Petit rappel : Le forum ne suit pas la série.
Tout ce qui se passe au-delà de la saison 1 est à jeter aux oubliettes, merci

Partagez | 
 

 Express Yourself ▬ Miram

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage

Invitéavatar

Invité




MessageSujet: Re: Express Yourself ▬ Miram   Dim 3 Mai - 21:35


Le raclement de gorge et le sourire un brin embarrassé d'Ethan suffirent à convaincre le moniteur équestre que peu importe le nombre de commentaires plus ou moins déplacés qu'il ferait, l'autre brun aurait du mal à comprendre où il voulait en venir. Ça lui fit lever les yeux au ciel, mi-amusé, mi-blasé. Tristement, il y avait pas mal d'hommes qui n'envisageaient tellement pas que se faire draguer par un autre représentant du sexe masculin soit une possibilité que, quand ils étaient confrontés au fait, ils ne le remarquaient pas. Ou ne voulaient pas le remarquer. D'ordinaire, le sourire mutin de Miram suffisait à éclaircir ses intentions, mais là, ils étaient dans une impasse : Ethan ne pouvait pas voir ce fameux sourire. Tant pis, le brun surveillerait aussi bien que possible sa bouche et ses mauvaise habitudes pour ne pas mettre l'aveugle plus mal à l'aise. Après tout, ils allaient discuter de ce qu'ils pouvaient faire pour aider des jeunes en difficulté, Miram devrait plutôt se focaliser là dessus. Même si, il devait l'admettre, c'était plutôt divertissant que de constater l'air perdu de leur accompagnateur. « S'ils sont libres alors, ils peuvent rester un peu plus ici si ça leur dit. J'ai des chevaux à faire rentrer des prés. » Saisissant l'occasion, il se tourna vers les cinq adolescents et leur expliqua qu'ils avaient parfaitement le droit de rester traîner dans le club, du moment qu'ils n'effrayaient pas les animaux. Et que, si l'expérience les tentait, ils pouvaient accompagner les habitués qui ne tarderaient pas à faire rentrer les shetlands, du moment qu'ils suivaient les directives des dits habitués. Il ne voulait tout de même pas les envoyer chercher des chevaux on ne peut plus agités. Pour finir, il leur indiqua que s'ils avaient des questions, il pourrait le trouver à la cafétéria, où ils pourraient aussi bénéficier de boissons gratuites. Ça, ça allait lui valoir des remontrances de son équipe aussi. Seulement, c'était le moins qu'il pouvait faire, de payer cinq stupides consommation. Ça, il pouvait se le permettre.

Son sourire s'estompa néanmoins, quand il annonça à Ethan le débat que la venue de son petit groupe avait lancé au sein du club. « Vous n'avez pas à vous excuser, je tenais juste à ce que vous soyez au courant. Je ne représente pas exactement l'opinion de la majorité des gens. » Autant dire qu'ils étaient rares à partager son avis. Bon d'accord, il n'y avait que lui et un des palefreniers à penser que c'était une bonne idée. « D'un autre côté, mon opinion est celle qui a le plus de poids », ajouta-t-il avec un petit rire. Il ne voulait pas non plus décourager totalement l'autre homme, juste le laisser au courant des difficultés qu'ils rencontreraient dans leur projet. L'endroit n'était cependant pas le mieux choisi pour discuter de ça. « Mais je vous ai promis un café, venez. » Il tendit son bras jusqu'à ce que son coude effleure la main de l'aveugle, lui proposant tacitement de se servir de son coude pour se guider. Le trajet ne fut pas long, comme le grand manège était situé au milieu des infrastructures. Il poussa un grognement en constatant que la cafétéria était actuellement fermée. « Il faut vraiment que j'engage quelqu'un. » C'est que ça le déprimait un peu de voir que les jeunes ne pouvaient pas acheter tranquillement de quoi grignoter ou boire, ou même des friandises pour les poneys. Ce devrait être constamment ouvert, pour qu'ils aient un endroit au sec et au chaud pour réviser leurs galops. Puis, bordel, c'était quand même une source de revenus non négligeable. Qu'importe. Il fouilla un instant dans ses poches pour trouver ses clés et ne tarda pas à ouvrir la porte. Il guida Ethan jusqu'à une des tables. « Faites comme chez vous, je vous en prie. Je crois que je vais devoir vous faire attendre un petit moment, désolé. » Et, effectivement, une bande de gamins désœuvrés avaient profité de l'occasion pour se faufiler à l'intérieur, se pressant déjà près du bar. Miram les salua par leurs noms, passa derrière pour leur fournir les canettes et barres chocolatés qu'ils demandaient et encaissé la monnaie. « Cathy ! », interpella-t-il une des jeunes filles. « Essaie de me trouver Luke, ok ? J'ai besoin de lui ici. Et s'il a des problèmes pour rentrer les poneys, fais savoir que j'offre un twix à ceux qui lui donneront un coup de main. » Oui, il faisait illégalement travailler des mineurs en échange de sucreries et il n'en avait pas honte. Une fois l'endroit de nouveau déserté, il mit en marche la machine à café et en remplit deux tasses, qu'il apporta à la table. « Vous prenez du sucre, du lait ? » Lui même s'empara d'un sachet de sucre qu'il versa dans sa tasse. Une fois les breuvages préparés au goût de chacun, et deux fillettes fournies en pommes pour les poneys, il s'assit. « Bon, comme je vous ai dit, j'envisage de retravailler avec vous, seulement je ne sais pas exactement comment organiser tout ça. Comme je ne vois pas d'autres moniteurs accepter de faire ça bénévolement, je suppose que ça ne pourra pas se faire plus d'une fois par semaine... Qu'en dîtes-vous ? »
Revenir en haut Aller en bas

Invitéavatar

Invité




MessageSujet: Re: Express Yourself ▬ Miram   Mer 6 Mai - 15:12




Les aveugles devraient porter des appareils capables de leur transmettre des informations sur les faits et gestes des gens avec qui ils discutaient. Au moins, Ethan n'aurait pas l'air de se sentir gêné sans raisons valables. Il comprenait que quelque chose clochait sans pouvoir dire ce que c'était. Une simple impression qu'il ressentait ou un fait réel ? Il finirait bien par comprendre à un moment donné. Peut-être. Ethan se concentra donc sur la suite de la discussion. Les jeunes pouvaient être libres d'aller où bon leur semblait et même de partir. «S'ils sont libres alors, ils peuvent rester un peu plus ici si ça leur dit. J'ai des chevaux à faire rentrer des prés.» Intéressant. Ethan était certain que certains - si ce n'était pas tous - allaient rester pour aider. Ils préféraient sûrement cette corvée à celle qui les attendait une fois chez eux ou ailleurs. « C'est... très gentil. » Quoi dire d'autre ? Ethan était surpris que quelqu'un fasse totalement confiance aux adolescents au point de leur expliquer ce qu'ils y avaient à faire avant de les laisser libre de s'exécuter.

Miram était peut-être très ouvert à ce sujet, mais pas ses collègues, apparemment. Ethan tiqua. Sa bouche se tordait un peu, montrant clairement une expression d'inquiétude. Il s'était même excusé pour son enthousiasme. «Vous n'avez pas à vous excuser, je tenais juste à ce que vous soyez au courant. Je ne représente pas exactement l'opinion de la majorité des gens.» Évidemment. Ethan hocha la tête, acquiesçant en se montrant un peu plus calme qu'auparavant. «D'un autre côté, mon opinion est celle qui a le plus de poids» Le petit rire qui suivit donna un peu d'espoir à Ethan. Rien n'était perdu. « Eh bien, je vous fais confiance alors. » S'il avait plus de poids que les autres, peut-être pourrait-il avoir une certaine influence ? Ethan n'osa pas trop se mêler de cette histoire. Son rôle à lui était de prouver à Miram qu'il pouvait avoir confiance. Si les adolescents étaient motivés, ici, ils seraient sages et ne créeraient pas de problèmes. «Mais je vous ai promis un café, venez.» Ethan sentit le coude de Miram contre sa main et s'en saisit rapidement. Bien qu'il ne connaisse pas trop le moniteur, une aide était toujours la bienvenue. Certaines personnes étaient mal à l'aise face au contact physique avec des inconnus. Ethan, lui, n'avait pas le choix. Il devait s’accommoder et se débrouiller pour voir avec ses mains.

Durant le trajet, Ethan resta silencieux. Il se contentait d'écouter les bruits environnants. Il fut un peu surpris, à la fin du chemin, d'entendre Miram grogner. Quelque chose n'allait pas. La cafétéria était apparemment fermée. Ethan pouvait le deviner en percevant certains bruits. De plus, une cafétéria active dégage une certaine atmosphère. Il n'y avait pas de sons étouffés, pas de bruits de vaisselles, pas de conversations lointaines. «Il faut vraiment que j'engage quelqu'un.» Loin d'être dérangé à l'idée de ne pas avoir de café, Ethan affichait un sourire. « Ce n'est pas grave vous sav... » Des tintements. Miram avait les clés. Ethan aurait donc son café, finalement. Il attendit donc, patient, les mains sur le manche de sa canne et les yeux fixant le vide derrière ses lunettes tintées. Lorsque la cafétéria fut enfin accessible, Miram le guida jusqu'à une des tables en l'invitant à s'installer avant de s'excuser, car il devait le faire attendre un petit moment. Ethan se contenta d'un hochement de tête, faisant clairement comprendre à Miram qu'il avait tout son temps.

Perdu dans ses pensées, Ethan sursauta légèrement en entendant Miram hurler un nom. La cafétéria semblait déjà bien remplie et le moniteur cherchait sûrement de l'aide. Être aveugle dans ce genre de situation n'était pas vraiment agréable. Ethan ne pouvait pas se lever et proposer de donner un coup de main. Il restait là, assis, comme un homme trop important pour lever le petit doigt. «Vous prenez du sucre, du lait ?» Miram était de retour, avec les boissons. Ethan pouvait sentir l'odeur forte du café lui chatouiller les narines. « Un peu de sucre, merci. » Là encore, Ethan devait attendre pour se faire servir comme un roi. Il ne pouvait pas deviner quelle quantité de sucre était à sa portée et ne voulait pas boire un café qui n'en aurait plus le goût. Une fois, il s'était servi d'une dosette un peu trop chargée en sucre. Résultat : un café gaspillé. Ethan détestait le sucre au café. Il aimait bien sentir le coté amer de celui-ci sans trop abuser non plus en ne mettant aucun grain de sucre.

Une fois les deux hommes installés, la conversation pouvait enfin réellement démarrer. Le pauvre Miram n'avait pas chômé depuis le début de la visite des jeunes. Ethan était même un peu gêné à l'idée de prendre encore de son temps pour discuter. «Bon, comme je vous ai dit, j'envisage de retravailler avec vous, seulement je ne sais pas exactement comment organiser tout ça. Comme je ne vois pas d'autres moniteurs accepter de faire ça bénévolement, je suppose que ça ne pourra pas se faire plus d'une fois par semaine... Qu'en dîtes-vous ?» Ethan était en train de boire une gorgée de son café et reposa la tasse après quelques secondes. La chaleur de la boisson lui fit du bien. « Une fois par semaine, c'est même un peu trop, non ? Je ne voudrais pas abuser de votre extrême gentillesse. Je pense qu'une fois toutes les deux semaines serait sûrement un bon début. D'autant plus que, normalement, ce type de journée reste exceptionnelle. Ils ont encore quelques lieux à découvrir, il faudrait voir avec eux aussi. » Ethan ne pouvait pas décider pour eux. Lui appréciait énormément l'offre, mais les adolescents ? Impossible de deviner. « Je vais devoir en parler aussi à mes supérieurs, même si cette idée de découverte d'activité vient de moi. Mais, dites-moi, pourquoi êtes-vous prêt à faire tout ça pour eux ? Vous avez une âme de super-héros ou bien... ? » Il laissait la seconde option en suspend, car il ne savait pas trop ce qu'allait répondre Miram. En tout cas, il était rare de croiser des gens aussi ouverts.
Revenir en haut Aller en bas

Invitéavatar

Invité




MessageSujet: Re: Express Yourself ▬ Miram   Jeu 7 Mai - 12:43


« C'est... très gentil. » Visiblement, Ethan n'avait jamais passé beaucoup de temps dans un centre équestre. Il y avait toujours tout un tas d'enfants et d'adolescents désœuvrés, qui préféraient traîner dans les écuries avec leurs montures préférées plutôt que dans les rues de Storybrooke. Miram avait vite appris que c'était un composant inévitable d'un bon club d'équitation et n'éprouvait plus le moindre remord à profiter de cette main d'oeuvre gratuite. Les gosses étaient contents de se rendre utiles tout en passant du temps avec les chevaux, et lui avait un peu moins de boulot sur les mains. Tout le monde y gagnait. Et le brun ne voyait aucune raison de ne pas fonctionner de même avec les adolescents qu'Ethan lui avait amené, juste sous prétexte qu'ils étaient des jeunes 'à problèmes'. Au contraire, il préférait les savoir sainement occupés plutôt qu'à glander dans les rues ou à rentrer dans des maisons où leur entourage n'était pas forcément des plus compréhensifs. « C'est surtout très intéressé », rectifia-t-il avec un petit rire. Avec les cinq jeunes qui mettaient la main à la pâte pour rentrer les animaux, il pouvait sans peine se ménager le temps nécessaire pour prendre ce café et discuter un peu. Autrement, la chose aurait été légèrement compromise. Mais comme ce n'était pas le cas, il guida l'autre homme jusqu'à la cafétéria l'esprit tranquille.

Une fois arrivée là-bas, son esprit fut beaucoup moins tranquille. Tout d'abord parce que trouver l'endroit fermé lui rappelait qu'il fallait qu'il élargisse sa petite équipe. Ensuite parce qu'ouvrir signifiait s'occuper des commandes des enfants et, aussi, du bruit qui allait avec. Si la plupart étaient calmes dans les écuries, c'était autre chose ici. Mais ils avaient de la chance qu'il fasse relativement beau et que les jeunes ne s'attardent pas longtemps dans le coin : ils commandaient, payaient et s'en allaient tout aussi vite. Finalement, Miram parvint à préparer le fameux café et à se poser. Sérieusement, heureusement qu'il aimait ce métier sinon il aurait vite fait de tout quitter. A croire qu'il ne pouvait jamais bénéficier d'un moment de tranquillité dans sa journée. Il versa la moitié d'une dosette dans la tasse destiné au brun avant de la pousser vers lui. « Si vous voulez plus de sucre, n'hésitez pas. Et s'il y en a trop, et bien, je peux toujours vous resservir une tasse. » C'est que c'était plutôt difficile de deviner la dose qui le satisfaisait. Attendant que son café refroidisse un peu, Miram se lança tout de suite dans le cœur de la discussion. Il y avait songé, depuis qu'il avait reçu la réservation pour ce premier cours. C'était une idée qui avait lentement germé dans un coin de son esprit et qu'il avait pris soin d'ignorer jusque là. Il avait d'abord voulu rencontrer ces jeunes et juger de lui-même de leur comportement avant d'y réfléchir plus en avant.

Et maintenant qu'il avait constaté avoir affaire à des adolescents enthousiasmé à l'idée de faire de nouvelles expériences et, dans l'ensemble, plutôt obéissants, il ne voyait pas de raisons de ne pas chercher à les aider. « Une fois par semaine, c'est même un peu trop, non ? Je ne voudrais pas abuser de votre extrême gentillesse. Je pense qu'une fois toutes les deux semaines serait sûrement un bon début.» Son extrême gentillesse ? Oh, il faudrait qu'il l'écrive celle-ci. Miram n'était pas quelqu'un de particulièrement généreux, aussi leva-t-il les yeux au ciel, mais ne prit pas la peine de rectifier. Ethan finirait bien par s'en rendre compte, éventuellement. « Va pour une fois tous les quinze jours alors. Pour ce qui est des effectifs, je peux prendre un maximum de huit élèves par session. Si ça se fait, ce serait bien que j'ai le nombre exactes de participants et leurs noms deux jours avant chaque cours, de façon à pouvoir les rentrer dans le planning et leur attribuer des montures. » Parce que, contrairement à ce qu'on pouvait croire quand on avait jamais mis les pieds dans un centre équestre, tout reposait sur l'organisation. La distribution des tâches entre les différents membres du personnel n'était rien par rapport aux jonglements constants qu'il devait effectuer entre les chevaux. Il devait s'assurer que chaque animal ait un minimum de nombre d'heures de monte, soit adapté au niveau des cavaliers. Sans parler de ce qui arrivait quand un décidait de tomber malade. Bref, c'était pas la partie du métier qui plaisait le plus à Miram : c'était un saleté de problème de logique qu'il passait toujours trop de temps à résoudre.

« Mais, dites-moi, pourquoi êtes-vous prêt à faire tout ça pour eux ? Vous avez une âme de super-héros ou bien... ? » La formulation aurait pu le faire rire. Au contraire, Miram se renfrogna, pas que son vis-à-vis puisse le voir. C'aurait été facile de hausser les épaules et de tout simplement dire la vérité, à savoir qu'il avait été dans la même situation par le passé et aurait apprécié un peu d'aide. Mais le moniteur, il n'aimait pas parler de ça. Il préférait faire table-rase de son ancienne vie et prétendre que rien d'important ne lui était arrivé avant de venir s'installer ici. C'était confortable, comme ça. « A vrai dire, c'est plus un coup de tête qu'autre chose. Je n'apprécie pas trop les clichés que mon épique m'a sorti sur les adolescents à problème et, vu que vos jeunes m'ont l'air tout à fait recommandables, c'est une bonne opportunité de leur prouver à quel point ils ont tort. D'autant plus qu'ils ont l'air d'avoir apprécié leur journée et que ça ne me coûtera rien, sinon deux heures de mon temps par mois. » Il joua un moment avec sa cuillère avant de boire quelques gorgées de son café. « Puis avec un peu de chance, il y en aura peut être un qui sera tenté par un poste de palefrenier. C'est difficile de nos jours de trouver du personnel motivé. » C'était léger, une blague plus qu'autre chose. Ca restait tout de même une petite part de la vérité ; il avait besoin de main d'oeuvres et il était loin de crouler sous les demandes de candidatures.
Revenir en haut Aller en bas

Invitéavatar

Invité




MessageSujet: Re: Express Yourself ▬ Miram   Dim 10 Mai - 14:47




Ethan était peut-être un petit peu naïf. Non, en fait, il l'était beaucoup. Le fait d'être aveugle n'arrangeait rien à cela. Le jeune homme devait donc faire des interprétations par rapport au timbre de voix. Impossible pour lui de voir un sourire ou un regard qui cache de nombreux indices. Il essayait donc tant bien que mal de comprendre l'homme face à lui mais sentait encore et toujours un petit malaise qu'il ne parvenait pas à expliquer. Pourtant, Miram était assez sympathique. Ethan l'avait même remercié pour tout ce qu'il avait projeté pour les jeunes, ce qui, apparemment, avait un but caché quelque part. «C'est surtout très intéressé» L'aveugle se contenta de sourire. Il comprenait bien que le fait d'amener des jeunes ici rendait autant services aux adolescents qu'au gérant. C'était le but de la sortie équestre.

Dans la cafétéria, Ethan se sentait un peu mieux. Il n'était plus au milieu à rien faire et pouvait presque paraître normal si ses lunettes noires n'étaient pas sur son nez. En prenant sa tasse, Ethan commença à sentir l'odeur du sucre à l'intérieur de sa boisson. Tout semblait bien dosé. Il s'en assura quand même en goûtant le café du bout des lèvres. C'était parfait. Il remercia donc Miram qui l'avait aidé avec le sucre et commença enfin la discussion au sujet des jeunes. Ethan avait presque l'impression de monter un grand projet avec une connaissance. C'était à la fois excitant et stressant. «Va pour une fois tous les quinze jours alors. Pour ce qui est des effectifs, je peux prendre un maximum de huit élèves par session.» Huit élèves, c'était correct. Les quelques volontaires de la journée allaient sûrement revenir, d'autant plus qu'une des adolescentes avait totalement craqué sur le moniteur. «Si ça se fait, ce serait bien que j'ai le nombre exactes de participants et leurs noms deux jours avant chaque cours, de façon à pouvoir les rentrer dans le planning et leur attribuer des montures. » Ethan leva le menton avant d'hocher la tête. Il devait donc tout prévoir avec ses supérieurs avant d'en faire part à Miram. Pourvu qu'il se souvienne de tout ça une fois rentré. « Pas de problèmes. C'est la moindre des choses, et je suis très organisé. Vous pouvez me faire confiance pour ça. » Être aveugle avait quelques avantages. Ethan était très minutieux. Curieux, aussi.

Ethan se demandait pourquoi Miram faisait tout ça alors qu'il venait à peine de rencontrer les jeunes. Même s'il avait dit être intéressé, Ethan voulait connaître d'autres détails. Il était certain qu'il y avait quelque chose en plus à entendre. «A vrai dire, c'est plus un coup de tête qu'autre chose. Je n'apprécie pas trop les clichés que mon épique m'a sorti sur les adolescents à problème» Ah, les fameux clichés. Combien de fois Ethan avait senti le regard inquiet des habitants de la ville lorsqu'il s'était mis à chercher des lieux pour son projet. Ce cliché était d'ailleurs assez blessant pour les jeunes qui baissaient facilement les bras. «vu que vos jeunes m'ont l'air tout à fait recommandables, c'est une bonne opportunité de leur prouver à quel point ils ont tort.» Ethan souriait à cette idée. Il donnerait tout pour voir la tête qu'afficherait tous ceux qui n'avaient pas eu confiance aux jeunes.

Ethan entendit des tintements contre la tasse. Miram allait certainement reprendre la parole, alors, il ne répondit pas tout de suite et lui laissa le temps de réfléchir. «Puis avec un peu de chance, il y en aura peut être un qui sera tenté par un poste de palefrenier. C'est difficile de nos jours de trouver du personnel motivé.» Cette fois, Ethan se promit de ne pas se laisser aller à ses émotions. Il était content de cette possibilité mais ne se montrerait pas trop ravi pour éviter de faire peur à Miram. « Du coup, j'espère que ce sera le cas. Ce serait intéressant si d'autres faisaient comme vous. Il y aurait moins de soucis avec nos jeunes qui s'ennuient sans activités. Et puis, je vois bien Jimmy dans une écurie. » Jimmy était le garçon qui avait montré le plus de motivation au cours du programme. Il avait même fait des recherches sur internet et dans des bouquins pour en apprendre plus sur les chevaux. « Voici ma carte, si jamais le projet se fait réellement. J'espère quand même que vos collègues accepteront. Ce serait dommage dans le cas contraire. » Ethan donna sa carte à Miram où était inscrit ses coordonnés dans le centre pour les jeunes. « Vous savez, j'ai vraiment cru que vous me preniez pour un alien quand je suis arrivé ici. » Parce qu'il s'était senti mal à l'aise et qu'il avait senti quelque chose de la part de Miram. Mais quoi ? Il ne savait pas bien et pensait que le moniteur l'avait taquiné. Pauvre Ethan.

Revenir en haut Aller en bas

Invitéavatar

Invité




MessageSujet: Re: Express Yourself ▬ Miram   Lun 18 Mai - 14:36


Pourquoi faisait-il ça ? C'était une bonne question et Miram se fit un plaisir d'énoncer à Ethan tous les mensonges qu'il avait eu le temps d'élaborer quand il s'était lui-même interrogé sur ses motivations. C'était bien plus agréable que d'admettre que son passé avait encore assez d'importance à ses yeux pour influencer autant ses décisions. Puis c'était surprenant de constater à quel point il était facile de croire en ses propres mensonges, du moment qu'on se les répétait suffisamment. Quoique, ils se basaient tous sur un bon fond de vérités. C'était plus un mensonge par omission que de véritables sornettes. Il fallait bien ça pour justifier la chose à soi-même. Jimmy, donc. Miram avait en effet constaté que le garçon était moins hésitant que ces camarades et avait l'air d'apprendre assez vite. Ce n'était peut être pas le plus à l'aise sur la selle, mais dans les écuries il avait l'air d'un véritable poisson dans l'eau. « Jimmy, c'est le blond hein ? Il a l'air de savoir y faire avec les animaux. En tout cas, les chevaux l'apprécient. » C'était rare qu'un adolescent fasse preuve d'autant de calme lors de sa première expérience avec les bêtes, mais le jeune blond dégageait une aura tranquille qui les mettaient en confiance. Miram songea que, du peu qu'il avait vu, les jeunes à problème de Storybrooke était plus que gérables et agréables si on s'occupait un minimum d'eux. C'était triste, vraiment, les préjugés qu'ils avaient à affronter au quotidien et qui ne faisaient finalement que les entraîner à mal se comporter, puisque c'était ce que tout le monde semblait attendre d'eux, de tout façon. Comme quoi, ils étaient peu, les beaux prêcheurs, à accorder une chance à quiconque de changer.

Le moniteur s'empara de la carte qu'Ethan lui tendait, regarda un instant pour trouver de quoi griffonner son numéro de téléphone au jeune homme avant de brutalement prendre conscience que ça ne lui serait pas d'une grande utilité. Quel imbécile il faisait, vraiment. « Dans ce cas je vous rappellerais sûrement ce week-end, pour voir ce qu'il en est de l'avancement de notre petit projet. Et ne vous en faite pas pour les autres. L'avantage d'être son patron, c'est qu'on n'a pas vraiment à écouter ses employés pour prendre des décisions. Je pense juste qu'il faudra peut être avertir vos jeunes, qu'ils soient prêts à ne pas être exactement accueillis à bras ouverts. Je ferai mon possible, mais je ne peux pas vraiment empêcher les autres moniteurs de les regarder de travers. » Il poussa un soupir, conscient que l'expérience ne se ferait sans doute pas sans quelques problèmes en chemin. Il espérait juste que les adolescents soient assez intéressés par les cour d'équitation pour ne pas en venir aux mains s'ils se sentent provoquer par le personnel ou les autres clients du club. Pour le coup, ce serait vraiment une publicité dont il se passerait.

« Vous savez, j'ai vraiment cru que vous me preniez pour un alien quand je suis arrivé ici. » Sorti de ses sombres pensées par la remarque innocente, il leva un regard incrédule vers Ethan, mais ce dernier paraissait tout ce qu'il y a de plus sérieux. Quand il disait que certains hommes étaient incapables de savoir quand on tentait -pas vraiment discrètement- de les séduire. Aussi amusé par la situation que par la mine curieuse de l'aveugle, Miram n'y tint plus et éclata de rire. Il mit un moment à s'arrêter et reprendre sa respiration avant de secouer la tête d'un air désolé, le sourire toujours aux lèvres. « Vous n'avez vraiment pas l'habitude de vous faire draguer, n'est-ce pas ? » Ce n'était pas son genre que de tourner autour du pot et il assumait parfaitement son comportement, ne ressentant aucune gêne à énoncer aussi directement les choses. Il ne voyait pas non plus ce qui, à part ça, aurait pu mettre Ethan si mal à l'aise dans son comportement. D'accord, le fait qu'il soit aveugle avait été une surprise, mais une de courte durée. Une fois que le moniteur avait constaté que l'autre homme se débrouillait parfaitement bien avec son handicap, il avait arrêté d'y prêter attention.
Revenir en haut Aller en bas

Invitéavatar

Invité




MessageSujet: Re: Express Yourself ▬ Miram   Lun 1 Juin - 11:27




Cette journée au centre équestre avait éveillé une passion chez l'un des jeunes hommes qui suivait le programme. Ethan était d'ailleurs très heureux à ce sujet. Il n'avait pas hésité à en parler avec un certain sourire, comme aurait pu le faire un père de famille fier de son fils, voire un grand frère. Ethan espérait même pouvoir aider de nombreux jeunes à trouver leurs voies en testant de nouveaux établissements. En espérant que quelques échos de la journée au centre équestre parviennent aux oreilles des habitants de la ville. Ces jeunes avaient besoin qu'on leur fasse confiance. Sans ça, ils pouvaient continuer leurs bêtises et sombrer de plus en plus dans un certain mal-être à cause du rejet. «Jimmy, c'est le blond hein ? Il a l'air de savoir y faire avec les animaux. En tout cas, les chevaux l'apprécient. » C'était bien vrai. Ethan échappa un petit rire en ayant en tête la voix du garçon qui s'était adressé aux chevaux avec un air amical, presque tendre. « J'ai cru comprendre ça, oui. Je verrais bien ce qu'il en est exactement lorsque nous aurons un entretien lui et moi, mais je pense avoir des retours très positif de sa journée passée ici. » Jimmy avait été quelqu'un de très renfermé, très froid, presque brutal les premiers temps. Puis, à force de s'habituait à Ethan, il s'était montré sous son vrai jour et avait mis de coté son air grincheux pour parler de son avenir. Le tout était de donner une chance à ce garçon et de lui montrer que oui, il pouvait avoir un passé difficile, mais il avait quand même le droit de changer la donne, de se donner les moyens d'accomplir quelque chose. Il n'était pas renfermé dans une case qui faisait de lui un délinquant.

Maintenant, il fallait convaincre le reste de l'équipe de Miram au sein de l'établissement équestre. Ethan se pinça les lèvres, soucieux, tout en écoutant les paroles de son vis-à-vis. «Je pense juste qu'il faudra peut être avertir vos jeunes, qu'ils soient prêts à ne pas être exactement accueillis à bras ouverts. Je ferai mon possible, mais je ne peux pas vraiment empêcher les autres moniteurs de les regarder de travers.» Ethan poussa un soupir, non pas à l'attention de Miram mais à cause de ces abrutis qui voyaient d'un mauvais œil une bonne action. « Ils sont habitués, croyez-moi. Mais je pense les motiver un peu à prendre ces regards comme un défi. S'ils parviennent à sortir de mon programme avec un diplôme ou job en poche, je suis sûr qu'ils seront fiers de voir de tout nouveaux regards posés sur eux. Ils pourront prouver à toutes ces personnes qu'elles se trompaient et mes jeunes savent que eux n'auront aucune raison de culpabiliser. » Ethan était exactement pareil. Beaucoup de gens autour de lui l'observaient comme s'il était un animal étrange. L'aveugle sentait toujours lorsque quelqu'un le prenait en pitié, même sans parler. Mais il prouvait à tous ces gens qu'il était capable d'agir comme quelqu'un en bonne santé, qui n'avait pas d'handicap particulier.

En parlant de regard et d'impressions, Ethan osa enfin parler de cette étrange atmosphère qui s'était installée depuis qu'il s'était présenté à Miram. Et il était loin de se douter de la réponse qui l'attendait. Sinon, il ne se serait pas risquer à reprendre une gorgée de son café. «Vous n'avez vraiment pas l'habitude de vous faire draguer, n'est-ce pas ?» Ce qui devait arriver arriva. Ethan s'étouffa et toussa de nombreuses fois dans sa main après s'être débarrassé de sa tasse, qu'il avait posé un peu trop brusquement contre la petite assiette. Une fois remis de ses émotions, l'aveugle racla sa gorge, pour être sûr de pouvoir parler clairement, alors que ses joues prenaient une teinte légèrement rosée. « Vous... Vous plaisantez, n'est-ce pas ? Ou, vous êtes sérieux ? » Tout mal à l'aise, Ethan se redressa sur sa chaise, arrangea ses vêtements, ses lunettes et ses cheveux. Il ne savait plus quoi faire pour chasser sa petite gêne. Mais, comme le disait Miram, il n'avait pas réellement l'habitude de se faire draguer ouvertement. Les seules fois où Ethan avait rencontré des hommes étaient dues à des soirées un peu subtiles, qui débouchaient sur une soirée, sans plus. Même si beaucoup d'habitants de Storybrooke étaient au courant de ses préférences, Ethan n'en parlait pas comme il parlait de la météo. Il se demanda même si Miram était au courant et s'il ne le taquinait pas un petit peu. « Mais oui, j'avoue que je n'ai pas... l'habitude. »



Revenir en haut Aller en bas

Invitéavatar

Invité




MessageSujet: Re: Express Yourself ▬ Miram   Mer 17 Juin - 18:40


« Je pense avoir des retours très positifs de sa journée passée ici. » Miram afficha un petit sourire satisfait face à cette constatation. C'était toujours agréable de s'entendre dire que des clients avaient passé un bon moment : ça voulait dire qu'il faisait son job, et qu'il le faisait bien. Pas que ce soit surprenant ou quoi, simplement agréable. « N'hésitez pas à lui faire part de mon offre alors, si ça le tente je peux le prendre à l'essaie pendant un mois. » C'était un coup de tête, certes. Ça ne voulait pas dire que Miram n'était pas sérieux. On n'allait pas tarder à rentrer dans la belle saison et une paire de mains en plus au club serait la bienvenue. Surtout quand c'était une personne qui avait un si bon contact avec les animaux. Bon, cela représenterait du travail de le former, il ne le nierait pas. Cette tâche, il ne pourrait pas la déléguer, pas quand il était celui à insister pour faire une place aux jeunes délinquants dans son établissement. Il faudrait que ce Jimmy se montre motivé, ponctuel et ne soit pas effrayé par le fait de faire une croix sur ses grasses matinées. S'il remplissait toutes ces conditions, le brun se ferait un plaisir de lui offrir le poste de manière plus définitive : rien de mieux pour emmerder ces employés actuels, à son plus grand amusement.

Amusement qui virait légèrement à l'agacement, comme le lui fit remarquer la réaction d'Ethan à sa mise en garde sur le probable comportement de son équipe. Ces jeunes ne devraient pas avoir à s'habituer à ce genre de regards, ces jugements à l'emporte pièce qui les bloquaient dans un rôle bien trop facile à endosser. La colère qui l'habitait à l'époque, quand c'était lui que l'on regardait de haut dans la rue, elle n'avait jamais totalement disparu. Heureusement, Storybrooke avait été un nouveau départ dans sa vie. Il avait réussi à faire table rase du passé et à se construire une existence honorable. Il espérait juste qu'il en serait de même pour ces gamins, même si ça lui semblait pathétiquement optimiste. « Culpabiliser, peut-être pas, mais ça suffirait à en énerver plus d'un. » Lui, ça l'avait fait sortir de ses gonds plus d'une fois. C'était tellement facile de répondre au mépris par l'agressivité, tellement libérateur de prouver aux autres qu'il était exactement celui qu'il pensait et qu'il n'en avait strictement rien à faire. Si seulement il avait pu n'en avoir rien à faire, peut-être aurait-il évité certaines de ses plus belles conneries.

Il songeait sombrement à cette part de sa vie qu'il gardait habituellement enfermée dans un coin de son esprit, prenant quelques gorgées de café, quand la discussion prit un tour plus personnel. Si l'innocente remarque d'Ethan l'avait fait éclaté de rire, ce ne fut rien par rapport à sa réaction. Ça faisait bien trop longtemps qu'il avait mis quelqu'un si mal à l'aise pour ne pas savourer un minimum la vue. Son hilarité s'en retrouva accrue, quelques larmes perlant aux coins de ses yeux bleus. Heureusement pour l'aveugle, aucun de ses protégés n'était présent pour assister à ce glorieux moment. Autrement, il y avait fort à parier qu'ils ne l'auraient jamais laissé oublier. « J'étais sérieux, mais visiblement mon charme ne fait pas effet. » Haussement d'épaule désinvolte qui serait magistralement loupé par l'autre homme. C'était dur pour Miram de communiquer convenablement avec quelqu'un qui ne pouvait pas le voir, la gestuelle étant une des composantes essentielles de son langage. D'un autre côté, il prenait cela comme un bon signe qu'Ethan ne se soit pas énervé ou enfui. Au moins, s'il n'était pas intéressé, il ne semblait pas non plus être homophobe. C'est que le moniteur, avec son franc parler et son refus de se cacher, il s'attirait souvent des ennuis avec ce genre de personnes. Heureusement pour lui et les jeunes qu'il avait décidé d'aider dans ses maigres moyens, son orientation sexuelle ne poserait visiblement pas de problème. « Mais oui, j'avoue que je n'ai pas... l'habitude. » C'était surprenant. Ethan était un homme charmant et visiblement généreux. D'un autre côté, c'était généralement délicat pour un homme d'en aborder un autre dans une petite ville des Etats-Unis. Miram finit son café en deux petites gorgées avant de poser sa question sur un ton dégagé, comme s'il se contentait de parler du beau temps. « Pas l'habitude en général, ou pas l'habitude que ça vienne d'un autre homme ? » Il trouvait ça étrange et un brin amusant que ce soit si dur de faire passer le message à un membre de la gente masculine quand les femmes le comprenaient le plus souvent très rapidement.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Express Yourself ▬ Miram   


Revenir en haut Aller en bas
 

Express Yourself ▬ Miram

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MAGIC IS COMING ™ :: HORS-JEU :: ARCHIVES :: ARCHIVES VERSION N°01 :: SUJETS RP-