Petit rappel : Le forum ne suit pas la série.
Tout ce qui se passe au-delà de la saison 1 est à jeter aux oubliettes, merci

Partagez | 
 

 4ème Tour : Andrew O'Culligan VS Harley Watson

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invitéavatar

Invité




MessageSujet: 4ème Tour : Andrew O'Culligan VS Harley Watson   Sam 9 Fév - 23:40







Introduction


Bienvenue à la soirée Speed Dating. Ce sujet peut comporter au maximum 4 réponses pour chaque participants (donc 8 réponses au total). Vous devrez respecter les consignes citées dans ce sujet mais surtout vous amuser et profiter de la soirée ! Vous avez jusqu'au 28 Février pour clôturer ce sujet ( sauf exception, m'envoyer un message privé )






Revenir en haut Aller en bas

Invitéavatar

Invité




MessageSujet: Re: 4ème Tour : Andrew O'Culligan VS Harley Watson   Dim 10 Fév - 11:41




À quelle table devait-il aller déjà ? Non, vraiment, Andrew avait l'esprit bien trop confus pour se souvenir, encore une fois, où il devait se rendre. L'organisateur semblait avoir gardé un œil sur lui puisqu'il pointa son index vers une table où se trouvait une jeune fille, et pas n'importe laquelle. Andrew avait peut-être oublié le numéro de ses tables mais pas ce visage. Il avait vu Jamie, quelques minutes plus tôt, installé avec elle. Apparemment, leur tête-à-tête avait été bizarre, pour reprendre les mots du journaliste. Mais Andrew ne voulait pas juger avant d'avoir parlé avec la demoiselle. Il prit un nouveau verre de vin, ayant laissé l'autre sur la table qu'il avait occupé quelques secondes plus tôt, et s'avança lentement vers son prochain rendez-vous de la soirée. Il était bien loin de se douter avoir affaire avec la croqueuse d'hommes dont parlait Sven, bien loin de se douter que cette jeune fille avait soupçonné Jamie d'être attiré par lui. Alors, c'est le plus naturellement du monde qu'il prit place à cette table, un sourire sur le visage.

« Bonsoir. Andrew, » dit-il rapidement en posant son verre sur la table. « Il ne me sembla pas t'avoir déjà vu dans le coin. Du moins, je n'en ai aucun souvenir. Tu es étudiante ? Tu travailles ? » Il ne sut pas quoi demander d'autre pour une première approche. Il était loin d'avoir de brillantes questions dans le fond de ses pensées. Ne connaissant pas cette demoiselle, sa curiosité restait limitée aux banalités. Malgré qu'elle ait été bizarre avec Jamie, le cuisinier ne fit comme si de rien était. Cependant, il était curieux de savoir en quoi celle-ci était étrange. Qu'avait-elle dit exactement au journaliste ? Andrew se souvenait bien, lorsqu'il était en tête-à-tête avec Finn, avoir vu un air las sur le visage de Jamie. Il fixait alors la jeune fille, peu intimidé. Son physique semblait dégageait quelque chose de particulier mais Andrew ne saurait comment exprimer ce qu'il ressentait. Il n'était ni charmé ni craintif. Peut-être légèrement sur ses gardes.
Revenir en haut Aller en bas

Invitéavatar

Invité




MessageSujet: Re: 4ème Tour : Andrew O'Culligan VS Harley Watson   Dim 10 Fév - 19:07


Sa coupe de champagne était vide et son rendez-vous se terminait déjà. Harley avait l’impression d’être prise dans une urgence étrange, qui saisissait tout son être, et l’obligea ainsi à quitter sa table en quatrième vitesse pour remplacer son verre vide par l’un de ses homologues remplis. Ceci fait, elle retourna s’assoir dans la même précipitation, comme si elle craignait de manquer le coche pour son prochain rendez-vous. Et cela aurait été désastreux aux vues de l’homme qui se dirigeait vers elle. Harley tenta de maquiller son enthousiasme malsain sous un nuage de bienveillance, mais si elle parvenait à canaliser le sourire fin qui trottait sur ses lèvres, il en allait différemment pour l’éclat malicieux qui faisait briller ses prunelles claires.

« Bonsoir. Andrew, » Très expéditif, il s’installait sans guère laisser le temps à la jeune fille d’en placer une. « Il ne me sembla pas t'avoir déjà vu dans le coin. Du moins, je n'en ai aucun souvenir. Tu es étudiante ? Tu travailles ? » Voilà un homme franc, qui décidait de la tutoyer sans davantage de cérémonie. Harley esquissa un sourire amusé. Elle avait l’habitude de croiser des gens d’une certaine éducation lorsqu’ils étaient plus âgés qu’elle, et même en dehors de ces connaissances, les hommes qu’elle avait croisé depuis le début de la soirée l’avaient tous considérée comme suffisamment âgée pour mériter un vouvoiement de rigueur. Celui-ci était-il plus jeune ou simplement moins formaliste ? Dans tous les cas, Harley appréciait étrangement son détachement. Sans doute parce qu’elle l’estimait plus à même de lui fournir des réponses que l’impassible et imperturbable Twigley. Harley devait en avoir le cœur net. Y’avait-il quelque chose de louche entre le journaliste et le cuisinier de chez Granny ?

« Bonsoir, enchantée Andrew, moi c’est Harley. » Un sourire finement tracé sur les lèvres, elle répondit le plus sereinement du monde : « En fait, moi je t’ai déjà vu, chez Granny. Mais oui, je suis étudiante, en dernière année au lycée de Storybrooke pour être plus précise. » Son sourire s’étira davantage alors que la question qu’elle souhaitait poser à son tour se frayait un chemin dans sa tête. « Et je ne travaille pas, je suis une Watson. » Comme si cela réglait la question et répondait une fois pour toute aux interrogations de son partenaire, Harley avala une gorgée de champagne puis reposa la coupe en croisant les bras sur la table. « Eh bien, puisque je sais ce que tu fais dans la vie, il va falloir que je trouve une question plus pertinente. » Elle faisait mine de réfléchir, mais en réalité ladite question était déjà toute formée dans son esprit, ne restait plus qu’à la formuler. « Savais-tu que Twigley était tout ému en te lorgnant du coin de l’œil tout à l’heure ? » Un air mutin accroché au visage, Harley ne comptait pas s’arrêter là. « Enfin, je suis supposée te poser une question sur toi-même alors … Est-ce que le journaliste t’intéresse ? » Elle n’y allait pas par quatre chemins. En arrondissant les angles avec Twigley, elle n’avait pas eu le temps d’aller suffisamment au fond des choses. Là elle n’entendait pas simplement faire état de l’homosexualité de l’un ou de l’autre, mais simplement d’une attirance de personne à personne. Le regard rivé sur son vis-à-vis, elle se donnait presque l'impression d'être un charognard qui attendait plus ou moins patiemment que sa proie ne rende l'âme.
Revenir en haut Aller en bas

Invitéavatar

Invité




MessageSujet: Re: 4ème Tour : Andrew O'Culligan VS Harley Watson   Dim 10 Fév - 22:16




Les convenances, Andrew ne les utilisaient qu'avec des personnages d'un certain âge ou possédant un certain titre. Puisqu'il ne connaissait pas encore la jeune fille avec qui il allait passer les cinq prochaines minutes, il ne pouvait pas se douter qu'elle soit issue d'une famille réputée dans la petite ville. De toute façon, même s'il l'aurait su, Andrew l'aurait tutoyé comme tous les autres jeunes de son âge. Il fixa donc cette jeune femme qui se présenta enfin, souriante et posée. Pour le moment, l'étrangeté dont avait parlé Jamie ne se manifesta pas. Andrew lui rendit son sourire, l'air tout aussi serein. Harley répondit immédiatement à ses questions, semblant vouloir en venir au fait. Elle était donc bien étudiante et avait vu Andrew chez Granny. Là, le cuisinier fronça légèrement ses sourcils et tentait de se souvenir d'avoir croisé la jeune fille, sans succès. Elle l'avait sûrement vu alors qu'il était en cuisine, très occupé à préparer les plats des clients. Il sortit de sa réflexion lorsque Harley répondit une dernière fois, informant Andrew qu'elle ne travaillait pas et dévoilant le nom de sa famille. Là par contre, le cuisinier se souvenait très bien en avoir entendu parler. Non pas qu'il se souvienne de l'histoire de cette famille, mais le nom lui était bel et bien familier.

Toujours souriant, Andrew se sentait assez à l'aise. Il n'était pas encore choqué de cette rencontre mais restait sur ses gardes. Si Jamie avait trouvé cette rencontre des plus bizarres, c'est qu'il y avait une raison. Il attendit donc patiemment sa question, buvant au passage une gorgée de vin. Harley sembla chercher quoi lui demander, laissant entendre que puisqu'elle connaissait déjà son métier, il lui fallait trouver une question plus intéressante à poser. Andrew était loin de se douter des évènements à venir. Il ne savait pas ce qui était en train de se tramer dans l'esprit de la jeune fille et s'il l'aurait su, alors peut-être aurait-il était moins souriant, moins calme.

Enfin, la phrase tomba sans appel. Elle eut l'effet d'une bombe et Andrew ne sut comment réagir au premier abord. Jamie, ému en l'observant du coin de l’œil ? Le cuisinier aurait bien aimé chercher Jamie du regard pour voir si ces affirmations étaient fondées mais une part de lui l'en empêcha. Harley enchaina avec sa fameuse question pertinente. D’où cette jeune fille sortait-elle ? Andrew se redressa un peu et avança sa chaise de la table, avant de poser ses avants-bras sur celle-ci pour se rapprocher de la jeune fille. « Je ne vois vraiment pas de quoi tu parles. » Même s'il était curieux de savoir si Jamie le lorgnait vraiment en étant ému, comme elle le disait si bien, Andrew n'avait pas à alimenter la rumeur qui était en train de se former dangereusement. « Je pense surtout qu'il me lançait des regards parce que nous sommes amis. Ce qui arrive souvent, d'ailleurs. J'ai observé plusieurs de mes connaissances toute la soirée, ça ne fait pas de moi un homme intéressé pour autant. » Il but une gorgée de vin, essayant de paraître calme alors qu'à l'intérieur, il bouillait. « On dirait que tu mènes une enquête. Tu désires te lancer dans le journalisme ? L'espionnage ? La politique ? » Il lança ses questions avec une pointe de sarcasme dans la voix. Une parfaite inconnue lui demandant s'il était intéressé par Jamie. Jamais il n'aurait répondu à ce genre de question, même si la réponse était évidente pour Andrew.

Revenir en haut Aller en bas

Invitéavatar

Invité




MessageSujet: Re: 4ème Tour : Andrew O'Culligan VS Harley Watson   Lun 11 Fév - 14:18


Le temps lui était compté. Dès que la cloche retentirait, dans une poignée de minutes, sa nouvelle enquête serait mise en sursis. Les griffes acérées et le sourire carnassier, Harley espérait en obtenir plus du cuisinier que de Twigley, bien que ce soit sur ce dernier qu’elle focalisait son attaque. Peut-être que s’il s’était montré plus avenant avec elle, elle n’aurait pas cherché à en savoir plus sur le regard qu’il avait lancé quelques tables plus loin. S’il avait joué le jeu du speed dating et non pris Harley de haut comme trop d’habitants le faisaient, sans doute n’aurait-elle-même pas noté son intérêt pour un homme, ou se serait-elle contentée de sourire pour elle-même sans inquiéter à aucun moment l’idylle qu’elle imaginait désormais dans son esprit. Et parce que Twigley avait réveillé ses instincts les plus bas et les plus sordides, le cuisinier de chez Granny, Andrew, bénéficiait d’un traitement de prestige.

« Je ne vois vraiment pas de quoi tu parles. » Harley manqua de s’étouffer. Elle avait rarement vu quelqu’un mentir aussi mal. Que ce soit parce qu’elle voulait le voir ainsi ou parce qu’il y avait une part de vrai dans ses accusations, la jeune Watson n’était pas dupe. Je pense surtout qu'il me lançait des regards parce que nous sommes amis. Ce qui arrive souvent, d'ailleurs. J'ai observé plusieurs de mes connaissances toute la soirée, ça ne fait pas de moi un homme intéressé pour autant. » Harley échappa un éclat de rire sans joie, mimant l’étonnement. Comme sa répartie était arrangeante. Mais s’il pensait calmer les ardeurs d’Harley en défendant Twigley, il avait joué la mauvaise carte. « On dirait que tu mènes une enquête. Tu désires te lancer dans le journalisme ? L'espionnage ? La politique ? » Elle haussa un sourcil, et ses yeux se voulurent intéressés. Ne bougeant pas d’un millimètre, elle considérait le cuisinier avec un calme qui ne lui appartenait pas. « Parce que, selon toi, on ne peut pas mener d’enquête en amateur ? » Elle fronça les sourcils et ses prunelles s’emplirent d’une pitié très hypocrite. « Que ta vie doit être ennuyante et bien organisée à en mourir. » Elle sourit, ce qui – étant donné la tournure qu’avait pris la conversation, n’énonçait rien de bon. « Moi aussi j’ai jeté quelques coups d’œil ce soir, et je crois pouvoir dire sans me tromper qu’aucun regard n’est jamais vide d'arrière pensée, et celui de Twigley vers ta table ne faisait aucun doute. » Ses lèvres s’étirèrent à nouveau, tandis qu’elle se voulu mordante. « Mais je me trompe peut-être sur un point : la personne qu’il visait. Si vous n’êtes qu’amis, je ne remets pas en doute tes paroles, peut-être qu’il visait ton partenaire de speed-dating. » Elle eut une moue gênée, et un regard adorable proprement détestable pour quiconque à qui il était adressé. « Dans ce cas, je suis confuse. Je viens de te révéler une information sur ton ami qu’il ne voulait sans doute pas voir ébruitée, rapport au fait qu’il soit marié. » Elle tourna la tête et repéra rapidement le journaliste à une table plus loin, puis l’air presque contrarié, elle reporta son attention sur Andrew. Elle captura son regard d’un œil franc et solennel. « Promets-moi de ne pas lui en parler. » En réalité, elle s’en fichait éperdument, mais autant jouer le jeu jusqu’au bout. Elle but une petite gorgée de champagne, feignant l’agitation, en laissant son regard papillonner alentour. Puis lorsqu’elle le riva à nouveau sur Andrew, ce fut pour reprendre une attitude plus contenue. Portant un doigt à ses lèvres, elle le mordilla distraitement avant d’ajouter : « Sinon, pourquoi as-tu décidé de te lancer dans l’aventure speed-dating ? »
Revenir en haut Aller en bas

Invitéavatar

Invité




MessageSujet: Re: 4ème Tour : Andrew O'Culligan VS Harley Watson   Lun 11 Fév - 23:03




L'éclat de rire d'Harley eut le don d'irriter Andrew qui se retenait de ne pas crisper ses mains sur la table. Il comprenait maintenant où voulait en venir Jamie, qui avait qualifié son tête-à-tête avec la jeune fille d'étrange. Harley semblait vouloir mettre son nez où elle n'y était pas invitée. Le journaliste l'avait peut-être regardé, mais où était le problème ? C'était un homme marié. Lui et Andrew étaient amis, rien de plus. Bon, d'accord, des sentiments étaient en train d'apparaître du coté du jeune homme, mais Jamie, ému ? Il n'y croyait pas. Son visage reflétait clairement son nouvel état. Il ne souriait plus, n'ayant pas vraiment envie de se montrer amical envers cette demoiselle qui se mêlait d'histoires qui ne la regardait pas. Andrew n'avait pas à avoir honte de ses précédentes réponses, elles étaient fondées sur son bon sens. Qu'est-ce qu'il avait hâte que la cloche sonne. Le temps lui sembla soudainement plus long qu'auparavant. Les cinq minutes ne s'était-elles pas écoulées ? Apparemment non.

Harley sembla vouloir jouer avec lui. Elle répondit à sa question avec un certain mépris - Andrew ne sut comment qualifier les paroles de la jeune fille autrement. Si sa vie était organisée et ennuyante ? Pas du tout. Cependant, il ne répondit pas à cette remarque venimeuse et laissa les paroles danser dans son esprit jusqu'à ce qu'elles disparaissent. Harley n'en avait pas terminé avec Jamie et continua sur sa lancée. Pour elle, les regards n'étaient pas vides d'arrières pensées et celui du journaliste n'échappait pas à la règle. Andrew lança un regard vers Jamie, sans se soucier de ce que pourrait penser la jeune fille face à lui. S'il pouvait lire dans l'esprit du journaliste, il l'aurait fait sans hésiter. Bizarrement, il voulait que Harley ait raison. Ses yeux se posèrent de nouveau sur celle-ci alors qu'elle commençait à dire que Jamie avait peut-être des vues sur Finn. Quoi ?! Andrew aurait pu le dire à voix haute mais il ne le fit pas. Ses mains jointes se resserraient davantage l'une contre l'autre. Il ne croyait pas Harley et pourtant, une drôle de sensation envahie son être.

Il jeta encore un regard à la table de Jamie, comme pour essayer de voir si ces accusations étaient fondées. Peut-être aurait-il préféré ne pas venir à cette soirée de speed dating. Déjà qu'il n'aimait pas la St.Valentin, cette soirée ne l'encourageait guère à apprécier. Bien vite, Harley joua les confuse. Andrew ne voulait pas y croire et l'observait d'un drôle de regard. Il avait presque pitié d'elle. Pourquoi jouait-elle à de tels jeux ? Si le cuisinier l'avait connu et lui avait fait du mal, à la limite, il aurait compris ses agissements. Et Jamie... non. Il n'était pas ce genre de personne. Harley fit mine de partager un secret avec Andrew au sujet des attirances du journaliste. Le jeune homme secoua la tête et eut un sourire presque narquois qui laissait bien transparaître ses pensées. « Comme si ça t'était égal que je lui en parle ou non. Peut-être que je devrais lui en toucher deux mots. Après tout, nous sommes amis et les amis sont là pour partager des secrets. » Il eut un nouveau sourire sarcastique et appuya son dos sur la chaise, adoptant une pose nonchalante alors que Harley posait sa question qui, Ô miracle, ne portait pas sur Jamie. Pourtant, Andrew n'avait plus envie d'être gentil ce soir. Il était agacé et le faisait bien sentir.

« Peut-être que j'avais envie de repérer ceux qui seraient émus rien qu'en m'observant. » Il ne voulait pas se montrer drôle et répondait selon son humeur. Si Harley voulait jouer, alors pourquoi être sérieux ? « Tu disais que ma vie devait être ennuyeuse et très bien organisée, mais je suis en train de penser que tu vois les autres telle que tu es. Pourquoi vouloir entrer dans la vie privée des gens, inventer des rumeurs à leur sujet ? Je t'avoue franchement ne pas comprendre tes motivations et je suis las de ce genre d'histoire. J'ai de nombreuses fois rencontré des filles dans ton genre et je n'ai jamais saisi leur intérêt pour la vie d'autrui. » Andrew repensait plutôt à ce que Jamie lui avait confié sur sa propre adolescence et voulait le défendre, à sa manière. Il ne méritait pas d'être pris pour cible par une adolescente en manque d'artifices.
Revenir en haut Aller en bas

Invitéavatar

Invité




MessageSujet: Re: 4ème Tour : Andrew O'Culligan VS Harley Watson   Jeu 14 Fév - 16:00


La finesse et le tact ne faisaient pas partie des qualités d’Harley. La jeune femme avait d’ailleurs un nombre impressionnant de défauts à côté desquels vivotaient quelques qualités qui faisaient bien pâle figure, et n’étaient guère susceptibles de compenser les dégâts. Après ce soir, elle ne pourrait plus espérer compter Andrew O’Culligan au rang des personnes à impressionner. Si elle souhaitait se faire un nom à Storybrooke, ça ne passerait pas par le cuisinier de chez Granny. Au mieux, il pouvait lui faire très mauvaise presse, au pire il l’ignorerait catégoriquement. Mais Harley s’en fichait en partie, car sa nouvelle lubie ne souffrait aucun obstacle. Si Andrew ne lui donnait pas ce qu’elle voulait, il ne fallait pas croire qu’elle ferait contre mauvaise fortune bon cœur et qu’elle laisserait Twigley en paix. Si le cuisinier s’obstinait à la tourner en ridicule et à éluder ses interrogations comme si elles venaient d’une folle sortie de l’asile, Harley devrait prendre des mesures draconiennes. Et alors le journaliste n’aurait pas fini de trembler.

« Comme si ça t'était égal que je lui en parle ou non. Peut-être que je devrais lui en toucher deux mots. Après tout, nous sommes amis et les amis sont là pour partager des secrets. » Il eut un sourire narquois, comme si ses paroles pouvaient toucher le moins du monde Harley. Il lui faudrait faire mieux que cet échauffement pathétique s’il entendait contrecarrer sa conviction. Elle ne répondit d’ailleurs pas à cette pique de cours de récré. S’il souhaitait en parler à Twigley, qu’il le fasse, il avait raison, Harley se fichait éperdument que leur entrevue ne tombe dans les oreilles du journaliste. Même si, elle devait le reconnaître, ça lui donnerait un petit air hystérique assez inquiétant qui risquait bien de pousser Twigley à se méfier une fois pour toute. Alors, si elle voulait cueillir quelques informations croustillantes, elle n’aurait plus qu’à se salir les mains, et l’idée avait de quoi la rebuter. Seulement, sa curiosité était suffisamment piquée au vif pour qu’elle se permettre d’utiliser les grands moyens.

Déterminée et implacable, Harley préféra néanmoins changer de sujet, comme si tous les mots et maux échangés jusque-là étaient oubliés. Mais Andrew ne l’entendait pas de cette oreille-là. « Peut-être que j'avais envie de repérer ceux qui seraient émus rien qu'en m'observant. Tu disais que ma vie devait être ennuyeuse et très bien organisée, mais je suis en train de penser que tu vois les autres telle que tu es. Pourquoi vouloir entrer dans la vie privée des gens, inventer des rumeurs à leur sujet ? Je t'avoue franchement ne pas comprendre tes motivations et je suis las de ce genre d'histoire. J'ai de nombreuses fois rencontré des filles dans ton genre et je n'ai jamais saisi leur intérêt pour la vie d'autrui. » Harley tenta de son contrôler, retenant la moue vexée qui manqua de poindre sur son visage. Elle le conserva égal, sans aucune trace d’affection ou d’affliction. Pourtant elle ne pouvait pas prétendre que les insinuations d’Andrew coulaient sur elle sans la pénétrer de part en part. Il marquait un point, de leurs deux vies la vie d’Harley était celle qui était morne et sans intérêt, ce qui avait poussé la jeune fille à s’intéresser aux ragots et aux médisances à l’origine. Mais aujourd’hui, elle ne se prêtait plus à ces bassesses par ennui. Elle se laissait submergée par elles, les exécutant avec délice et discipline. Les informations qu’elle réussissait à extraire en débrouillant le vrai du faux étaient d’une importance capitale, et ne servaient plus aujourd’hui son seul intérêt. Cela faisait déjà un certain temps qu’Harley mettait ses activités extra-scolaire au service de Regina, et cette dernière était plus intéressée que jamais par la mine d’or qu’elle parvenait à constituer depuis qu’Emma Stone s’était invitée à Storybrooke. Soupirant, Harley rangea ses réflexions pour mieux détromper Andrew.

« Bien sûr que tu ne peux pas comprendre. Tu es un homme très simple. Tant que tout va bien dans ta petite vie et dans celle de tes proches, le monde peut bien s’écrouler autour de toi. » Elle esquissa un sourire amusé. « Crois le ou non, je m’intéresse à mes semblables. Pas de ta manière aimable et conciliante, mais quelque part je porte beaucoup plus d’attention à tes propres amis que tu ne peux le faire. » Hochant la tête en assistant déjà les paroles qui allaient suivre, Harley laissa son regard embrasser les différents participants de la soirée, à tour de rôle, très méthodiquement. « Mais si ça peut te rassurer, je ne choisis pas les personnes sur lesquelles « j’invente des rumeurs » à la légère. » Elle ponctua ses mots de gestes qui matérialisèrent les guillemets. « Ton petit ami manque sérieusement de politesse. S’il avait su être aimable, je ne serais pas à l’affut de la moindre rumeur le concernant. » Elle sourit en reportant clairement son regard sur Andrew. « Tu m’as l’air moins hautain, et j’apprécierais que tu ne craches pas dans mes plats à l’avenir, alors je ferais en sorte que ton nom ne sorte pas. » Elle s’amusa de sa propre réflexion, tandis que son regard se détourna à nouveau de son partenaire du moment. Elle cherchait Jamie, et finit par le repérer, pas très loin de leur propre table, en compagnie de … Sven. Sa poitrine se souleva l’espace d’un instant. Etant donné le peu d’intérêt que le journaliste prêtait aux femmes, elle espérait qu’il ne fasse aucune avance à l’homme qui se trouvait face à lui. Harley était presque sûre que l’ébéniste ne mangeait pas de ce pain-là, mais il s’aventurait bien à mettre dans son lit une lycéenne, pourquoi ne tenterait-il pas toutes sortes d’expériences? Soudain désagréablement affolée, Harley ne put retenir une question stupide : « Tu connais un peu l’ébéniste avec Twigley là-bas ? Tu crois qu’il risquerait de tomber sous son charme ? » Certes la question ne concernait plus vraiment Andrew, mais au point où ils en étaient, il ne risquait pas de se formaliser pour ce manquement aux règles de la soirée. Et, quelque part, sa question concernait toujours Jamie. Il y avait peu de chance que le cuisinier comprenne qu’elle s’était en réalité détournée de sa cible du moment pour confier toute son attention à celui dans les bras duquel elle s’était perdue quelques soirs auparavant.
Revenir en haut Aller en bas

Invitéavatar

Invité




MessageSujet: Re: 4ème Tour : Andrew O'Culligan VS Harley Watson   Jeu 14 Fév - 19:06




Harley déversait son venin sans savoir exactement de quoi elle parlait. Elle ne connaissait pas Andrew et se permettait de faire des suppositions infondées sur sa personne. Un homme simple ? Et bien oui, peut-être. Il était un être totalement insignifiant dans cette petite ville et ne demandait pas à être quelqu'un d'autre. S'il était égoïste au point de ne penser qu'à sa lui et à ses proches ? Sûrement pas. Il n'était pas ce genre de type, au contraire, il était même très curieux. Cependant, il y avait différente façon de manipuler sa curiosité et il était clair que Andrew n'avait pas les mêmes méthodes que la jeune fille en face de lui. Le truc du cuisinier était l'observation. Il se plaisait souvent à observer ce qui l'entourait et cherchait à comprendre. Jamais il n'irait demander à une personne si elle avait des vues sur une autre ou si untel couchait avec Madame X. Andrew n'était qu'un cuisinier, pas un journaliste ni un investigateur. Les potins ne l'intéressaient guère. Il avait assez de soucis personnels pour perdre du temps à s'occuper de qui couche avec qui.

Andrew resta drôlement silencieux, fixant Harley sans presque cligner des yeux alors qu'elle rependait de nouvelles paroles tout aussi ridicules que les premières. Si elle se préoccupait plus de ses amis que lui ? Que voulait-elle dire par là exactement ? Si c'était encore au sujet de Jamie alors oui, sûrement, elle avait raison. Harley s'occupait un peu trop de sa vie d'ailleurs et Andrew avait du mal à le concevoir. Il se demandait bien pourquoi la jeune fille en avait après le journaliste mais ne lui posa pas la question. Il n'en avait pas vraiment envie et préférait la laisser parler. D'après elle, ses cibles étaient minutieusement choisie. Au fond, une part du jeune homme pensait qu'elle pouvait avoir raison. Cependant, il ne voulait pas l'admettre. Il ne voulait pas le dire à voix haute, il ne voulait pas courir le risque de laisser le serpent resserrer sa prise autour de lui. Si Andrew se montrait intéressé, alors ce serait donner raison à Harley.

Les nouvelles paroles de la demoiselle ne manquèrent pas de faire réagir le jeune homme. Elle avait utilisé le terme de "petit ami", ce qui n'était pas vraiment approprié. Il soupira, ne cachant plus sa lassitude. Jamie, peu aimable ? Pas étonnant si elle l'avait attaquée dès le début de leur échange. Son petit jeu n'amusait plus Andrew qui se sentait mal à l'aise pour son ami. Jamie ne méritait clairement pas un tel traitement. La mine d'Andrew devenait de plus en plus grave. Ses yeux envoyaient des éclairs, son rythme cardiaque s'accélérait. On aurait presque pu penser qu'il était prêt à sauter à la gorge de Harley - ce qu'il n'allait pas faire bien évidemment. Cette dernière s'inquiétait d'ailleurs pour le traitement qu'elle pourrait avoir si elle commandait un plat chez Granny. Heureusement pour elle, Andrew n'était pas ce genre de personne. Il n'allait certainement pas cracher dans la nourriture pour se venger de la demoiselle. Il préférait adopter la méthode du mépris, l'ignorer autant qu'il le pourrait.

Les minutes semblaient interminables. Comment était-ce possible ?! Elles étaient allées à la vitesse de la lumière lorsqu'il s'était retrouvé avec Jamie. Maintenant, entre les griffes de la jeune fille, le temps semblait s'être légué contre lui. Harley tenta de lui poser une question au sujet d'un certain ébéniste et Andrew comprit qu'elle parlait de Sven, un de ses amis qu'il considérait même comme un grand frère. Loin de se douter que ce dernier la connaissait très bien, le cuisinier lança un regard à la table où se trouvaient ses deux amis. Puis, ses yeux se posèrent une dernière fois sur Harley. Il se leva, but entièrement son verre de vin et le déposa assez fort sur la table. « Tu n'as qu'à imaginer ce que tu veux. » Andrew prit sa veste et la mit rapidement, quittant le rendez-vous avant même que la cloche ne sonne. Il restait même deux bonnes minutes au compteur, mais s'en était trop pour le cuisinier. Il se pressa donc de sortir, sans ménagement, et claqua la porte de la salle en la refermant. Tant pis si de nombreux regards s'étaient tournés vers lui, il n'en avait rien à faire.


Revenir en haut Aller en bas

Invitéavatar

Invité




MessageSujet: Re: 4ème Tour : Andrew O'Culligan VS Harley Watson   Ven 15 Fév - 11:47


Harley n’y était pas allée de mains mortes, et avait lancé un flot de paroles au visage de son partenaire, sans prendre gare à sa capacité d’encaissement. Et s’il demeura en grande partie silencieux, les quelques soupirs qu’il échappa aurait du lui mettre la puce à l’oreille. Mais la jeune Watson était bien trop obstinée et fixement concentrée sur les répliques acerbes qu’elle servait au cuisinier. D’ailleurs elle embrassa la salle du regard à plusieurs reprises, quand elle aurait pu s’intéresser à son vis-à-vis et constater qu’il était au bord de la rupture. Son visage s’enfonçait dans une teinte de plus en plus sombre et son regard devint rapidement sans réserve. Si Harley lui avait davantage prêté attention qu’à ses mots virulents, elle aurait compris qu’elle était loin de s’en être fait un ami. Pourtant, en échappant sa dernière question, elle espérait réellement qu’il lui réponde comme l’aurait fait un proche, quelqu’un à qui elle n’avait pas balancé tout un tas d’accusations concernant l’un de ses amis, et qui passait un agréable moment en sa compagnie. Harley n’était pas complètement stupide, simplement inconsciente. Elle crachait son venin puis s’étonnait de n’avoir aucun véritable ami sur qui compter. Les remises en question n’étaient cependant pas à l’ordre du jour. Andrew jeta un œil à la table que lui désignait la rouquine, et lorsqu’il reporta son attention sur elle, toute froide qu’elle soit, Harley cru vraiment pouvoir obtenir une réponse digne de ce nom. Mais il se leva et posa son verre avec grand fracas sur la table, semant le doute sur le visage de la jeune fille.

« Tu n'as qu'à imaginer ce que tu veux. »

Ah non, ça n’était pas du jeu ! Harley trépignait, il n’était pas question qu’elle imagine ce qu’elle voulait, elle était réellement intriguée et se sentait étonnement tremblante à l’idée que Sven puisse basculer dans d’autres bras aussi littéralement que cela. Elle aurait voulu ouvrir la bouche pour s’indigner du manque de coopération d’Andrew, mais celui-ci mettait déjà son manteau, et Harley ne put que le suivre du regard, sidérée. Beaucoup se tournèrent sur son passage, et il fit grande sensation en quittant la salle en claquant farouchement la porte derrière lui. Harley demeura un certain temps immobile, tandis que les regards tentaient de repérer la personne qui avait bien pu obliger le cuisinier de chez Granny à quitter précipitamment la soirée. Puis ce fut plus fort qu’elle, et l’obligea à plaquer une main sur sa bouche pour retenir l’éclat de rire qui naquit dans sa gorge. Elle riva les yeux sur la table devant elle, y appuyant ses deux coudes tandis qu’elle enfouissait son visage dans ses paumes pour masquer l’état dans lequel la sortie théâtrale d’Andrew l’avait plongé. Elle savait pouvoir être particulièrement énervante parfois, mais elle n’avait jamais réussi un coup pareil jusque-là. Elle redressa le visage en tentant de respirer calmement, mais un rire profond continuait de secouer sa poitrine.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: 4ème Tour : Andrew O'Culligan VS Harley Watson   


Revenir en haut Aller en bas
 

4ème Tour : Andrew O'Culligan VS Harley Watson

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MAGIC IS COMING ™ :: HORS-JEU :: ARCHIVES :: ARCHIVES VERSION N°01-