Petit rappel : Le forum ne suit pas la série.
Tout ce qui se passe au-delà de la saison 1 est à jeter aux oubliettes, merci

Partagez | 
 

 You don't want to race a rabbit, mate... | Laszlo Easter

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invitéavatar

Invité




MessageSujet: You don't want to race a rabbit, mate... | Laszlo Easter   Jeu 21 Mar - 23:22




INTRODUCTION
Qui se cache derrière l'écran ?
© COPYRIGHT GIF


Hello Helloooooo

Vous allez me dire “QUOI ENCORE?” avec la touche capslock qui ne va pas tarder à aller porter plainte à la police pour abus, mais ouais c’est re-moi. Jamie/Al/Aiden/Drake tout ça, tout ça. Je sais, je suis bonne à faire interner pour une cure de désintox’ du RPG ainsi qu’un cas très probable de trouble de la personnalité multiple, mais… tenez, de la cutitude à gogo pour vous :


(Comment ça je tente de noyer le poisson ? Nan c’est faux ! J’ai un alibi j’étais au cinéma !)
Bref, tout ça pour dire que oui, c’est encore moi, avec un personnage de mon cru ou presque et avec Hugh Jackman en avatar, rien que ça. Touuuuuut va pour le mieux dans le meilleur des mondes…*fuit*




Laszlo Easter
Feat Hugh Jackman




Qui est cet habitant ?

Ce type, vous l’avez forcément croisé au détour d’une rue à Storybrooke, ou encore lors d’une balade en forêt. En effet, Laszlo est le garde forestier de Storybrooke (ainsi qu’homme à tout faire, et oui, garde forestier n’est pas franchement un travail très chargé dans une ville comme Storybrooke) et habite d’ailleurs une modeste maison à l’orée de cette dernière. C’est lui qui, du haut de ses 34 ans bien tassés, veille à la bonne garde de la forêt. Il fait des rondes, fait attention à ce que les gens n’allument pas de feux etc…Il est du genre grognon et méfiant au premier abord comme ça. Vous n’aurez pas tort mais c’est un faux grognon dirons-nous. En fait, le gros problème de Laszlo, c’est que, dans le fond c’est un grand sensible au cœur d’artichaut. Sauf qu’il ne veut pas s’attacher à trop de gens, parce qu’il sait que plus il s’attache à des gens, plus le risque de se faire trahir est grand. Or, il a quitté l’Australie, sa patrie natale, parce que des choses bien peu drôles lui sont tombées dessus à cause de ses « amis ». Alors maintenant il fait attention. Si vous gratter un peu la carapace de grincheux, vous découvrirez vite un homme confiant (même sans gratter en fait pour le verrez ça), qui aime les défis et les bons mots. Ah ça…Il a un franc parlé des fois désarmant couplé à une dose de provocation assez impressionnante. Il se fiche de la réputation qu’on lui met sur le dos. Tant qu’on ne l’empêche pas de faire son travail tout va bien. Le premier qui veut venir lui chercher des noises ? Pas de soucis. Laszlo n’est pas le dernier quand il s’agit de se bagarrer. Autant le dire, il est un fauteur de troubles professionnel, surtout quand on le met au défi. Il n’y résiste pas. D’autant plus que son impulsivité et son audace n’ont d’égal que son grand cœur. Parce qu’on pourrait croire qu’il est un ours mal léché restant dans sa forêt mais que nenni. Il est très serviable, sociable et même si lui n’est pas très doué avec les enfants, eux l’aiment bien en général. C’est comme si ces derniers percevaient le « vrai » Laszlo sous toute cette couche de grincheuseté.

C’est un personnage actuel appartenant à la ville de Storybrooke.

Mais qui est-il, réellement ?


Dans le monde des contes, Laszlo fait partie des créatures bienveillantes peuplant la forêt enchantée. Malgré son côté un peu bourru et brute de décoffrage, il est en réalité…Le Lapin de Pâques. Si, si, je vous jure. Il est ce petit personnage insaisissable que tous les enfants attendent avec impatience lors de Pâques pour trouver les œufs décorés par ses soins. Cependant, attention, il n’est pas un lapin la plupart du temps. Sinon on le traquerait bien trop facilement.

En fait, il ne prend sa forme de lapin que le jour de Pâque, autrement dit une fois par an, pour le respect de l’imagerie populaire des enfants et pour les aider à garder cet espoir en eux. Ce sentiment si précieux qu’il chérit tant. Le reste du temps, il a une apparence humaine, histoire de passer inaperçu. Il n’a pas vraiment de travail, mais fait des petits boulots qu’il trouve quand il a vraiment besoin d’argent.

Il peut voyager à travers le monde des contes très rapidement grâce à sa magie personnelle. Pas de nuage de fumée d’une couleur bizarre, pas de téléportation, juste des tunnels qui apparaissent dans le sol et qui le transportent là où il souhaite aller. C’est pratique, rapide et à l’abri de toute menace à la surface, genre les ogres, les sorcières avec une case en moins tout ça…




Once Upon A Time...


Que voulez-vous que je vous raconte au juste ? Mon enfance ? Qui étaient mes parents peut-être ? Ou bien les évènements marquants de ma vie de même pas trente-cinq ans. Tout ça ? Vous savez que vous pouvez tout avoir à partir des dossiers de ce cher Archie Hooper, ou même chez Madame le Maire, n’est-ce pas ? Ah…Mais ce ne sont pas que des faits que vous voulez, classés méthodiquement par ordre chronologique et par ordre d’importance, pas seulement. Vous voulez mon ressenti, vous voulez savoir ce que j’ai appris de mes erreurs, de mon apprentissage, comment j’en suis venu à de venir ce que je suis aujourd’hui…Eh bien soit, je vais accéder à votre requête, mais sachez que tout a prix dans ce bas monde. Je ne vous le demande pas maintenant, pas de l’argent, pas à proprement parler, mais un jour, je viendrais réclamer ma dette, tâchez de ne pas l’oublier.

Vous apprendrez donc que je suis né et ait grandi une bonne partie de ma vie en Australie. C’est loin, l’Australie je vous l’accorde. Mais c’est aussi un endroit comme il n’en n’existe nulle part ailleurs. C’est un endroit où se côtoient des espèces d’êtres vivants qui s’adaptent parfaitement au climat vite désertique de cette immense île. Une île où la culture aborigène et celle des colons se sont mélangées et ont donné naissance à des gens comme moi ; des fils et filles de colons mais élevé avec des aborigène non loin. Un magnifique exemple de mixité vous ne trouvez pas ? Moi si. Mais trêve de plaisanterie, ma patrie, je vous en parlerais un autre jour, car si c’est là que j’ai vu le jour, que j’ai vécu la plupart de mes aventures, ce n’est pas le pays qui fait les choses. C’est moi et les gens autours.

Tout gosse, j’étais un vrai petit sauvageon. Je n’avais ni dieu ni maître, je passais le plus clair de mon temps à vagabonder de-ci, de-là parmi les terres sauvages où mes parents tenaient une petite ferme. Rien de bien glorieux, mais ça suffisait à notre bonheur. Je me forçais à aller à l’école et à garder des notes correctes. Mais j’avais toujours eu cet espoir en moi…Cet espoir qu’un jour peut-être je serais quelqu’un d’autre, quelqu’un dont mes parents pourraient être fiers. Un espoir sans fin. Un espoir qui m’a perdu d’ailleurs. J’étais jeune, à peine vingt ans, je sortais du lycée et j’avais des rêves plein la tête. Personne ne semblait pouvoir m’arrêter. Sauf une. Un type que je considérais comme un ami. Revenir sur ces évènements est généralement le meilleur moyen de me faire sortir de mes gonds. Vous cherchez quelqu’un qui puisse vous faire mal, alors reparlez-moi de cet enfoiré (pardonnez le langage mesdames) et vous aurez droit à du pain gratuit. Il m’a trahit, alors que je lui faisais confiance. Ca m’a valu pas mal de soucis là-bas. Des gros soucis….



Bon okay, j’ai fait de la prison. Deux mois. Ca a suffi pour me forger ne réputation de délinquant juvénile sur le dos. Alors j’ai fui. C’est lâche, mais dans cet endroit, je n’avais plus d’espoir. OR, je refusais d’abandonner cet espoir d’enfant de devenir vraiment quelqu’un de bien. J’ai pris le premier avion pour les Etats-Unis, finissant par barouder un peu sur le continent Américain pour finalement arriver à Storybrooke. Depuis…Je n’en suis jamais parti. Je suis garde forestier et homme à tout faire à mes heures perdues. C’est un nouveau départ et, parfois, j’ai la vague impression que j’ai toujours vécu ici…







Revenir en haut Aller en bas

Invitéavatar

Invité




MessageSujet: Re: You don't want to race a rabbit, mate... | Laszlo Easter   Jeu 21 Mar - 23:26


J'suis pas avec le bon compte pour baver alors j'vais juste dire "RE-BIENVENUE" !
Revenir en haut Aller en bas

Invitéavatar

Invité




MessageSujet: Re: You don't want to race a rabbit, mate... | Laszlo Easter   Jeu 21 Mar - 23:28


Hugh + les gifs + Easter Bunny = perfection. Rebienvenue !
Revenir en haut Aller en bas

Invitéavatar

Invité




MessageSujet: Re: You don't want to race a rabbit, mate... | Laszlo Easter   Jeu 21 Mar - 23:35


Re bienvenue =)
Revenir en haut Aller en bas

Invitéavatar

Invité




MessageSujet: Re: You don't want to race a rabbit, mate... | Laszlo Easter   Jeu 21 Mar - 23:41


Lapiiiin
Revenir en haut Aller en bas

Invitéavatar

Invité




MessageSujet: Re: You don't want to race a rabbit, mate... | Laszlo Easter   Jeu 21 Mar - 23:42












Bienvenue grand frèèèère Kangourou


Notes de bienvenue


♣️ Puisque tu es validé(e), il faut maintenant que tu signes l'accord de Mr.Gold dans ce sujet.

♣️ Tu dois penser à enregistrer ton avatar ici

♣️ Créer tes utilitaires (fiches de liens, fiche de rp) pour éviter les oublis, ce qui arrive à tout le monde si on ne note pas correctement

♣️ N'oublie pas de remplir correctement ton profil avec tous les renseignements demandés.

♣️ Si tu as des questions, n'hésite surtout pas. Nous sommes là pour t'aider à t'intégrer sur le forum et nous avons des cookies !

♣️ N'hésite pas à te rendre dans le flood, à participer aux divers sujets/jeux proposés dans la partie hors rpg et aux discussions concernant la série.




Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: You don't want to race a rabbit, mate... | Laszlo Easter   


Revenir en haut Aller en bas
 

You don't want to race a rabbit, mate... | Laszlo Easter

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MAGIC IS COMING ™ :: HORS-JEU :: ARCHIVES :: ARCHIVES VERSION N°01 :: ANCIENNES FICHES-