Petit rappel : Le forum ne suit pas la série.
Tout ce qui se passe au-delà de la saison 1 est à jeter aux oubliettes, merci

Partagez | 
 

 Once close friends, now strangers with memories | ft. Regina Mills

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Evelynn Lewisavatar




✘ Date d'inscription : 31/03/2016
✘ Messages : 72
✘ Autres comptes : Le beau barbu tatoueur ♥
✘ Célébrité de l'avatar : Luanna Perez
✘ Crédits : avatar © .cranberry, gif © fantasia
✘ Son identité à Storybrooke : Evelynn Lewis
✘ Sa véritable identité : La Fée rouge, fée des talents musicaux
✘ Logement : Petit appart' au dessus d'un commerce en centre-ville
♜ Emploi / études : Maitresse d'école de chant
✘ Statut social : Célibataire



MessageSujet: Once close friends, now strangers with memories | ft. Regina Mills   Jeu 14 Avr - 10:20






formulaire d'intro


Type du sujet : [×] Flash-Back [] Présent
Date du rp : Jeunesse de Régina
Météo (approximative) : Il fait nuit, mais le ciel est clair. On peut entrevoir les étoiles briller à travers les feuilles de la Forêt Enchantée. Le vent est doux, légèrement chaud.
Matin, après-midi, soir : Soir
Votre sujet prend en compte une intrigue ? : [×] non
Statut du sujet : [] libre [×] privé
Statut du rp : [×] en cours [] terminé




Once close friends, now strangers with memories




Une petite étincelle parcourait les bois, évitant les branches d'arbres et les oiseaux dans sa course. Le petit être d'où émanait cette lumière ne cessait de regarder derrière elle, comme effrayée à l'idée qu'on la suive. Elle ne s'arrêta que lorsqu'elle était sûre d'être dans la partie la plus dense de la forêt. L'adrénaline retomba, et elle put enfin respirer. Elle s'autorisa alors à explorer l'inconnu, les yeux brillants d'un sentiment qu'elle connaissait maintenant, mais dont le nom ne lui était pas encore familier. La jeune fée ne savait pas que ce qui l'animait de désir en ce moment même était la curiosité.

Comme enfermée entre les consignes de la Fée Bleue et l'enseignement des Fées tutrices, Cerise n'avait pu s'épanouir dans ce monde dont elle voulait désespérément connaître tous les mystères. Tous ces sentiments dont on la prévenait sur leurs toxicité, la colère, la jalousie, comment pourrait-elle les reconnaître et les combattre si elle ne les avait jamais ressentis ? Et lorsqu'on lui parlait d'Amour véritable, d'amitié, de courage ! Même constat. Ces mots qui portaient un sens si pur et puissant, elle voulait les vivre pour elle même. Le seul sentiment qui jusque là avait fait battre son cœur était le sentiment de liberté, qu'elle ne goûtait plus depuis qu'elle avait accepté de devenir une de leurs élèves. Alors face au désespoir qui grandissait chaque jour en son cœur, elle avait décidé de fuir et, le temps d'une nuit, vivre ce qu'elle souhaitait, sans leur consentement.

Maintenant seule avec les champignons phosphorescents, les fleurs multicolores et les insectes, elle se sentait revivre. Cerise découvrait une faune et une flore jusque là inconnues, qui pourtant n'étaient qu'à quelques minutes de là où elle vivait. Tout un monde caché à son savoir, alors qu'il pouvait sembler anodin au premier passant. Cette découverte ne l'encouragea que plus à continuer ses escapades nocturnes.

Mais alors qu'elle s'apprêtait à s'enfoncer encore plus loin dans les bois, quelque chose la retint. Un bruit distinct, qui n'appartenait pas à cette faune, et qui provenait d'un peu plus loin. En s'enfonçant dans la nuit, elle trouva un chemin de terre où l'herbe ne grandissait plus. C'était sûrement une route pratiquée par les charrettes et les calèches… La fée n'hésita pas, et se laissant guider par le son qu'elle reconnaissait comme des pleurs, elle suivit ce chemin tout tracé, toujours en retrait, cachée par sa petite taille et les feuilles. Ce sentiment là, elle le connaissait bien. Elle en faisait l'expérience tous les soirs. C'était la tristesse.

Arrivée en bordure d'un énorme rempart, elle fit profil bas et évita les gardes qui faisaient leur ronde près des douves. Le petit être magique se faufila sous les lierres qui grimpaient la tour, et se fit un chemin jusqu'à la petite fenêtre qui était entrouverte. Doucement, et sans bruit, elle s'assit sur le rebord de la fenêtre. Son cœur fut touché par la vision qui s'offrait devant elle. Une femme dont le visage était couvert par ses longs cheveux tremblait sa peine et gémissait sa détresse. Une larme coula des yeux de Cerise et elle se mit à chanter.

Son chant fut doux, caressant, et chaleureux. Elle ne maîtrisait pas complètement cette force qui était en elle, car elle l'ignorait, mais sa voix n'en était pas moins belle. L'air quelque peu improvisé apporta le réconfort, et lorsque la jeune femme s'arrêta de pleurer pour la regarder, elle lui sourit, quoiqu'un peu intimidée par cette première rencontre avec une humaine.

- Ne sois pas effrayée, je ne suis qu'une fée, je ne te veux aucun mal. J'ai senti une grande détresse en ton cœur. Pourquoi pleures-tu ?

______________________________________

Je ne sais même pas pourquoi je fais ça.
C'est comme si quelque chose en moi me poussait vers l'extravagance. Comme si j'en avais été privée et que j'essayais de retrouver cette vie fantasque. Pourquoi ce style, pourquoi cette voix qui me dit, "chante, c'est tout ce qui te reste". Ma vie vient de commencer et pourtant j'ai l'impression de manquer de temps... code © MllePoupettesky

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://magiciscoming.forumactif.fr/t2896-evelynn-lewis-a-little-

Invitéavatar

Invité




MessageSujet: Re: Once close friends, now strangers with memories | ft. Regina Mills   Dim 17 Avr - 21:01



Once close friends, now strangers with memories
Daniel…Elle l’avait tué. Il n’était plus. Il me manquait atrocement. Mais je ne pouvais pas montrer ma tristesse, je ne pouvais pas montrer ma douleur, j’allais me marier avec le Roi et devenir Reine alors que j’aurais simplement voulu être libre. Ma mère sors de mes appartements, je m’avance vers le balcon pour regarder l’horizon. Il fait nuit. Le ciel est bleu, j’entrevois les étoiles. Un vent chaud frotte mon visage, une larme roule sur ma joue. Il n’est plus là, mon seul espoir de liberté est partie en fumée. Mon unique amour est parti en fumée. J’entends la porte s’ouvrir, je cours et la referme avant de fermer le verrou.

-Laissez moi s’il vous plait. J’ai besoin de rester seule. Dis-je entre deux larmes.

Je respire longuement et reste quelques instants blottie contre la porte, tentant de me rassurer sur le fait que ma dame d’honneur a quitté le couloir. Une fois certaine, je marche jusqu’à mon lit avant de m’y asseoir et me mets à pleurer. Ma tristesse se montre enfin. Mon grand amour me manque atrocement, j’ai besoin de lui. J’ai besoin de son amour mais c’est quelque chose d’impossible. Mes cheveux bruns tombent en cascade autour de mes épaules, mes joues sont creusées par les larmes, mes yeux sont rouges. Tout ce qui n’est pas digne d’une reine mais je m’en moque, j’en ai besoin. J’ai besoin de pleurer. Je rapproche mes jambes de ma poitrine et tente de me calmer mais rien n’y fait.

Une douce voix me calma doucement, séchant mes larmes du mieux que je le pouvais, je leva le regard et le posa sur une jeune fille, la regardant, surprise avant que cette dernière ne me souris avant de se présenter en me disant de ne pas avoir peur. Elle ajouta qu’elle avait sentit une grande détresse dans mon cœur avant de me demander pourquoi je pleure. Respirant longuement, les lèvres tremblotantes, je finis finalement par répondre à la jeune femme, ou plutôt la jeune fée :

-Je n’ai pas peur de toi. Je…Tu ne t’es pas trompée, mon cœur est triste. L’amour de ma vie m’a été enlevé et je me sens seule sans lui. Je suis censée épouser le Roi mais je ne l’aime pas et ne veux aucunement devenir Reine.

Je ne quittais pas la jeune femme des yeux, Je ne voulais en aucun cas dire que ma mère était la cause de cette perte mais je pensais pouvoir avoir confiance en la jeune femme, sans doute pourrais je trouver le courage de le lui dire.
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas

Evelynn Lewisavatar




✘ Date d'inscription : 31/03/2016
✘ Messages : 72
✘ Autres comptes : Le beau barbu tatoueur ♥
✘ Célébrité de l'avatar : Luanna Perez
✘ Crédits : avatar © .cranberry, gif © fantasia
✘ Son identité à Storybrooke : Evelynn Lewis
✘ Sa véritable identité : La Fée rouge, fée des talents musicaux
✘ Logement : Petit appart' au dessus d'un commerce en centre-ville
♜ Emploi / études : Maitresse d'école de chant
✘ Statut social : Célibataire



MessageSujet: Re: Once close friends, now strangers with memories | ft. Regina Mills   Jeu 28 Avr - 21:08


La réponse de la jeune femme la laissât sans voix un moment. Des larmes perlèrent dans les yeux de Cerise alors qu'elle s'avançait vers la future reine grâce à quelques gracieux battements d'ailes. D'une explosion de paillettes, elle prit une taille humaine et s'assit aux pieds de Regina. La petite fée n'avait pas de mots pour la consoler, la tristesse lui serrant la gorge. Elle était réellement touchée, et commençait à comprendre les responsabilités d'une marraine.

Bien qu'elle en avait terriblement envie, elle n'osait pas tendre la main pour sécher ses larmes. Alors elle la regardait d'un air emplit de compassion. Ainsi était la vie humaine ? La fée se demandait si tous les malheurs du monde étaient les même. C'était difficile pour un être magique n'ayant jamais rien connu de comprendre ce genre de choses. Vu les vœux prononcés par une fée lorsqu'elle devient marraine, il était même probable qu'elle ne pourrait jamais vivre d'elle même ce que cette femme a eu la chance de ressentir pour cet homme. Cette idée la rendit mal à l'aise un moment et l'incertitude prit racine dans son cœur.

D'ailleurs, qui était cet homme qui pouvait abandonner si facilement une femme qui l'aime éperdument ? Ou peut être l'avait-on écarté… Quelques questions commencèrent à trotter dans la tête de Cerise. Elle voulait l'aider, mais ne savait pas comment. Les quelques leçons qu'elle avait commencées avec sa Fée tutrice ne traitaient en aucun cas d'un cœur brisé… et la poussière de fée ne pouvait rien dans ce cas. Tel un enfant qui se trouvait devant un problème de mathématiques, la jeune fée ne savait par où commencer. C'était tout nouveau, et étrange à la fois. La meilleure façon était bien sûr de comprendre le problème pour ensuite mieux le régler.

Doucement, elle posa sa main sur celle de la jeune femme sans la quitter des yeux, et balbutia quelques condoléances. Puis elle reprit la parole, un peu plus confiante :

- Il n'est pas parti de lui même, il t'a été enlevé car quelqu'un souhaite que tu deviennes reine, n'est-ce pas ?

La fée espérait ne pas être trop indiscrète, et que sa présence n'était pas importune. Elle ne pensait pas mal, elle souhaitait simplement aider...

______________________________________

Je ne sais même pas pourquoi je fais ça.
C'est comme si quelque chose en moi me poussait vers l'extravagance. Comme si j'en avais été privée et que j'essayais de retrouver cette vie fantasque. Pourquoi ce style, pourquoi cette voix qui me dit, "chante, c'est tout ce qui te reste". Ma vie vient de commencer et pourtant j'ai l'impression de manquer de temps... code © MllePoupettesky

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://magiciscoming.forumactif.fr/t2896-evelynn-lewis-a-little-

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Once close friends, now strangers with memories | ft. Regina Mills   


Revenir en haut Aller en bas
 

Once close friends, now strangers with memories | ft. Regina Mills

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MAGIC IS COMING ™ :: HORS-JEU :: ARCHIVES :: RP ABANDONNÉS-