Petit rappel : Le forum ne suit pas la série.
Tout ce qui se passe au-delà de la saison 1 est à jeter aux oubliettes, merci

Partagez | 
 

 Petit museau fouineur dans le vent marin (Erik)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invitéavatar

Invité




MessageSujet: Petit museau fouineur dans le vent marin (Erik)   Mer 3 Juin - 22:17






formulaire d'intro


Type du sujet : [] Flash-Back [x] Présent
Date du rp : 20 Mai
Météo (approximative) : Un peu frais, une pointe de soleil et de vent, ciel dégagé
Matin, après-midi, soir : Matin
Votre sujet prend en compte une intrigue ? : [] oui, la n°xx [x] non
Statut du sujet : [] libre [x] privé
Statut du rp : [x] en cours [] terminé




La petite demoiselle était sortie de sa chambre, en quête de repos et de paix. Juste un grand souffle. Car oui, travailler dans un bar peut sembler drôle, être une activité sociale, qui échange sourires et compassion, rires et larmes, grands et petits moments, mais dans le cas de ce métier, il avait lui aussi l'envers du décor, car oui c'était quelque chose de plaisant au départ, mais sentir les chocolats chauds, les bières, se réveiller de cris, écouter les vieux ou dépressifs se plaindre, à force, la tête de Grenat était sur le point de lâcher complètement et d'exploser si fort. C'était à une énormité qu'elle sentait son pouls bien que faible pulser dans toute sa chaire et que le stresse était tellement présent qu'elle ne savait plus bien parfois ce qu'elle faisait et qu'elle devenait si perdue que ça en étant embêtant. Elle laissa la prise vers le souffle du temps, et sortit fermant avec une poignée peu faible son manteau rouge groseille, les mains glacées, et le pas ferme et décidé, un brin fugueuse dans ses iris caramel elle abordait un neutre le regard perché dans le vent sinistre de la ville en une si claire journée. Direction; le port. Elle avait bien son coin habituelle pour se reposer dans la forêt, mais l'air marin lui lançait de drôles d'appels, et elle avait juste envie d'être seule, appuyée contre un vieux rocher mousseux, en face d'un univers infini, en toisant l'horizon de vagues qui lui montreraient un avenir, un futur, et une terre si ronde et vaste qu'elle-même et les habitants de cette petite ville n'auraient pu imaginer un jour. Le monde dans lequel elle respirait était tout sauf ennuyeux. Chaque coin recelait de créatures, animaux extraordinaires. Il y avait tant de coutumes, pays, plats, de choses inexplorables, de mystères, et de secrets. Tant de choses, qu'elle tentait de se convaincre qu'elle pourrait voir un jour. Voyager, c'était la seule chose qui la faisait se lever le matin et sourire, c'était un but, son but principal, l'objectif qu'elle souhait plus que tout accomplir, qui se balançait dans son crâne à chaque heure, à chaque journée qui se déroulait. C'était ce qu'elle voulait le plus, simplement.

Alors au bout d'une dizaine de longues minutes de marches, les pieds commençant légèrement à vibrer de tremblements jusqu'à ses cuisses, la serveuse enfin pu apercevoir le décor rivé d'oiseaux et de brise s’abattant devant elle, la plage s’étendant comme si elle n'avait aucune fin, le doux sable réchauffé, les quelques bouts de coquillages et l'eau gelée s'éclaboussant dans une extinction d'une ampleur vivante telle si elle avait pu respirer une dernière fois, l'écume claire et nuageuse s'effaçant comme les souvenirs s'écrasaient et disparaissaient dans nos mémoires fragiles. Tout pouvait être si mélancolique et si absurde, quand on osait y songer un instant. Une simple seconde. Penser, penser était sûrement son action préférée. Pour les autres, Grenat avait un air de nunuche parfois, ou surtout d'innocence, de bien trop d'innocence. De dragueuse qui ne se rendait même pas compte qu'elle filtrait, mais dans le creux de la personne qu'elle était, la brune était juste humaine, un peu étrange, un peu idiote peut-être, mais elle était quelqu'un d'autre que personne n'avait pris le temps de découvrir. Parfois, certains s'en allaient voir quelques unes de ses facettes, mais personne n'avait voulu savoir qui elle était au fond, à part cette petite chose, cette petite serveuse, au doux sourire et à l’apparence fraise, au regard vagabond et à la voix enfantine, aux quelques cordes vocales séductrices. Elle soupira, l'inspiration se coupant et se mêlant à l'air qui l'entourait. L'odeur du sel lui picotait l'intérieur du nez, et ses yeux fronçaient presque à la douleur d'essayer de percevoir la boule jaune lumineuse tout ça car elle tentait avec toute sa force de faire la course seule pour prendre sa fameuse place au zénith. Le son doux et calmant de l'eau qui claquetait l'apaisait et elle se sentait bien mieux que lorsqu'on l'étouffait de personnes hurlant et lui répétant sans cesse "Ou est mon verre ?" "Et moi ma commande ?" ainsi qu'une énormité de plaintes pas moins différentes les unes des autres. Elle ferma juste les yeux. Aller. Un jour elle s'en irait, elle le savait, c'était comme si elle le sentait écrit dans ses veines, alors chaque jour elle ne perdait pas espoir, elle devait affronter simplement son destin sans rechigner. Elle avait essayé de fuir, de démissionner, de tout changer, mais elle avait vu que ce qu'il fallait, c'était juste un peu de temps, et seulement un peu de temps.
Revenir en haut Aller en bas

Invitéavatar

Invité




MessageSujet: Re: Petit museau fouineur dans le vent marin (Erik)   Mer 10 Juin - 15:10



Grenat & Erik

Petit museau fouineur dans le vent marin.

Ce matin là, Erik s’était levé tôt comme à son habitude. A vrai dire, il ne savait même pas s’il avait dormi, ni à quand sa dernière nuit complète remontait. Le brun avait traîné son corps encore engourdi jusque dans sa cuisine pour pouvoir prendre sa dose de caféine qui lui permettrait d’affronter la journée à venir. Il regardait brièvement son téléphone et souriait en se rappelant qu’il ne travaillait pas ce jour-là. Ses bras s’étirèrent au-dessus de sa tête avant qu’il ne passe ses mains dans ses cheveux courts. Un grand soupir s’échappa de ses lèvres, il se demandait quoi faire. Ses iris bleus parcouraient son appartement : des dossiers déjà classés, pas de rangement à faire…il s’apprêtait à râler lorsqu’il leva ses yeux vers sa baie vitrée, qui donnait sur son balcon qui donnait lui-même sur la jetée. Un fin sourire étira sa bouche, il se redressa alors et c’était décidé : il passerait la journée au bord de la mer, bien que le temps frais pourrait l’en empêchait il se disait simplement qu’ainsi il n’y aurait pas de monde, ou peu. Le froid ne l’avait jamais freiné et cela n’allait pas être le cas aujourd’hui d’autant plus que le soleil se montrait entièrement. Erik prit alors calmement sa douche, il mit de la musique pour annonçait ce qui semblait être une bonne journée. Il s’habilla simplement d’un jean et d’un T-shirt bordeaux pour compléter ensuite sa tenue avec sa veste en cuir noir.

Lorsqu’il se préparait il était plongé dans ses pensées, il revoyait ces derniers jours qui n’avaient pas été des meilleurs, il ne dormait pas beaucoup certes mais lorsqu’il se retrouvait au travail il était encore plus fatigué par ses collègues tout le temps à lui poser des questions sur tel ou tel dossier sans se préoccuper du dérangement qu’ils causaient à ce cher Erik. En un mouvement de tête le brun chassa ses pensées mauvaises et attrapa ses clefs en enfilant ses chaussures, il prit aussi ses lunettes de soleil qu’il plaça sur son nez et sorti enfin pour profiter de l’air pur du début de journée.

Il avait cette chance d’avoir son appartement très proche de la plage, et il en était fier. Depuis qu’il était petit il a toujours ressenti ce besoin d’être proche de l’horizon, pour se sentir libre. Il puisait ses forces dans le calme des vagues et le sifflement du vent qu’apportait l’océan. Un léger sourire était présent sur ses lèvres, un simple sourire de plaisance, il avait enfouit ses mains dans les poches de sa veste et marchait paisiblement vers le port. Il savait qu’avant les quais où étaient amarrés les bateaux de pêche ou de croisière, il y avait un espace calme, une petite étendue de sable baignée par le soleil et délimitée par des rochers aux pieds souvent noyés par la marée.

Le jeune brun regardait alors autour de lui, que très peu de personnes : comme prévu. Il inspira profondément et avança sur le sable encore frais pour grimper quelques rochers avant de s’assoir sur l’un des plus hauts, il s’allongea presque en regardant les vagues et leur écume. Quelques minutes plus tard il s’allongea enfin, le visage face à la mer céleste. Il ferma ses yeux azur et profita de ce silence pour rêver à une vie autre que celle qu’il vivait. Soudain, ce fil onirique fût rompu par un son discret mais qui parvint à ses oreilles. Il ouvrit alors les yeux et tourna calmement la tête, restant allongé. Son regard s’arrêta sur le visage d’une jeune femme brune qui lui était familière. Il avait déjà rencontré cette jolie serveuse au Granny’s. Il lui trouvait un charme particulier qui, sans se mentir, l’attirait. Elle s’était arrêtée face à l’étendue d’eau elle aussi, mais était encore pieds sur le sable. Il sourit légèrement et prononça d’une voix calme :

« J’avais toujours pensé que j’étais le seul à venir jusqu’ici. »

Il se redressa légèrement sur ses coudes et se mit sur le côté pour ne pas la quitter du regard, il conservait son sourire et se souvint du prénom qu’il avait vu sur le badge rattaché au chemisier de la brunette :

« Bonjour Grenat… »

Code by Fremione.

Revenir en haut Aller en bas
 

Petit museau fouineur dans le vent marin (Erik)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MAGIC IS COMING ™ :: HORS-JEU :: ARCHIVES :: ARCHIVES VERSION N°01 :: SUJETS RP-