Petit rappel : Le forum ne suit pas la série.
Tout ce qui se passe au-delà de la saison 1 est à jeter aux oubliettes, merci

Partagez | 
 

 Express Yourself ▬ Miram

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

Invitéavatar

Invité




MessageSujet: Express Yourself ▬ Miram   Sam 25 Avr - 9:13






formulaire d'intro


Type du sujet : [] Flash-Back [x] Présent
Date du rp : 20 Avril 2015
Météo (approximative) : Un beau petit soleil se montre derrière quelques nuages blancs. L'air est frais mais pas désagréable et ça sent le printemps *w*
Matin, après-midi, soir : Début d'après-midi
Votre sujet prend en compte une intrigue ? : [x] oui, la n°01 [] non
Statut du sujet : [] libre [x] privé
Statut du rp : [x] en cours [] terminé





Dernière édition par Ethan O'Connell le Sam 25 Avr - 9:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invitéavatar

Invité




MessageSujet: Re: Express Yourself ▬ Miram   Sam 25 Avr - 9:40




Une magnifique journée s'annonçait. Ethan le sentait rien qu'en respirant l'air frais à sa fenêtre. Les oiseaux chantaient, les premières abeilles commençaient à sortir et bourdonner près des fleurs et les habitants de la ville ne restaient plus enfermés chez eux. Après quelques minutes passées à écouter les nouveaux bruits ambiants de l'extérieur, Ethan referma sa fenêtre, un large sourire collé à son visage. Il était prêt à affronter cette nouvelle journée qui, il l'espérait, serait chargée de bonnes surprises.

Apparemment, l'arrivée d'une nouvelle habitante en ville avait apporté un souffle nouveau. La petite communauté, bien ancrée dans ses habitudes, devait accueillir une inconnue qui intriguait, autant par son arrivée que par son statut. En effet, la jeune femme n'était autre que la mère biologique d'Henry Mills. De quoi faire parler à tous les coins de rues. De son coté, Ethan ne se souciait pas trop de ce nouveau changement. Bien sûr, une nouvelle habitante à Storybrooke ne pouvait faire que du bien à tout le monde. Elle n'avait pas bien l'air méchante après tout. Mais Ethan était plus préoccupé par une rencontre récente avec un jeune homme.

En début d'après-midi, après avoir fait un tour chez Granny's pour prendre son déjeuner, Ethan se rendit immédiatement à son bureau où quelques adolescents l'attendaient. Aujourd'hui était un grand jour pour eux. Puisqu'ils étaient déscolarisés, leurs journées ne se résumaient qu'à des séances de jeux vidéos, de télévisions ou de promenade dans les rues de la ville. Et, puisqu'ils n'avaient pas la chance de pouvoir se payer des activités pour les occuper, Ethan s'était donné pour mission de leur faire découvrir l'équitation. Ses supérieurs s'étaient arrangés pour prendre un rendez-vous spécial avec le gérant du centre équestre, il ne lui restait plus qu'à se rendre sur les lieux pour rencontrer le moniteur d'équitation.

Les adolescents étaient impatients à l'idée de monter à cheval, ce qui faisait plaisir à Ethan. Il aimait aider les jeunes, leur donner un peu d'espoir, les faire sourire. Il savait pertinemment que la vie n'était pas faite que de bonnes nouvelles et s'il pouvait en apporter un peu, alors, c'est tout ce qui comptait pour lui. Alors, c'est avec un grand sourire qu'il se dirigea vers le moniteur, guidé par son ouïe et par les adolescents, la main tendue en avant. « Bonjour. Je m'appelle Ethan O'Connell, je vous amène les adolescents du centre social pour les cours d'équitation. » Puisque le rendez-vous avait été pris, inutile d'entrer dans les détails. Ethan attendait la suite, toujours le sourire aux lèvres. Il ne pourrait pas rester près des adolescents, à cause de son handicap, mais souhaitant tout de même rester dans les parages. Hors de question qu'il soit mis dans un bureau en attendant que les heures passent.

Revenir en haut Aller en bas

Invitéavatar

Invité




MessageSujet: Re: Express Yourself ▬ Miram   Sam 25 Avr - 18:29


Une fois n'est pas coutume, Miram avait bien dormi. Il avait profité de son lit double pour lui tout seul, n'avait pas eu de difficultés particulières à s'endormir et, surtout, ne s'était réveillé qu'une seule fois. Aussi, quand le réveil sonna, il était de bonne humeur. C'était assez rare pour être savouré. D'autant plus qu'il allait avoir besoin d'énergie aujourd'hui. Le printemps semblait de sortie et, avec lui, la plupart des cavaliers débutants. Il ignorait toujours ce qu'il y avait dans cette saison qui poussait les gens à tenter de nouvelles expériences, à renouer avec la nature. Peut être que le renouveau des plantes les inspirait. Toujours est-il que ça lui donnait une bonne dose de travail supplémentaire. La matinée, il reçut plusieurs nouveaux clients, s'occupa de leur expliquer les différentes modalités de paiement, les offres d'abonnement. Ce genre de jargon qui l'épuisait toujours mais qui signifiait que les affaires marchaient bien. Puis il fallait aussi placer les chevaux et les poneys au pré, en profiter pour faire briller les écuries. Une balade avec une famille nombreuse vint finir de l'occuper avant qu'il ne puisse manger plus ou moins tranquillement. A comprendre en faisant réviser deux jumelles angoissées pour leur galop quatre. Franchement, il avait l'air d'un bon samaritain ou quoi, pour recevoir ce genre de demandes ? Fallait croire que oui, vu les yeux de chien battu de deux jeunes filles. Son air de râleur devait ne plus être aussi convaincant qu'à son arrivée en ville.

La pause déjeuner-révision prit court un peu plus tôt que d'ordinaire. Le problème, quand on mettait les bêtes au pré, c'est qu'il fallait aller les chercher à un moment ou un autre. Et, si généralement il laissait les élèves se charger de récupérer leurs montures, il n'infligeait pas ça aux nouveaux. On ne savait jamais comment un cheval allait réagir, et il ne voulait pas que l'un d'entre eux fasse l'erreur de les approcher par derrière sans prévenir. Sur le chemin, il recruta deux habitués du centre équestre qui étaient toujours plus que ravis de donner un coup de main. Grâce à leur aide, l'opération ne prit pas plus d'un quart d'heure. D'un autre côté, il avait sélectionné les montures les plus calmes et dociles pour mettre les cavaliers débutants en confiance. Ce n'est pas comme s'il allait faire monter cette tête de mule d'Esperanza ou ce fougueux de d'Icare pour une première expérience ; il ne voulait traumatiser personne. Bon, ok, il y avait bien deux ou trois têtes à claques auxquelles il avait songé. Mais non, il était un adulte responsable et il respecterait tous ses clients, même les plus condescendants d'entre eux. S'il voulait vendre le poulain de Tequilla, il ferait mieux de ne pas se mettre à dos les gros porte-monnaies du coin.

Bref, toutes les montures étaient alignées pour l'arrivée des jeunes. Lesquels ne furent pas dur à repérer, bonjour le manque de discrétion. Ça fit sourire Miram, la bonne humeur qui se dégageait du petit groupe. C'est que ça n'avait pas plu à une de ses monitrices, cette idée d'accueillir des jeunes en difficulté, ne serait-ce que pour l'espace de quelques heures. Ils causeraient apparemment trop de problèmes. Et bien, quel dommage, n'est-ce pas qu'il était propriétaire des lieux et pas elle ? C'est que ce genre de stéréotyper, ça touchait Miram d'un peu trop près. Pas que quiconque le sache, dans le coin. Mais lui, il aurait aimé, peut être, avoir la chance de profiter d'une structure dans le genre, avant de se perdre totalement. Le moins qu'il pouvait faire c'était de faire profiter les jeunes de cette après-midi -à tarif réduit, mais ça c'était encore en truc qui ne regardait que lui- et peut être les aider à en financer d'autres à l'avenir. Il repéra sans mal l'adulte responsable et... Ouais, ok, il allait pas faire son hypocrite, le fait qu'il soit aveugle était une surprise. Aveugle et mignon, mais ça n'aidait en rien, vraiment. Il se reprit en quelques secondes, affichant son sourire des beaux jours et serrant sans autre hésitation la main tendue. « Enchanté, je m'appelle Miram et je suis là pour prendre soin de vous cette après-midi. » D'accord, pas forcément très professionnelle comme entrée en matière, mais on ne changeait pas si facilement des habitudes durement ancrées. Puis, pour sa défense, il retourna tout de suite aux adolescents, pour les diriger vers le côté est des écuries, où les chevaux les attendaient paisiblement. Il faillit offrir son bras à Ethan, mais songea que l'homme devait se débrouiller très bien sans aide et que ce serait malvenu. Il donna un petit speech sur les principes de sécurité, les bases sur comment brosser les bêtes et attribua un animal à chacun des cinq jeunes. Il se retourna enfin vers le responsable, Ethan, tout en gardant un œil sur la petite troupe. « Je suis désolé, je n'ai pas prévu une monture supplémentaire, mais je peux toujours vous en trouver une. On fera principalement du pas, du coup je peux gérer les reines, si l'expérience vous tente. »
Revenir en haut Aller en bas

Invitéavatar

Invité




MessageSujet: Re: Express Yourself ▬ Miram   Lun 27 Avr - 14:50




Ethan fut soulager de sentir une main lui serrer la sienne. Parfois, certaines personnes observait la main tendue de l'aveugle sans oser faire quoi que ce soit. Comme s'ils étaient eux-mêmes incapables de voir. C'était un peu se foutre du monde, mais Ethan leur pardonnait. À moitié. Là, en sentant une franche poigne lui attraper la main, il se dit que le moniteur devait être quelqu'un de sociable, peut-être, ce qui l'encourageait à sourire un peu plus. « Enchanté, je m'appelle Miram et je suis là pour prendre soin de vous cette après-midi. » Prendre soin de lui ? Ethan eut un petit rire nerveux en tournant la tête vers ses jeunes. « Prendre soin d'eux, vous voulez dire. » Oui, parce que Ethan n'avait pas vraiment besoin qu'on s'occupe de lui actuellement, et il n'avait pas du tout compris où le moniteur voulait en venir. En tout cas, ce dernier dirigeait déjà les adolescents vers les écuries et Ethan s'empressa de les suivre, en s'assurant de ne pas se blesser en chemin.

Dans les écuries, une forte odeur se répandait. Pas dérangeante, mais assez forte pour faire comprendre à Ethan qu'il y avait de nombreux chevaux. Des chevaux qui semblaient calmes, car ils ne faisaient pas beaucoup de bruit. Ethan se concentra donc sur la voix du moniteur qui donnait quelques consignes aux adolescents. En l'écoutant parler, il se perdit rapidement dans ses pensées, nostalgique de son enfance. À l'époque, il était voyant et avait eu la chance de monter à cheval, une fois. Cette sensation lui manquait. Tout comme le fait de pouvoir voir un animal. Il soupira doucement, un peu confus, alors que les adolescents autour de lui s'agitaient. Ils devaient se préparer à appliquer les consignes du moniteur. Moniteur qui approchait d'Ethan, d'après les bruits de pas qu'il pouvait entendre. Différents des pas que pouvaient faire les jeunes qu'il accompagnait. Plus vifs, moins hésitants. Il s'agissait bien d'une personne habituée à se déplacer dans l'écurie. «Je suis désolé, je n'ai pas prévu une monture supplémentaire, mais je peux toujours vous en trouver une. On fera principalement du pas, du coup je peux gérer les reines, si l'expérience vous tente.» Ethan secoua la tête à partir du moment où le moniteur parlait de trouver une monture supplémentaire. Puis, ce fut un nouveau rire nerveux qui s'invita en réponse à ces paroles. Ethan n'était pas du tout à l'aise à l'idée de monter à cheval dans sa condition. Il pouvait faire plein de choses, certes, mais pas se retrouver à une certaine hauteur, sans rien d'autre qu'une crinière pour s'accrocher. Son corps se balancerait trop et il ne serait pas étonnant de le voir tomber, ou à moitié allongé sur le cheval à cause de la peur. « Ne vous en faites pas, je vais me contenter d'écouter les jeunes. Je suis venu ici pour eux, je ne comptais pas monter à cheval. Mais je vous remercie de l'attention. » Pourvu qu'il puisse s'en sortir avec ça.

Revenir en haut Aller en bas

Invitéavatar

Invité




MessageSujet: Re: Express Yourself ▬ Miram   Lun 27 Avr - 17:18


« Prendre soin d'eux, vous voulez dire. » Le sourire de Miram s'agrandit sous l'effet de l'amusement. Pas que Ethan puisse remarquer ce genre de chose, malheureusement ; ça l'aurait peut être aidé à mieux interpréter les dires du moniteur. En l'état des choses, l'aveugle ne semblait pas comprendre que le commentaire avait été volontairement tourné de cette façon et ce n'était pas lui qui allait lui annoncer de but en blanc. Ce ne serait pas drôle autrement, n'est-ce pas ? Puis de toute façon, il s'était déjà focalisé sur les adolescents. Il était un professionnel, tout de même. Et cette après-midi était pour eux, pour leur changer les idées et leur permettre de découvrir de nouvelles occupations. Alors peu importe ce qu'il disait ou l'attitude de charmeur qui lui collait à la peau, il allait faire de son mieux pour prendre soin d'eux et les renvoyer chez eux heureux. Avec un peu de chance, l'activité piquerait l'intérêt d'un d'entre eux. Il n'était pas contre employer un nouveau palefrenier, si l'idée de passer plus de temps en compagnie des chevaux germait chez un adolescent. Sa collègue pouvait dire ce qu'elle voulait, il préférait de loin confier ce travail à un jeune en difficulté, donner une chance à un gosse paumé plutôt que d'engager quelqu'un qui n'aurait aucun soucis à trouver un autre emploi. La générosité n'était pourtant pas un trait particulièrement présent chez Miram ; sûrement le fait qu'il se revoyait dans ces adolescents expliquait tout cela.

Leur montrer les écuries, leurs montures et leur expliquer quoi faire était la partie facile. Il sourit en les prélever les trois types de brosses dans les sauts qui en étaient remplis et commencer à se mettre à la tâche. Les chevaux semblaient presque imperturbables, sans doute trop habitués au processus pour y attacher grande importance, à l'exception du vieil hongre qui prenait apparemment grand plaisir à se faire brosser. Mais il avait toujours adoré ça, alors rien qui ne changeait de l'habitude, vraiment. Miram profita de ce calme relatif pour discuter un peu avec le seul autre adulte présent. C'est qu'il se sentait un peu mal. Vous voyez, il ne savait pas vraiment si Ethan avait eu l'intention de monter à cheval, ne savait d'ailleurs pas tout court si sa condition le lui permettait. De son point de vue, la chose était tout à fait possible du moment que quelqu'un d'autre s'occupait du côté directionnel de la chose. Le petit rire nerveux qui suivit sa proposition lui fit froncer les sourcils. Deux fois qu'il ouvrait la bouche en direction de l'autre brun et deux fois qu'il provoquait cette réaction. Vraiment, il devait mal s'y prendre parce que ce n'était absolument pas son but que de mettre l'autre homme mal à l'aise. « De rien. Et peut être une autre fois, dans ce cas », tenta-t-il quand même. Que Ethan soit au moins assuré que l'offre était toujours ouverte.

« Hé, je sais que j'ai dit d'y aller doucement, mais il faut quand même mettre un peu de conviction pour enlever toute cette poussière ! » C'était un brossage, pas une séance de caresses, non plus. Pas que ces dernières soient interdite, mais voilà, il fallait faire la part des choses. « Je vous laisse un instant. » Sur ces quelques mots, il alla fouiller dans le matériel mis à disposition pour les élèves et en retira un cure-pieds. Il rassembla les jeunes autour d'un des chevaux et leur apprit en quelques grandes lignes comment récurer les sabots. Voyant l'air perplexe et un peu inquiet de son auditoire, il passa à la démonstration et expliqua chacun de ses gestes. Faire glisser sa main le long de la patte pour la lui faire lever, poser le poids de son propre corps pour faire lever la patte à la gentille bestiole si elle refuse la première fois, tenir le sabot dans une main et le cure-pieds dans l'autre, dégager la terre, les cailloux ou quoique ce soit sans toucher à la fourchette -mais si, regarder, c'est cette partie en forme de v- puis passer la petite brosse du cure-pieds pour finir. Et voilà un sabot tout propre ! Comme prévu, la pratique fut un peu hésitante, voire chaotique, mais quelques interventions permirent à chacun des jeunes de finir cette petite épreuve. Allez, maintenant expliquer comment seller et mettre un filet. Actuellement, Miram s'occupa des filets, à part pour deux téméraires qui osèrent glisser leur pouce dans la mâchoire de leur herbivore du jour. Plus qu'à trouver des bombes pour tout le monde et ils pouvaient faire sortir leurs montures -on tient les rênes à deux mains, merci- et les guider jusqu'au manège. « En tout cas, ils ont l'air pressés de monter. J'espère que vous ne vous ennuyez pas trop, de votre côté.» C'est qu'il y avait plus passionnant que voir -ou ne pas voir- des gens s'activer dans une écurie. « Je ne savais pas que le centre pour jeunes proposait ce genre d'activité. » Ou il y aurait pris part plus tôt. C'était une idée qui commençait à faire son chemin dans la tête de Miram. Il ne pouvait pas vraiment faire de donation pour aider, n'en avait pas exactement les moyens, mais accueillir de temps à autre un petit groupe, ça, c'était dans ses cordes.
Revenir en haut Aller en bas

Invitéavatar

Invité




MessageSujet: Re: Express Yourself ▬ Miram   Jeu 30 Avr - 11:57




« De rien. Et peut être une autre fois, dans ce cas » Oui, une autre fois. Ethan n'était pas sûr de pouvoir s'adonner à cette activité un jour, mais qui sait ? Il se contenta d'un sourire pour faire savoir qu'il acquiesçait les paroles du moniteur. Après tout, c'était gentil de sa part. Il se préoccupait un peu de ce pauvre aveugle qui ne faisait rien d'autre que de traîner dans les parages en écoutant les bruits environnants. D'ailleurs, ne rien faire et être au milieu de tout ce remue-ménage donnait envie à Ethan de s'approcher d'un cheval. Son désir fut plus fort que la voix de sa conscience qui lui conseillait de rester à l'écart des enclos. Il ne risquait rien, de toute façon. Il donna alors quelques petits coups devant lui pour atteindre un box qui était occupé par un cheval. Ethan entendait ses sabots se déplacer légèrement sur le sol. L'animal devait penser qu'il sortirait, mais ce n'était pas le cas. Ethan se contenta d'avancer doucement la main vers la tête du cheval, là où il sentait sa respiration, en espérant qu'il n'ait pas affaire à un caractériel. Lorsque le contact se fit, Ethan ne put contenir sa joie. Sentir le souffle du cheval contre la paume de sa main lui rappelait de bons souvenirs. Il posa alors sa canne dans un coin et tendit l'autre main pour caresser la tête de l'animal. « Tu es plutôt amical toi, » dit-il en sentant le cheval approcher sa tête.

« Hé, je sais que j'ai dit d'y aller doucement, mais il faut quand même mettre un peu de conviction pour enlever toute cette poussière ! » Ethan tourna légèrement la tête, amusé. Il imaginait très bien la scène. Les jeunes un peu trop craintif, peu sûrs d'eux, à l'idée de brosser un cheval. À moins que la partie entretien ne les intéressaient pas. Ils voulaient de l'action, de l'aventure ! Ethan écouta attentivement tout ce qu'il se passait avec les jeunes et le moniteur. Il essayait de s'imaginer le physique de cet homme face à tous ces adolescents. D'après le son de sa voix, il ne semblait pas très âgé. Il était aussi sûrement assez grand. Ethan l'avait remarqué en l'ayant tout près de lui, quelques minutes plus tôt. Il devait également être assez costaud, surtout s'il s'occupait de tous ces chevaux.

Une fois le discours terminé, Ethan entendit les pas du moniteur qui revenait vers lui. « En tout cas, ils ont l'air pressés de monter. J'espère que vous ne vous ennuyez pas trop, de votre côté. » Ethan était toujours avec son ami le cheval, qu'il osa enfin quitter pour récupérer sa canne. « Oh, non. Je m'instruis pas mal, en fait. Et je me suis fait un nouvel ami. » Le souffle du cheval étant tout près de son oreille, Ethan devinait que l'animal pensait la même chose de lui. Il s'était attaché aux caresses et en réclamait encore. « Je ne savais pas que le centre pour jeunes proposait ce genre d'activité. » Ethan pinça ses lèvres en affichant un fin sourire. C'était sa moue "humble". « Normalement non, mais je suis un homme plein d'idées. Je pense que ça ne peut que leur faire du bien. Ils découvrent de nouvelles activités et peuvent même se passionner pour quelque chose. Parfois ça les pousse à travailler ou à faire des études pour accéder à leur projet. Et puis, ils se sentent moins délaissés, ils s'ennuient moins et font moins de bêtises en ville. » Ethan espérait donc que cette journée soit bénéfique pour les jeunes. Et puis, mine de rien, il faisait de nouvelles rencontres lui aussi. C'était toujours intéressant, surtout que l'aveugle n'avait pas vraiment l'occasion de parler à des adultes en dehors de ses heures de travail.

Revenir en haut Aller en bas

Invitéavatar

Invité




MessageSujet: Re: Express Yourself ▬ Miram   Jeu 30 Avr - 18:02


Un nouvel ami, hein ? Miram lança un regard peu impressionné à la jument palomino qui frotta son museau contre l'épaule de l'aveugle. Qu'est-ce qu'elle faisait là ? Elle était sensée profiter de son petit coin de verdure, au calme. Il faudrait qu'il en touche deux mots aux autres. Il faillit piocher une des gourmandises qu'il gardait au fond de sa poche, mais se reprit au dernier moment. La fourbe était trop habituée à ce qu'il lui glisse des friandises en passant. « Ethan, je vous présente Tequila. Faites attention, si vous avez quoique ce soit de sucré dans vos poche, elle va chercher à aller le piocher. Il faut croire qu'attendre un poulain ne fait rien contre sa gourmandise. » En tout cas, ça ne faisait absolument rien contre sa manie de réclamer des caresses à tous ceux qui passaient à proximité d'elle. Miram s'approcha en caressant son encolure, l'ignorant quand elle chercha à mordiller la poche de son manteau. Il vérifia rapidement que, à défaut d'être au vert, elle avait ce qu'il fallait dans sa mangeoire et une pierre à sel à disposition. Rassuré, il lui céda une dernière caresse avant d'emboîter le pas à la troupe d'adolescents menant plus ou moins facilement leurs montures. C'était un moment comme un autre pour poser quelques question à Ethan. C'est qu'il était un peu curieux, le moniteur ; ce n'était pas tous les jours qu'on voyait ce genre de centres débarquer dans un poney club.

La réponse à sa question était la fois prévisible et inattendue. Prévisible, parce qu'il pensait bien que ce genre d'activité n'était pas la norme pour les jeunes en difficulté. Il suffisait de se pencher un peu sur les prix des cours d'équitations pour conclure qu'il y avait un tas de chose à leur faire faire qui ne reviendraient pas aussi cher à la municipalité. Et ce malgré le rabais que Miram avait pratiqué sans piper mot. Inattendue, parce qu'il y avait peu de gens qui étaient prêts à donner une telle chance à des adolescents paumés. Ça, le brun le savait de façon toute personnelle ; son père avait pris soin de le lui faire comprendre, à l'époque. C'était une générosité rare et ça lui arracha un sourire pensif. Il regarda la petite troupe de bras cassés devant eux et se prit à penser qu'ils ne savaient sans doute pas la chance qu'ils avaient d'avoir quelqu'un qui tenait à leur bonheur à ce point. Ou peut être qu'ils en étaient conscients. Après tout, aucun d'entre eux n'avaient fait de commentaires déplacés -non, il n'était pas de ses adultes à se vexer quand on le tutoyait- et, pour le moment, tous semblaient veiller à avoir une conduite exemplaire. C'est qu'il s'était préparé à au moins un brun d'insubordination. De toute évidence, soit ils savaient exactement à quel point ils étaient chanceux, soit le fait de se retrouver dans un environnement si étranger pour eux suffisait à les calmer. De toute manière, ce n'était pas lui qui allait s'en plaindre. « Je pense que vous êtes dans le vrai. Si tout se déroule bien cette après-midi, ce serait sûrement bien de refaire quelque chose dans le genre. On pourra peut être en discuter autour d'un café, si ça vous dit ? » Sa collègue allait le tuer. On retrouverait son corps en morceau dans un des box. Sans parler du scandale que ça provoquerait chez ses clients les plus aisés. D'un autre côté, il était propriétaire du seul centre équestre en ville, ce n'était pas comme si sa clientèle pouvait facilement aller voir ailleurs. Pour une fois qu'il décidait d'agir généreusement, on n'allait pas retenir ça contre lui, si ?

« Attention, on s'arrête ! » L'ordre lui échappa quand il aperçut le frisson qui parcourait l'encolure de Titus. « Je suis désolé, je vais te reprendre les rênes deux minutes, le temps qu'on se soit un peu éloigné des chèvres. Il en a peur et on va éviter qu'il te blesse ou se blesse en s'agitant. » Un jour, peut être, le gentil hongre finirait par s'habituer aux trois chèvres naines qui faisaient leurs vies dans leur propre enclos. En attendant, il fallait qu'un habitué lui fasse doucement contourné le lieu pour éviter qu'il pique une crise. Le brun le guida donc d'une main ferme, marchant plus lentement que nécessaire et murmurant des mots sans sens à l'oreille du cheval. Ce petit obstacle passé, il rendit les rênes au jeune qui semblait regarder sa monture avec une nouvelle nervosité. « Voilà. Pas d'inquiétude à te faire, Titus est inoffensif, c'est juste un grand peureux. » Comme ils arrivaient au manège, il indiqua aux jeunes d'aligner les chevaux au centre. Un regard à Ethan et il grimaça. Franchement, le pauvre homme allait mourir d'ennui. « Ethan, il y a une chaise à trois pas sur votre droite, si vous le souhaitez. » Au moins, on ne pourra pas dire qu'il n'a pas pris soin du confort de son client. Ceci dit, l'heure suivante était consacrée aux jeunes et Miram fit de son mieux pour leur apprendre les rudiments -monter à cheval, diriger sa monture, changer d'allure, comment se placer, tenir les reines. Les exercices n'étaient pas compliqués, et ils réussirent même à improviser une partie d'épervier à la fin du cours. Les chutes ne furent pas nombreuses pour un cours de débutants ; trois, dont deux de la même personne parce qu'elle n'arrivait pas à assimiler qu'il ne fallait pas se tenir si en avant dans sa selle. Pas de blessure, à part peut être un méchant bleu et quelques railleries, mais rien de méchant. De son avis, l'expérience avait été une réussite. Le retour à l'écurie se fit dans le calme, entrecoupé de commentaires plus ou moins sarcastiques entre les jeunes. Dans l'ensemble, ils avaient l'air positivement épuisés. Malheureusement pour eux, après le cours il fallait encore s'occuper de desseller, ranger le matériel, brosser les chevaux et leur curer les sabots. Qui avait dit que l'équitation n'était pas physique ? Miram fit quelques interventions pour les aider et distribuer des conseils. Il prit aussi soin de les briefer sur ce qu'ils avaient bien fait dans le manège. C'est que, pendant les cours, il devait se concentrer sur ce qui n'allait pas et les faire rectifier : il n'avait pas vraiment le temps de les féliciter. Sauf qu'il savait à quel point c'était important de s'entendre dire ce qu'on avait réussi, et qu'il faisait un point d'honneur de le dire à ses élèves pour ne pas les décourager. « Ça s'est plutôt bien passé, je trouve. Vous pourrez me laisserez savoir ce qu'ils ont pensé de cette séance, si ça ne vous dérange pas ? » Il ne s'était pas attendu à les apprécier autant, ces adolescents. D'un autre côté, il appréciait la plupart des gamins qui venaient au centre, donc il ne devait vraiment pas être dur à attendrir.
Revenir en haut Aller en bas

Invitéavatar

Invité




MessageSujet: Re: Express Yourself ▬ Miram   Ven 1 Mai - 11:59




« Ethan, je vous présente Tequila. Faites attention, si vous avez quoique ce soit de sucré dans vos poche, elle va chercher à aller le piocher. Il faut croire qu'attendre un poulain ne fait rien contre sa gourmandise. » Tequila ? Ethan eut un large sourire et se reprit à caresser la tête de l'animal. Il ne s'agissait donc pas d'un cheval mais d'une jument. Une jument qui allait donner naissance, qui plus est. Cette idée laissa une vague d'émotions envahir Ethan, qui se surprit à trouver la situation "mignonne". Son ancien lui était très proche des animaux, mais quand même. Oh, quoique. Ethan était un grand sensible sentimental, mais il l'avait souvent caché dans son autre vie, dans le monde des contes. « Oh, je vois. Malheureusement, je n'ai rien ma grande. » Il donna deux tapes amicales sur la tête de la jument - où il pouvait, difficile de se situer quand l'animal ne cesse de remuer - avant de la laisser tranquille.

Ethan suivait maintenant le moniteur, tel un chien peureux qui traînait là sans rien faire d'important. Il répondit à ses questions au sujet du centre, sujet qui tenait à cœur au jeune homme. Il en parlait avec passion et avec ce sourire aux coins de ses lèvres. Ses yeux brillaient sûrement, aussi, mais ses lunettes teintées cachaient ce détail. «Je pense que vous êtes dans le vrai. Si tout se déroule bien cette après-midi, ce serait sûrement bien de refaire quelque chose dans le genre. On pourra peut être en discuter autour d'un café, si ça vous dit ?» Ethan ne put cacher sa surprise. Non pas qu'il était étonné de se voir offrir un café, mais entendre dire que l'expérience pouvait se répéter avec les jeunes l'étonnait. D'habitude, les gens se contentaient de sourire, d'occuper les adolescents comme ils le pouvaient et leur dire au revoir, en espérant peut-être pouvoir reprendre leurs activités avec de vrais clients. Alors, entendre le moniteur proposer une autre journée avec les jeunes ne pouvait que faire plaisir à Ethan. « Eh bien, oui. Oui, avec plaisir ! » Ethan ne pouvait pas trop contenir sa joie. Le ton de sa voix trahissait son étonnement, qui ne l'avait pas quitté. Mais il ne dit rien de plus. Après tout, il avait tout le temps d'un café pour discuter.

«Attention, on s'arrête !» Que se passait-il ? Ethan serra le sommet de sa canne entre ses mains. L'idée que l'un de ses petits protégés fasse quelque chose de travers l'inquiétait. Il ne voulait pas que la journée se passe mal pour permettre aux absents de venir tenter l'expérience, une prochaine fois. Par chance, aucun des adolescents n'avaient commis d'erreur. Ethan comprit qu'il s'agissait apparemment de chèvres. Des chèvres qui terrorisaient le fameux Titus. Heureusement que ses adolescents faisaient des commentaires à voix haute. Ethan ne savait pas reconnaître l'odeur d'une chèvre et n'aurait jamais deviné quelle genre de scène il venait d'entendre. C'était assez frustrant, d'ailleurs. «Ethan, il y a une chaise à trois pas sur votre droite, si vous le souhaitez.» Ah, oui. Il ne pouvait pas rester planté là comme un imbécile. Ethan se décala donc, à sa droite, à la recherche de la fameuse chaise. Il s'aida de ses mains pour se situer et s'installa rapidement, en faisant attention au genre de chaise dont il s'agissait. Il ne voulait pas non plus se retrouver par terre, les pieds en l'air.

Durant tout le reste du cours, Ethan était très attentif. Les rires des adolescents étaient même contagieux. Il riait avec eux, essayait d'imaginer le spectacle et pouvait sentir toute cette bonne humeur se dégager de chacun d'eux. C'était bien mieux que d'être assis derrière un bureau à leur demander ce qu'ils voulaient faire de leur vie. Au moins, ici, ils s'occupaient d'un être vivant. Ils pouvaient changer et se trouver une passion pour l'aide à la personne ou pour les animaux eux-mêmes. À la fin, Ethan se leva. Il ne voulait pas rester assis sans rien faire et préférait assister à la fin du cours d'équitation. Il posa même quelques questions aux jeunes, qui le remerciaient pour cette journée. Le large sourire était revenu sur le visage de l'aveugle qui était déjà impatient de retenter l'expérience.

«Ça s'est plutôt bien passé, je trouve. Vous pourrez me laisser savoir ce qu'ils ont pensé de cette séance, si ça ne vous dérange pas ?» Ethan se tourna vers Miram après s'être entretenu avec une jeune fille qui se voyait déjà faire des concours équestre. « Pas du tout, au contraire. Je pense qu'ils vont vous remercier, aussi. Ils ont vraiment vécu une belle expérience. Ils viennent déjà de me dire qu'ils s'étaient beaucoup amusés. » Ethan entendait d'autres commentaires qu'il gardait pour lui, pour l'instant. Après tout, il pourrait tout dire autour du café. « Alors, ce café ? On le prend aujourd'hui ou une prochaine fois ? » Ethan était déjà pressé d'en savoir plus sur les intentions de Miram. Allait-il retenter l'expérience avec les jeunes ou non ?

Revenir en haut Aller en bas

Invitéavatar

Invité




MessageSujet: Re: Express Yourself ▬ Miram   Ven 1 Mai - 23:15


C'était un peu le bordel, dans les écuries, comme Miram le remarqua enfin en rejoignant l'accompagnateur des jeunes, en retrait du groupe. C'était agréable, de regarder les cinq adolescents prendre soin des chevaux, déjà moins hésitant qu'au tout début et beaucoup plus bavards. C'était aussi étrange, pour Miram. Certes, il était habitué à ce qu'il y ait du bruit dans les box, mais jamais autant. Les habitués étaient généralement calmes près des animaux, gardant les grands éclats de rire et les blagues à moitié criées pour l'extérieur. Et il y avait une raison, bien sur, mais pas quand les seuls chevaux présents étaient aussi calmes et placides que ceux qu'il avait choisi pour aujourd'hui. Evidemment, on ne pouvait pas se permettre ce genre de comportement en compagnie des plus nerveux, mais ça, la petite bande aurait bien le temps de l'apprendre s'ils décidaient de retenter l'aventure. « Tant mieux s'ils se sont amusés, les premiers cours sont souvent les plus durs. Les plus théoriques, d'une certaine manière. » C'est qu'il y avait tellement de choses à assimiler, que les débutants n'avaient pas toujours la sensation de profiter d'une première expérience. Ce n'était pas un moment de détente comme une bonne balade dans les bois ou sur le littoral, et encore moins aussi fort en sensation qu'un cours de saut. Mais il fallait acquérir les bases pour en arriver là. La mission du jour était de faire découvrir une activité, et Miram pensait l'avoir honorablement remplie. « Attendez quand même de voir s'ils vous remercient toujours demain, quand ils seront bien courbaturés. » Parce qu'il était facile d'oublier à quel point on avait fait travaillé ses jambes, une fois qu'on descendait de cheval et que la plupart des cavaliers ne voyaient pas l'intérêt des étirements. Du moins, pas avant le lendemain.

« Alors, ce café ? On le prend aujourd'hui ou une prochaine fois ? » La question surprit le moniteur et il laissa échapper un éclat de rire. On n'était loin de l'homme qui avait rit nerveusement pendant les cinq premières minute de leur discussion. « Si j'avais su que la promesse d'un café vous rendrait si impatient, j'aurais commencé par là. » Ok, c'était un commentaire un peu moqueur et trop personnel pour la situation. Mais d'un autre côté, on parlait de Miram. Depuis quand se comportait-il de façon appropriée ? Tout de même désireux de ne pas être la source d'un nouveau mal à l'aise, il se reprit. « Si vous le voulez, il y a une petite cafétéria, à côté du grand manège. Ça permettra à votre troupe de prendre de quoi boire ou grignoter. » Et comme ça, il pourra jouir librement du regard appréhensif de ses employés. Cependant, s'il voulait accueillir de nouveau les jeunes du centre, il devait s'organiser et présenter une solution pratique à son équipe. Le plus tôt serait le mieux. Puis l'enthousiasme d'Ethan sur ce sujet semblait communicatif. Il fallait donc qu'il mette les choses au clair. « Il faut tout de même que vous sachiez que tout le monde n'était pas pour cette petite expérience. Mais on pourra reparler de ça plus en détail, là-bas. » Parce que même si l'équipe n'était pas unanime sur le sujet, son club était loin d'être un système démocratique : Miram prenait ce genre de décision, balançant ses intuitions et les conseils de ses employés. Si Ethan le convainquait que plus d'occasions de la sorte seraient bénéfiques à ceux qu'il aidait, ça se ferait. Il avait seulement besoin de savoir que ses protégés ne seraient pas accueillis à bras ouvert par tous les membres et les clients du centre.
Revenir en haut Aller en bas

Invitéavatar

Invité




MessageSujet: Re: Express Yourself ▬ Miram   Dim 3 Mai - 18:56




Si Ethan n'avait pas les oreilles qui bourdonneraient après cette petite séance d'équitation, alors, il ne comprendrait plus rien. Toute cette bonne ambiance, ces rires et ces compliments allaient restés gravés dans sa mémoire. Il était conscient, aussi, que les jeunes avaient franchi un cap. Ils avaient appris à s'occuper d'un être vivant et avaient apparemment bien respecté les consignes de Miram. Ce qui était tout à leur honneur. Ethan était même ravi d'apprendre au professeur d'équitation les nombreux commentaires positifs qu'il avait reçu de ses jeunes. «Tant mieux s'ils se sont amusés, les premiers cours sont souvent les plus durs. Les plus théoriques, d'une certaine manière.» Plus durs mais utiles, du coup. Les jeunes avaient besoin d'être mis face à des responsabilités telles que celle-ci. C'était pour leur bien, après tout. « Ils s'en remettront. » Cette phrase fut libérée avec une pointe d'humour dans la voix d'Ethan qui imaginait bien, parallèlement, les jeunes rentrer chez eux en se laissant tomber sur un canapé ou un lit, prêts à dormir. «Attendez quand même de voir s'ils vous remercient toujours demain, quand ils seront bien courbaturés. » Quelle transmission de pensée ! Ethan eut un petit rire, surpris et amusé. « C'est exactement la pensée que j'avais en tête. » Miram et Ethan étaient donc fait pour s'entendre ! En tout cas, l'aveugle était déjà ravi de cette rencontre. Il en fallait peu pour que le jeune homme apprécie quelqu'un de toute façon.

En parlant de bien s'entendre, Ethan était pressé de partager le fameux café qu'on lui avait proposé plus tôt. Le pauvre n'avait rien fait à part écouter les jeunes depuis son arrivée et était un peu trop enthousiaste à l'idée de pouvoir discuter avec quelqu'un plus d'une minute en passant. Son enthousiasme semblait même surprendre Miram qui n'hésita pas à le faire savoir. «Si j'avais su que la promesse d'un café vous rendrait si impatient, j'aurais commencé par là. » Même si Ethan était très à l'aise, il fut soudainement un peu perturbé par la tournure de la phrase. Peut-être se faisait-il des idées ? Le ton de la voix, pourtant, laissait penser le contraire. Ethan se racla donc la gorge, en tentant de garder son sourire habituel tout en espérant ne pas passer pour un imbécile heureux. «Si vous le voulez, il y a une petite cafétéria, à côté du grand manège. Ça permettra à votre troupe de prendre de quoi boire ou grignoter. » Ethan tourna la tête vers les jeunes qui devaient sûrement se languir de rentrer chez eux. Ils n'étaient pas censés rester après le cours d'équitation. « Oh, vous savez, après le cours ils sont libres. Je les ai emmené ici juste pour cette petite séance, après, ils rentrent chez eux. Ce n'est pas vraiment comme un centre de vacances, malheureusement. » Oui, malheureusement. Certains n'aimaient pas rentrer chez eux et aimaient passer du temps dehors, à s'occuper l'esprit.

«Il faut tout de même que vous sachiez que tout le monde n'était pas pour cette petite expérience. Mais on pourra reparler de ça plus en détail, là-bas. » Ethan déglutit. Bien évidemment, il y avait une petite barrière. C'était quand même trop beau pour être aussi simple. Ethan hocha la tête, laissant l'euphorie du cours d'équitation se dissiper peu à peu. « Je comprends tout à fait. Désolé si je suis un peu... trop enthousiaste. C'est un peu dans ma nature de me laisser emporter par mes émotions. » Oui, il croyait trop au Père Noël quoi. Ethan attendit donc que Miram le conduise autre part, pour la discussion et le café.


Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Express Yourself ▬ Miram   


Revenir en haut Aller en bas
 

Express Yourself ▬ Miram

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MAGIC IS COMING ™ :: HORS-JEU :: ARCHIVES :: ARCHIVES VERSION N°01 :: SUJETS RP-