Petit rappel : Le forum ne suit pas la série.
Tout ce qui se passe au-delà de la saison 1 est à jeter aux oubliettes, merci

Partagez | 
 

 it's not that I don't like you but... ★ peter

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Aelin Dawsonavatar




✘ Date d'inscription : 24/02/2016
✘ Messages : 73
✘ Célébrité de l'avatar : Rosie Tupper.
✘ Crédits : © wildbeast. (avatar) - © ACIDRAIN (signature)
✘ Son identité à Storybrooke : Aelin Dawson, une jeune introvertie à la recherche d'une étincelle.
✘ Sa véritable identité : Wendy Darling, un petit oiseau en quête de vengeance.
✘ Logement : Chez son père, une maison légèrement éloignée du centre-ville.
♜ Emploi / études : Lycéenne - Assistante bibliothécaire.
✘ Statut social : Célibataire.



MessageSujet: it's not that I don't like you but... ★ peter    Ven 15 Avr - 12:58






formulaire d'intro


Type du sujet : [] Flash-Back [X] Présent
Date du rp : 15.04.2016
Météo (approximative) : ensoleillé.
Matin, après-midi, soir : fin d'après-midi.
Votre sujet prend en compte une intrigue ? : [X] non
Statut du sujet : [] libre [X] privé
Statut du rp : [X] en cours [] terminé




La journée s'était déroulée sans accrocs, aucun évènement spectaculaire n'avait bousculé la routine d'Aelin. Elle se sentait presque comme une petite vieille, contente d'exécuter les mêmes gestes tous les jours. Sa vie à New York lui manquait quelques fois. Juste une petite minute, quand elle repensait à l'année dernière, remplie de fête, de rires et d'alcool. Elle esquissait un sourire, puis la honte revenait lui claquer la figure. Les souvenirs de certaines soirées restaient toujours aussi floues, voile noir sur sa mémoire.

Ses feuilles de notes, cahiers et livre de cours éparpillés sur la table devinrent soudainement lourds. Aelin soupira et caressa Nana, confortablement installée sur ses genoux. Le petit carlin somnolait, lâchant des ronflements qui la rendaient encore plus adorable. La jeune fille n’arrivait soudainement plus à se concentrer sur ses devoirs de la semaine prochaine, les murs de sa maison l’étouffaient, resserrant leur emprise autour d’elle. Il fallait qu’elle bouge, respire de l’air frais et s’entoure d’êtres humains. Son choix s’arrêta sur le Granny’s Diner, et non sur l’entreprise de son père. Elle savait qu’il ne s’inquièterait sans doute pas pour elle, lui préférant le travail et l’argent.

La blondinette souleva Nana dans ses bras, qui gigota légèrement, et la déposa dans son panier où divers peluches et une couverture formaient un cocon douillet. La chienne comprit le message et ne bougea plus, lâchant un aboiement satisfait quand Aelin lui donna un baiser sur le sommet du crâne. Elle rassembla ensuite ses affaires dans un sac, et quitta rapidement la maison.

Ses écouteurs dans les oreilles, Aelin traversa la ville, les mains dans les poches. Il faisait plutôt chaud dehors, une tiédeur de printemps remontant les morals. Storybrooke avait un côté rassurant, et amical ; côté que New York avait perdu à ses yeux au fil du temps. Après une dizaine de minutes de marche, elle arriva enfin devant le Granny’s Diner, sans doute un de ces endroit préférés. La jeune fille coupa sa musique, poussa la porte et entra. La salle était presque vide, n’abritant que trois personnes dont une au comptoir. La bonne odeur de café et de pâtisseries lui caressa le nez. Un agréable bien-être s'empara un instant d'elle avant de brutalement disparaître : son regard venait de croiser, sans qu’elle s’y attende, celui de Peter Banning. Il travaillait ici, comment avait-elle pu omettre ce détail ? Le garçon était tout ce qu’elle cherchait à éviter, pour ne pas retomber dans un cercle infernal semblable à l’année passée. Malheureusement, il n’aidait en rien, avec son sourire charmeur et ses yeux clairs, brillants d’une malice presque malsaine. « Bonjour, Peter. » sa voix sonna comme rouillée. « C'est étrange de te voir bosser ici. » ajouta-t-elle après quelques secondes de silence. Elle lâcha un rire trop nerveux –et idiot- à son goût. Son portefeuille et son billet de cinq dollars devinrent soudainement très intéressants. « Un chocolat chaud, s’il te plaît... »

______________________________________

I'm a hopeless wanderer

★ Don't hold a glass over the flame. Don't let your heart grow cold. I will call you by name. Do not tell me all is fine, when I lose my head, I lose my spine. But hold me fast, I will learn to love the skies I'm under.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://magiciscoming.forumactif.fr/t2855-let-s-go-rattle-the-sta

Invitéavatar

Invité




MessageSujet: Re: it's not that I don't like you but... ★ peter    Sam 16 Avr - 11:57


    Le soleil se levait doucement sur les maisons et les bâtisses de la petite ville de Storybrooke. Pas un bruit ne venait gâcher la tranquille et paisible vie des habitants qui n'allaient pas tarder à se plonger dans la routine propre à une petite ville comme celle-ci. Dans une des vieilles maisons à laurée de la ville vivait une jeun garçon encore endormi. Cependant ce n'était pas un garçon comme les autres car meme s'il ne s'en souvenait pas il avait été bien plus que ça. En effet, il n'était pas seulement un adolescent turbulent de dix huit ans mais bel et bien le célèbre Peter Pan lui-même. Cependant, les contes de fées édulcorées ne rendaient pas la justesse du dit personnage car dans les dessins animés si c'est un garçon égoïste qui refuse de grandir il en est bien plus en vrai. Peter etait en réalité un etre mauvais, fourbe et vil qui n'hésitait pas à voler la jeunesse d'enfants sans défense pour son propre profit. Il etait orgueilleux, vaniteux et bien trop malin pour son propre bien aussi. Toutefois coincé sans mémoire il etait juste un ado mal dans sa peau et pas à sa place. Il avait des perspectives de grandeur mais la haine qui l'habitait autrefois n'était plus reine de son destin et la peur de devenir un adulte moins présente derrière la fausse identité de Peter Banning.

    Il se contentait d'aller en cours, parfois, et de travailler quelques heures chez Granny pour rapporter un peu de sous à sa tante pour nourrir la famille. Il se contentait de rêver éveillé sans croire que c'était un jour possible. Il n'était pas mauvais ici et sa noirceur se dissimulait sous un mal être évident que personne n'arrivait à combler. Personne ne le comprenait et peut être que c'était aussi bien comme ça finalement car il ne risquait pas d'être blessé si personne n'avait accès au dessous de sa carapace en fer forgé. Il se leva donc colle à son habitude et vaqua à ses occupations habituelles avant d'aller enfiler son tablier chez Granny il avait trois heures à faire en fin d'après midi avant de rentrer chez lui s'affaler sur son lit avec son mp4 dans les oreilles. Il etait au service et donnait ainsi la carte et les commandes aux clients, pas avec un grand sourire certes mais le boulot était fait. Il n'était pas toujours d'accord avec Granny qui avait parfois envie de le pendre par les pieds mais par respect pour son amie qui se trouvait etre la tante de Peter elle se contentait de le sermonner.

    Il en était là dans ses rêveries entrecoupées de quelques commandes quand il remarqua la jeune femme qui venait d'entrer dans le dinner, Aelin. Une fille de son âge qu'il connaissait par l'école et avec qui il avait déjà eu des différents par le passé alors qu'elle n'était finalement pas en ville depuis très longtemps. Elle le dégoûtait autant qu'elle l'attirait en vérité et il n'arrivait pas à d'où venait cette sorte de fascination envers elle. Elle sembla gênée, elle aussi car elle se mît à lui parler en rougissant quelque peu quand il s'approcha pour prendre la commande et elle trouvait son billet plus intéressant que le visage du jeune homme. « Bonjour, Peter... C'est étrange de te voir bosser ici... Un chocolat chaud, s’il te plaît... » comment ca étrange ? Insinuait elle qui ne bossait pas beaucoup ? Sympa...il leva les yeux avant de prendre sa petite voix mielleuse qui prouvait qu'il etait contrarié mais que par obligation salariale il faisait mine d'être poli. - mais bien sûr je vous apporte ça tout de suite.... Il souffla le dernier mot sans trop savoir pourquoi comme s'il avait une raisonnante particulière dans sa bouche...Aelin... Puis il revint quelques minutes après avec la dite boisson et un morceau de tarte à la prune à côté. Il ne savait pas trop pourquoi il s'était sentit obligé de la mettre sur l'assiette quand il était passé en cuisine outre le fait qu'il savait qu'elle adorait ca et en prenait souvent. Toutefois il ne pouvait pas dire que ca venait de lui et il n'en avait certainement pas envie cetait d'ailleurs stupide d'avoir fait ca. Il lui tendit l'assiette et la tasse et prit un air faussement détaché - ton chocolat... Et Granny m'a dit de te donner ca avec...cadeau de la maison apparement... Il repartit en arrière sous le regard accusateur de la vieille Granny qui avait tout entendu mais qui s'abstint de tout commentaire ne cherchant plus à comprendre le jeune homme, il etait cinglé voilà tout !
Revenir en haut Aller en bas

Aelin Dawsonavatar




✘ Date d'inscription : 24/02/2016
✘ Messages : 73
✘ Célébrité de l'avatar : Rosie Tupper.
✘ Crédits : © wildbeast. (avatar) - © ACIDRAIN (signature)
✘ Son identité à Storybrooke : Aelin Dawson, une jeune introvertie à la recherche d'une étincelle.
✘ Sa véritable identité : Wendy Darling, un petit oiseau en quête de vengeance.
✘ Logement : Chez son père, une maison légèrement éloignée du centre-ville.
♜ Emploi / études : Lycéenne - Assistante bibliothécaire.
✘ Statut social : Célibataire.



MessageSujet: Re: it's not that I don't like you but... ★ peter    Sam 23 Avr - 2:44


Aelin fit preuve d’une énième maladresse verbale. Ça ne l’étonnait même plus, à force. Peter leva les yeux au ciel, visiblement ennuyé –ou irrité. La jeune fille était partagée entre l’idée de s’enterrer vivante ou se féliciter par un self high five. « Mais bien sûr je vous apporte ça tout de suite... Aelin… » Elle crut se liquéfier sur place, ignorant le soudain vouvoiement. C’était complètement stupide de rougir sous l’effet de sa voix. Il avait une manière particulière de prononcer son prénom. Ou cela sonnait seulement sensuel dans son imagination. Une petite alarme s’enclencha dans son crâne, son radar anti-mec. Peter disparu de son champ de vision pour préparer sa demande, et elle inspira à fond, déposant son billet sur le comptoir. Son ventre se tordit, tourmenté. Elle avait peur de ses propres réactions, incapable de les contrôler. Personne ne l’avait jamais attiré de cette façon, comme un aimant. Un sentiment étrange qu’elle souhaitait chasser le plus tôt possible. Je suis sûre qu’il a mauvaise haleine, pensa-t-elle, de l’herpès ou une affreuse maladie de peau bien dégueulasse. L’image lui apparut, aussi rapide qu’un flash. Son visage retint une grimace avant d’afficher un sourire en coin. Voilà, c’est ça.

Peter revint, une tasse et une assiette à la main. Aelin jeta un coup d’œil par-dessus son épaule, curieuse de savoir qui avait commandé avant elle. Personne. « Ton chocolat... Et Granny m'a dit de te donner ça avec...cadeau de la maison apparemment... » Le "ça" se trouvait être une part de tarte à la prune, une pâtisserie qu’elle appréciait beaucoup. Sa propre grand-mère en faisait toujours sachant qu’Aelin venait manger. La retrouver à la carte du Granny’s Dinner lui avait fait l’effet d’une grande vague de nostalgie. Elle tenta un sourire, les yeux rivés sur le gâteau. « Merci, c’est très gentil de sa part. » Cependant, elle n’avait pas faim. Pas du tout, même. Elle n’était déjà pas certaine de terminer sa boisson. Aelin hésita un instant, relevant son regard sur le jeune garçon. Tous ses efforts s’effondrèrent, déjà instables. Elle ne l’aimait pas vraiment et pourtant, tout chez lui ne demandait qu’à son cœur de flancher. C’était ridicule. Totalement. Son alarme intérieure sonna encore. Aelin, t’es nulle. Prendre l’assiette et la tasse, rejoindre une table libre, commencer à travailler. Prendre l’assiette et la tasse, rejoindre une table libre, commencer à travailler. Prendre l’assiette et la tasse. Le plan. Rejoindre une table libre. Suivre le plan. Ne rien dire et faire semblant de rien. Pourquoi agissait-elle de cette manière ? Autrefois, la jeune fille était un oiseau plein de haine pour le même garçon debout face à elle. Une mémoire oubliée, de nouveau. Ses vies, au final, ne semblaient être qu’un puits de trous noirs, de souvenirs effacés, et d’identités renouvelées. « Est-ce que tu veux qu’on partage ? » lâcha-t-elle. Imiter le cri d’un animal lui aurait paru moins humiliant. Aelin secoua la tête et prit le tout pour reculer d’un pas. « Enfin, je dis ça, pour plaisanter, ce n’est comme si, hum… J’avais besoin de ta compagnie. Et puis, tu travailles, donc, t’as sûrement pas le temps, n’est-ce pas ? Voilà, hum, merci. » Elle se retourna en se claquant mentalement. Une bonne vieille gifle pour se réveiller. Quelle conne. En plus, elle manqua de renverser son verre de lait chocolaté. Aelin 0 – Les autres 7765 points. Le score de toute une vie.

______________________________________

I'm a hopeless wanderer

★ Don't hold a glass over the flame. Don't let your heart grow cold. I will call you by name. Do not tell me all is fine, when I lose my head, I lose my spine. But hold me fast, I will learn to love the skies I'm under.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://magiciscoming.forumactif.fr/t2855-let-s-go-rattle-the-sta

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: it's not that I don't like you but... ★ peter    


Revenir en haut Aller en bas
 

it's not that I don't like you but... ★ peter

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MAGIC IS COMING ™ :: HORS-JEU :: ARCHIVES :: RP ABANDONNÉS-