêt est fraîche et la rosée du matin perle encore sur les feuilles d’arbres. En entrant dans la forêt j’aperçois des traces de pas sur le sol menant de la ville à l’intérieur de la forêt. Elles sont fraîches et visiblement nombreuse. Il y aurait-il plusieurs voleurs finalement ? C’est fortement possible ! Je sors mon arme, la pointant en face de moi prêt à tirer en cas d’attaque. « Il y a quelqu’un ? » Histoire de savoir si ces traces viennent de quelqu’un qui cherche avec moi ou des voleurs. Pas de réponse. Je continue d’avancer en suivant les traces dans la forêt.

Un peu plus loin en m’enfonçant dans la forêt, je remarque sur le sentier des morceaux d’œufs par terre. Je range mon arme à ma ceinture m’y approchant d’un pas décidé pour voir cela de plus prêt quand soudain je me sens parler en avant. Je lâche un hurlement de peur et de surprise. La tête en bas je suis toute emmêler dans un filet. J’essaye de me tourner pour pouvoir regarder vers le haut mais c’est quoi ce bordel ! J’essaye de me balancer mais rien n’y fais et puis personne n’arrive… C’est bon ça me gonfle ! Je tends les mains en avant me concentrant en fermant les yeux pour brûler la corde. Il y a un simple détaille au quel je n’avais pas pensé. La chute ! Je me laisse tomber dans le vide lorsque la corde lâche. Étaler sur le sol en grimaçant, oui je me suis quand même fait mal non d’un chien !

Je me redresse sur mes pieds épousant mon pantalon avec mes mains pour y enlever la poussière et la terre. Je regarde autour de moi mais personne… Vraiment je n’aime pas cette histoire ! Mais celui qui a posé ce piège ne s’en sortir pas comme ça ! En accélérant le pas sur le sentir je me stop et tourne les yeux en direction du piège que l’on m’avait mis sur la route. Pincent les lèvres j’enfonce mes pieds dans le sol, les mains tendus me concentrant pour moi aussi mettre un piège sur le chemin grâce à la magie. Avec la corde du filet qui ma capture je transforme ce tas de charpie en un petit œuf de pâque. Celui qui voudra l’attraper se fera en saucissonner tout simplement. Je continue mon chemin en quittant les lieux rapidement à l’affut du moindre bruit ou du moindre indice continuant de suivre les traces de pas.

Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Route de gauche    


Revenir en haut Aller en bas
 

Route de gauche

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MAGIC IS COMING ™ :: HORS-JEU :: ARCHIVES :: ARCHIVES VERSION N°01 :: SUJETS RP-