Petit rappel : Le forum ne suit pas la série.
Tout ce qui se passe au-delà de la saison 1 est à jeter aux oubliettes, merci

Partagez | 
 

 J’ai le cœur anesthésié par la peur de souffrir — Killian

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invitéavatar

Invité




MessageSujet: J’ai le cœur anesthésié par la peur de souffrir — Killian   Jeu 23 Avr - 21:32






formulaire d'intro


Type du sujet : [] Flash-Back [x] Présent
Date du rp : 23 Avril 2015
Météo (approximative) : Temps agréable.
Matin, après-midi, soir : Soir
Votre sujet prend en compte une intrigue ? : [x] oui, la n°01 [] non
Statut du sujet : [] libre [x] privé
Statut du rp : [x] en cours [] terminé





J’ai le cœur anesthésié par la peur de souffrir.
Killian & Emma

Voilà maintenant quelque un mois que j’ai pris résidence bien qu’à la base j’étais parti pour la semaine, rien de plus. Je ne voulais pas m’éternisé ici. Cette endroit est … étrange et puis je ne sais pas je ne me sens pas cher moi. Qu’est-ce que je dis, je suis chez moi nulle part. Une fois de retour à Boston rien n’aura changé pour moi. Je retournerai à mon petit boulot qui consiste à retrouver des gens et être garante de caution. Je devais reste simplement cette semaine pour m’assurer qu’Henry ne manque de rien, qu’il soit heureux avec sa mère Régina. Chose d’on je ne suis pas très certaine pour le moment, et puis changer d’air ça ne me fera pas de mal après tout. Et finalement je suis resté plus que prévu pour le plus grand bonheur de madame le maire.
Grâce à cette madame Mills j’ai été viré de ma chambre d’hôtel chez Granny, c’est l’enseignante d’Henry, Mary-Margaret Blanchard qui m’a gentiment hébergé. Et maintenant on est colocataire et j’ai même trouvé un boulot comme Shérif pour aider Graham. Par cette soirée je ne savais que trop faire, Henry est chez sa mère et moi je suis dans ma chambre comme un vieux rat… je n’ai pas d’ami, ni ailleurs et encore moins ici sauf peut-être Mary-Margaret... Allongé dans mon lit, je suis vautré avec un paqué de chips à regarder la télévision… vers 22h j’en ai vraiment marre de rester, je vais bouger prendre l’air et découvrir un peu Storybrooke de nuit. J’enfile mes bottes de cuir, ma veste rouge, les clefs dans ma poche et hop.

En marchant dans les rues de la ville je repense à ce qu’Henry m’avait dit, de son livre de conte, que les histoires qu’il y avait de dans étaient vrai… Qu’est-ce qu’il avait pu vivre avec cette Régina pour être aussi perché. Quelque part j’avais un pincement au cœur, pour lui. C’est difficile de me dire que ce petit bonhomme est le petit garçon que j’ai abandonné il y a 10 ans et quelque part c’est douloureux. Bien que j’essaye de me persuader que j’ai bien fait, sa vie est bien mieux ainsi mais en même temps maintenant que je le vois je me demande ce qu’aurait pu être notre vie ? Autrement ? Ce qui est fait et fait maintenant on ne reviendra plus dessus. Si je peux simplement lui rendre la vie plus douce je le ferai, je ne veux que son bonheur. C’est bien pour ça que je reste et aussi pour foutre en rogne la maitre Mills je n’aime pas du tout ces manières il suffit qu’elle me dise blanc pour que je fasse noir.

En marchant, les lumières d’un bar m’interpellent. Je me boirais bien un verre de whisky pour faire passer tout ça tien. J’entre dans l’établissement bruyant, il y a du monde. Je m’installe au bar demandant un whisky glaçon. J’observe les gens aux alentours beaucoup de personne que je ne connais pas ou que du moins je n’ai fait que croisé du regard. Le bruit d’un des tabourets derrière moi me fait légèrement sursauté, je tourne mon visage sur le côté au travers de mes cheveux bouclé pour voir ce qui s’y passe. Un homme, un brun ténébreux s’installe près de moi. Je l’ignore et me regarde mon verre que j’avale cul sec après avoir fait tourné les glaçons dans le liquide d’ambre.



Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas

Invitéavatar

Invité




MessageSujet: Re: J’ai le cœur anesthésié par la peur de souffrir — Killian   Ven 1 Mai - 16:15


J'ai le cœur anesthésié par la peur de souffrir

Emma & Killian

Tap...tap...tap...tels étaient les sons qui résonnaient à l'intérieur de la tête de Killian encore bien engourdit par tout le rhum ingurgité la veille lors d'une soirée bien trop arrosé en bonne compagnie. Il avait toujours fait ça aussi loin qu'il se souvienne, c'était son lot quotidien. Il travaillait dans sa boutique à vendre et promouvoir des vins, du whisky et du rhum et le soir il allait au bar et payait une note bien allégée puisque c'est lui qui fournissait l'alcool justement. Il vendait le meilleur de la région pas une de ces contrebandes de bas étages infâmes juste bon à brûler le gosier. Il était le meilleur dans son domaine et presque toute le ville venait se procurer leurs rasades chez lui. Alors bien sur dans les faits il ne devait pas en vendre aux mineurs ni se faire des ardoises mais il était comme ça, un peu pirate sur les bords quand il y pensait. C'est d'ailleurs pour ça qu'il avait appelé son commerce : la cale du Jolly Roger ça le faisait rire et ça sonnait bien. Quelque part ça lui paraissait aussi familier même s'il ne pouvait expliquer en quoi et pourquoi. Ainsi hier soir il avait bien profité de sa soirée à flirter avec des femmes de mauvaises fréquentations et en terminant ivre mort sur le banc devant chez lui. Il dormait à l'étage de sa boutique dans un petit appartement qui lui suffisait bien et il possédait aussi un petit bateau de plaisance qui ne quittait que rarement le port mais qui lui procurait une sensation de bien être. Il avait toujours aimé être sur les flots aussi loin que remonte sa mémoire de petit garçon. Il avait passé toute sa vie dans cette ville mais il comptait bien en partir un jour...

Il se releva péniblement de son lit ou il s'était jeté au petit matin après avoir passé une partie de la nuit sur le banc en face de son commerce. Sa tête sonnait fort et résonnait beaucoup mais il allait devoir faire avec. Il sentit sa main valide endolorit et tourna machinalement son regard vers sa protées de l'autre côté qui servait juste à donner le change mais qui ne l'aidait en rien. Il avait eut un accident de voiture il y'a quelques années mais tout restait encore flou. Il avait été percuté au niveau de la portière conducteur alors que son bras dépassait par la vitre par un si bel après-midi d'été et il s'était réveillé quelques heures après dans un lit d'hôpital avec une main en moins complètement broyée sous le choc. Il avait mal rien que d'y penser et parfois la douleur fantôme venait hanter ses nuits mais c'était rare avec le temps. Il se leva donc péniblement et se glissa sous la douche avant de combattre le mal par le mal et de prendre un bon cracher d'aspirine avec une gorgée de bière, on se refait pas. Il attrapa une boîte de conserve qui trainait et réchauffa son contenu avant de le manger à même la boîte avec une cuillère devant son poste de télévision. À vie de célibataire endurcit. Il avait bien eut une compagne dans ses lointains souvenirs mais c'était si vieux ça remontait à tellement d'année depuis il préférait rester seul et passer quelques nuits en bonne compagnie.

Killian passa le reste de la matinée à flâner dans son appartement et ouvrit la boutique seulement en debut d'après midi ce qui était courant et ne surprenait guère les habitants qui avaient l'habitude de ses frasques. Il était le meilleur vendeur de boissons mais mieux valait venir en milieu d'après midi pour ne pas trouver porte close. Il vendit quelques caisses et bouteilles à des clients avant de fermer la boutique et de faire ses comptes. Il passa voir son meilleur ami un moment et mangea rapidement une pizza avec lui avant de partir en direction du bar comme presque chaque soir pour cuver un peu avant de rentrer se coucher. Il n'avait pas l'intention de se mettre minable comme la veille, juste de profiter un peu. Il fit un rapide détour par son appartement pour changer de tenue et passer un jean noir et une chemise bleue nuit avec son blouson de cuir pour gagner ensuite le fameux bar. Sûrement qu'il n'y verrait aucune nouvelle tête comme depuis des années mais certaines étaient plus acceptables que d'autres. Il poussa la porte et pénétra à l'intérieur cherchent du regard quelques connaissances avant de tomber sur une magnifique blonde inconnue au bataillon assise au bar. Il avait entendu parler d'une nouvelle en ville mais ne s'attendait pas à voir une aussi jolie créature. Il s'approcha et s'installa même sur le tabouret à ses côtés avec un sourire charmeur. Il appela le serveur - deux verres de ton meilleur whisky l'ami. Un pour moi et un pour ma nouvelle amie. Il désigna la jolie blonde et tendit sa main valide vers elle alors qu'elle regardait son verre - Killian Jones pour vous servir et vous êtes ? Dit il sur son ton le plus charmeur en haussant son sourcil gauche comme il aimait à le faire.

DEV NERD GIRL

Revenir en haut Aller en bas

Invitéavatar

Invité




MessageSujet: Re: J’ai le cœur anesthésié par la peur de souffrir — Killian   Mer 6 Mai - 22:43


J’ai le cœur anesthésié par la peur de souffrir.
Killian & Emma

Mon verre fini je le dépose sur le comptoir en jetant un rapide regard à mon voisin de tabouret. Je regarde un peu dans le vide, les bras croisé sur le comptoir en bois jusqu’à ce que j’entende mon voisin dire au serveur. « Deux verres de ton meilleur whisky l'ami. Un pour moi et un pour ma nouvelle amie. » Je lève les yeux aux ciels d’un air encore un tombeur. Je tourne mon visage à la slow motion vers lui, il tend sa main vers moi, je baisse les yeux pour regarder successivement sa main puis son visage. J’avance ma main pour la lui serrer. A Boston j’aurais pris le verre gentiment offert et je serais parti, sauf que maintenant je suis Sheriff, donc ça ne se fait pas… « Nouvelle amie ? » Je crois rêver. Alors même dans ce trou paumé il y a des dragueurs de bar. « Killian Jones pour vous servir et vous êtes ? » J’ai beau pensé tout ce que je veux il est quand même bel homme je ne peux le nier. Et puis après tout, Graham couche bien avec Régina pourquoi je ne m’enverrai pas en l’air avec un illustre inconnu comme à Boston ? Ah oui… Henry. J’ai décidé de faire les choses bien pour mon fils et surtout enrager Mills.

J’ai un sourire plutôt satisfait sur le visage en le regardant hausser son sourcil. Je regarde le serveur apporter les deux verres de Whisky et je réponds à Monsieur Jones. « Enchanté Killian Jones, Emma Swan, le nouveau Sheriff de la ville pour vous servir également. » Aller BIM mange toi cela. Une chance sur deux qu’il s’étouffe avec son verre et qu’il quitte le bar de peur de se retrouver au poste menotté dans une cellule de dégrisement. Rien que cette idée de menotte dans une cellule me faire sourire intérieurement. Swan arrête tes bêtises. Je prends le verre et le lève à la hauteur de Killian.

« Vous offrez souvent des verres aux femmes ? » Je trinque avec lui avant de boire une gorgée de ce merveilleux nectar. Après tout je pourrais aussi le remercier. Pour le moment il n’a pas été détestable, Storybrooke, Boston qu’elle différence dans ce monde ?

« Merci en tout cas. » Je lui offre un sourire en coin. Il n’avait pas l’air de vouloir fuir. Plutôt beau score. Je n’ai pas fait fuir ce charmant jeune homme après l’offrande d’alcool et l’annonce de ma toute nouvelle profession.



Emi Burton


Dernière édition par Emma Swan le Dim 17 Mai - 21:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invitéavatar

Invité




MessageSujet: Re: J’ai le cœur anesthésié par la peur de souffrir — Killian   Mer 13 Mai - 11:55


J'ai le cœur anesthésié par la peur de souffrir

Emma & Killian

La monotonie habituelle de la ville semblait s'estomper peu à peu. Lui qui n'avait jamais eut l'impression de vivre des choses palpitantes depuis aussi loin que remontait sa mémoire, les choses venaient enfin de se dérider un peu. Il connaissait tout le monde ou presque en ville, il n'avait jamais été surpris par quiconque et acceptait fort bien les choses, sauf depuis quelques temps. Il avait changer la routine même si boire en faisait toujours partie mais c'était quand même quelque peu différent comme s'il pouvait à nouveau être maître de son destin. Il savait qu'il était fait pour plus que ça, plus qu'une vie à vendre de l'alcool à des gérants de restaurants et de bars ou à faire la promotion d'excellents crues. Son rêve ? Prendre le large avec ses quelques notions de navigation mais il n'avait jamais osé. Ici était sa vie et c'était comme si quelque chose d'inconnu le forçait à y rester sans trop savoir pourquoi ni comment. Bref, soulager ses pensées bien sombres dans l'alcool était le meilleur moyen même si bien souvent cela manquait de bonne cosmogonie féminine étant donné qu'il y avait plus de sang neuf. Il voyait bien Madame le Maire je temps à autres pour s'amuser mais ça ne dépassait pas ce stade, mieux depuis ces dernières semaines il avait envie de l'envoyer balader.

Il se concentra donc sur la divine apparition sur le tabouret voisin et prit place à ses côtés pour lui offrir un verre et se présenter. Une jolie blonde qui semblait avoir besoin de réfléchir et qui ne ressemblait en rien aux femmes qu'il connaissait. Il déclina donc son identité devant la belle inconnue. « Enchanté Killian Jones, Emma Swan, le nouveau Sheriff de la ville pour vous servir également. » le nouveau shérif alors ? Voilà qui ne devait guère plaire à Regina et sans trop savoir pourquoi cette notion lui faisait étonnement plaisir. Ainsi donc cette jolie blonde faisait la loi en ville, mais que de bonnes surprises ! Ça donnait envie de finir derrière des barreaux si c'était pour mieux la contempler. Il la regardait droit dans les yeux de son petit air charmeur qui marchait habituellement. - Enchanté également...Emma...le nouveau shérif voyez-vous ça ? Dit il en haussant son sourcil. Une femme d'action alors, nous avions besoin de quelque un qui fasse un peu la loi ici....ou qui fasse de l'ombre à Regina pensait-il sans trop savoir pourquoi cela revenait régulièrement à son esprit.

Il attendit donc que les deux verres soient posés devant eux et commença donc sa boisson non sans avoir jeter divers coups d'œil en direction d'Emma. Il savoura la noble gorgée qui descendait lentement dans sa gorge brûlante alors que la jolie jeune femme à ses côtés reprit la parole après avoir trinquer avec lui.« Vous offrez souvent des verres aux femmes ? ... Merci en tout cas. » vérité ou mensonge ? Honnêteté ou bobard ? Il pencha sans trop savoir pourquoi pour l'honnêteté. - en vérité cela arrive ma foi bien trop souvent dans ma vie réglée comme une horloge mais je dois reconnaître Miss Swan....Je crois que j'en ai rarement eut sincèrement envie, de boire un verre en bonne compagnie et de savourer le plaisir d'une discussion civilisee. Il ajouta ensuite. Mais ne dit on pas que tout est possible ? Il espérait qu'elle apprécierait sa franchise et qu'elle verrait donc qu'il ne cherchait pas juste à l'impressionner colle un parfait imbécile.

DEV NERD GIRL

Revenir en haut Aller en bas

Invitéavatar

Invité




MessageSujet: Re: J’ai le cœur anesthésié par la peur de souffrir — Killian   Dim 17 Mai - 21:56


J’ai le cœur anesthésié par la peur de souffrir.
Killian & Emma

Je le regarde du coin des yeux, il m’observe avec un air charmeur. Il ne s’emble pas être arrivé ivre. Je suis en train de me faire draguer par un inconnu dans un bar, pour changer. Mais étrangement je le vivais plutôt bien. Pour une fois c’est… plutôt sympa après tout ce qui m’est arrivé avec Régina et tout le reste… Je reste tout de même sur mes gardes au cas où que ce serait encore un plan foireux de madame le maire. Ne s’est-on jamais avec celle-là. En tout cas il est beau garçon. « Enchanté également...Emma...le nouveau shérif voyez-vous ça ? » Il hausse un sourcil en me regardant. Quoi ? J’ai l’air si peu crédible que ça. C’est vrai que si les personnes qui me connaissaient à Boston savaient que j’étais le sheriff d’une bourgade du Main oui ils seraient hilares et se foutrait franchement de moi. Pourtant ici je suis une parfaite inconnu et j’ai déjà une réputation bien tranchante grâce à cette merveilleuse Régina. « Une femme d'action alors, nous avions besoin de quelque un qui fasse un peu la loi ici.... » Je mets à sourire, voyant bien ce qu’il essaye de faire. C’est sûr que c’est un fantasme d’homme ça, la femme d’action.

« Insinueriez-vous que Graham fait mal son travail ? » J’avais dit cela pas vraiment sérieusement. Ca me faisait rire d’entendre que j’allais faire un peu la loi et que ça aller faire du bien. C’est surtout que je suis la seule qui tient tête à Régina et qui n’est pas peur de lui rentrer dedans. Il faut le dire je n’ai qu’une envie c’est de lui foutre mon point dans la tronche. Elle est insupportable et de savoir que mon fils doit rester avec elle ça me tue. Si j’avais su je crois … le passé c’est le passé et malheureuse on ne peut rien y changer. Et puis j’y pense, faire régner la loi… je n’ai pas l’impression que c’est si le bordel que ça à Storybrooke enfin oui quand même niveau criminalité croyez-moi New York, Phoenix ou même Boston c’est bien pire !

Les deux verres arrivent, on trinque ensemble et puis je le remercie de cette attention particulière. « En vérité cela arrive ma foi bien trop souvent dans ma vie réglée comme une horloge mais je dois reconnaître Miss Swan....Je crois que j'en ai rarement eut sincèrement envie, de boire un verre en bonne compagnie et de savourer le plaisir d'une discussion civilisée. Mais ne dit-on pas que tout est possible ? » Je l’avais bien observé pendant qu’il me répondait et j’ai la très nette impression qu’il ne me ment pas. Et puis ces propos ne sont pas élogieux envers son comportement, il est loin de se venter et de dire que je suis la seule. Dans un sens je suis contente, d’avoir quelqu’un de sincère en face de moi. Qui ose dire la vérité et dire ce qu’il est.

« Je reconnais en tout cas votre sincérité et c’est plutôt un bon point pour un homme rencontré dans un bar. » Il faut le dire et le reconnaitre. Le nombre de fois que j’ai rencontré des charmeurs avec de belle parole pour mieux vous enfler par la suite, on est la plus belle, la seule et l’unique alors que dès qu’on a le dos tourné il offre un verre a une autre.

« Effectivement tout est possible… » Tout est possible? Comme se faire charmer par un loubar en veste de cuire dans un bar?... oh oui très certainement et je dois dire que pour une fois également ça ne me déplait pas. « Je dois dire que moi aussi je suis ravis d'être tombé sur vous. » C'est pas pour autant qu'il percera ma carapace aussi vite. Je bois une nouvelle gorgé de mon verre. Il a l’air sympa ce type, puis bon il ne me laisse pas indifférente quand même. J’ai envie d’en apprendre un peu plus à son sujet. « Excusez-moi je ne connais pas encore tout le monde. Que faite-vous à Storybrooke ? » Je n’avais pas l’impression de l’avoir déjà vu. Ou peut-être de vu mais très rapidement. Je découvre toujours de nouvelle tête ici, comme si la ville était toujours plus grande. Je lui souris en le regardant.


Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas

Invitéavatar

Invité




MessageSujet: Re: J’ai le cœur anesthésié par la peur de souffrir — Killian   Lun 1 Juin - 15:36


J'ai le cœur anesthésié par la peur de souffrir

Emma & Killian

Killian passait un excellent moment en compagnie de la nouvelle shérif du coin et il devait avouer que c'était fort plaisant. Au delà d'un beau physique elle était ma foi fort intéressante il devait bien se l'avouer. Lui qui n'avait pour habitude que de flirter ou draguer par plaisir du jeu sans se poucier souvent d'autre chose devait reconnaître que là, ça prenait un chemin différent. Il pouvait voir qu'elle avait quelque chose de spécial même s'il ne pouvait mettre le doigt dessus. Elle venait de lui dire ce qu'elle faisait désormais dans à la vie, dans cette ville, et il lui avait alors signifier qu'il était content de voir une femme d'action pour le poste ce qui fit sourire la demoiselle qui n'hésita pas à lui lancer une petite pique.
"Insinueriez-vous que Graham fait mal son travail ? » Il rit de bon cœur. - Loin je moi cette pensée Graham fait un excellent travail mais je pense qu'une seconde personne n'est pas de trop pour faire régner l'ordre. Le sherif actuel avait toujours eut pas mal de boulot et pour ce que Killian en savait il était aussi bien à la botte de Madame le maire ce qui je voulait qu'une chose, elle s'immisçait dans les affaires de la ville. Avec une personne extérieure il y avait moins de chance de corruption ou d'écarts ce qui s'appliquait aussi à sa personne. Toutefois cela ne semblait pas le gêner outre mesure surtout si cela permettait d'avoir en ville un shérif aussi sublime. Tout en elle lui plaisait que se soit son physique avantageux ou le peu de personnalité qu'il entrevoyait actuellement et il savait qu'il aurait envie de la revoir si elle y consentait aussi. C'était assez rare de sa part de s'intéresser réellement à une femme autre que juste pour le plaisir de la chasse mais elle était différente même s'il ne savait pas en quoi il pouvait le ressentir au fond de ses entrailles. Elle lui posa ensuite une question auquelle le bel homme ne pût répondre qu'avec sincérité car il comprenait fort bien que c'est ce qu'elle attendait de lui et non une version édulcoré et embellit des choses. Elle n'aurait pas cru à un discours sur ses manières de gentleman ou autres conneries du genres alors autant faire bonne figure et opter pour la franchise ce qui eut l'air de satisfaire la jolie blonde « Je reconnais en tout cas votre sincérité et c’est plutôt un bon point pour un homme rencontré dans un bar...Effectivement tout est possible… Je dois dire que moi aussi je suis ravis d'être tombé sur vous. » tant mieux si la réponse lui convenait et la fin de la phrase était des plus savoureuses à ses oreilles. - je suis ravi aussi Miss Swan


Elle était ravi ? Certainement pas autant que lui. Il n'y avait rien eu de palpitants depuis longtemps ici alors un peu de fraîcheur en la présence d'une ravissante blonde adjointe au shérif était une délicieuse occupation. Puis la jeune femme sembla vouloir approfondir à son tour ses connaissances concernant le mystérieux beau brun avec qui elle partageait un verre « Excusez-moi je ne connais pas encore tout le monde. Que faite-vous à Storybrooke ? » il but une gorgée qui lui permit de terminer son verre et fit signe au barman de lui en resservir deux autres pour lui et la demoiselle avant de poursuivre - Je tiens un magasin, les cales du Jolly Roger où je vends divers alcool vins,rhum ou whisky. Les meilleurs de la ville. Il lui fit un clin d'œil. Se sont mes produits que vous dégustez en ce moment même pas mal hein ? Il poursuivit. Je tiens aussi un bar en ville avec un ami, la flèche d'or, n'hésitez pas à venir nous rendre visite à un de ces jours Mademoiselle Swan, vous serez notre invitée. Il avala une gorgée de son nouveau verre avant de sourire. Oui il était curieux de le voir ici s'il tenait son propre bar mais pour draguer il fallait diversifier ses terrains de jeux. Il vendait ici ses produits donc il avait une marge sur les ventes et donc de belles ristournes sur les consos ce qui était agréable pour lui. Il reporta de nouveau son regard sur elle avant de demander. - Comment devient ton adjointe au shérif dans une petite ville comme celle-ci ou jamais aucun étranger ne vient jamais si ce n'est pas trop indiscret ? Il avait envie de savoir comment elle s'était retrouvée la et il espérait que ça n'avait rien avoir avec un homme quelconque et une petite pincée au cœur lui vint à cette idée alors il voulait avoir le cœur net qu'il pouvait tenter sa chance sans concurrence déloyale ou sans marcher sur le terrain de quelqu'un, il était un homme d'honneur malgré tout quand il voulait.

DEV NERD GIRL

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: J’ai le cœur anesthésié par la peur de souffrir — Killian   


Revenir en haut Aller en bas
 

J’ai le cœur anesthésié par la peur de souffrir — Killian

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MAGIC IS COMING ™ :: HORS-JEU :: ARCHIVES :: ARCHIVES VERSION N°01 :: SUJETS RP-