Petit rappel : Le forum ne suit pas la série.
Tout ce qui se passe au-delà de la saison 1 est à jeter aux oubliettes, merci

Partagez | 
 

 (papageno) ⊳ der vogelfänger bin ich, ja, stets lustig, heißa, hopsassa!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invitéavatar

Invité




MessageSujet: (papageno) ⊳ der vogelfänger bin ich, ja, stets lustig, heißa, hopsassa!   Sam 26 Mar - 22:38




PAPAGENO
feat matt smith


ღ Ma véritable identité



ϟ nom : aucun. je n'ai jamais eus besoin de nom. à quoi bon pour une créature telle que moi ? on me reconnaissait simplement à la prononciation de mon prénom et ce, à travers tout le royaume. que ce soit les jeunes ou les vieux, ils savaient qui j'étais. ϟ prénom : papageno. oiseau oiseleur notoire, je fus celui qui virevoltais ici et là à la recherche d'un maximum de volatiles pour la reine de la nuit ainsi que quelques autres demoiselles, ces dernières me donnant de quoi me nourrir et boire en retour. ϟ date de naissance : un onze juin. période de reproduction, c'est le moment parfait pour mettre au monde des petits oisillons, s'assurant d'être capable de les nourrir par la suite, de les élever dans de bonnes conditions. ϟ Âge : vingt-cinq ans. ou du moins, humainement parlant. ce qui fait de moins un adulte ou un jeune adulte tout au plus. l'âge parfait pour partir à l'aventure, voyager et capturer des oiseaux. ϟ lieu de naissance : le monde des contes, le royaume de la nuit. c'est dans un royaume dirigé par la reine de la nuit elle-même que j'ai poussé mes premiers gazouillements. je ne sais la raison qui poussa mes parents à préférer l'ombre plus que la lumière, mais soit. je n'ai jamais quitté le recoins ensuite. il fait plutôt bon d'y vivre, après tout. ϟ lieu de résidence : le château de la reine de la nuit. de base, c'est une cage qui m'était réservée, mais depuis que j'ai juré lui rapporter des oiseaux chaque jours, j'ai le droit à une chambre plus que convenable en plus de la nourriture et de l'eau que je reçois de sa part. bref, de quoi rendre jaloux les simples mortels de ce monde. ϟ métier(s), occupation(s) : oiseleur. chaque matins, je quittais la demeure pour aller attraper de jolies petits zozios en espérant ne jamais rentrer bredouille le soir. pour tout vous dire, cette vie me plaisait bien... j'avais aussi également l'occasion de chanter et de danser pour divertir les gens ou sinon, j'aidais les domestiques du château à arranger la bâtisse lorsque je n'avais vraiment rien à faire. ϟ orientation sexuelle : une préférence pour les demoiselles. ma nouvelle nature acquise, je ne rêvais que d'une chose : épouser une belle et magnifique jeune fille avec laquelle j'aurais beaucoup d'enfants. vous le sentez cette histoire qui se termine mal ? personnellement, je me suis dis qu'avec cette malédiction qui planait sur ma tête, peut-être n'étais-je finalement pas fait pour avoir une relation de la sorte. ϟ statut social : célibataire. j'ai, hélas, perdu de vue la papagena parfaite... et après cela, mon cœur s'est douloureusement fissuré, songeant que je ne la retrouverais jamais. croyez-moi, j'ai même failli me donner la mort tellement que j'étais désespéré. tout le monde le sait parfaitement bien : l'amour fait mal. ϟ groupe : wings, claws and scales. aussi étrange que cela puisse paraître, avant d'enlever les oiseaux, j'en étais un moi-même. une pauvre petite créature ailée qui ne voulait pas finir comme ses confrères et qui a préféré trahir les siens pour obtenir une vie bien plus agréable que celle de finir derrière les barreaux, obligé de chanter constamment à tue-tête pour le plaisir d'une reine. ϟ rang : je suis un oiseau oiseleur. d'après vous, comment j'ai pu être aussi précieux en tant que récolteur de volatile ? c'est que je connais mieux que quiconque les oiseaux. et si je les connais mieux que quiconque, c'est parce que j'en fus un moi-même jadis. c'est aussi simple que cela. ϟ personnage ☑ tiré d'un singspiel ϟ son univers : ≪ la flute enchanté ≫. un titre bien connu puisque le créateur de ce singspiel n'est autre qu'un artiste du passé également réputé. si l'on venait aujourd'hui à passer quelques morceaux d'opéra issu de cet œuvre, je suis sûr que vous allez le reconnaître.


ϟ Quel est son caractère ? Si l'on pouvait me décrire en quelques mots autrefois, ça serait très certainement cette joie de vivre incroyable qui débordait chez moi. Toujours le sourire aux lèvres, je me satisfaisais de mon quotidien bien qu'un peu banal. Vantard aussi, je n'hésitais pas à mentir pour me rendre plus grand que je ne l'étais en réalité. Ambitieux ou peut-être un peu trop gourmand, je n'hésitais pas à accepter tout ce que l'on voulait bien m'offrir. Sinon, il m'arrivait également de me montrer assez fleur bleu, souffrant de l'amour qui manquait très certainement dans ma vie. En définitif, si je reste un oiseleur intelligent, capable d'attraper milles oiseaux dans tout le pays, il m'arrivait également de me montrer assez naïf. De la même manière que j'essayais d'éviter au mieux les situations désobligeantes, je reste assez anxieux face à l'inconnu menaçant mais il m'arrivait, des fois, de faire preuve d'un peu de courage.

ϟ Quelles sont ses caractéristiques physiques ? Autrefois j'étais pourvu d'un plumage des plus flamboyants. Un bel oiseau repérable dans la nuit noire. Dont le bec, les pattes et les prunelles étaient aussi sombre que le charbon. Autrefois, j'étais un volatile qui s'occupait bien de lui. Et puis, lorsque l'on me mit en cage, je demandais à ce que je devienne un humain pour pouvoir saisir plus aisément ce qu'ils furent mes anciens cousins. J'étais devenu un bel homme. Fin et élancé. Pourvu d'un regard vert-bleuté des plus scintillants. Des dents blanches et droites. On m'avait donné des vêtements et des bijoux... Tout ce qu'il y a de plus brillant ! Hélas, on pouvait retrouver ici et là des caractéristiques issus de mon ancienne nature. Des plumes continuaient à pousser et mes doigts ressemblaient à de longues serres à cause de mes ongles bien trop longs. Si l'on me trouvait par moment d'agréable compagnie, mon physique n'attirait aucune femme.

ϟ De quel camp faites-vous partie ? À l'habituel, je rejoins le clan qui m'est le plus bénéfique. Qu'il soit mauvais ou bon, je préfère ne pas m'attirer des ennuis si je le peux. Quitte à faire faux-bond, même avec quelques uns de mes plus proches amis. Mais je garde malgré tout une certaine éthique et si je considère agir en mal, j'aurais probablement quelques remords à le faire... Ou alors choisirais-je un autre clan comme si de rien n'était ? Dans tout les cas, pour l'instant je suis dans celui de la Reine de la Nuit puisque je ramène des oiseaux pour elle ainsi que celui de Tamino, mon nouvel ami, même si ce dernier semble soudainement changer de camp...? Bref, c'est toujours assez compliqué. Je pense que le mieux serait de ne pas se contenter d'un seul et même groupe, mais de plusieurs et pas forcément de rester éternellement si on juge que cela n'est plus nécessaire. Tout simplement : suivre son instinct.

ϟ Quel(s) est/sont votre/vos ennemi(s) ? Sarastro et Monostatos j'imagine. Du moins, tout les habitants dans le monde la nuit décrivent ces personnages qu'avec des défauts. La Reine elle-même a perdu sa fille à cause de Sarastro qui lui a enlevé. Il ne peut être que cruel ou que sais-je encore... Un monstre ? Je ne me serais jamais rendu à son palais si seulement je n'y avais pas été contraint de le faire pour aider Tamino dans sa quête de retrouver celle qu'il aime, Pamina... Néanmoins, je ne cache également pas le fait que la Reine de la Nuit m'effraie, elle aussi. C'est elle qui a pris la décision de ne pas m'enfermer mais qui sait si un jour, elle finira par se lasser de moi et de mes captures ? J'avoue que jusqu'à maintenant, je ne me posais pas trop la question car en échange de mes services, on me traitait assez bien. Comme un roi même, avais-je tendance à dire jusqu'à ce qu'on me rappelle que j'étais obligé de le faire.

ϟ Avez-vous une quête à accomplir ? Oh oui, bien sûr ! Tout d'abord, je dois aider Tamino a réaliser la sienne, mais personnellement, j'en ai une autre à accomplir. Elle est banale en soit, mais si dure à satisfaire. Comme toutes personnes de ma condition, j'ai toujours rêvé rencontrer ma Papagena à moi. Celle que je chérirais et elle, qui me chérira en retour. Jusqu'alors, je dois dire que j'ai bien faillis atteindre mon but, mais puisque je me trouve dorénavant à Storybrooke, là où les histoires se terminent mal, les choses sont revenues à leur point initial et je suis toujours aussi meurtri à l'idée de ne trouver encore aucune compagne pour rendre mon existence plus joyeuse. Car j'ai beau me cacher derrière un masque de gaieté quotidiennement, je pleure la solitude dont je suis victime lorsque je retrouve mon nid, le soir venu. Les autres disent que cela n'est pas si grave que cela, que j'ai des amis qui eux, sont présents. Mais ils ne peuvent pas savoir ce que ça fait lorsque l'on possède soit-même une petite copine ou un petit copain. Surtout si ces gens-là sont réguliers lors des soirées.

ϟ Avez-vous des objets dont vous ne vous séparez jamais ? Jadis, je possédais le nécessaire pour capturer des oiseaux afin de les ramener vivants à ceux et celles qui désiraient en obtenir. Sur moi, j'avais constamment des cages, des pièges et des filets ainsi que des sifflets et une magnifique flute de Pan qui permettait de les attirer jusqu'à moi. Vous imaginez un peu l'envie que je devais faire preuve pour avoir un tel métier que celui de oiseleur. Il fallait tout porter, courir si l'oiseau volait vite. Et lorsque j'avais fais mon temps de travail, je devais revenir avec les cages remplis de petits volatiles gazouillant et se débattant, espérant retrouver leur liberté d'antan. Ensuite, j'ai obtenu un objet magique pour aider Tamino dans sa quête, un carillon magique plus précisément. Ce même carillon qui me permit un moment de retrouver la femme que j'aime. Après, si le carillon possédait aussi d'autres pouvoirs, ils restèrent mystérieux à mes yeux. Aujourd'hui, je ne possède hélas plus rien de tout cela.

ϟ Avez-vous déjà été confronté à la magie ? Oui. Tout le monde d'ailleurs a été confronté à la magie puisque nous sommes dorénavant de simples personnages, acteur de la vie réelle à Storybrooke. Mais je l'ai été bien avant d’atterrir dans cette ville. En effet, dans le monde des contes, j'ai été souvent confronté à la magie. Parfois, je me demandais même si certains évènements n'étaient pas dû à cause de la magie ou de la chance. En ce qui me concerne, je n'étais aucunement conscient que l'on pouvait être victime d'un quelconque enchantement jusqu'à ma propre transformation, passant de l'état d'oiseau à celui d'un homme. Un homme certes avec des plumes, mais un homme quand même ! Ensuite, j'ai reçu un objet qui conférait lui-même des pouvoirs, un magnifique carillon produisant une douce musique. Jusqu'alors, je dois dire que j'ai donc connu la magie seulement en bien, même si cette dernière a un prix, j'ai toujours été apte à le payer.

ϟ Quelle est la dernière chose que vous faisiez avant que le sort ne vous envoie dans notre monde ? Ce que je faisais ? J'étais encore perdu dans le Temple des Épreuves de Sarastro après avoir lamentablement échoué mes toutes premiers essais. Tamino et Pamina ne se trouvaient plus à mes côtés et j'avais le sentiment d'avoir perdu Papagena à jamais, n'ayant pas gardé le silence comme on m'avait demandé de le faire. Les choses s'étaient plutôt arrangés à ce moment là... Ou du moins, jusqu'à ce que le sort ne finisse par nous emporter et nous séparer à nouveau. On ne nous avait aucunement mit au courant que cela allait arriver, aussi, on n'a même pas eut le temps de prendre la poudre d'escampette que l'espèce fumée nous enveloppait déjà.

ϟ Autre chose à savoir ? Je pense que pour l'instant, il n'y a pas vraiment de chose à savoir sur moi en plus. Je pense que vous savez tout. Ou alors, presque tout ! Et puis, je ne vais pas quand même jusqu'à dévoiler mes petits secrets, si ? Ou quelque chose d'autre qui pourrait me mettre dans la panade ? Oh non, je n'oserais vraiment pas.



ღ Nouvelle identité : À Storybrooke



ϟ nom : featherfan. éventail de plumes. je n'ai vraiment pas envie de terminer ainsi déjà que l'idée de finir dans une cage me plaisait guère, je tiens à mes plumes et à ma vie en particulier. si j'ose croire que le sort n'a pas choisi ce nom par hasard, j'imagine également qu'il s'est amusé à me le donner... un sort peut-il réellement faire des blagues ? ϟ prénoms : diarmaid. libre. encore une ironie lorsque l'on voit les conditions dans lesquelles je vivais, toujours contraint par quelqu'un ou quelque chose d'agir. je suis devenu oiseleur pour ne pas être obligé de finir moi-même en cage et puis j'ai dû suivre tamino dans son aventure parce que la reine elle-même me demandait de l'aider. non. elle m'ordonnait de l'aider. je n'avais pas le choix. fugol. oiseau. nouveau titre dévoilant ma véritable identité. aujourd'hui, je ne porte même pas de plume, du coup, c'est bien plus délicat de deviner cela. seul mon deuxième prénom est l'unique et dernière trace de mon passé dorénavant oublié. si je m'en doute pourtant ? et bien non, pas vraiment. ϟ date de naissance : onze décembre 1990. l'hiver était doux et le nid fut douillet. c'était le jour rêvé pour naître aux creux des brindilles et des ailes tendres de ma génitrice. enfin... ailes ? pas vraiment. ma mère est, apparemment humaine. et nous n'étions pas à l'extérieur, dans un nid. ϟ Âge : vingt-cinq ans. il semblerait que la malédiction ait pris le soin de ne pas modifier mon âge. je suis donc toujours autant un humain dans son temps le plus beau, bien que possédant une apparence légèrement juvénile pour un adulte tel que moi. vingt-cinq années comme si je les avais réellement passé. ϟ lieu de naissance : berlin, allemagne. dans un hôpital parmi tant d'autres. il faisait plutôt froid dehors, mais la neige n'a aucunement empêché mes parents à ce rendre à l'hôpital. qui plus est, elle donna, à cette journée, un petit air de magie. ϟ lieu de résidence : ouest. j'habite dans une maison dont le décor est terriblement vieillot. entre les flamants roses qui trônent devant ma porte et tout les bibelots que je possède chez moi, tous en forme d'oiseau, on dirait une véritable demeure pour personnes âgées... mais soit ! ma maison se trouve à l'ouest de la ville, pas très loin de la forêt. ϟ métier(s), occupation(s) : dresseur d'oiseaux. pour les enfants et pour les grands, je dois avoir quelques volatiles qui s'amusent à imiter les humains devant des spectateurs en quête de divertissement. faire du vélo, parler, tout ça... rien que pour mon publique adoré. certains aiment, d'autre moins, mais c'est pas grave ! j'arrive à vivre juste avec ça. ϟ orientation sexuelle : perdu. je dois dire que j'ai toujours aimé les femmes, mais à l'heure actuelle, je ne pense pas être le mieux placé pour savoir ce qui pourrait me convenir au mieux. aucune femme ne m'a vraiment aimé jusqu'à maintenant. je suis un piètre homme... aujourd'hui, je serais probablement prêt à accepter n'importe quel individu souhaitant ma compagnie. peu importe si je fais dans la précipitation. ϟ statut social : célibataire. je pense que vous l'avez su. si j'ai bien failli retrouver ma papagena dans le monde des contes, les choses ne sont pas aussi faciles ici. elles ne sont pas du tout facile même ! et je me languis. c'est si fou. je crois que je pourrais même en devenir malade.

ϟ Quel est son nouveau caractère ? En ce qui concerne mon caractère, je dois dire que les choses n'ont pas vraiment changé par rapport à autrefois. Autant je peux me montrer excessivement gai, autant je peux me morfondre dans la déprime de me retrouver seul, le soir venu. Je peux par moment me montrer vantard, courageux ou anxieux. Ambitieux et gourmand aussi, j'accepte toutes les opportunités qui s'offrent à moi. Je suis également toujours autant naïf et toujours autant intelligent. Néanmoins, ce qui doit le plus ressortir maintenant dans mon caractère, c'est sans nul doute la coquetterie et l'extravagance que je peux par moment faire preuve. Certains habitants de la ville me prennent même par moment pour un fou, affirmant que je pourrais finir à l'asile, un jour ou l'autre ! Suis-je réellement fou ? Non. Peut-être un peu vivace, oui... Ça, très certainement...

ϟ Quelles sont ses nouvelles caractéristiques physiques ? Mes caractéristiques physiques diffèrent encore une nouvelle fois de ma vie d'antan. Avant, j'ai pu être un oiseau pour ensuite devenir un homme avec des plumes. Vous imaginez un peu le désastre à Storybrooke si l'on voyait des hommes à plumes trainer dans les recoins de la ville où la magie est censée ne plus exister ? Du coup, j'ai dû dire adieu à mon beau plumage pour n'avoir que sur ma peau quelques poils ici et là. Et encore, je reste un homme plutôt imberbe dont la peau, à peine recouverte, semble être fait de porcelaine. Pour le reste, mon allure ne diffère pas de l'époque où je fus une sorte de créature hybride oscillant entre l'oiseau et le simple mortel.

ϟ À cause de la malédiction, les habitants de Storybrooke ont vécu la même journée pendant vingt-huit ans, jusqu'à l'arrivée d'Emma Swan. Décrivez-nous cette journée répétitive : Chaques matin, je me tirais de mon lit avec un mal de tête horrible. Si j'étais fatigué et peu motivé pour aller faire ma journée, je me donnais tout les moyens possibles pour me tirer en dehors de la demeure. Après avoir mangé un déjeuné composé presque essentiellement de charcuterie, je me dirigeais à l'école afin d'y donner un spectacle pour amuser les plus jeunes enfants. Lorsque le spectacle fut terminé, je restais encore quelques temps pour répondre aux interrogations des gamins afin de leur parler des oiseaux et de mon métier. Quitte à ce que ma migraine s'amplifie à cause du brouhaha scolaire. Lorsque tout le monde semble éclairé sur le sujet, je quitte l'école pour retrouver ma demeure et essayer d'apprendre des nouveaux tours à mes animaux de compagnie. Peu à peu, je me languis, et je décide de faire une petite balade en forêt. Lorsque le soleil se couche peu à peu, je me retrouve en ville pour aller en direction du bar pour me soûler inlassablement. Le barman fini par m'obliger à quitter l'établissement. Je rentre donc chez moi en titubant pour retrouver mon lit sans prendre la peine de me mettre en pyjama.




Dernière édition par Diarmaid F. Featherfan le Lun 4 Avr - 15:35, édité 47 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invitéavatar

Invité




MessageSujet: Re: (papageno) ⊳ der vogelfänger bin ich, ja, stets lustig, heißa, hopsassa!   Sam 26 Mar - 22:39



COPYRIGHT

ღ Tell Me A Story...

Mon histoire commence dans le monde des contes et plus précisément dans le monde de la nuit. Un endroit lointain où régnait, par ailleurs, la Reine de la Nuit. Je dois dire qu'au départ, je n'avais que faire de savoir qui régnait ou non sur le royaume puisque je fus qu'un simple petit oiseau. Tout comme mes frères et mes sœurs, j'avais percé la coquille pour découvrir le monde dans lequel nous venions de naître sans réellement savoir ce qu'il nous attendait. En effet, plus le temps passait et plus nous devenions de beaux et magnifiques oiseaux, chantant seulement pour le plaisir de chanter et faisant notre vie comme n'importe quel volatile l'aurait fait avant nous. Mais un jour, hélas, alors que nous profitions du beau temps pour nous pavaner, un oiseleur nous attendait, pas loin de là. Il avait sifflé pour nous attirer jusqu'à un traquenard. Une cage, plus précisément, qui se referma automatiquement sur nous. On avait donc beau nous débattre pour sortir de ce pétrin, il était trop tard. Là alors, il nous emmena pour nous rapporter à la Reine qui possédait déjà d'autres oiseaux dans des cages encore plus grandes. On avait alors donc compris que, si on ne faisait rien, jamais on ne pourrait retrouver la liberté. Et contrairement à mes frères et mes sœurs, j'avais trouvé une solution pour pouvoir vivre librement : En échange de ma liberté, je rapporterais des oiseaux à mon tour. Si la grande dame sembla au départ hésitante, elle finit par accepter en supposant qu'il ne pouvait avoir meilleur oiseleur qu'un oiseau lui-même, ce dernier connaissant ses pairs. On renvoya alors l'oiseleur précédent, m'attribuant cette place en plus de me promettre de me récompenser si j'agissais conformément à mes promesses. Grâce à l'aide de la magie, on fit de moi un homme. Ou du moins en apparence, car il restait hélas des traces de mon ancienne nature. On jugea alors qu'un oiseau accepterait d'approcher un être qui s'en rapprocherait au maximum ? Mais ce que l'on ne voulait pas me dire, c'est surtout que le sort avait mal fonctionné...

Car hélas, si ma première envie était surtout de retrouver la liberté, j'espérais également avoir une compagne humaine avec laquelle je pourrais passer le reste de ma vie. Hors, cela n'était aucunement prévu et il semblerait que le sort ait fait en sorte à ce que je ne trouve aucune créature me trouvant désirable à cause des plumes qui restaient encore omniprésents sur mon corps maigre. Aussi, j'avais alors pris la décision de me contenter de cette simple vie de oiseleur, allant ici et là pour capturer les oiseaux pour la Reine, recevant alors en retour du pain, du vin et des figues, sans trop réellement me poser des questions sur les nouvelles possibilités de vie grâce à cette forme humaine acquise et ne dépassant guère les limites du royaume, me questionnant simplement s'il existait alors d'autres pays avec d'autres souverains et d'autres habitants... Ou du moins, jusqu'à ma rencontre avec Tamino, un jeune prince étrange sorti de nulle part et qui, semblerait-il s'était fait attaquer par un serpent. Il semblait assez agaçant au départ, mais je fus vite amusé de son comportement lorsque je lui fis croire que c'était moi qui l'avait sauvé en étranglant le serpent par la force de mes mains. Force d'ailleurs, que je ne possédais aucunement !

Malheureusement, cela ne dura guère longtemps, puisque les trois dames, émissaires de la Reine, arrivèrent vers nous. Je pensais qu'elles étaient là pour les oiseaux que j'avais capturé précédemment, puisqu'elles m'avaient fait part qu'elles désiraient, elles aussi, en obtenir. Mais elles avaient semblé plutôt contrarié à mon égard, me donnant, à la place du vin, du pain et des figues... De l'eau, une pierre, et un cadenas doré, m'obligeant à rester silencieux ! C'est alors qu'elles révélèrent la vérité : si le serpent était mort et Tamino sauvé, c'était grâce à elles et non grâce à moi. Je cru donc que plus jamais je ne pourrais reparler après un tel crime que je pensais si minime, heureusement, on me fit grâce si, en retour, je décidais d'aider Tamino a retrouver la fille de la Reine de la Nuit. Vous vous doutez bien que je m'étais montré plutôt réticent alors que j'avais déjà entendu parler du kidnappeur comme un monstre et que je tenais à ma vie. Qui plus est, venant de rencontrer le prince, je n'avais guère confiance en lui. Néanmoins je dû me résoudre à suivre les ordres qui m'étaient donnés comprenant donc que je n'avais d'autre choix que de le suivre dans cette nouvelle quête. Qu'importait les risques qu'on allait prendre. Heureusement, on nous céda deux objets magiques pour nous aider : Tamino reçu une flûte et moi j'eus un carillon. De même, nous obtînmes également l'aide de trois jeunes garçons indiquant le chemin à prendre pour nous rendre dans le château de Sarastro. Il nous restait alors, plus qu'une chose à faire...

Prenant mon courage à deux mains, je fus alors le premier à pénétrer à l'intérieur de la citadelle, dans l'espoir de récupérer Pamina qui s'était trouvée, à ce moment-là, tourmentée par Monostatos. Ne connaissant aucunement ce personnage, je fus pétrifié par la peur en l'apercevant pour la première fois, pensant avoir affaire au Diable. Mais il avait également semblé effrayer lorsqu'il m'aperçut avant de partir en courant... Une vaine, car cela me permis de libérer la Princesse pendant son absence après, bien évidemment, avoir fait les vérifications grâce au portrait que nous avait confié la Reine. Je lui avais alors tout expliqué. Que l'on avait été d'abord envoyé par sa mère et que surtout, c'est un Prince qui avait accepté sa proposition après être tombé fou amoureux de son portrait. Pamina affirme alors que je possède un beau cœur et j'en profite alors pour lui faire part de ma tristesse, avouant espérer un jouer trouver, à mon tour, l'amour de ma vie. Ma Papagena... C'est en définitive sur des mots faisant l'éloge de l'amour que l'on prend enfin la décision de fuir le château.

On pensait que la chose serait aisée alors que je pouvais entendre la flûte de Tamino et que lui-même semblait entendre le son de ma flûte de Pan, mais nous sommes finalement rattrapé par Monostatos et ses esclaves qui nous menacent de nous ramener et de nous enchaîner. Je me souviens alors posséder un carillon magique que j'use afin d'ensorceler Monostatos ainsi que ses laquais, les faisant donc chanter et danser avant de les pousser à s'éloigner de nous. Cependant en retour, c'est Sarastro qui arrive à son tour, annoncé par des trompettes. Nous voilà de nouveau condamné, je suis inquiet par ce qu'il risque de nous arriver, surtout que Pamina décide de dire la vérité. Qui plus est, Tamino est a son tour capturé par Monostatos que l'on avait rencontré, quelques minutes plus tôt. Les deux jeunes gens tentent alors de s'éteindre, mais ils sont séparés par le maure qui, ensuite, se vante de ce qu'il a fait, espérant alors recevoir une gratification, mais au lieu de cela, il est châtié. En ce qui nous concerne, Tamino et moi, nous sommes envoyés au Temple des Épreuves.

Peu rassuré par l'endroit et par ce qu'il risque de nous attendre, j'avais déjà envie de faire demi-tour, désirant après tout, seulement dormir, boire, manger et avoir une compagne. Ce n'est que lorsqu'on m'annonce que je pourrais avoir la compagne idéale si je réussis les épreuves que je décide finalement de suivre une nouvelle fois Tamino en direction de la première épreuve, consistant à garder tout simplement le silence. Mais ce n'est pas aussi facile qu'on le pense face aux émissaires de la Reine de la Nuit. Surtout lorsqu'on a bien failli perdre la voix déjà une fois... Mais le pire dans tout cela, c'est que je ne vois aucunement l'intérêt de passer des épreuves parfois dangereuses seulement pour trouver l'amour. Malgré tout, on ne me laisse pas le choix et après m'avoir sermonné, on me pousse une nouvelle fois à continuer ces mésaventures futiles. Une nouvelle fois encore, on doit garder le silence, ce qui ne m'empêche pourtant pas à parler à moi-même puis à m'adresser à une vieille femme. Cette dernière affirme alors avoir dix-huit ans ainsi qu'un amoureux plus vieux qu'elle. Souriant face à ses dires, je reste malgré tout surpris lorsqu'elle affirme que cet homme qu'il l'aime, c'est moi. Curieux, je lui demande alors comment elle s'appelle, mais elle disparaît avant de me le révéler.

De retour aux côtés de Tamino, ce dernier me somme de ne plus parler. Et c'est ce que je finirais par faire donc, arrivant peu à peu à me contrôler pour ne pas piper mot. Même face à Pamina qui ne comprend pas ce qu'il se passe lorsqu'elle nous voit, tout les deux aussi muets qu'une tombe. Elle pense alors que Tamino ne l'aime plus et part, attristée. Mais l'homme est en réalité bientôt prêt pour réaliser les dernières épreuves avant d'atteindre son but. Si prêt, qu'il m'oublia dans ce monde méconnu. Néanmoins, je me console par un vœu que l'on m'accorde. Demandant d'abord un grand verre de vin, je me rends finalement compte que c'est en réalité une compagne que je désire le plus au monde. Je chante, l'appelle et use de mon carillon jusqu'à ce que la vieille femme de tout à l'heure réapparait ! Elle m'intime alors de lui jurer fidélité. Si je ne le fais pas, je devrais rester dans ce monde au risque de ne plus pouvoir boire de vin, ni d'avoir des amis et encore moins une compagne. Alors, par la force des choses, j'ai fini par l'accepter, me résignant à en attendre une autre... Et soudainement, la vieille femme se transforme en belle et jeune demoiselle. C'est Papagena ! Hélas, on se retrouve une nouvelle fois séparée alors que les les prêtres me jugent aucunement digne d'elle. À ce moment-là, je regrette d'avoir parlé, je regrette d'avoir cherché à boire du vin et je tente de nouveau à la rappeler pour qu'elle revienne vers moi à l'aide de ma flûte. Mais ne voyant personne arriver, je décide peu à peu à en finir avec ma vie en me pendant à un arbre. Heureusement, les garçons arrivent à temps pour me dire que je possède un carillon magique pour appeler celle que j'aime. Je m'exécute alors et comme par magie, elle réapparaît. Les retrouvailles se font dans la joie et la bonne humeur, parlant des prochains enfants que l'on aura ensemble. Mais comme si le destin désirait à ce que je ne trouve aucune compagne, une fumée violette dévale sur nous avant de nous engloutir. Est-ce la fin ? Non. Les épreuves que nous avions passés ne furent que les prémices d'une longue et grande péripétie au cœur d'un monde sans magie.



ღ through the looking-glass


Prénom : margaux.
Pseudo : la p'tite mouette.
Âge : vingt ans.
Anniversaire : onze décembre.
Pays : france.
Comment as-tu connu le forum : top-site.
Fréquences de connexions : cinq sur sept jours.
Commentaire(s) nyoup ! <3







Dernière édition par Diarmaid F. Featherfan le Lun 4 Avr - 15:30, édité 20 fois
Revenir en haut Aller en bas

Jack Quigleyavatar




✘ Date d'inscription : 18/03/2016
✘ Messages : 139
✘ Autres comptes : Calum Watkins
✘ Célébrité de l'avatar : Parker Croft
✘ Crédits : Avatar : Frankenhook ~ Gifs : tumblr
✘ Son identité à Storybrooke : Jack Quigley
✘ Sa véritable identité : Jack Frost / Felix
✘ Logement : Un petit studio dans le centre-ville
♜ Emploi / études : Étudiant au lycée - Fait plusieurs petits boulots
✘ Statut social : Célibataire



MessageSujet: Re: (papageno) ⊳ der vogelfänger bin ich, ja, stets lustig, heißa, hopsassa!   Dim 27 Mar - 9:20


Bienvenue officiellement ici et bon courage pour ta fiche

______________________________________


How can I know who I am, until I find out who I was?
© CODE BY FRANKENHOOK
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Teela Y. Dunnavatar




✘ Date d'inscription : 23/02/2016
✘ Messages : 28
✘ Célébrité de l'avatar : Lucy Liu
✘ Crédits : Toothi
✘ Son identité à Storybrooke : Teela Dunn
✘ Sa véritable identité : Toothiana, Fée des Dents
✘ Logement : Une petite maison à l'ouest de la ville
♜ Emploi / études : Prof de sports de combats et oreille attentive o/
✘ Statut social : Céclibataire / Gardienne



MessageSujet: Re: (papageno) ⊳ der vogelfänger bin ich, ja, stets lustig, heißa, hopsassa!   Mar 29 Mar - 8:43


Bienvenue parmi nous et bon courage pour le reste de ta fiche

______________________________________

After all that you put me through, You think I'd despise you, But in the end I wanna thank you, 'Cause you've made me that much ∞ stronger
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://magiciscoming.forumactif.fr/t2843-teela-who-says-i-have-t

Invitéavatar

Invité




MessageSujet: Re: (papageno) ⊳ der vogelfänger bin ich, ja, stets lustig, heißa, hopsassa!   Dim 3 Avr - 21:39


merci à vous deux !
Revenir en haut Aller en bas

Remus Goldavatar




✘ Date d'inscription : 26/02/2016
✘ Messages : 83
✘ Célébrité de l'avatar : Robert Carlyle
✘ Crédits : Avatar : blondie ~ Gifs : tumblr
✘ Son identité à Storybrooke : Remus Gold, communément appelé Mr. Gold
✘ Sa véritable identité : Rumplestiltskin, le nain tracassin
✘ Logement : Un manoir sur les hauteurs de la ville
♜ Emploi / études : Propriétaire de la ville, prêteur sur gage.
✘ Statut social : Célibataire, mais son cœur est pris



MessageSujet: Re: (papageno) ⊳ der vogelfänger bin ich, ja, stets lustig, heißa, hopsassa!   Mar 5 Avr - 14:53





Félicitations, tu es validé !



Bonjour C'était une magnifique fiche, qui m'en a un peu plus appris sur la flûte enchantée (je ne connaissais que de nom, comme ça Arrow ça m'a donné envie de jeter un œil ) Je te souhaite donc encore la bienvenue et te souhaite également bon jeu


Ce que tu dois faire



➜ Pour aider les membres du staff à faire leur travail, il te sera demandé d'enregistrer ton avatar et tout ce qui est susceptible d'entrer dans les bottins Wink

➜ Si ton personnage a un métier, dans son ancien monde ou dans le nouveau, viens le recenser dans le sujet prévu à cet effet.

➜ Si tu veux te créer des liens avant les rp, tu peux ouvrir un carnet de liens. Pour organiser tes sujets ou recevoir des demandes de rp, ce sera dans les carnets de rp Wink

➜ Si tu recherches des joueurs pour rp, tu peux poster un formulaire ici

➜ Si tu as lu et si tu respectes le règlement, viens le signer ici

➜ Enfin, n'hésite pas à venir faire un tour dans le flood, dans les jeux ou encore dans la chatbox Amuse-toi bien !







______________________________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invitéavatar

Invité




MessageSujet: Re: (papageno) ⊳ der vogelfänger bin ich, ja, stets lustig, heißa, hopsassa!   Mer 6 Avr - 12:10


hey ! merci pour tout ! *^*
huhu, heureuse que tu ais
pu en apprendre d'avantage
sur cette œuvre alors ! <3
je file m'occuper de tout ça ! 8D
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: (papageno) ⊳ der vogelfänger bin ich, ja, stets lustig, heißa, hopsassa!   


Revenir en haut Aller en bas
 

(papageno) ⊳ der vogelfänger bin ich, ja, stets lustig, heißa, hopsassa!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MAGIC IS COMING ™ :: MAGIC IS COMING :: LE LIVRE DES CONTES :: PAGES RETIRÉES-