Petit rappel : Le forum ne suit pas la série.
Tout ce qui se passe au-delà de la saison 1 est à jeter aux oubliettes, merci

Partagez | 
 

 Une rencontre sur fond musical et éducatif [pv W.Avery]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

Invitéavatar

Invité




MessageSujet: Une rencontre sur fond musical et éducatif [pv W.Avery]   Ven 24 Avr - 22:21








formulaire d'intro


Type du sujet : [] Flash-Back [X] Présent
Date du rp : 15 avril
Météo (approximative) : Belle journée ensoleillée
Matin, après-midi, soir : milieu après-midi
Votre sujet prend en compte une intrigue ? : [] oui, la n°xx [X] non
Statut du sujet : [] libre [X] privé
Statut du rp : [X] en cours [] terminé (à changer dès que vous terminez votre sujet pour qu'on puisse le verrouiller. Merci )








Une rencontre sur fond musical et éducatif
feat. W. Avery Davis





Bip...Bip...Bip...Une main s'abattit lourdement sur le petit mécanisme center délivrer l'heure qui s'arrêta net sur le coup. C'était un objet résistant qui avait plusieurs fois dans le passe fait des voyages non prémédités en direction du sol. Le jeune homme à qui appartenait la main n'était pas toujours des plus tendres surtout au saut du lit. Il détestait se lever et encore plus pour aller en cours ce qui était en son sens le truc le plus inutile du monde. Il aurait dix huit dans quelques mois et le jour même il comptait bien quitter toutes ses conneries. Il se leva en tirant les couvertures qui' recouvraient son corps menu et svelte. Il n'était pas très grand, ses cheveux bruns en bataille et ses yeux pas encore pétillants de malice sans un bon café noir bien fort. Il passa une main dans sa chevelure désordonnée pour l'aplatir avant de gagner le petit coin cuisine. Ce n'était pas compliqué étant donné que c'était à quelques mètres de son lit et de celui de son colocataire Felix qui était encore caché sous les couvertures. Il ouvrit le petit frigo et se saisit du lait qu'il but à même le goulot avant de le reposer et de plonger sans main dans la boîte presque vide de céréales. Ils allaient devoir faire les courses mais ils n'avaient plus une tune ! Il soupira avant de,manger une poignée en se dirigeant vers la petite salle de bain.

Un petit espace exigüe contenant un bac à douche, un vieux lavabo et un wc délabré. Il prit une douche rapide et enfila un tshirt qu'il renifla avant de l'enfiler et un jean. Il avait algèbre et avait décidé de sécher le cours si la prof ne l'avait pas menacer de le priver de notation pour la fin du semestre. Par contre il n'avait pas fait ses devoirs, fallait pas pousser. Il termina de se préparer en se brossant les dents et quitta l'appartement laissant son coloc en boxer dans leur petit studio. Il prit son skate et se dirigea vers le lycée les mains dans les poches comme à son habitudes. Il avait un petit boulot à mi temps à la boutique de musique et cela lui suffisait pourquoi se coltiner des cours pour un diplôme qui ne lui servirait à rien comme il ne comptait pas continuer derrière. Il arriva au lycée juste à la sonnerie et pénétra à son cours. Chiant...ennuyant...inutile. Il soupirait et ne prenait même pas la peine de prendre des notes. Il envoyait des textos à Felix pour se plaindre ou se foutre des autres. Il avait juste envie d'une bonne clope mais c'était interdit dans l'enceinte du lycée.

A peine la sonnerie du premier cours terminé avait elle retentit qu'il était dehors dans un coin du bâtiment la cigarette au bec. Il loupa les deux heures suivantes de gym et gagna son seul cours intéressant : littérature anglaise car oui contre toute attente il adorait lire mais pas en cours. Il suivait sans rien dire et quitta le lycée avant quatorze heures et les deux derniers cours de sa journée. Il gagna la boutique là où son patron ne lui faisait aucune réflexion et commença à trier des vinyles. Il y passa un bon moment car il pût apercevoir les élèves quitter les cours pour rejoindre leurs petits boulots. Il prit sa pause clope avant de regagner son poste et de conseiller un client sur une batterie et un autre sur la flûte. Il était derrière le comptoir, la tête dans les mains quand une jeune fille un qu'il avait pu apercevoir dans un de ces cours de littérature anglaise pénétra dans la boutique. Il la suivit du regard se demandant bien ce qu'une jeune fille propre sur elle faisait dans ce vieux magasin quand elle se dirigea vers lui. Voulait-elle lui parler ? Il attendit donc qu'elle arrive à son niveau et attendit de savoir ce qu'elle lui voulait.


© Code Anéa - N-U
Revenir en haut Aller en bas

Invitéavatar

Invité




MessageSujet: Re: Une rencontre sur fond musical et éducatif [pv W.Avery]   Ven 1 Mai - 16:10


Pour la première fois depuis des années, c’est son réveil qui la tira du sommeil. Avery s’était plongée dans un essai la veille, pour son cours d’anglais, et elle avait dû s’endormir à peine le point final écrit, épuisée. La voix d’un journaliste à la radio s’éleva dans la pièce, annonçant la météo pour Portland, la plus grande ville de l’état du Maine. Cela sonnait comme un écho lointain, incapable d’ouvrir les yeux et d’émerger d’une nuit assez courte. Avant qu’il annonce l’heure. Ce fut l’électrochoc pour Avery, qui sauta de sa chaise et ne prit pas le temps d’exécuter sa routine matinale. Elle sauta dans la douche, puis dans ses vêtements avant d’attacher ses cheveux humides avec un joli nœud. Sa tante l’attendait sûrement pour le petit déjeuner et bien qu’elle aimait la bousculer de temps à autre, le matin ne comptait pas. « J’arrive, Shay ! » prévint-elle du haut des escaliers. Il fallait encore qu’elle imprime son devoir et elle n’avait plus que vingt minutes avant de devoir partir pour le lycée. Tandis que les feuilles blanches glissaient dans la machine, Avery descendit dans la cuisine avaler sa tasse de thé et saluer sa tante. « J’ai travaillé tard. » signala-t-elle avant de remonter chercher ses cinq pages d’essai à l’étage et les ranger précieusement dans une pochette. « On peut y aller ! » Elle jeta un coup d’œil à l’heure avant de dévaler une nouvelle fois les escaliers. Finalement, elle ne serait pas si en retard que ça.

« Avery, j’aimerais te parler deux petites minutes. » lui annonça sa professeur d’une voix douce après l’énième sonnerie de l’après-midi. La jeune fille acquiesça silencieusement et attendit à côté de son bureau que tous ses camarades sortent. Avait-elle échoué à son dernier examen ou oublié de rendre un devoir ? Avery repensa à tout ce qui pouvait concerner la littérature anglaise de près ou de loin tandis que la salle de classe se vidait –un peu trop lentement à son goût. Quand la porte se referma enfin, sa nervosité la saisit directement à la gorge. « Alors qu’est-ce que vous avez me dire ? » demanda-t-elle. Sa professeur soupira d’abord avant de lui servir un sourire bienveillant. « Comme tu le sais sûrement, tu es une brillante élève, Avery. » La blonde rougit violemment au compliment. « Seulement, ce n’est pas le cas de tout le monde et je trouve qu’il est de mon devoir d’assurer la réussite de tous mes élèves. Notamment pour le cas Peter Banning. Tu le connais ? » Avery visualisait son visage dans sa tête mais elle ne lui avait jamais adressé la parole jusqu’ici. « A vrai dire, oui, mais pas personnellement. » C’était même le seul cours qu’ils avaient en commun. Ou peut-être le seul auquel il assistait. D’habitude, elle l’apercevait derrière la vitrine du magasin de musique, pas loin de la librairie. « Je voudrais que tu deviennes sa tutrice et l’aide à se reprendre en main. C’est un garçon assez difficile, mais je pense que tu as les épaules pour le supporter le temps de quelques heures par semaine. » La mâchoire d’Avery s’ouvrit en grand sous le poids de l’annonce. Elle ? La tutrice de Banning ? Et puis quoi encore ? Elle n’avait pas le temps de s’occuper de lui, surtout qu’il n’avait sûrement aucune intention de réussir à l’école. Avec zéro volonté, elle n’arriverait à rien. C’était perdu d’avance. « Mais il n’acceptera jamais ! » protesta-t-elle. Sa professeur secoua la tête et fronça les sourcils avant de lui tendre une fiche de tutorat. « Tu lui feras remplir ça, histoire que je conserve un suivi de son avancée. Bonne journée, Avery. » Elle la congédiait sans même lui laisser le temps de vraiment donner son accord pour exécuter la mission la plus compliquée de l’univers. Faire travailler Peter Banning, c’était comme demander à un poisson de marcher sur ses nageoires. Avec un soupir bruyant pour marquer son agacement, la blondinette sorti de la pièce, la fiche contre la poitrine.

A la fin de la journée, Avery pris son courage à deux mains et décida de passer par la boutique dans laquelle travaillait Peter avant de rejoindre la sienne. Elle resta un moment cachée derrière la vitre à répéter ce qu’elle allait lui dire. Prends un air cool et détaché. Tu peux le faire, pensa-t-elle. Elle glissa ses lunettes de soleil sur le nez pour se donner un genre et entra dans la boutique. Il était là, accoudé sur le comptoir, les yeux fixés sur elle. Avery se sentit tout de suite attirée. Il était pas mal, Banning. Le genre de bad boy qui faisait craquer les filles de son lycée. Sauf elle, bien évidemment, elle avait d’autre chose à penser. Alors pourquoi se sentait-elle tout à coup paralysée ? Les vinyles, sûrement. C’était vachement intimidant, les vieux disques. Pleins d’histoire, comme les livres. Bouge, ma vieille. Elle releva ses lunettes sur la tête et son regard se verrouilla sur le sien une courte minute, comme un défi qu’ils s’étaient silencieusement donnés. Finalement, elle s’avança maladroitement et vint se poster devant lui. Ses lunettes lui retombèrent devant les yeux et elle s’esclaffa d’une manière ridicule avant de les coincer sur le décolleté de son tee-shirt. « Salut. » commença-t-elle enfin d’une petite voix. « Je ne sais pas si tu me reconnais mais on partage le même cours de littérature. Je m’appelle Avery. » Elle tenta un sourire timide avant de rapidement fouiller dans son sac pour en sortir un lutin rouge. A l’intérieur était méthodiquement rangé tous ses cours concernant la matière ainsi que la fiche, en première page. « En fait, c’est justement cette prof qu’on a commun qui m’a demandé de venir te voir à propos d’un tutorat. Elle s’inquiète pour toi, ton avenir, et tout ce qui suit, tu sais. Donc, et bien, me voilà. »


Dernière édition par W. Avery Davis le Sam 2 Mai - 16:57, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invitéavatar

Invité




MessageSujet: Re: Une rencontre sur fond musical et éducatif [pv W.Avery]   Ven 1 Mai - 17:03





Une rencontre sur fond musical et éducatif
feat. W. Avery Davis





encore une journée fort ennuyeuse et habituelle dans la vie de Peter Banning. Franchement c'était à ça que sa vie allait ressembler pour les années restantes à vivre ? Une ville minable avec des gens tout aussi minables ? Non franchement...Peter était le genre de gars vite blasé par ce qui l'entourait, avec un goût prononcé pour les ennuis et l'aventure. Il aimait prendre des risques et faire de sa vie ce dont il avait envie que cela entre ou non dans ce qui était autorisé et légal. De toute façon il était connu du bureau du shérif mais cela ne le gênait pas, une nuit derrière les barreaux ne l'avait jamais tué jusqu'à présent. Il aimait prendre les gens à revers et profiter de la vie au jour le jour sans se soucier des conséquences. Les cours ? Ennuyants... Les devoirs ? Barbants... Le travail ? Obligatoire mais chiant... Voilà ce qui résumait son quotidien. Sa seule passion ? Passer du temps avec son meilleur ami et colocataire et échafauder des plans pour améliorer son existence sans compter les jeux de hasard. Peter était un amateur de cartes en particulier de poker et de jeux de dés. Il aimait à faire des paris avec quiconque voulaient bien jouer avec lui au risque de tout perdre car Peter ne perdait que très rarement et il détestait ça.
Ainsi donc il avait passé une bonne partie de la journée à rien faire, une autre partie assis en cours à ne rien écouter et une autre affalé sur le comptoir du boulot à sourire à des vieux débris pour leur vendre un vieux disque de leur chanteur favori du siècle dernier. C'était lassant mais en même temps c'était le seul endroit ou il était compétent et ou il pouvait jouer de la batterie sans risquer de se faire prendre d'autant plus que c'était un matos hors de prix pour le fauché qu'il était. Son patron le laissait jouer quand il n'y avait pas de client et c'est tout ce que demandait Peter. Parfois ça amusait aussi la galerie et ça boostait un peu les ventes. Il tentait tant bien que mal de faire du chiffre mais avec l'air numérique cela devenait de plus en plus compliqué en dehors des collectionneurs. Il ne servait donc que peu de clients et tentait de leur refourguer un maximum de choses. Il ne s'attendait donc pas à voir un visage familier pénétrer dans le boutique. Une élève de son cours de littérature anglaise, une intello mignonne il fallait bien avouer qui voulait se la jouer cool. Tant qu'elle achetait après il s'en fichait pas mal...il la laissa avancer tranquillement semblant chercher quoi faire avant de se diriger vers lui. Une question peut-être ?

Elle arriva devant lui lunettes de soleil sur la tête prenant un air faussement decontractee prête semble t'il à engager la conversation. À peine allait-elle commencer que les lunettes de la belle glissèrent sur ses yeux et qu'elle poussa un gloussement qui fit sourire le jeune homme. Visiblement elle était intimidé et il adorait ça. Décidément elle était même bien plus que seulement mignonne pourquoi ne s'en était-il jamais rendu compte auparavant ? Il la laissa prendre la parole attendant de savoir ce qu'elle avait à lui dire « Salut...Je ne sais pas si tu me reconnais mais on partage le même cours de littérature. Je m’appelle Avery... En fait, c’est justement cette prof qu’on a commun qui m’a demandé de venir te voir à propos d’un tutorat. Elle s’inquiète pour toi, ton avenir, et tout ce qui suit, tu sais. Donc, et bien, me voilà. » La prof s'inquiétait pour lui ? Pourquoi préférait elle passer par la fameuse Avery plutôt que de venir le voir elle-même ? Bon ok il ne l'écoutait plus voir pas depuis longtemps mais quand même, qu'avait-elle à y gagner la pauvre ? Il préférait jouer le jeu du mec pas intéressé même si l'idée que ce soit elle qui lui donne les cours rendait la chose excitante. Il allait accepter rien que pour être avec elle et reussir à la pousser dans ses retranchements, la faire rougir devait être un bonheur. - te voilà en effet...dit il en la détaillent de haut en bas. - c'est gentil à toi de passer me voir pour m'aider dans mon brillant avenir et tout ce qui suit...mais entre nous...ajouta t'il en se penchant vers elle. Je ne suis pas sur que ça me convienne ou pire que ça m'intéresse. Par contre je serai heureux de savoir ce que toi tu y gagnes ? Aider un délinquant de mon niveau ça doit t'assurer une belle lettre de recommandation pour la faculté je me trompe ? Il attendait de savoir ce que la belle prenait comme part dans l'affaire avant d'accepter car il avait déjà fait son choix à partir du moment ou elle était entrée dans le magasin. La chasse était ouverte et c'était une proie on ne peut plus inhabituelle.


© Code Anéa - N-U
Revenir en haut Aller en bas

Invitéavatar

Invité




MessageSujet: Re: Une rencontre sur fond musical et éducatif [pv W.Avery]   Sam 2 Mai - 16:58


Avery redoutait un rejet total de la part de Peter. Certes, elle n’avait pas vraiment eu le choix de devenir sa tutrice, mais elle n’était pas totalement fermée sur lui non plus. Néanmoins, elle espérait réellement qu’il ne lui rit pas au nez avant de lui demander de partir, pour ensuite prendre un malin plaisir à se moquer d’elle les prochains mois, jusqu’à ce qu’elle redevienne transparente à ses yeux. Oh, pourquoi Lane avait encore fait des siennes ? Elle aurait pu être avec elle à ce moment même, et non pas ici, à négocier un tutorat avec un garçon qui n’en avait absolument rien à faire. « Te voilà en effet... » Ses yeux firent un aller-retour sur sa silhouette et elle sentit ses joues chauffer. « C'est gentil à toi de passer me voir pour m'aider dans mon brillant avenir et tout ce qui suit...mais entre nous... » Il se pencha vers elle et elle s’arrêta de respirer. « Je ne suis pas sûr que ça me convienne ou pire que ça m'intéresse. Par contre je serai heureux de savoir ce que toi tu y gagnes ? Aider un délinquant de mon niveau ça doit t'assurer une belle lettre de recommandation pour la faculté je me trompe ? » Avery posa brusquement son lutin sur le comptoir en le foudroyant du regard, outrée. Elle n’était pas du genre à agir dans son intérêt quand elle se retrouvait à aider les autres. D’habitude, elle le faisait avec plaisir. Seulement dans cette situation, c’était différent. L'initiative ne venait pas d'elle. « Mon admission à la fac n’a rien à voir là-dedans. » protesta-t-elle d’une voix sèche. Elle n’ajouta pas qu’elle n’allait pas pouvoir s’inscrire dans une université. Elle n'était pas sûre de pouvoir obtenir une bourse mais il restait inconcevable de demander le moindre financement à Shay, elle lui coûtait déjà bien assez. Avery était donc coincée ici. Elle n’avait jamais vu d'autres paysages que les rues de Storybrooke, à son plus grand désespoir. « Je n’ai rien à gagner en te donnant des cours parce que je suis obligée de le faire. Mais ne t’en fais pas, ça ne sera pas une partie de plaisir pour moi non plus. » Derrière elle, la pluie se mit à soudainement tomber alors que le ciel s’était couvert depuis déjà depuis quelques secondes. Super. Voilà que le temps s’accordait avec l’ambiance, maintenant. Heureusement que la librairie n’était pas loin, sinon elle aurait terminé sa journée complètement trempée frôlant l’hypothermie.

Avery soupira avant d’ouvrir le lutin et en sortir la fiche qu’elle lui colla presque dans la figure avant de la laisser tomber sur le comptoir. Elle attrapa ensuite un stylo usé qui traînait par là et le déposa sur la feuille. Elle n’avait pas toute la journée et bien que Peter ne fût pas mal à regarder, il gâchait le spectacle avec son attitude. Elle n’aimait pas la manière dont il la regardait, comme si elle n’était qu’une paire de seins et un vagin. Du moins, c’était l’impression qu’il lui donnait. La jeune fille prit une grande inspiration et croisa les bras. « Si tu acceptes, tu n’as qu’à remplir ça et on se verra environ 3 fois par semaine, peut-être plus si ton niveau est vraiment déplorable et en considérant que tu fais des efforts. » expliqua-t-elle d’une traite « Mais si tu refuses, et bien, j’estime que mon devoir est fait. Tu iras voir la prof toi-même pour lui expliquer, le jour où tu ne seras pas trop fainéant pour mettre les pieds au lycée. »
Revenir en haut Aller en bas

Invitéavatar

Invité




MessageSujet: Re: Une rencontre sur fond musical et éducatif [pv W.Avery]   Sam 2 Mai - 19:09





Une rencontre sur fond musical et éducatif
feat. W. Avery Davis





Peter ne s'était pas attendu à voir sa journée boulversé ainsi par une demoiselle qu'il ne connaissait que de loin dans son lycée. Lui qui n'adressait que rarement la parole aux autres surtout en dehors de l'école devait avouer que c'était assez plaisant finalement et que cela le faisait bien rire aussi. Elle était comme toutes les autres filles qui passaient leur temps à glousser devant lui, cela se voyait bien qu'elle n'était pas à l'aise ou plutôt qu'elle était impressionnée. Peter en avait l'habitude et cela ne le gênait pas outre mesure bien au contraire. C'était presque de l'orgueil à ce stade pour le jeune homme qui avait obtenue de nombreuses fois ce qu'il voulait et surtout en manière de filles. Felix et lui étaient ainsi et il n'était pas encore venu le jour ou une seule fille ravirait leurs cœurs. En attendant Peter concentrait son regard exclusivement sur la jeune femme et ne se souciait plus des autres clients qui d'ailleurs ne tardèrent pas à sortir ce qui laissa les deux jeunes adolescents seuls dans la boutique. Cela arrangeait même les affaires du jeune homme qui pourrait théâtralisé à sa convenance la discussion avec elle en fonction de ce qu'elle avait à lui dire. Que pouvait-elle bien venir lui demander ? Cela tournait-il vraiment autour des instruments ou la musique étant donné qu'elle n'avait même pas pénetré dans les rayonnages se contentant de venir directement vers lui ? C'était bien la première fois qu'elle venait dans la boutique aussi il ne lui avait pas semblé auparavant qu'elle pouvait être intéressée par la musique ni même par sa personne de qui lui traversait tout de même l'esprit car Peter se croyait presque une icône pour les filles, pas modeste pour un sou.


Il avait donc écouté sagement ce qu'elle avait à lui dire avant de prendre la parole à son tour avec arrogance et désobligeance. Il s'attendait a ce qu'elle rougisse, qu'elle s'en aille ou qu'elle bafouille ou rigole comme une dinde mais non bien au contraire, elle le prit totalement à revers ce qui ne pouvait qu'attirer la curiosité du jeune garçon. « Mon admission à la fac n’a rien à voir là-dedans...Je n’ai rien à gagner en te donnant des cours parce que je suis obligée de le faire. Mais ne t’en fais pas, ça ne sera pas une partie de plaisir pour moi non plus. » et bien, il ne s'était pas attendu à ça ! Elle avait donc de la répartit et en plus elle ne comptait pas se laisser marcher sur les pieds. Il adorait ça et sa curiosité n'en était que plus piqué au vif. Il continuait de la fixer allègrement tel un prédateur se fichant bien de savoir si cela ne se faisait pas ou si cela pouvait gêner la demoiselle. Il n'avait jamais vraiment chercher à être aimable avec le sexe opposé et ce n'était pas prêt de changer, tout du moins le croyait-il. - obliger de le faire ? ça sonne presque comme une punition à t'entendre...dit-il sur un ton faussement vexé. Il continuait de la regarder mais son regard finit par changer quelque peu pour devenir plus intéressé et moins dépravé alors même que la pluie commençait à tomber drue et que le ciel s'assombrissait prédisant un orage qui menaçait de commencer à tout moment.


Mais les deux jeunes gens ne s'en souciaient pas et continuaient leur étrange échange. En effet, la demoiselle n'en resta pas la et sortit ses feuilles avec fracas en les lui collant presque dans le front à la limite de le brûler du regard. Peter avait envie de rire mais se contenta de maintenir son petit sourire entre suffisance et curiosité qui ne le rendait que plus insupportable et plus charmant « Si tu acceptes, tu n’as qu’à remplir ça et on se verra environ 3 fois par semaine, peut-être plus si ton niveau est vraiment déplorable et en considérant que tu fais des efforts " - Trois fois par semaine ? Lança t-il sur un ton à la limite du rire. Je n'ai jamais eu autant de rendez-vous de suite avec une fille en si peu de jours. Si tu me voulais pour toi toute seule tu n'avais qu'à demander... Puis il reprit son sérieux histoire qu'elle ne lui colle pas une claque à force de lassitude de part son comportement, il n'avait pas envie d'avoir la marque de sa main sur sa joue alors qu'elle poursuivait. " Mais si tu refuses, et bien, j’estime que mon devoir est fait. Tu iras voir la prof toi-même pour lui expliquer, le jour où tu ne seras pas trop fainéant pour mettre les pieds au lycée. » Lui fainéant ? Non mais pour qui se prenait-elle ? Peter perdit son sourire et approcha encore son visage du sien au point de sentir son souffle contre son visage alors que la tempête commençait à se déchaînée dehors. - Fainéant ? Il me semble que tu ne sais absolument pas de quoi tu parles... Ce n'est pas de la fainéantise juste un ennui profond et un désintérêt total pour les cours hormis justement la littérature anglaise. Je n'aime pas aller en cours car cela ne m'intéresse pas tout simplement. J'aime me débrouiller par moi même, je suis un autodidacte. Cependant...il la regarda droit dans les yeux en essayant de se concentrer sur ses paroles et non sur les beaux yeux de la demoiselle avant de baisser le regard et de signer le bout de papier. - cela peut être intéressant...il y a fort à parier que tu finisses par laisser tomber car quand je n'ai pas envie je ne change pas d'avis. Cela ne fait cependant pas de moi un imbécile pour autant et tu vas vite t'en rendre compte... Il fixa de nouveau son regard dans le sien et poursuivit. on va pouvoir apprendre à se connaître reste à savoir si ce qu'on va trouver va nous plaire...puis il recula à nouveau derrière le comptoir attendant de savoir si elle se contenterait de partir ou si elle poursuivrait la conversation. Cependant se fut la météo qui lui répondit à la place dans un craquement sonore qui fit trembler quelque peu les rayons et vaciller la lumières du magasin.


© Code Anéa - N-U
Revenir en haut Aller en bas

Invitéavatar

Invité




MessageSujet: Re: Une rencontre sur fond musical et éducatif [pv W.Avery]   Dim 3 Mai - 21:22


« Obliger de le faire ? Ça sonne presque comme une punition à t'entendre... » Avery l’ignora bien qu’elle dû se retenir d’approuver son commentaire. C’en était presque une, surtout si Peter avait l’intention de continuer d’agir de cette façon. Oh, il n’allait pas faire d’effort pour elle, c’était certain mais elle espérait qu’il se calme d’ici là et respecte les efforts qu’elle allait fournir pour l’aider. Lui balançant la fiche de tutorat au visage, elle lui exposa directement les deux options qui se présentaient à lui. « Trois fois par semaine ? Je n'ai jamais eu autant de rendez-vous de suite avec une fille en si peu de jours. Si tu me voulais pour toi toute seule tu n'avais qu'à demander... » Là, non plus, elle ne releva pas. Elle devait apprendre à passer outre qes commentaires mal placés, son sourire charmeur débile, ses yeux pétillants d’une malice insupportable et ses sourcils lui donnant un air douloureusement sexy. Elle n’allait pas craquer, sa réputation la répugnait assez pour ne pas tomber dans le panneau. De plus quand elle voyait les filles qui avaient déjà succombés à ses charmes, elle ne leur arrivait pas à la cheville. Tant mieux, en un sens, il y avait des chances qu’il ne la drague pas.

Quand elle l’insulta ouvertement de paresseux, son visage se ferma soudainement et il se rapprocha d’elle. Avery ne détourna pas les yeux, immobile. « Fainéant ? Il me semble que tu ne sais absolument pas de quoi tu parles... Ce n'est pas de la fainéantise juste un ennui profond et un désintérêt total pour les cours hormis justement la littérature anglaise. Je n'aime pas aller en cours car cela ne m'intéresse pas tout simplement. J'aime me débrouiller par moi-même, je suis un autodidacte. Cependant... » expliqua-t-il. Touché. Elle l’avait peut-être jugé un peu trop vite, ce qu’elle détestait faire, et il lui renvoyait dans la figure. Ses dents mordillèrent nerveusement sa lèvre inférieure tandis qu’il signait enfin la feuille. Avery se sentit tout de même soulagée qu’il accepte le tutorat. Soulagée et même satisfaite d’avoir réussi cette première étape. « Cela peut être intéressant...il y a fort à parier que tu finisses par laisser tomber car quand je n'ai pas envie je ne change pas d'avis. Cela ne fait cependant pas de moi un imbécile pour autant et tu vas vite t'en rendre compte… » continua-t-il. Elle n’avait jamais pensé qu’il était sans doute trop stupide pour réussir au lycée. Les bonnes notes n’indiquaient rien sur l’intelligence de chacun. Etre capable de suivre un cours et de le comprendre était à la portée de tous avec un peu de volonté. « On va pouvoir apprendre à se connaître reste à savoir si ce qu'on va trouver va nous plaire... » Avery secoua la tête et récupéra la fiche qu’elle rangea de nouveau dans son lutin. Elle s’apprêtait à répondre quand l’orage éclata brusquement faisant trembler jusqu’aux rayons du magasin. Elle sursauta, se cogna violemment le coude contre le comptoir et lâcha un petit cri de douleur. « C’était le tonnerre, ça ou une bombe lâchée d’un avion ?! » s’exclama-t-elle « Je ne savais pas qu’il y allait avoir une tempête ! » Avery faillit céder à la panique. Les orages, ce n’est pas vraiment ce qu’elle appréciait. Cependant, elle se rappela rapidement l’identité de la personne présente avec elle. Il ne fallait surtout pas qu’il sache qu’elle avait légèrement peur, ce serait la honte assurée. Le vent soufflait violemment dehors, et la pluie s’abattait sur les rues avec puissance. « Je crois que je ne vais pas pouvoir aller à la librairie, ni rentrer chez moi maintenant. » lâcha-t-elle en soupirant, plus pour elle-même que pour lui. « On peut toujours commencer un cours tout de suite, ça nous occupera. Il ne risque pas d’y avoir de clients, après tout, pas vrai ? » Elle tenta un sourire timide dans sa direction, les joues rouges, avant de dissimuler un tremblement au nouveau coup de tonnerre. Décidément, elle avait une putain de chance, ces derniers temps.
Revenir en haut Aller en bas

Invitéavatar

Invité




MessageSujet: Re: Une rencontre sur fond musical et éducatif [pv W.Avery]   Mar 12 Mai - 11:55





Une rencontre sur fond musical et éducatif
feat. W. Avery Davis





Peter n'était pas certain finalement que suivre des cours de quoi que se soit soit une bonne idée au vue de ses piètres connaissances finales pour les examens ou même au vue de son peu d'envie de recevoir son diplôme moyennant quelques efforts. Il avait accepté ce que la jolie demoiselle devant lui venait de proposer pour une seule et unique raison : elle. Alors oui ça paraissait banal et un peu rustre mais Peter était comme ça, il aimait à draguer les filles encore plus si ça pouvait représenter un défi. Il était sortit avec bons nombres de filles de son âge, en fréquentait encore parfois mais force est de constater qu'il en avait fait le tour et aucune ne lui donnait envie de continuer. Peut être devait-il comme Felix élargir ses horizons ? Il sourit intérieurement à cette pensée, ce n'était pas son genre et ne le serait jamais sauf soirée exceptionnelle avec filles, garçons, alcool et toxiques en tout genre. Elle, Avery, représentait un nouveau défi à relever, quelque chose qu'il n'avait pas l'habitude de faire. Il aimait les filles sublimes et facile à convaincre, Avery était très belle à sa manière ou seulement à ses yeux à lui peut être mais elle était loin d'être sans la case fille facile. Il ne l'avait même jamais vu avec un garçon sauf si sa copine la blonde un peu rustre pouvait être présenté comme tel. Cependant le fil de la conversation continua de renforcer le sentiment que ça n'allait pas être de la tarte du tout, tantôt charmé, tantôt intrigué tantôt même vexé cependant la curiosité le piquait au vif. Il venait donc de lui dire qu'ils pourraient apprendre à se connaître avec son petit air arrogant par dessus mais elle s'apprêtait à lui répondre quand un bruit sourd et lourd résonna, l'orage devenait menaçant.
"C’était le tonnerre, ça ou une bombe lâchée d’un avion ?! Je ne savais pas qu’il y allait avoir une tempête ! »


Peter ne pût détacher son regard de celui inquiet de la jeune fille qui visiblement n'était pas très rassurée en ce moment même. Il voyait une part de vulnérabilité bien présente et cela lui plaisait, ça ne serait peut être pas si dure finalement en s'y prenant bien. Il prit un air faussement gentillet et humoristique pour répondre. - Bien sur que c'est une bombe, on fait une reconstitution de Pearl Harbor ce soir...il poursuivit cette fois sur un ton plus doux. Ce n'est qu'une tempête de saison, ça va passer rapidement ne t'en fais pas. Oserait-il rajouter jet ne protégerais mais c'était un tantinet trop chevaleresque et mièvre à son goût. Il essayait de se montrer sympathique alors qu'elle semblait elle au bord de la suffocation. Visiblement legs orages c'était pas trop son truc et il savait que certaines personnes en avaient peur. Pas lui, à pas du tout même bien au contraire. Il aimait ce son familier incapable de dire pourquoi cela avait quelque chose de rassurant et d'apaisement presque comme s'il avait pu rester dessous sentant l'eau ruisselé sur son visage et l'air frais emplissant ses narines et ses poumons. Il retourna bien vite à la conversation quand elle prit de nouveau la parole. « Je crois que je ne vais pas pouvoir aller à la librairie, ni rentrer chez moi maintenant....On peut toujours commencer un cours tout de suite, ça nous occupera. Il ne risque pas d’y avoir de clients, après tout, pas vrai ? » mais bien sur pourquoi n'avait il pas proposé qu'elle reste ici des le début, perspective fort intéressante au demeurant par contre l'idée de commencer un cours tout de suite, nan vraiment pas. Il soupira bruyamment presque hilare. - on est coincés ici quelques heures et toi t'as envie qu'on commence les cours ? Sérieusement ? Il ricana. Entre nous, l'idée que tu restes ici me convient tout à fait je ne peux décemment pas te laisser sortir sous cette tempête mais je n'ai aucune envie d'étudier. De plus, nous allons sûrement perdre la lumière sous peu je ferai mieux d'aller chercher des bougies. Il se dirigea vers le comptoir quand la lumière vacilla et finalement s'éteignit alors qu'il était arrivé à destination. Dans la pénombre qui n'était pas encore l'obscurité totale heureusement, il chercha les bougies et en ramena deux vers elle. Il lui saisit le poignet et l'entraîna vers la réserve ou la petite lucarne et les deux bougies donnaient une ambiance tamisée. Il aurait pu en rire si cela avait quoi que se soit de galant. Il ferma la porte et se retrouva donc coincé avec elle dans la petite pièce. Il attrapa un paquet de chips et du coca et les balança sur la petite table qui les separait, lui sur on tabouret et elle sur le canapé abimé en face. - je suis désolé c'est petit mais au moins ici on est bien installé. Y'a de quoi grignoter et s'assoir c'est déjà pas mal. Cependant, comme je le disais juste avant ce n'est pas propice au travail donc... il la regarda droit dans les yeux en ajoutant. Parles moi de toi...


© Code Anéa - N-U
Revenir en haut Aller en bas

Invitéavatar

Invité




MessageSujet: Re: Une rencontre sur fond musical et éducatif [pv W.Avery]   Ven 15 Mai - 13:25


« Bien sûr que c'est une bombe, on fait une reconstitution de Pearl Harbor ce soir… » Avery l’aurait tué du regard si il n’avait pas rajouté d’un ton moins moqueur « Ce n'est qu'une tempête de saison, ça va passer rapidement ne t'en fais pas » Elle acquiesça silencieusement. Le bruit, c’est ce qui l’a dérangeait le plus. Les énormes craquements, comme si le ciel se déchirait, résonnait douloureusement dans son crâne. Ça n’avait aucun côté rassurant. Elle espérait sincèrement que sa tête la laisserait tranquille pour le reste de la soirée. Avery proposa de commencer un cours, histoire de s’occuper pendant que la nature se déchaînait à l’extérieur. Elle n’en avait pas forcément l’envie mais elle ne se voyait pas rentrer chez elle dès maintenant, et les clients du magasin ne se montreraient pas avant demain. Il n’y avait qu’eux. « On est coincés ici quelques heures et toi t'as envie qu'on commence les cours ? Sérieusement ? » lâcha Peter en riant. « Entre nous, l'idée que tu restes ici me convient tout à fait je ne peux décemment pas te laisser sortir sous cette tempête mais je n'ai aucune envie d'étudier. De plus, nous allons sûrement perdre la lumière sous peu je ferai mieux d'aller chercher des bougies. » La blonde haussa les épaules puis leva les yeux vers les lampes qui commençaient déjà à perdre de l’énergie. L’obscurité ne la dérangeait pas plus que ça mais combiné à la tempête, c’était digne d’un début de film d’horreur. Le tueur déboulerait dans un déguisement débile et les tueraient tous les deux avant même qu’ils se rendent compte de la présence d’une troisième personne. Elle secoua la tête, et se frotta le coude là où elle l’avait cogné quelques minutes avant. Il ne l’élançait plus, ce n’était qu’un simple réflexe.

Peter revint avec les bougies, et l’attrapa par le poignet avant qu’elle ne puisse ouvrir la bouche pour lui demander ce qu’il comptait faire ensuite. Elle se laissa entraîner dans une petite pièce faiblement éclairée, composée de quelques meubles, dont un tabouret, un vieux canapé et une petite table. Avery entendit la porte se fermer derrière elle et le rouge lui monta une fois encore aux joues. Elle s’installa sur le sofa, déposant son sac contre un des accoudoirs tandis que Peter jeta des chips et du coca sur la console. Il prit ensuite place face à elle. « Je suis désolé c'est petit mais au moins ici on est bien installé. Y'a de quoi grignoter et s'assoir c'est déjà pas mal. Cependant, comme je le disais juste avant ce n'est pas propice au travail donc… » commença-t-il, alors qu’elle osa le regarder. « Parles moi de toi... » Elle haussa un sourcil, surprise par la demande. Ses mains glissèrent sous ses cuisses et elle se mordilla la lèvre inférieure. « Il n’y a rien de spécial à savoir sur moi. » dit-elle. « J’ai 17 ans, j’habite avec ma tante et je ne suis qu’une personne parmi d’autres dans cette ville. » Elle n’avait pas l’intention de le draguer, ni de tenter de lui plaire. Il n’avait rien à connaître de plus sur elle. Après tout, ils ne se verraient que pendant quelques mois. Son regard papillonna sur les contours de la pièce avant de se reposer sur le visage de Peter. « Au fait. » lâcha-t-elle timidement. « Je n’ai pas eu le temps de te le dire tout à l’heure, mais je voulais que tu saches que je ne t’ai jamais pris pour un idiot. » Elle baissa les yeux sur ses chaussures. « Je t’ai peut-être jugé trop vite, et j’en suis désolée, ça ne me ressemble pas. »
Revenir en haut Aller en bas

Invitéavatar

Invité




MessageSujet: Re: Une rencontre sur fond musical et éducatif [pv W.Avery]   Jeu 28 Mai - 18:41





Une rencontre sur fond musical et éducatif
feat. W. Avery Davis





Le moins que l'on puisse dire c'était que la situation actuelle était pour le moins cocasse et originale à souhait. Peter n'aurait jamais pensé se retrouver ici avec cette fille mais force est de constater qu'elle attirait sa curiosité. Il ne l'avait jamais remarqué auparavant mais depuis peu il avait finit par la voir comme ça dans les couloirs ou au réfectoire et voilà qu'elle venait d'elle même à lui avec le prétexte de ce devoir insignifiant de l'aider pour les cours. La bonne blague, s'il avait envie de travailler il pouvait aisément le faire il ne doutait pas de son intelligence juste de sa motivation qu'elle quelle soit. Il n'avait pas envie voilà tout rien de plus simple et il avait la prétention de penser qu'il pouvait être un petit génie s'il voulait bien s'en donner la peine. Aussi cela le faisait sourire qu'une intello vienne l'aider à sortir de l'impasse dans laquelle il s'était mis volontairement et par pur envie d'esprit de contradiction. Il n'avait personne qui lui demandait des comptes ou des bonnes notes, pas de famille à qui demander des choses, il était seul. À part Felix bien sur mais c'était encore différent. Ses parents étaient morts il y'a longtemps mais il ne s'en rappelait plus bien et ensuite il lui semblait avoir été chez une famille d'accueil ici en ville mais ça aussi c'etait étonnement flou et des qu'il y pensait son esprit dérivait sur autre chose et lui faisait oublier ce détail troublant.

Ainsi donc désormais il était coincé dans la boutique par un orage des plus tenace et des plus bruyant, dans le noir avec une fille de son âge particulièrement attirante. Il s'étonna d'ailleurs de ne jamais s'être fait la réflexion avant qu'elle était totalement à son goût pour une raison inexplicable et inexpliquée. Ce n'était pas son genre de fille habituelle mais elle était différente il pouvait le ressentir au plus profond de lui. Une sorte d'impression de déjà vue tenace et persistante. Il voulait en savoir plus sur elle et apprendre à percer le mystère qu'elle représentait aussi lui demanda t'il qu'elle lui parle d'elle et qu'elle lui révèle quelques informations sur sa personne. Pour l'égoïste qu'était Peter c'était assez surprenant pour être souligné. " Il n’y a rien de spécial à savoir sur moi...J’ai 17 ans, j’habite avec ma tante et je ne suis qu’une personne parmi d’autres dans cette ville. » c'était tout ? En effet ce n'était guère révélateur si ce n'est du fait qu'elle manquait cruellement de confiance en elle. Ça il pouvait lui en donner ou lui apprendre comment en avoir c'était un jeu d'enfants. Il soupira et s'avança sur son siège pour coller ses genoux contre la table basse derrière laquelle se tenait la jeune femme. "- c'est peu en effet mais je suis sur que tu es bien plus intéressante que tu ne le dis ou peut être même que tu ne le crois"

Il cessa la de parler et s'attela à ouvrir le paquet de chips et à en prendre une poignée alors qu'elle sembla enchaîner comme pour combler la gêne entre eux. « Au fait... Je n’ai pas eu le temps de te le dire tout à l’heure, mais je voulais que tu saches que je ne t’ai jamais pris pour un idiot... Je t’ai peut-être jugé trop vite, et j’en suis désolée, ça ne me ressemble pas. » il releva la tête du paquet et s'appuya le dos contre le dossier. " - ne t'inquiète pas y'a aucun mal puisque après tout c'est ce que pense toute la ville. Il se pencha en avant. Simplement personne ne s'est jamais posé la question de savoir si c'était que j'étais tout simplement bête ou que je faisais semblant de l'être. Il avala une chips et poursuivit. Tu sais c'est fou le nombre de gens qui s'imaginent que tu es bête et que ça réconforte de le croire comme si ça les aidait à se sentir mieux alors après tout laissons les le croire si ça peut leur permettre de se sentir moins vide. Il ricana. J'ai pas de problème avec ça...et puis maintenant que j'ai une prof particulière je vais pouvoir vanter tes mérites à défaut de mes incroyables capacités mentales. Termina t'il sur un ton de plaisanterie évidente. Il n'avait pas rit sincèrement depuis longtemps et cela faisait du bien finalement.


© Code Anéa - N-U
Revenir en haut Aller en bas

Invitéavatar

Invité




MessageSujet: Re: Une rencontre sur fond musical et éducatif [pv W.Avery]   Ven 29 Mai - 2:23


Avery entendait déjà les rires moqueurs de Lane quand elle lui raconterait sa soirée de rêve improvisée. Elle connaissait assez sa meilleure amie pour pouvoir prédire ses réactions à l’avance. Peter la troublait, dans sa manière d’être, ses gestes, ses paroles, et ça la dérangeait véritablement. « C'est peu en effet mais je suis sûr que tu es bien plus intéressante que tu ne le dis ou peut-être même que tu ne le crois » La blonde fit semblant de ne pas avoir entendu. Elle n’allait pas se laisser berner par ces phrases toutes préparées, censées la faire rougir. C’est fou ce qu’elle était toujours en train d’inverser les choses. Mal-à-l’aise face à des détails subtils, ennuyée par des plus gros. Elle attendit néanmoins un court instant avant de s’excuser de son jugement hâtif. Elle ne voulait pas qu’ils partent sur de mauvaises bases. Les insultes viendraient sûrement plus tard, après quelques séances de tutorat désastreuses où ils découvriraient avec une énorme surprise que leurs différences ne les complétaient définitivement pas. Enfin, simple supposition. De bonnes bases. « Ne t'inquiète pas y'a aucun mal puisque après tout c'est ce que pense toute la ville. Simplement personne ne s'est jamais posé la question de savoir si c'était que j'étais tout simplement bête ou que je faisais semblant de l'être. » Il croqua une chips et Avery fronça les sourcils. « Tu sais c'est fou le nombre de gens qui s'imaginent que tu es bête et que ça réconforte de le croire comme si ça les aidait à se sentir mieux alors après tout laissons les le croire si ça peut leur permettre de se sentir moins vide. » C’est qu’il n’avait pas tort, Banning. C’était toujours réconfortant de savoir qu’il existait plus con que soit. Quoi de mieux pour surprendre les gens que de faire semblant d’être stupide ? C’était malin. L’orage gronda une nouvelle fois, et Avery garda les yeux fermés quelques secondes tandis que Peter poursuivait. « J'ai pas de problème avec ça...et puis maintenant que j'ai une prof particulière je vais pouvoir vanter tes mérites à défaut de mes incroyables capacités mentales. » Elle rouvrit les paupières et esquissa un sourire. Peter, lui, riait réellement et l’éclat de voix sonnait familier. Son index se mit à dessiner distraitement des formes abstraites sur le tissu du sofa. « Ce n’est pas parce que tout le monde pense ça que je suis obligée de le penser aussi, je ne suis pas un mouton. » se défendit-elle en suivant son doigt des yeux. « Et si tu n’es pas si idiot, rien ne t’empêcheras de bien bosser pour obtenir ton diplôme et ne pas condamner toutes les années gâchées en cours depuis que t’as à peine l’âge de marcher. » Ou comment couvrir le fait qu’elle comptait lui mettre un bon coup de pied aux fesses.

Elle se stoppa et son regard se posa sur Peter. L’école ne faisait que fournir une clé pour le reste de la vie. Comptait-il rester ici toute sa vie à vendre des vieux disques ou des instruments hors-de-prix ? Question hypocrite de sa part, elle, une élève modèle, qui allait devoir se contenter de la librairie de Storybrooke. Avec de meilleures notes et appréciations, il pourrait facilement se voir accorder une bourse universitaire. Un miracle, dans son cas mais elle souhaitait le faire réussir là où elle allait échouer. Quitter cette ville trop tranquille, et en gagner une autre pour vivre de nouvelles aventures. « Tu as le potentiel qu’il faut, Peter, j’en suis certaine. Tu es loin d’être un abruti fini, comme tu aimes à le faire croire. » Elle ramena une mèche blonde derrière son oreille et s’empara d’une canette de coca qu’elle ouvrit avec précaution. « Du moins, c’est l’avis que j’ai maintenant. On en reparlera dans quelques semaines. Si ça se trouve, t’es vraiment qu’un sale con. » Elle but une gorgée de soda en réprimant un sourire. Finalement, il ne l’intimidait plus autant.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Une rencontre sur fond musical et éducatif [pv W.Avery]   


Revenir en haut Aller en bas
 

Une rencontre sur fond musical et éducatif [pv W.Avery]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MAGIC IS COMING ™ :: HORS-JEU :: ARCHIVES :: ARCHIVES VERSION N°01 :: SUJETS RP-