Petit rappel : Le forum ne suit pas la série.
Tout ce qui se passe au-delà de la saison 1 est à jeter aux oubliettes, merci

Partagez | 
 

 Ce n'est pas la puissance du pouvoir qui est importante c'est surtout comment l'on s'en sert ~ Honey Lemon [TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

Invitéavatar

Invité




MessageSujet: Ce n'est pas la puissance du pouvoir qui est importante c'est surtout comment l'on s'en sert ~ Honey Lemon [TERMINE]   Sam 2 Mai - 1:39






Agatha Idalki
Feat Louise Brealey



ღ Ma véritable identité


ϟ nom : Miyazaki  ϟ prénom : Ida, mais plus connu sous le nom d'Honey Lemonϟ date de naissance : 28 Septembreϟ Âge : 25 ans ϟ lieu de naissance : San Fransoyo, une ville trèèèèès loin de la forêt enchanté ϟ lieu de résidence : San Fransoyo, dans le campus de l'université ϟ métier(s), occupations : étudiante et en passe de devenir chimiste professionnel ϟ orientation sexuelle : Hétérosexuelle ϟ statut social : Libre ϟ groupe : I'M MAGICϟ rang : Le futur c'est trop génial, surtout quand il est rose ϟ personnage [] inventé [X] tiré d'un conte/autre... ϟ son univers: Oui des "Nouveaux Héros ou Big Heros 6" de chez Marvel/Disney

ϟ Quel est son caractère ?

Ah le caractère d'Honey Lemon c'est quelque chose. Ouverte et à l'écoute, c'est un puits sans fond de question et d'interrogation dont parfois elle trouve les réponses toute seule, se faisant de longs monologues. Têtue, elle ne baisse pas facilement les bras mais cependant elle sait reconnaître ses erreurs. Enjouée, elle essayera de voir toujours le coté positif de la chose, le verre à moitié plein quand il est à moitié vide. Elle est peut être douce comme le miel qui lui à valu son surnom, mais elle a littéralement le feu aux tripes et quand elle se lance, impossible de l'arrêter. Elle est aussi piquante et acidulé qu'un bon jus de citron, ce qui fait tout son charme. Cependant, ne vous imaginez pas qu'elle est tout le temps joyeuse car à force ça serait pénible. Elle sait l'être quand il le faut mais à beaucoup de mal à cacher ses émotions car elle est d'un naturel très émotif. Timide, elle devient une toute autre personne quand elle est dans le laboratoire de la ville ou en mission. Passant d'une personne réservée à une qui parle, parle et qui saute partout. La chimie, elle a ça dans le sang, et parfois elle se dit même marié à son travail mais maintenant qu'elle fait parti du groupe qu' Hiro a formé, son coté aventurier et casse cou qui se retrouvait dans ses expériences se voient aussi sur le terrain. Cependant, même si tout le monde l'a prends pour la rigolote de service, c'est elle qui vous fera un câlin quand vous aurez un bobo, hors Baymax, et c'est celle qui a le plus de sang froid dans les missions. Comme quoi, l'habit ne fait pas le moine.

ϟ Quelles sont ses caractéristiques physiques ?

D'une taille plutôt grande, elle essaye de faire attention à sa ligne pour pouvoir rentrer dans ses tenues qu'elle adore, excentrique comme elle. Mais ce n'est pas pour autant qu'elle n'est pas dénué de formes, bien au contraire, celle ci sont harmonieuses et très chaleureuse, à son image. Chataîn clair son père lui a toujours dit qu'elle avait hérité ses cheveux magnifiques de sa mère, morte malheureusement d'une hémorragie que même la technologie avancée de San Fransoyo n'a pu arreter. Avec ça, elle s'en sent plus proche. Ses cheveux sont aussi très longs, lui arrivant dans le creux des reins avec parfois des petites ondulations. Elle aime en faire une grosse tresse, un peu dans le style de Raiponce, mais ce qu'elle préfère c'est les gros chignons qu'elle orne de fleurs ou de chouchous bien girly. Ida à le teint vraiment très pâle, qui vire parfois sur le violet quand elle a froid, c'est à dire assez régulièrement. C'est pour ça qu'elle porte souvent de gros manteaux en laine, des grands gilets mais toujours avec style. Déjà bien grande, elle aime porter des chaussures compensées qui lui font voir la foule d'en haut, et pouvoir ainsi prendre des selfies d'elle et de ses amis.

ϟ De quel camp faites-vous partie ?

Du bien c'est une évidence. Ida veut mettre son génie au service de la science, pour améliorer la vie des gens. C'est pour ça qu'elle a répondu à l'appel de Baymax pour venir soutenir Hiro lors de la mort de son frère. Elle ne pouvait que le comprendre, souffrant elle aussi énormément en silence, alors quand il l'a embarqué dans ce projet fou d’arrêter l'homme masqué, elle n'a pas hésité une seule minute, réveillant la tigresse en elle. Elle ne connait pas Blanche Neige et le prince, étant vraiment trop éloigné pour le coup, mais s'il faudrait choisir c'est de son coté qu'elle se rangerait.

ϟ Quel(s) est/sont votre/vos ennemi(s) ?
Les méchants. Oui ça fait vraiment cliché mais c'est comme ça. Ida est un peu le superman/batman/catwoman de sa ville, essayant de faire régner le bien. Mais outre ça, ses ennemis sont surtout les chasseurs de primes et les chasseurs de créatures peu scrupuleux qui entendent le bouche à oreille qu'une marionnettiste se trouve dans le coin. Toujours sur ses gardes, même si elle a un coté naïf charmant, Ida n'accorde pas sa confiance à n'importe qui, surtout au bel inconnu qui arrive en ville par "hasard".

ϟ Avez-vous une quête à accomplir ?

Faire régner le bien dans la ville de San Fransoyo, aider Hiro à traverser le deuil, réussir ses études, trouver toujours plus de nouveaux habits et sacs trop méga classe, se faire un nom dans le domaine de la chimie et peut être trouver un copain. Et trouver une nouvelle coque high tech pour son portable qui résiste à l'acide sulfurique.

ϟ Avez-vous des objets dont vous ne vous séparez jamais ?

Son sac contenant une mini usine chimique et qui contient aussi ses affaires. Parce que oui, la magie c'est possible, même si tout comme le monde en noir et blanc, à San Fransoyo ils appellent ça la "science" & la "technologie". Son téléphone portable qui est presque relié à sa main.

ϟ Avez-vous déjà été confronté à la magie ?

Et bien comme dit plus haut, la magie ici elle existe mais elle n'est pas réellement prise en compte car San Fransoyo est une ville du "futur" qui se base plus sur la science et la technologie. Alors ce qui parait "magique" n'est rien d'autre qu'une forme avancée de science. D'ailleurs, Honey Lemon et ses amis, qui sont dans l'université la plus brillante de ce coin de la ville, utilise presque 60% de leur cerveau contrairement au fameux 10% du reste de la population. C'est pour cela qu'ils arrivent à créer des choses qui ressemblent à de la magie mais qui en réalité n'est juste que de la science. Après forcément tout dépendra du point de vue de chacun même si là bas, pour eux, la magie n'existe pas et la science est leur vie.

ϟ Quelle est la dernière chose que vous faisiez avant que le sort ne vous envoie dans notre monde ? Et bien Honey Lemon se reposait chez elle après une dure journée de travail à l'école. Elle venait de mettre au point un nouveau complexe chimique qui arrivait pétrifier un être vivant totalement, mais en gardant ses capacités cognitives intactes. Son bipper à sonné, signe que les "Nouveaux Héros" devaient se réunir au QG car une alerte venait d'être lancé quand tout à coup, une fumée violette c'est abattue sur la ville futuriste.

ϟ Autre chose à savoir ?  Donnez votre réponse en faisant une/des phrases complètes.



ღ Nouvelle identité : À Storybrooke



ϟ nom : Idalki ϟ prénom : Agatha ϟ date de naissance :21 Juillet 1984ϟ Âge : 32 ans ϟ lieu de naissance : San Fransico ϟ lieu de résidence : un loft assez sympathique à l'ouest de la ville non loin de la forêt ϟ métier(s), occupations : chimiste pour une entreprise de cosmétiqueϟ orientation sexuelle : Hétérosexuelle ϟ statut social : Liiiibre

ϟ Quel est son nouveau caractère ?

Son caractère n'a pas réellement changé sur les grandes lignes. Elle est toujours la même jeune femme têtue, avec une soif d'apprendre et une mémoire de connaissances gigantesques. Bosseuse, elle peut passer des nuits entières dans le laboratoire de l'entreprise de produits de beautés pour laquelle elle a été embauché. Elle arrive aussi à cacher ses émotions, contrairement à avant, même si elle se fait démasquer assez rapidement à cause des jolies couleurs rouges qui apparaissent sur ses hautes pommettes. Toujours aussi enjoué, elle remonte le moral de ses amis et collègue alors qu'elle même ne va parfois pas très bien. Elle a une certaine mélancolie, du au décès de son fiancé il y a maintenant quatre ans, mais elle n'arrive toujours pas à remonter la pente. Cependant les autres passent avant elle, alors elle cache sa peine et va au charbon.

ϟ Quelles sont ses nouvelles caractéristiques physiques ?

La chose qui a le plus changé c'est son l'ensemble en général. En réalité ce qui c'est passé, c'est que San Fransoyo n'étant pas réellement sur la même ligne temporel que Fairy tail Land ( laissez tomber, trop compliqué XD ) c'est que quand la malédiction à touché la ville, et les a transporté à Storybrook, il y a eu de grosses fluctuations avec l'âge. Certains on rajeunit, d'autres on vieillit, ce qui est le cas d'Honey Lemon et de sa bande d'amis. Elle a prit huit ans dans les gencives, ça fait mal, mais ne vous inquiétez pas, elle n'est pas encore croulante comme le camembert. Elle a l'air juste plus mature qu'avant, surtout qu'elle ne porte plus ses grosses lunettes mais des lentilles (ça c'est pour faire jeune). Et puis ce qui compte, c'est qui l'on est vraiment.

ϟ À cause de la malédiction, les habitants de Storybrooke ont vécu la même journée pendant vingt-huit ans, jusqu'à l'arrivée d'Emma Swan. Décrivez-nous cette journée répétitive :

Oh une journée plus que banale en somme. Un jour de travail comme les autres, où notre cher Honey Lemon arrivait en retard à la réunion où les nouveaux protocoles de création des rouges à lèvres devaient être dévoilé. Forcément elle s'attirait les regards réprobateurs des administrateurs mais elle savait très bien que sans elle, l'entreprise aurait bien du mal à tourner alors il suffisait qu'elle fasse un petit sourire, une tête de chien battue et tout était oublié. Alors la matinée était comme arrêté dans le temps, et la jeune femme regardait toutes les minutes sa montre qui n'avait pas l'air de marcher. Elle avait juste envie de partir de cet endroit pour aller dans son laboratoire et continuer l'expérience qu'elle avait commencé il y a deux jours mais dont elle ne comprenait pas pourquoi elle échouait tout le temps. Il lui manquait un élément mais elle n'arrivait pas à mettre le doigt dessus.

La réunion se terminait dans une ambiance chaleureuse et elle allait partir en courant quand on l'a retenait par la bretelle de son sac. Greg, un des responsables communications qui avait toujours eu un faible pour elle mais dont elle repoussait sans cesse les avances. Alors il l'invitait à prendre le déjeuner mais elle disait non, et dans un sourire il lui rappelait qu'elle avait rendez vous l'après midi avec les adorables bambins du collègue pour la présentation des métiers et il partait en sifflotant. Soupirant elle agrippa plus fortement son sac, comme si ce dernier allait la téléporter dans une autre dimension et elle partait en direction du Granny's pour s'acheter un sandwich qu'elle mangeait dans le parc de la ville, le nez collé à son téléphone. Le temps passa rapidement et l'heure d'aller représenter sa profession avait sonné et tout comme le matin, l'après midi s'écoula lentement, trop lentement pour la jeune femme qui était au bord de la crise de nerfs. Parmi les milliers de questions, il n'y en avait qu'une ou deux de réellement pertinente mais toutes les autres étaient sur ce qu'elle avait déja dit, l'énervant de plus en plus.

Alors forcément, quand elle croisa à nouveau Greg à la sortie du collègue, qui lui reposa la même question, lui rappelant ainsi les heures pénibles de l'après midi, la gifle partit toute seule. Il faudrait qu'elle le lui dise en quelle langue pour qu'il comprenne que non, elle ne sortirait pas avec lui ? Enfin pour une fois, elle lui avait fait partir ce sourire de connivence qu'il avait sans arrêt sur son visage, mais cependant l'expression qu'il abordait maintenant ne l'a rassurait pas du tout. Il l'attrapa violemment par le bras, l'a secouant comme un prunier avant de lui bloquer la nuque et de l'embrasser de force. Ah non, cette journée monotone et pas très fun n'allait pas se finir comme ça, par une chose pareille. Alors la jeune femme sortit les griffes, lui mordant la lèvre jusqu'au sang. Surpris la minute d’inattention allait lui coûter le reste. Se souvenant de ses cours de self defense qu'elle avait prit à New York, elle lui envoya un coup bien placé avant d’essayer de le repousser de toutes ses forces. Ce n'est pas grand chose, mais assez pour qu'elle puisse attraper une fiole dans son sac. Une petite bouteille d'acide azidoacétique qui était dans une sorte de coton pour éviter tous les chocs. Sans aucune hésitation, peut être un remord sur le fait qu'elle ne pourrait pas en voler avant un moment au labo' étant donné qu'elle devait juste en utiliser 1 ml elle remua fortement la bouteille, l'a sentant déjà chauffer avant de la lancer sur l'homme qui revenait à l'attaque. Le choc de l'explosion fut violente et le souffle l'a propulsa à une dizaine de mètres de l'endroit. Ayant senti sa cheville se tordre, elle sera les dents pour se relever rapidement et essayer de rentrer chez elle rapidement. Elle savait que même si le bruit avait été violent, et que la fumée lui aurait certainement déclenché une crise de toux, il ne risquait rien de grave. Bon d'accord quelques brûlures mais avec ce qu'il s’apprêtait à faire, c'était bien mérité.

Essoufflée, le corps endolori, Agatha s'écroula dans son fauteuil après avoir barricadé la porte de sa chambre. Reprenant ses esprits, elle ouvrit la bouteille de vin rouge, qu'elle gardait pour une occasion particulière mais vu qu'elle n'arriverait jamais autant qu'elle l'aide à faire passer ce qui était arrivée. Alors clopin clopant, avec à sa cheville un énorme sac de glace, elle se cala devant une émission stupide de la télévision, avec sa bouteille et ses chips pour décompresser, espérant secrètement que Greg avait eu ce qu'il méritait avant que la journée ne recommence en boucle.

ϟ La nouvelle vie de ton personnage en quelques lignes :

Depuis qu'elle a apprit que Greg était parti, Agatha revit. Personne ne sait réellement ce qui c'est passé et pourquoi l'homme a prit la fuite avec de nombreuses blessures mais en tout cas, la jeune femme rayonne à nouveau. C'est comme si un poids, en plus de celui de la malédiction venait de se lever. En plus, cet épisode lui aura montrer que se remettre au sport ne serait pas une mauvaise chose mais surtout qu'avoir une fiole de produit chimique sur elle, ça lui a sauvé la vie. Alors ce n'est pas la bombe au poivre classique qu'elle va acheter, étant donné que c'est elle même qui va la créer. D'ailleurs son employeur, ravie de cette idée veut voir ce que le prototype en forme de bouteille de parfum va donner, pour une future commercialisation, si c'est pas la belle vie ça.








Dernière édition par Agatha Idalki le Mer 20 Mai - 14:54, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invitéavatar

Invité




MessageSujet: Re: Ce n'est pas la puissance du pouvoir qui est importante c'est surtout comment l'on s'en sert ~ Honey Lemon [TERMINE]   Sam 2 Mai - 1:43



COPYRIGHT

ღ Tell Me A Story...



En réalité, la véritable motivation pour laquelle Honey Lemon avait accepté ce challenge ce n'était pas pour faire le bien dans sa ville, enfin si mais ce n'était pas la principale. Elle voulait juste oublier, effacer de sa mémoire, de sa pensée, au moins pour quelques minutes, heures la douleur qu'elle ressentait au quotidien depuis la mort de Tadashi. Elle n'en avait parlé à personne, même si Gogo voyait bien qu'elle se forçait à sourire mais elle était comme ça, les autres passait avant elle, et surtout Hiro dans ces moments difficiles. Le jeune garçon était mal, et il n'y avait pas besoin d'être psy' pour le remarquer et elle faisait parti de ces personnes, qui seraient prêtes à décrocher la lune pour leur obtenir un sourire, même si intérieurement elle saignait. Alors quand ils avaient surpris Hiro dans le port, dans la nuit noir avec un Baymax en mode ninja, elle n'avait pas posé de questions contrairement aux autres et l'avait aidé à s'enfuir. Puis sa curiosité maladive avait été piqué au vif, et elle s'était rendue compte qu'en travaillant avec lui, elle ne pensait plus à son grand frère. Enfin ça c'était quand elle sa passion pour la chimie prenait le dessus et qu'elle mélangeait toutes sortes de molécules pour obtenir des résultats « magiques ». Parce qu'une fois l'expérience terminée, qu'elle se tournait vers lui, une bouffée d'angoisse montait en elle, et elle avait l'impression de voir Tadashi lui sourire en l'encourageant. Alors elle s’excusait doucement en disant qu'elle s'était encore mis de la poussière rose (métal) dans l’œil et elle partait dans les toilettes pleurer tout son saoul, interdisant avant à Gogo de la rejoindre. Elle était la seule de la bande d'amis à connaître la nature de son lien avec Tadashi, et elle lui avait fait jurer de ne rien dire. Honey avait imaginé tout un scénario pour le dire aux autres, mais malheureusement le destin en avait décidé autrement.

Tapant un code spécifique sur son sac, trois jolies boules bleues en sortir. Jolie, mais dangereuse, tout comme elle. Honey Lemon hurla des mots à Gogo Tamago qui comprit qu'il fallait faire une diversion pour qu'elle puisse les lancer sur la tête de l'homme masqué. Hors tout ne se passa pas comme prévu et les boules éclatèrent sur le sol, stoppant net la course de l'autre femme qui glapit, ne pouvant plus utiliser ses rollers hypersonique. Honey Lemon n'eut pas le temps de se pousser qu'elle se prit Gogo de plein fouet, sa respiration fut coupée pendant quelques secondes alors qu'elle entendait le rire de l'homme. Wasabi prit le relais mais en quelques minutes lui aussi fut envoyé au tapis, et la blonde commençait vraiment à penser que la situation n'allait qu'en se dégradant. Non, il ne fallait pas qu'elle perde espoir, pour elle, pour le groupe, pour Hiro et surtout pour la mémoire de Tadashi. Se relevant tant bien que mal, son cerveau de petit génie travaillait à tout à l'allure pour trouver un code. Deux boules rouges sortir de son sac, qu'elle lança à toute vitesse pour faire fondre la glace, donnant son autre main à Gogo pour qu'elle puisse se remettre en scène. C'est à ce moment là qu ' Hiro fit son entrée avec Baymax chargé à bloc, et contrairement a eux qui avaient véritablement besoin d’entraînement, le jeune garçon mit à terre l'homme en quelques minutes. Époustouflée, elle poussa cependant un cri quand le masque tomba. Non, comment le professeur avait il pu faire ça. Elle écoutait horrifiée ce qu'il racontait, comment il avait survécu à l'incendie, qu'il avait berné tout le monde et surtout, qu'il avait tué de sang froid Tadashi. Une haine féroce s'empara de la douce Honey qui se mit à trembler de tout son corps, mais Hiro fut le plus rapide à se défouler. Secouant la tête pour essayer de rependre ses esprits et faire fit de la douleur qui martelait son cœur, elle se rendit compte que le jeune garçon ne contrôlait plus rien, même Baymax. Elle entendit Wasabi crier non quand il enleva le processeur de soignant au robot pour le transformer en véritable machine de guerre.

La situation était tombée de Carye en Silla et Hiro venait de se transformer en psychopathe de premier ordre. Ce n'était pas étonnant, elle le savait elle même que si elle cédait à ses pulsions, elle aurait fait exactement pareil que lui. Mais justement, Honey Lemon avait réfléchit à toutes les possibilités pour faire passer sa colère et celle qu' Hiro utilisait n'était pas la bonne. Il fallait agir immédiatement, sinon lui aussi finirait en meurtrier. Baymax était véritablement invincible, ne les reconnaissant plus. Se jetant la tête la première, elle fit pour la deuxième fois un vol plané, alors qu'elle entendait les cris du professeur Callaghan qui voyait la mort arriver à cause du poing lanceur du robot. Wasabi, Fred, et Gogo venaient de s' agripper sur lui, pour l’empêcher de commettre l’irréparable alors qu'elle percevait la voix d'Hiro dire qu'il fallait le tuer avant qu'il ne s'échappe. Courant de toutes ses forces, elle remarqua alors le processeur d'infirmier au sol, avec le nom de Tadashi. Ravalant ses larmes, elle se concentra sur les circuits imprimés, faisant fis des cris et des bruits d'éboulement autour d'elle. Une idée lumineuse venait d'éclairer son esprit, alors qu'elle serait fortement la petite carte verte entre ses doigts. Prenant son courage à deux mains, et profitant de sa souplesse, elle se glissa en dessous du robot, trop absorbé dans sa tache de détruire l'ennemi. Elle appuya alors de toutes ses forces sur l'ouverture centralisé dans un bond digne d'un félin, remettant en place la bonne mémoire. En un clin d’œil, Baymax redevint le robot que tout le monde aimé, alors qu'elle essayait de reprendre son souffle, une main devant son visage et une autre sur son sac, où cas où. C'était bon, elle avait réussi, c'était elle qui avait empêché un massacre. Passant sa main sur son visage, elle ne put s’empêcher de se tourner vers Hiro qui arrivait, la bave aux lèvres, leur hurlant dessus, tandis que Baymax se confondait en excuse, essayant de les soigner. Elle s’apprêtait à prendre Hiro dans ses bras, pour qu'il se calme quand Gogo et Wasabi furent plus rapide qu'elles, se mettant à lui reprocher ce qu'il venait de faire. Bien entendu ils n'avaient pas tord, mais ce n'était pas la solution. Voila, elle avait encore raison alors qu'elle le voyait partir avec Baymax, les laissant seuls sur cette île. « Génial … et bien, on cherche un bateau maintenant. » Sa voix était froide et son regard dur, trahissant ses émotions, alors qu'elle tournait se retourna brusquement pour trouver une sortie. Ce hangar l'étouffait et elle ne voulait pas entendre les reproches de ces amis sur le fait qu'elle était trop gentille, qu'elle lui pardonnait tout, même ça. Non, c'est juste qu'elle le comprenait, car elle était à deux doigts de faire pareil, mais elle savait juste garder la tête froide et faire fit de son ressentiment.

.

Fixant le plafond de son nouvel appartement, Agatha poussa un grand soupir. Elle avait fait ça pour avoir la paix, et même si au final elle l'avait, la sensation de vide qui touchait son cœur l’oppressait autant qu'a San Francisco. Certes, elle y pensait beaucoup moins qu'avant, étant donné qu'elle ne voyait plus les personnes, les lieux qui lui rappelaient trop Simon, son fiancé décédé dans un accident de voiture. Quatre ans que son cœur avait été arrachée de sa poitrine, qu'elle survivait plus qu'elle ne vivait mais voilà, cette situation ne pouvait plus durer et c'est pour ça qu'elle avait décidé de tout plaquer et de partir loin de la ville qui l'avait vu naître. Venant d'une famille plutôt aisée, elle avait tout pour réussir. Une belle gueule, une intelligence hors du commun, une éducation parfaite, des parents aimants, des amis merveilleux. Oui, elle vivait dans un conte de fée éveillée. Réussissant ses études brillamment, elle intégra un grand laboratoire de cosmétique international, qui était venue la chercher lors de sa remise de diplôme. Agatha était sur un nuage et ne pouvait refuser cette proposition onéreuse même si elle voulait plus se diriger vers l'astronomie et la NASA. Hors un salaire et un poste comme celui qu'elle avait vu sur le contrat laissait tout présager pour l'avenir et elle aurait été folle de bouder une telle carrière. Alors elle avait signé, avec encore son chapeau et sa blouse noire de jeune doctorante et un horizon sans nuage se dessinait pour elle. Cependant, plusieurs personnes de l'entreprise voyait d'un mauvais œil cette nouvelle arrivante, trop jeune pour un poste à responsabilité comme celui là. Les critiques à son encontre passait sur elle comme l'huile sur l'eau, se fichant de se qu'on pouvait penser, en extérieur. Intérieurement, elle ne comprenait pas trop pourquoi des personnes lui en voulait alors qu'elle essayait de faire du mieux qu'elle pouvait. Tout ce qu'elle entreprenait, elle le réussissait et c'est cette jalousie qui était incompréhensible pour la jeune femme. Venant d'un milieu qui l'avait choyé et protégé de tous les dangers du monde, elle ne pouvait s'imaginer une telle haine envers elle. Ne montrant rien, elle continua à gravir les échelons et à 26 ans, elle était la plus jeune chef du service de chimie de la production de cosmétique. C'est lors d'une conférence qui n'avait rien avoir avec le « maquillage », qu'elle rencontra Simon, ingénieur là ou elle avait toujours voulu aller, la NASA. Ce fut le coup de foudre directement, et croyant toujours au conte de fée, elle pensa véritablement qu'elle avait rencontré son prince charmant. Adorable, attentionné, gentil, intelligent, Simon avait tout pour lui plaire et inversement, alors la mise en couple ne prit pas beaucoup de temps. Totalement amoureuse, elle ne voyait pas qu'elle venait d'exposer au grand jour son point faible, l'amour qu'elle pouvait porter aux autres, mais surtout à Simon. Couple véritablement fusionnel, heureux, Agatha pensa que rien ne pouvait plus leur arriver, maintenant qu'ils étaient ensemble et qu'en plus, il venait de la demander en mariage. La chute fut brutale, violente, et cruelle.

Elle avait tout préparé dans leur appartement pour annoncer la nouvelle. Une table dressée trônait au milieu du salon alors que l'odeur d'un poulet cuit aux herbes se rependait dans la cuisine. Cela faisant environ une quinzaine de jours qu'elle avait fait son test de grossesse et aujourd'hui, elle venait de recevoir les tests sanguins que son médecin lui avait prescrit. Oui elle était bien enceinte et aujourd'hui était le plus beau jour de sa vie. Elle allait enfin l'annoncer à Simon, que dans moins de huit mois, ils seraient trois à la maison. Le matin, elle lui avait dit que ce soir, il devait rentrer plus tôt de son travail, pour une grande nouvelle et qu'elle même avait posé un jour de congé. Cependant, elle ne comprenait pas pourquoi il n'était toujours pas arrivé. Il n'avait qu'une dizaine de minutes de retards, mais pour un homme aussi pointilleux sur les horaires que lui, ce n'était pas normal. Quand la sonnerie du téléphone retentit, Agatha fut soulagé, il allait sans doute lui dire qu'il était passé chercher un gâteau à la pâtisserie, or quand elle entendit une voix grave qui n'était pas la sienne, son cœur se figea instantanément. « Mr Strauss est bien votre compagnon ? » « Oui oui, c'est mon fiancé, bon nous n'avons pas encore décidé de la date du mariage mais .. » « Je suis vraiment désolé Mlle Idalki, Simon Strauss vient de décéder d'un accident de voiture sur l'autoroute et il faudrait que .. » L'air lui manquait, elle n'arrivait plus à respirer, plus à réfléchir, c'était comme si le temps, l'espace, tout venait de s'arrêter au moment même ou elle avait entendu le mot « décédé ». Elle essayait, elle haletait mais rien ne voulait y faire, l'air restait en dehors de sa poitrine, ne voulant pas y rentrer. Elle s’effondra alors au sol, sans un mot, sans une parole, sans une respiration alors que tout son être lui brûlait comme si elle était littéralement en feu. Ce n'est que quelques heures plus tard, alors que la nuit était déjà bien avancée qu'elle ouvrit les yeux, à cause d'un bip incessant et d'une odeur de formol vraiment forte. Elle avait la sensation que son être entier venait d'être passé sous un rouleau compresseur. Tournant la tête, elle vit ses parents qui lui sautèrent dessus en prononçant des mots qui ne voulaient rentrer dans son cerveau. Perdue était un total euphémisme quand à la situation où se trouvait la jeune femme. Non, elle était juste dans un cauchemar et elle allait se réveiller à coté de Simon dans quelques minutes. Ouvrant les yeux, se fut un autre homme, en blouse blanche qui se trouva devant elle, étant rentrer sans faire de bruits. Là non plus, son esprit ne voulait encaisser ce qu'il était en train de lui dire. Fausse couche, mort, trop de choses pour la jeune femme, qui venait de tomber de l'arc en ciel qu'était sa vie rêvée. Elle commençait une descente aux enfers qui n'allait pas se terminer de si tôt.

Secouant la tête pour faire partir ses larmes, Agatha se leva d'un bond de son lit. Elle s'était jurée de ne plus y penser, d'essayer de tourner la page mais elle ne pouvait s'empêcher de le faire dans des moments de résurgence de sa dépression. Allant vers la fenêtre, aujourd'hui était un temps propice à laisser couler ses larmes. Le ciel faisait de même alors qu'un gros orage s’abattait sur la petite ville de Storybrook. Après deux ans de thérapies infructueuses son psychiatre lui avait dit qu'elle pourrait envisager l'option de la maison de repos bien entendu dans l’aile psychiatrique de sa clinique privée. C'est à ce moment là qu'un électrochoc se fit chez la jeune femme. Oui elle avait mal, oui elle avait perdu son fiancée et son bébé le même jour, oui elle avait plusieurs fois tenté de mettre fin à ses jours mais tout ça n'était que le processus normal d'une douleur destructrice. Elle ne ferait pas de mal aux autres, c'était à elle qu'elle en voulait. Elle n'était pas folle, juste rongé par le chagrin et les regrets. Alors non elle ne se ferait pas interner, elle devait juste essayer de remonter la pente. Plus facile à dire qu'a faire. Elle avait longtemps hésité, oscillé et vacillé entre plusieurs hypothèses et puis quand elle avait vu une annonce dans une des revues scientifiques dans laquelle elle publiait, elle n'avait pas hésité à prendre ses valises et changé d'air. Bien sur ses proches n'étaient pas d'accord. Trop fragile physiquement, émotionnellement, Agatha ne pouvait rester seule mais c'était trop tard, elle était déjà partie. Et une nouvelle vie s'offrait à elle. Rien ne serait comme avant, c'était un fait indéniable qu'elle avait bien comprit, mais elle voulait juste essayer d'apaiser la douleur de son âme. C'était Simon qui le lui avait dit, son ange gardien.



ღ through the looking-glass

Prénom : Auré (toujours le même XD )
Pseudo(s) : Chess, Lily
Âge : 22 ans
Anniversaire : 28/08
Pays : France
Comment as-tu connu le forum : Gogole
Fréquences de connexions : Régulièrement
Commentaire(s) Coeur avec les doigts







Dernière édition par Agatha Idalki le Mer 20 Mai - 14:46, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invitéavatar

Invité




MessageSujet: Re: Ce n'est pas la puissance du pouvoir qui est importante c'est surtout comment l'on s'en sert ~ Honey Lemon [TERMINE]   Sam 2 Mai - 9:36


Bienvenue avec ce personnage et bon courage pour ta fiche
Revenir en haut Aller en bas

Invitéavatar

Invité




MessageSujet: Re: Ce n'est pas la puissance du pouvoir qui est importante c'est surtout comment l'on s'en sert ~ Honey Lemon [TERMINE]   Sam 2 Mai - 10:16


Moooooooooooooolly /pan

"Re" bienvenue avec ce personnage & bon courage pour ta fiche
Revenir en haut Aller en bas

Invitéavatar

Invité




MessageSujet: Re: Ce n'est pas la puissance du pouvoir qui est importante c'est surtout comment l'on s'en sert ~ Honey Lemon [TERMINE]   Sam 2 Mai - 12:58


Rebienvenue
Bon courage avec ta fiche
Revenir en haut Aller en bas

Invitéavatar

Invité




MessageSujet: Re: Ce n'est pas la puissance du pouvoir qui est importante c'est surtout comment l'on s'en sert ~ Honey Lemon [TERMINE]   Dim 3 Mai - 10:40


Je veux voir la suite de son histoire moi madame ! Courage pour la fiche
Revenir en haut Aller en bas

Invitéavatar

Invité




MessageSujet: Re: Ce n'est pas la puissance du pouvoir qui est importante c'est surtout comment l'on s'en sert ~ Honey Lemon [TERMINE]   Dim 3 Mai - 13:46


Bienvenue Smile
Revenir en haut Aller en bas

Invitéavatar

Invité




MessageSujet: Re: Ce n'est pas la puissance du pouvoir qui est importante c'est surtout comment l'on s'en sert ~ Honey Lemon [TERMINE]   Dim 3 Mai - 14:23


Re bienvenue et bon courage pour ta fiche
(et très bon choix d'avatar **)
Revenir en haut Aller en bas

Invitéavatar

Invité




MessageSujet: Re: Ce n'est pas la puissance du pouvoir qui est importante c'est surtout comment l'on s'en sert ~ Honey Lemon [TERMINE]   Dim 3 Mai - 17:01


Bienvenue ♥
Bonne chance pour ta fiche !
Revenir en haut Aller en bas

Invitéavatar

Invité




MessageSujet: Re: Ce n'est pas la puissance du pouvoir qui est importante c'est surtout comment l'on s'en sert ~ Honey Lemon [TERMINE]   Dim 3 Mai - 22:07


Haaan Merchi à vous tous

Tee' & Paige: Oh oui Molly J'laime tellement, elle a trop l'swag
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Ce n'est pas la puissance du pouvoir qui est importante c'est surtout comment l'on s'en sert ~ Honey Lemon [TERMINE]   


Revenir en haut Aller en bas
 

Ce n'est pas la puissance du pouvoir qui est importante c'est surtout comment l'on s'en sert ~ Honey Lemon [TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MAGIC IS COMING ™ :: HORS-JEU :: ARCHIVES :: ARCHIVES VERSION N°01 :: ANCIENNES FICHES-