Petit rappel : Le forum ne suit pas la série.
Tout ce qui se passe au-delà de la saison 1 est à jeter aux oubliettes, merci

Partagez | 
 

 affection long bloomed ▬ Rowan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage

Invitéavatar

Invité




MessageSujet: Re: affection long bloomed ▬ Rowan    Dim 3 Mai - 12:07


« Alors, si ça fait trois ans, un jour de plus ne sera pas trop te demander, non ? » Isaura aurait pu consoler Rowan d’une autre manière, mais voir la jeune fleuriste se renfrogner un peu était toujours amusant. Et elle n’avait pas tort. Qu’étaient-ce quelques jours de plus, face à des années ? Si Rowan n’était pas assez patiente, elle respectait au moins la nature pour tenter de l’être. Puis, elle ne pouvait pas forcer la petite fleur à sortir, non ? Elle suivit à peine Rowan du regard, qui allait s’échouer sur le canapé, alors qu’elle se lançait tranquillement dans la préparation du repas du soir. Il y eut quelques mots sur son jour d’école, et la petite moue sur son visage ne disparut en aucun cas, à moitié causée par la concentration d’Isaura, qui coupait ses champignons, à moitié causée par cette frustration du réseau scolaire, qui ne lui vendait aucun rêve. « T'es au lycée parce que t'es futée. » La vision n’était pas partagée, mais Isaura se retint de faire sa difficile. Elle savait qu’elle était chanceuse d’y être et que ça lui ouvrirait des portes, dans le futur. Mais voilà, elle ne voyait pas ces portes, et surtout, elle n’avait pas nécessairement envie de les ouvrir. Pour autant, elle ne reviendrait pas sur cette hésitation constante qui la prenait à la gorge. Il y aurait encore pleinement le temps, pour Isaura, de trouver sa voie. Et si ça ne lui allait pas, elle glanerait toujours un peu de travail au salon de thé de Phœnix.

Isaura échappa un rire à la semi-plainte de Rowan, sur ce qui irait, ou non, sur le frigo. Surtout pour les hautes attentes de leur grande sœur. Elles subissaient toutes les deux le jour de la première Stowers, quand il était question de résultats et d’efficacité. Le nombre de fois qu’elles s’étaient allié pour cacher une maladresse, ou une mauvaise note. Il n’y avait qu’à espérer que Phœnix ne soit jamais au courant de ces magouilles. Isaura continua en silence sa préparation, quand une plainte la tira de ses fourneaux. « Toi qui côtoies tant de filles de notre âge, présente m'en une gentille. » Elle diminua le feu de la plaque de cuisson, s’approchant du canapé où Rowan était échouée, s’appuyant sur le dossier, passant sa tête, se penchant un peu vers la rousse. « C’est terminé avec l’autre.. ? » Cathy. Elle hocha la tête. « Cathy. » Elle avait ses minces sourcils plissés, montrant la considération, et le peu d’affection qu’elle portait envers cette fille. Elle ne l’appréciait pas, de ce qu’elle avait entendu – pas qu’elle n’appréciait pas que quelqu’un tourne autour de Rowan, loin de là, mais elle méritait mieux qu’une greluche qui trompait son copain. Mais Rowan restait une fleur bleue et la moindre histoire pouvait prendre des ampleurs de grands films hollywoodien.

Enfin, Isaura n’avait pas besoin de réponse, bien évidemment que c’était terminé. Ou alors, ce n’était qu’une accalmie avant que Cathy ne revienne. Soit, Isaura n’aurait qu’à saisir sa chance, donner des fondements à ces rumeurs et trouver une gentille fille, pour Rowan. Finalement, un mince sourire, amusé et doux, se posa sur ses lèvres. « Eh bien, je connais Rachelle, mais elle n’est gentille, que dans le fond. » Elle fit mine de réfléchir, alors qu’elle retournait dans l’espace dédicacé à la cuisine, évitant que le risotto ne colle au fond de la poêle. « Sinon, j’ai appris que Mia était célibataire maintenant. » C’était évident, celle-ci était une blague inoffensive. Mia ne ferait qu’une bouchée de Rowan. « Mais si tu n’as rien contre les lycéennes, tu n’auras qu’à passer à l’école un de ces quatre. »
Revenir en haut Aller en bas

Invitéavatar

Invité




MessageSujet: Re: affection long bloomed ▬ Rowan    Dim 3 Mai - 20:02


« C’est terminé avec l’autre.. ? » Rowan quitta un instant le plafond du regard, pour fixer ses yeux sur ceux d'Isaura. Hmm, elle aurait préféré qu'elle reste derrière les fourneaux, ça aurait été plus simple pour elle d'avoir cette conversation avec un minimum de distance. Un brin mal à l'aise -c'était ridicule, c'était Isaura, elle ne la jugerait pas-, ses yeux retournèrent vers la sécurité impartiale de l'étendue de peinture blanche. Elle se mordilla nerveusement la lèvre inférieure, trop consciente de la stupidité de son propre cœur d'artichaut. Elle n'aimait pas ça, la façon dont il se comprimait dans sa poitrine à la simple pensée de Cathy. Quelque part, elle aurait voulu être énervée, être capable de lui en vouloir comme elle avait parfaitement le droit de le faire. Elle n'y arrivait pas, c'était bien là le centre du problème. La rousse haussa les épaules de façon désinvolte, stupide acte bravache pour se convaincre elle-même que rien de tout ça n'avait d'importance. « Elle a un copain. » Ça devrait pas faire aussi mal que ça. « Puis, si j'ai bien compris, il y a jamais rien eu pour commencer. » Parce que, ça ne comptait pas vraiment, hein, deux gamines comme elles qui se contentaient de quelques baisers volés. Ce qu'elle pouvait être naïve, vraiment. N'empêche que, cette soirée, c'était l'occasion de se changer les idées. Alors, elle força un sourire quand son amie commença à proposer des noms. « Vaut mieux quelqu'un de gentil dans le fond, que seulement en apparence. » C'était injuste ; Cathy était une chouette fille, toujours un sourire et un mot d'encouragement aux lèvres. Mais elle avait pas la tête à être juste, Rowan.

Elle eut un rire, quand le nom de Mia quitta la bouche d'Isaura. « Hé ! me case pas avec une vieille. Les lycéennes, c'est très bien, c'est plus de mon âge, merci. » Après tout, si elle n'avait pas choisi de consacrer sa vie à sa passion pour les plantes, elle serait sûrement lycéenne, à l'heure qu'il est. « Je n'aurais qu'à venir te chercher, un de ces jours. » C'est qu'elle avait pas conscience des rumeurs qui courraient déjà à leur sujet, et elle ne s'inquiétait donc pas de les encourager. Puis, soyons honnête, même comme ça, elle n'aurait rien changé à sa façon d'être avec Isaura. Leur relation était bien trop précieuse à ses yeux pour qu'elle prenne en compte quelque chose de si insignifiant que quelques racontars. Elle était reconnaissante, entre autres choses, du fait qu'elle pouvait parfaitement avoir ce genre de conversation avec la brune, sans s'inquiéter qu'elle répète quoi que ce soit à Phoenix. Elle ne voulait pas que sa grande sœur s'énerve contre Cathy, alors que c'était Rowan qui avait mal interprété les choses. C'est qu'elles avaient une forte habitude de cacher chacune les secrets de l'autre de leur aînée. Elle prenait les choses trop à cœur. Mais en parlant d'elle... « Tu sais à quelle heure Phoe rentre ? Elle devrait déjà être là. Il y avait du monde au salon de thé ? » Ca lui arrivait, de temps à autre, de fermer plus tard que prévu. Rowan, elle avait pas envie de retarder leur soirée cinéma juste pour faire réchauffer le repas.
Revenir en haut Aller en bas

Invitéavatar

Invité




MessageSujet: Re: affection long bloomed ▬ Rowan    Lun 4 Mai - 11:23


Isaura n’aurait eu besoin d’être hypersensible pour comprendre la détresse de Rowan. Elle n’était jamais tombée amoureuse, elle – ce qui n’était pas un mal, quand elle songeait aux souffrances que ça pouvait apporter chez sa sœur – mais elle avait été assez témoin des déboires émotionnelles de la fleuriste pour reconnaitre quand ça n’allait pas, ou pas trop. Alors, elle continua de la fixer, son regard planté sur elle, alors que Rowan faisait tout pour l’éviter. Isaura ne ferait aucun commentaire, elle n’était pas Phœnix et elle considérait qu’elles avaient toutes les droits de faire leurs expérimentations, même si c’était avec une fille qui avait déjà un garçon dans son cœur – ou ailleurs, en supposant que cette Cathy n’en avait pas, de cœur. En tout cas, cette fille était bien idiote et Isaura fut tentée d’aller lui dire le fond de sa pensée, à celle-là. Ou alors, aller lui chiper un objet auquel elle tenait. Hm. C’était une petite vengeance qu’elle appréciait. En attendant, elle se pencha un peu plus, ébouriffant les cheveux de Rowan, avec ses mains qui sentaient les champignons et les épices, pour lui donner un semblant de courage, de haut les cœurs. « C’est sa perte, et toi, c’est ton gain. Tu trouveras quelqu’un de bien, qui ne te fera pas tourner en bourrique. Crois-moi. » Non, là il n’y avait rien de mystérieux dans ses paroles, qu’un doux sourire. Rowan était adorable, dans tous les sens du terme. Elle trouverait quelqu’un, sans aucun doute.

Mais puisque la consultance sentimentale pouvait se faire à distance, Isaura retourna vers la cuisine, s’intéressant à nouveau à sa préparation qu’elle surveillait patiemment, prenant la peine de la gouter, modifiant l’assaisonnement. « Vaut mieux quelqu'un de gentil dans le fond, que seulement en apparence. » Isaura eut un petit rire en approbation, se disant qu’elle finirait vraiment par présenter Rachelle à Rowan. La fille ne payait pas de mine, mais dans le fond, ça restait un sucre d’orge. Il n’y avait qu’à voir toutes les fois où Isaura s’était amusée à suivre la pseudo-criminelle, sans que celle-ci ne tente quoi que ce soit. « Les lycéennes, c'est très bien » Isaura lacha un faible « perverse » durant la tirade, par jeu. « C'est plus de mon âge, merci. Je n'aurais qu'à venir te chercher, un de ces jours. » Elle hocha la tête, avant de se rendre compte que Rowan ne la verrait surement pas, toujours avachie dans le canapé. « Okay, préviens moi quand, que je ne file pas à l’anglaise avant. » Non pas qu’elle séchait les cours, mais elle ne s’attardait jamais très longuement au lycée, après la fin des cours. Elle ne voulait pas spécialement socialiser avec ces jeunes et plus que régulièrement, elle avait à cœur de rejoindre le salon de thé le plus rapidement, lieu familier où elle se sentait en sécurité. Et en parlant de salon de thé… Rowan s’inquiéta pour Phoenix et Isaura huma en réponse, tendant l’oreille et jetant un regard vers l’horloge qui trônait au mur. « Un peu, mais pas particulièrement plus. Surement la vieille Wanda qui lui tient la jambe. » Isaura coupa le feu de la plaque de cuisson, posant un couvercle au-dessus du risotto qui était prêt.

Elle commença à mettre la table, déplaçant par la même occasion son sac de cours qui était encore là. « Mais elle ne devrait plus tarder. Sinon, je l’agresse au téléphone. » Phœnix savait que leur soirée cinéma était sacrée, et que les filles n’appréciait pas devoir se retenir de regarder un bon film, tout en papotant sous la couette. Surtout que mademoiselle avait terminé leur dernier stock de popcorn. Une fois cela fait, elle alla se poser sur le même canapé que Rowan, l’envahissant par la même occasion. « Ca va bientôt être la saison des tempêtes… » Souffla-t-elle, sentant dans ses os, dans ces tripes, qu’une grosse finirait par heurter les côtes, dans pas longtemps. Elle resta silencieuse, attrapant des bruits de pas dans le couloir, avant que ceux-ci ne soient véritablement audibles. Elle releva la tête, et quelques secondes plus tard, la porte s’ouvrait sur une tornade rousse bien connue. « Phoeeeeee, j’ai faiiiiim. » Non, le but n’était absolument pas de culpabiliser l’ainée des Stowers.
Revenir en haut Aller en bas

Invitéavatar

Invité




MessageSujet: Re: affection long bloomed ▬ Rowan    Lun 4 Mai - 19:15


Ah, s'il y avait Wanda, c'était une toute autre histoire. La vieille femme était gentille, mais elle était aussi terriblement bavarde. D'ordinaire, ça ne dérangeait pas Rowan : elle aimait bien s'asseoir et écouter ses histoires, ses plaintes et les derniers ragots tout en savourant un bon thé. Il n'y avait rien de plus facile que prêter une oreille à ses divagations, sourire poliment et poser des questions ici et là. Le problème, c'était que là, elles attendaient juste que Phoenix revienne pour pouvoir manger et finalement se glisser dans leur lit pour profiter de leur film et de leur popcorn durement gagné. Dans ces conditions là, même la gentillesse de Rowan avait ses limites. D'autant plus qu'elle commençait sérieusement à avoir faim, comme lui fit remarquer bruyamment son estomac. Ce n'était pas juste de devoir sagement dépérir sur son canapé alors que l'odeur du petit plat cuisiné avec amour emplissait l'appartement. « Si tu l'agresses, elle va perdre du temps à te parler plutôt qu'à revenir. » C'était à moitié plaintif, à moitié boudeur. Parfaitement digne d'une gamine de six ans, ce que la fleuriste n'avait jamais nié être restée, au fond. Ça ne s'arrangea pas quand elle poussa un petit grognement comme Isaura vint envahir son très cher canapé. Elle bougea, même si de mauvaise grâce, pour accorder un peu d'espace à sa sœur. On n'était pas sensée pouvoir s'allonger à deux sur leur petit sofa, mais les deux jeunes filles n'en avaient pas grand chose à faire. « Ca va bientôt être la saison des tempêtes… » Ce n'était pas faux, aussi Rowan hocha doucement la tête. Elle aimait bien les tempêtes, la rousse, d'autant plus qu'elle ne causait pas souvent de gros dommages dans la petite ville. C'était agréable, de laisser sa vie en parenthèse, l'espace d'une ou deux journées. De se terrer chez soi, au chaud et au sec, pendant que le déluge passait, nettoyant les rues de la bourgade. Dans ces occasions, la fleuriste installait son fauteuil près de sa fenêtre, se préparait un bon chocolat chaud accompagné de cookie et vissait ses écouteurs à ses oreilles pour se laisser bercer par sa musique ou un de ses livres audios préférés. C'était simple et apaisant, d'une certaine manière.

Le bruit de clés tournant dans la serrure brisa sa petite rêverie, et elle se redressa en même temps que son amie. « T'es en retaaard. » Il n'y avait pas une once de pitié pour celle qui rentrait d'une longue journée de travail. S'en suivirent les habituelles salutations, les inévitables 'comment ça va ?' et, finalement, elles se mirent toutes trois à table. Rowan interrogea son aînée sur sa journée, raconta la sienne, mais dans l'ensemble elle resta relativement silencieuse, se concentrant sur son assiette. Ce que ça faisait du bien de se remplir l'estomac ! En une petite heure le repas était pris, la table débarrassée et les deux plus jeunes avaient filé dans la chambre qu'elles avaient l'habitude de partager. « Je te laisse lancer le film, je faire chauffer le popcorn. » Ce qu'elle fit, en plus d'en profiter pour enfiler son pyjama. Elle revint donc dans la chambre avec le bol de friandises, le posa sur la couette et s'assit à côté, ses doigts courant dans ses cheveux pour les rassembler dans une natte. Elle n'attendit pas que le film démarre ou qu'Isaura la rejoigne sur le lit pour commencer à grignoter. « Ça valait le coup d'affronter Peace. Rien ne pourra jamais remplacer le pop corn. » Et rien ne pourra égaler leurs soirées pyjama, c'était une certitude.
Revenir en haut Aller en bas

Invitéavatar

Invité




MessageSujet: Re: affection long bloomed ▬ Rowan    Ven 15 Mai - 19:08


Isaura avait beau s’être habitée à cohabiter avec son oncle, il n’y avait rien qu’elle ne préférait qu’une diner en tête-à-tête avec les Stower. Pour elle, c’était là qu’elle se sentait le plus chez elle. Il n’y avait pas de sujet de conversation glissant, pas de remarques à faire sur son prochain rendez-vous avec le psychologue. Il n’y avait qu’un semblant de vie de famille, que la petite Isaura ne faisait qu’aimer. Ainsi, à partager les dernières nouvelles avec Phoenix, tout en évitant scrupuleusement la fameuse question de ce qu’elle avait eu en cours aujourd’hui – elle aurait été bien incapable d’y répondre, puisqu’elle prêtait autant attention à ses cours qu’un oiseau pouvait s’inquiéter des résultats du match de foot. Oui oui, Isaura restait persuadée que sa réussite scolaire passable était un miracle, plus que tout autre chose. Soit, en quelques coups minutes, les restants du repas étaient mis de côté, les ustensiles nettoyer et il ne restait presque plus aucune race du souper, alors que Isaura subtilisait un bisou à Phoenix avant de filer dans la chambre qu’elle squattait bien trop souvent pour que ça ne soit encore appelé du squattage. Soit.

Elle enleva son pantalon, se vautrant sur le lit, tirant l’ordinateur portable où elle alla se connecter à Netflix (car, contrairement à sa joueuse qui payait tous ses films, Isaura n’était pas une délinquante, sur ce point-là.) Sa main se posa dans les friandises que Rowan venait d’amener. Elle tira la couette, tout en mâchonnant son morceau de sucre, laissant de la place qu’il fallait pour sa sœur. « Ça valait le coup d'affronter Peace. Rien ne pourra jamais remplacer le pop corn. » Elle eut un petit sourire, Isaura, alors qu’elle terminait d’enfiler son pyjama, se posant sur son côté du lit, replaçant les oreillers comme il le fallait, pour qu’elle soit le mieux installer possible. « Ca ouais. La prochaine fois, pour éviter le désagrément, on enverra Phoenix acheter ce qu’elle mange, j’suis sûre que Peace adore sa compagnie. » Au loin, on put entendre un « j’ai entendu ça. » et Isaura eut un léger rire, attirant le pot de popcorn chaud de son côté, prenant une grande poignée qu’elle mangea avec la plus grande grâce du monde.

Elle appuya sur play et le film lança ses premières images, consistant en des noms et des producteurs. « Il parait que le plottwist est terrible. » Même si elle comprendrait toute l’histoire avant que ça ne soit révêler. Peut-être devrait-elle songer à faire détective privé, en voyant comment elle découvrait le scénario avec justesse.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: affection long bloomed ▬ Rowan    


Revenir en haut Aller en bas
 

affection long bloomed ▬ Rowan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MAGIC IS COMING ™ :: HORS-JEU :: ARCHIVES :: ARCHIVES VERSION N°01 :: SUJETS RP-