Petit rappel : Le forum ne suit pas la série.
Tout ce qui se passe au-delà de la saison 1 est à jeter aux oubliettes, merci

Partagez | 
 

 Bal costumé ~ Sujet principal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 9, 10, 11
AuteurMessage

Magic is Comingavatar


✘ Date d'inscription : 12/11/2012
✘ Messages : 617



MessageSujet: Re: Bal costumé ~ Sujet principal   Mer 5 Juin - 12:51




ANNONCE : CE POST EST UN POST METTANT EN SCÈNE
LA FIN DU BAL. MERCI D'EN PRENDRE COMPTE.


Mr.Gold était un homme impulsif, surtout depuis qu'il était devenu le ténébreux. Autrefois, il se serrait terré quelque part et aurait même perdu Belle par son incapacité à tenir tête aux plus imposant que soi. Mais ce temps était révolu. Gold n'était plus cet être faiblard et peureux. Avec son statut de redoutable sorcier, il s'était crée une nouvelle réputation que l'on craignait, ici ou dans l'autre monde. Même si une poignée de personnes, comme Hunting, Regina ou encore Granny n'avaient pas peur de lui, ce n'était pas le cas de tout le monde. Gold était capable de tout, même du pire et mieux ne valait-il pas se frotter à lui trop souvent. Surtout lorsqu'il s'agissait de Belle. Maintenant qu'elle était revenue, le ténébreux n'allait pas risqué de la perdre une seconde fois. Il allait tout faire pour la protéger, tout.

Après le départ de Hunting, Gold rapprocha sa cavalière contre lui et lui proposa même de quitter la soirée, au cas où elle ne voudrait plus rester enfermée dans cette grande salle remplie de monde. Cependant, Belle refusa. Elle préférait rester, encore un peu. Gold lui adressa un fin sourire, prêt à satisfaire à sa demande. Sauf que le destin en avait décidé autrement, une fois de plus. Les lumières s'éteignirent soudainement et l'orchestre fut forcer de s'arrêter. Une coupure de courant ? Gold n'y croyait pas trop. Quelqu'un devait certainement en avoir assez de voir les habitants de Storybrooke de bonne humeur. Mais le propriétaire de la ville fit comme si de rien était. Il accusait le coup, conscient que Regina Mills était derrière cette mise en scène.

Gold ne se détacha pas de Belle et prit sa main en l'attirant vers la scène, aidé par les lumières extérieures qui permettait une certaine visibilité dans la salle. Une fois qu'il put se mettre près du micro, le prêteur sur gage lança un regard à l'ensemble de la salle, prêt à faire un discours final. « Comme vous pouvez le constater, le courant a coupé. La soirée est donc terminée, vous pouvez rentrer chez vous. Merci d'être venu ! » Sur ces dernières paroles, le propriétaire de la ville quitta la scène et emmena Belle loin de la salle, loin de Hunting, loin de tous.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invitéavatar

Invité




MessageSujet: Re: Bal costumé ~ Sujet principal   Jeu 6 Juin - 0:08


Il ne fallut pas longtemps à Emily pour trouver le rythme et les notes, les accords pour cette musique. Je m’en étais douté, après tout, elle était ma partenaire préférée quand il s’agissait de s’improviser un morceau au magasin et il y avait une excellente raison à cela. Elle comprenait vite ma musique. Que je joue une de mes compositions ou que je reprenne un standard plus ou moins connu, elle comprenait ce que je voulais y mettre et même sans connaître la musique en elle-même, suivait à la perfection dans les émotions que je cherchais à transmettre. C’est comme si elle faisait partie intégrante de la musique, un ajout totalement alien mais si en harmonie avec le reste de la composition qu’on ne pouvait que le croire inventé pour en faire partie. C’est du moins l’impression que me laissait chacune de nos rencontres musicale. J’en viens même à me demander, parfois, si mon amie ne serait pas ma muse sans le savoir. Ce n’était pas une idée aussi farfelue qu’elle en avait l’air ; je composais souvent quand elle était là, ou bien lui jouait mes compos en cours de création et ses commentaires apportaient toujours un petit plus à ma musique que je n’aurais jamais pu trouver tout seul. Alors oui, en un sens, Emily est ma muse.

J’étais plongé dans ma musique, mais la voix de la violoniste me parvint comme si elle était juste à mon oreille, murmurant au creux de cette dernière. Un léger sourire me vint. Je ne pouvais que lui faire confiance quant à ce qu’elle voyait, mais loin de moi de ressentir une quelconque amertume. C’était notre façon de procéder. Emily était mes yeux, j’étais sa porte vers un tout autre monde, le monde qui est le mien. Je pense que si on me proposait de retrouver la vue, je refuserais, simplement pour ne pas perdre cette relation si particulière et privilégiée que j’entretenais avec elle. Si je retrouvais la vue, que me resterait-il d’assez intéressant pour captiver un esprit aussi vif et curieux que celui-ci ? Rien. Ma musique, qui ne serait plus jamais la même. Non, je ne voudrais pas retrouver la vue contre tout l’or du monde, car ce que je partageais avec la blonde était des milliards de fois plus précieux que tout ce que l’on pouvait m’offrir. Plongé dans la musique, dans mes pensées, je faisais totalement abstraction du monde m’entourant, hormis du son de violon qui m’accompagnait. La musique toucha à sa fin et ce fut comme si je sortais d’une transe étrange, alors que les applaudissements m’atteignaient enfin et je me levais sur mes deux jambes, avec l’aide d’Emily, pour saluer notre public. Je ne pouvais pas dire que je sois très stable. Ca me faisait toujours cet effet-là quand une musique m’habite totalement et exclusivement. Je finissais toujours légèrement tremblant, mais un peu de calme et je revenais à la normal. J’avais tendance à être un peu trop passionné dans mes compositions.

La suite fut un slow lent, tranquille mais si beau…Très vite je sentis les bras d’Emily passer autour de mon cou et mes bras trouvèrent une nouvelle fois sa taille que j’entourais affectueusement. Elle me fit rire. Comme si je pouvais me lasser de cette joie de vivre communicative.

"Ne te prives pas à cause de moi Emy. Ce n’est pas danser un slow ou deux qui vont me lasser de toi et tu le sais ; il en faut beaucoup plus pour que je me lasse de t’avoir auprès de moi."

La prochaine question cependant, me posa quelques problèmes. Qu’est-ce que je pouvais bien répondre à cela sans risquer de faire retomber l’ambiance joviale de cette superbe soirée ? Parce que nous savions tous les deux pourquoi je n’avais pas trouvé l’âme sœur malgré mes kilotonnes de qualité et de charme (selon Emily elle-même) ; parce que j’étais aveugle. Ca ne gênait plus grand monde sur une base de sociabilité, mais quand on en venait à penser relation, là tout de suite ça change la donne et je vois les gens rentrer dans leurs carapaces. Mais comment lui dire que non, il n’y avait toujours personne dans ma vie pour une raison évidente, sans tout faire retomber à plat ? Je fus cependant sauvé par…Eh bien je ne sais trop quoi pour le moment mais le fait que nous ayons arrêté de danser par manque de musique et les petits bruits apeurés que j’entendais provenir de tout autour de moi, il venait de se passer quelque chose. Ce fut Gold qui illumina ma lanterne et je ne pus retenir le soupir qui m’échappa.

"Bon…Il va visiblement devoir rentrer…" et une idée me vint "Ca te dirait de passer chez moi pour continuer cette soirée tous les deux ?"
Revenir en haut Aller en bas

Invitéavatar

Invité




MessageSujet: Re: Bal costumé ~ Sujet principal   Mar 18 Juin - 22:30


Rachelle s’occupa encore un peu en lançant des piques sans saveur à l’ancienne gamine qu’elle avait en charge de garder, il y a de cela bien des années. La peste n’était qu’une occupation comme une autre, qui ne relevait en rien l’intérêt de la psychotique. La fête battait son plein et elle s’ennuyait à mourir. Si elle n’était pas tenue par une promesse de beaucoup plus d’amusement, elle serait déjà partie, en faisant un croche pied à quelqu’un et en sabotant le costume d’une ou deux personnes – parce que certains étaient vraiment ridicules. Eventuellement, après s’être désintéressée de Cendrillon, d’avoir vaqué sans réel but dans la foule, les lumières s’éteignirent, au même moment où un sourire carnassier se dessina sur les lèvres de l’oracle. Que la fête commence. Oh oui, tout commençait seulement maintenant. Au loin, Rachelle entendit la voix de Gold, mais s’en intéressa comme de sa première clope, tandis qu’elle reconnaissait au loin des bruits de pas d’un groupe qui se mettait en mouvement. Mais ce n’était pas les pas de la foule légèrement apeuré. Non. C’était un petit groupe d’amis de Rachelle, ce qui ne présageait rien de bon pour le commun des mortels. Voyons, il fallait bien une meilleure raison qu’un bal costumé pour attirer la criminelle. Foutre le bordel dans un bal costumé, ça, c’était un argument qui était susceptible d’attirer l’attention de Rachelle.

Un groupe de dix individus arrivèrent dans la salle de fête, la lumière de leurs torches et des quelques fumigènes rouges apportant une source de lumière dans l’obscurité soudaine. De toute évidence, ils attendaient depuis un certain temps le signal. Rachelle ne savait pas comment ses ‘amis’ –ou ce qui y ressemblait – étaient au courant de la coupure de courant – c’était elle l’oracle, et pas eux bon sang – mais l’effet fut saisissant pour tout le bas peuple de Storybrooke. Les pseudo-émeutiers se faufilèrent entre les invités, ne faisant aucun cas de la délicatesse, poussant ceux qui étaient en plein millier du chemin, détruisant les décorations et les tables richement décorées que madame le maire avait pris tant de soin d’organiser. Rachelle échappa un faible rire, avant de tendre la main et qu’un de ses complices ne lui donne un cocktail Molotov. Le feu fut vite allumé au morceau de tissu et sans se faire prier, la psychotique lança la boisson explosive, qui vola un instant dans le vide, avant de s’écraser sur une zone dégagée. Elle avait assez de mort sur la conscience comme ça, mais le feu restait toujours son petit plaisir personnel.

Les flammes gonflèrent, illuminant vivement le reste de la salle, laissant le plaisir aux badauds de s’en sortir comment ils le sentaient. L’oracle, elle, s’amusait à la perfection. Elle n’en avait que faire de ces promesses d’être un élément modèle de la ville. Elle haïssait Storybrooke et ce soir, elle ne se prierait pas de cacher son ressentit. Elle les haïssait tous, dans leurs illusions stupides, dans leurs faux amours. Elle les haïssait, et c’était terriblement simple de le vivre ce soir. Rachelle se moquait éperdument que dans la foule se trouvait des gens qu’elle connaissait d’une manière plus ou moins proche. Ses relations, elle n’avait jamais cherché à les entretenir –ou si ça avait été le cas, sur cet instant, elle ne s’en souvenait pas. La joie la gorge, elle se laissa aller à cette déchéance qu’elle contrôlait trop souvent. Ce n’était pas toujours à elle de pâtir de ce qui grouillait dans son cœur malade. Les autres pouvaient bien en profiter de temps en temps, n’est-ce pas ?
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Bal costumé ~ Sujet principal   


Revenir en haut Aller en bas
 

Bal costumé ~ Sujet principal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 11 sur 11Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 9, 10, 11

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MAGIC IS COMING ™ :: HORS-JEU :: ARCHIVES :: ARCHIVES VERSION N°01-