Petit rappel : Le forum ne suit pas la série.
Tout ce qui se passe au-delà de la saison 1 est à jeter aux oubliettes, merci GLINDA ◊ Thank Goodness 2742709183

Partagez | 
 

 GLINDA ◊ Thank Goodness

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

InvitéAnonymous

Invité




GLINDA ◊ Thank Goodness Vide
MessageSujet: GLINDA ◊ Thank Goodness   GLINDA ◊ Thank Goodness EmptySam 14 Juin - 15:19




INTRODUCTION
Qui se cache derrière l'écran ?
© justwaytooboss @ tumblr


Alooors, moi c’est Maddy  GLINDA ◊ Thank Goodness 3812454692  (bon, disons que c’est le surnom qui revient le plus souvent). J’ai pour l’instant vingt ans (et toutes mes dents. Ah quoi que, non, ça s’est pas vrai, j’ai plus mes dents de lait *sbaffff*). Je ne sais jamais vraiment quoi inscrire dans ces sections, principalement parce que je suis nulle lorsqu’il s’agit de parler de moi et compense le tout par un humour parfois assez spécial et la plupart du temps qui ne fait rire que moi  GLINDA ◊ Thank Goodness 736426796  . Donc me voici ici sous les traits de la jolie Sunny Mabrey, parce que je cherchais un forum OUAT actif, ayant l’air sympa et accueillant, et dont le design ne me donnerait pas la migraine (d’ordinaire, j’ai du mal avec les trucs trop sombres, mais là ça semble passer et je me tout sur le compte de votre superbe bannière  GLINDA ◊ Thank Goodness 2891404222  ) sur Google. A savoir, donc (probablement) que je rentre en dernière année de licence (et tente de décrocher ma place au soleil une place en Master), donc ma présence risque de varier, quoi que j’essayerais toujours d’écrire au moins un poste par semaine, minimum, et de ne pas me surcharger de rp non plus histoire de ne pas faire attendre trop de monde ou trop pénaliser de gens (oui, prendre douze rp alors que j’ai un plan détaillé de thèse de travail de fin de licence à rendre et sais donc qu’aucun des douzes n’obtiendra de réponse de ma part bientôt, ce n’est pas mon truc. Je préfère être une membre constante et être sûre de privilégier la qualité au lieu de la quantité de rps). Aussi, je regarde la série en VO, donc si j’ai mal traduit quelques termes (je pense notamment au ‘book of records’), n’hésitez pas à me le dire ?  GLINDA ◊ Thank Goodness 4167106108  .
(aussi, bon, je le redirais dans absences, mais je viens d'apprendre que je n'aurais qu'un accès limité à internet du 17 au 25 juin è.é j'espère que ça ne dérangera pas, sachant que je pense avoir fini ma présentation avant le 17)



GLINDA – THE GOOD WITCH OF THE SOUTH
Feat Sunny Mabrey




Qui était-il à Storybrooke ?

ATTENTION, SPOILERS DE LA DEUXIEME PARTIE DE LA SAISON 3

Greetings ! Je suis Glinda, the Good Witch of the South, je suis bien plus âgée qu’il n’y parrait et suis avant tout une sorcière, raison pour laquelle j’ai donc pleinement conscience de mes pouvoirs magiques, contrôlés et amplifiés par mon pendentif et fais donc parti du groupe I’m Magic ! Je suis originaire de Oz, mais n’ai plus pu y mettre les pieds depuis bien longtemps et, étant irrémédiablement en vie, suis donc un personnage actuel. On m’a souvent décrite comme profondément bienveillante, avenante, compréhensible, d’une beauté inégalable, remplie de sagesse, d’une confiance en soit rassurante, intelligente, vive, spirituelle, aimable, mais ce que les livres de Contes ne mentionnent pas est que je suis aussi manipulatrice, rusée, énigmatique, secrète, observatrice et sans scrupule, dès lors qu’il me s’agit d’obtenir ce qui semble le meilleur pour tout le monde même par les chemins les plus détournés.

Storybrooke est un endroit étrange pour Glinda, puisqu’elle n’a pas été envoyée jusqu’à là durant la première malédiction, vivant son exile loin de Oz dans toute la solitude que cela inclus. Pour cette raison, la blonde n’a pas la moindre idée de ce qu’est réellement Storybrooke, et s’y adapter a prouvé être un véritable défi pour la femme. Qu’on dise ce que l’on veut, ces monstres mécaniques appelés voiture sont certainement difficiles d’apprivoiser, et les utiliser lui semble être un risque inutile.
Une chose, cependant, laisse la blonde affreusement perplexe – Elle ne devrait pas être ici, ne se souvient pas de ce qu’il y a bien pu se passer qui puisse l’envoyer dans un endroit aussi étrange. Quelque chose manque, indéniablement, mais Glinda n’arrive pas à mettre le doigt sur quoi. Alors, elle loge chez Granny, se promettant qu’elle cherchera plus activement un logement stable dès qu’elle aura un moment, et aide tant qu’elle le peut dans la ville et ses alentours, tentant de redevenir cette Bonne Sorcière du Sud qu’elle est.

Qui est-il réellement ?

ATTENTION, SPOILERS DE LA DEUXIEME PARTIE DE LA SAISON 3

"Glinda is a Good Witch, isn't she?" asked the child.
"The Quadlings think she is good," said the soldier, "and she is kind to everyone. I have heard that Glinda is a beautiful woman, who knows how to keep young in spite of the many years she has lived."

The Wonderful Wizard of Oz ; L. Frank Baum

S’il y a une chose dont Glinda ne parle pas, c’est de son enfance, de sa vie avant de ne se résumer plus qu’à un titre de Bonne Sorcière du Sud et a l’adoration des bons habitants de Oz. Toujours évasive, toujours évitant les questions, elle affirmera toutefois avoir toujours eu cette sensation d’être destinée à de grandes choses, à des choses importantes et de valeurs, ne serait-ce que de part sa grande beauté qui lui conférait instantanément un certain statut et piédestal. Il n’a, cependant, jamais été clair pour qui ou pour quoi elle aurait cette importance mais, étant enfant et adolescente, elle ne s’en ait jamais préoccupé à la manière que seul ont les enfants d’ignorer des problèmes qu’ils ne veulent pas voir s’ils dérangent trop leur vision du monde et leur avenir brillant. Seulement, Glinda grandît bien vite, à la même manière que les autres enfants. Contrairement à eux, son besoin de grandeur et d’importance n’en fût pas diminué. Une autre chose que Glinda ne cessa jamais de faire fût d’aider son prochain. Aider son prochain, le protéger de lui-même et du reste du monde et les rassurer étaient des concepts motivants et fondamentaux pour la jeune blonde. C’était ce qu’elle était - Tout ce qu’elle était -, son identité par delà un beau visage et des apparences parfois trompeuses. Elle devînt ainsi rapidement une figure importante, publique, d’Oz et se positionna rapidement comme protectrice de Quadling County, dans le sud, tant parce que c’était tout ce qu’elle était que parce qu’elle souhaitait être encore plus, faire encore plus. Toujours plus, plus fort, mieux, meilleur – Une quête sans fin de pureté et de grandeur, deux notions que la blonde semblait parfaitement équilibrer malgré qu’elles puissent paraitre contradictoires. Elle était importante parce qu’on l’aimait, on l’aimait car elle se servait de cette importance pour améliorer le quotidien des gens d’Oz et les préserver – C’était un cercle parfait, sans fin, mais aussi et surtout un cercle d’habitude très solitaire qu’elle passait sur un trône de rubis ou auprès de personnes qu’elle aimait aider, mais avec qui elle n’aurait pas plus de connexion que cela, une main tendue les sortant de leur pétrin et les conseillant. Tout n’était que bonté et apparence, parce qu’il fallait faire honneur au titre de Bonne Sorcière du Sud - qui, à la base, n’était qu’un titre. Les titres n’avaient d’importance que s’ils étaient utilisés, toute complaisance devenait un acte abject. S’en devenait obsédant, passionnant, enivrant – et que, parfois, être à la hauteur supposait ne pas dire toute la vérité, ne pas dévoiler aux gens ce qu’ils n’avaient pas foncièrement besoin de savoir, utiliser des stratagèmes détournés pour être sûre qu’au final tout irait bien qui finirait bien. La démarche était honnête dans sa déshonnêteté, et donc toujours des plus pure. Ce que les bons habitants de Oz ne savaient pas ne pouvait les blesser.

Sa place au sein de la sororité des autres sorcières était presque une salvation. Certes il s’agissait là aussi d’apparences, et ce bien que la sérénité de Glinda masque sa passion, mais il était parfois bon de se sentir appartenir à quelque chose de plus grand que soi. C’était motivant, enivrant, la connivence qu’il pouvait exister entre elle et les Sorcières du Nord et de l’Est. Elles étaient sœurs – Sinon de sang, au moins par choix -, et la blonde avait toujours été la plus puissante des trois, celle ayant le plus de contrôle, ne serait-ce que grâce au livre sur Oz, remplis de prophéties et de tout événement passé ou futur dont elle avait hérité. Ce livre était l’une de ses possessions les plus précieuses et l’une des rares choses matérielles auxquelles elle était attachée. Glinda n’aurait fait confiance à personne, même pas ses sœurs, pour le déchiffrer comme il convenait – Parce que le livre était mystérieux, cryptique, et qu’une chose en cachait mille et unes autres, ce qui rendait toute interprétation dangereuse en soit.
Et puis, un jour tout comme les autres – banal, prévisible -, un homme tomba du ciel et se transforma en un supposé sauveur que tout Oz attendait et adulait. Le procédé était stupide, l’homme n’était qu’un arrogant imposteur, un escroc, mais il avait cela dit le mérite d’avoir de toute évidence traverser entre les royaumes. Glinda l’aurait aperçu dans son livre plus tôt, si cela n’avait pas été le cas. Il ne restait donc d’autre choix que de composer avec sa présence tant qu’il ne présentait pas un danger trop grand ou trop peu contrôlable. Faire quoi que ce soit d’autre aurait été malfaisant et non nécessaire, et Glinda n’était pas malfaisante – La bonté faisait parti de son nom. Cela dit, la présence de celui que la population appelait naïvement le Magicien d’Oz soulignait aussi le manque de force de la Sororité. Elles étaient incomplètes, le manque d’une Bonne Sorcière pour veiller sur l’Ouest se faisant indubitablement sentir face à un siège vacant et difficile de remplir, et ce malgré la prophétie à ce sujet. Il fallait croire qu’Oz n’avait pas encore connu le plus grand mal jamais existant, preuve s’il en était une que l’imposteur était donc principalement décoratif et majoritairement inoffensif – Une notion ambiguë, compte tenu des rêves impossibles qu’il vendait aux habitants d’Oz. Et Glinda savait, savait, que le passage du rêve à la réalité était toujours brutal et violent, deux choses qu’elle ne souhaitait pas aux pauvres gens faisant confiance au ‘Magicien’.

Le siège vide se remplirait.

L’innocence était, après tout, l’un des éléments les plus volatiles de la magie.

"Through the door,
step inside.
If pure of heart,
then she won't hide."

Once Upon A Time 3x19 : A Curious Thing

Toujours aussi splendide malgré les années – la magie, Glinda l’avait vite comprit, servait à plus d’une chose que de rependre le bien autour d’elle et son apparence, le calme et la beauté qu’elle renvoyait, avait toujours été une arme utile dans ses combats et pour aider les gens. La préserver semblait donc une évidence -, la Bonne Sorcière du Sud fît enfin la connaissance de la Méchante Sorcière de l’Ouest. A l’époque, elle s’appelait simplement Zelena – Et Zelena avait un potentiel certain, ayant pût faire ce que les membres de la Sororité n’avaient jamais pu et permettant ainsi au peuple d’Oz de voir le vrai visage du Magicien qu’ils adulaient. Celui d’un singe, juste bon à amuser et faire des grimaces. Glinda aurait souhaité croire que tout ceci était la fin, que l’imposteur était le plus grand mal qu’Oz ait jamais souffert et que Zelena, en le changeant en singe, avait irrémédiablement accompli la prophétie.

Glinda savait que ce n’était que mensonge.

Seulement, l’espace d’un instant, tout semblait être comme il le fallait. La Sororité était complète, Zelena recevant le pendant marquant son appartenance au Cercle – un cadeau empoisonné, renforçant ses pouvoirs autant qu’il les contrôlait, mais un cadeau tout de même - et la blonde était parvenue à aider la rousse, à lui apprendre à relâcher sa colère et sa jalousie. Elles étaient amies, sœurs, tellement qu’il était possible à Glinda de se mentir même à elle-même, se rappelant de la nature relative des prophéties, et de la pluralité d’interprétations possibles. Si elle avait essayé un peu plus, peut-être même se serait-elle convaincue de la malfaisance de l’ancien Magicien d’Oz malgré le fait que le puzzle ne collait pas. Elle ne voulait pas perdre la connivence qu’elle avait trouvé au sein de la Sororité, pas perdre la paix régnant dans Oz et, aussi, pas accepté qu’elle s’était trompé et n’était pas aussi puissante et infaillible qu’elle n’en avait l’air. La Bonne Sorcière du Sud ne pouvait pas se tromper.

Tout bascula le jour où une maison traversa l’horizon de Oz. Une nouvelle fois – la troisième -, quelqu’un tombait littéralement du ciel, comme recraché par le monde dont cette personne était originaire. La maison s’écrasa, donc, mais la personne – l’enfant ! Qu’une enfant ait pu survivre à un tel cataclysme était un miracle, et l’adolescente devait être morte de peur – avait eu plus de peur que de mal, terrifiée à l’idée d’être loin de chez elle. Du Kansas, peu importait quelle étrange contrée ce Kansas était. C’est donc naturellement que Glinda proposa à Dorothée de venir rencontrer le reste de la Sororité, sans penser une seule seconde à la jalousie maladive de Zelena. Il n’y avait pas de quoi, n’est-ce pas ? Dorothée était une enfant perdue, souhaitant rentrée chez elle, et la Sorcière rousse avait déjà fait tellement de progrès… En se le répétant suffisamment de fois, Glinda pouvait presque se convaincre que tout ceci était la réalité - presque. Après tout, Zelena n’était pas malfaisante – D’une passion plus brûlante et ouverte que Glinda, pour sûr, mais cela semblait aller de paire avec le fait qu’elle puisse symboliser l’innocence.

Dorothée fût donc présentée aux Sorcières du Nord et de l’Est, qui l’acceptèrent aisément en tant qu’invitée – Et pourquoi ne l’auraient-elles pas fait ? La jeune brune méritait amitié et attention tout autant que n’importe quelle autre personne. Cela dit, la vision de Dorothée, assisse sur le siège qu’occupait habituellement Zelena et avec la rousse hors de la vue de la blonde, ne pût que frapper et inquiéter Glinda. Ce n’était pas ce qui devait se passer – Ou peut-être que si. Peut-être que, pour une fois, en mentant au monde pour le propre bien de ce-dit monde, Glinda s’était bien plus mentit à elle-même qu’elle ne le pensait. C’est en sortant chercher Zelena que tout ses doutes prirent une forme d’autant plus inquiétante. La rousse redevenait verte. Elle affirmait que c’était la faute de Dorothée, semblant ne pas voir le choix qui s’étendait devant elle, blâmant Glinda de lui avoir mentit – Et la blonde ne pouvait pas le nier, ne pouvait pas justifier que tout ceci avait été pour son propre bien. Tout ce qu’il restait, c’était des grands discours sur la relativité du bien et du mal. Ils étaient vrais. Seulement, si Zelena n’était pas malfaisante, réalisa Glinda, cela signifiait aussi qu’elle-même n’était pas ‘bonne’, qu’un titre n’était qu’un titre, et tout ceci allait à l’encontre de tout ce qu’elle avait toujours voulu, tout ce pourquoi elle avait toujours combattu – Le bonheur, la pureté, l’amour. Les apparences. Enfant, elle avait su l’ignorer. Seulement, avec l’une des personnes qu’elle considérait comme son propre sang en face d’elle lui crachant tout ce qu’elle pensait d’elle, Glinda n’était plus certaine que cette tactique fonctionne, et elle avait besoin d’être la Bonne Sorcière du Sud. C’était tout ce qu’elle connaissait, tout ce qu’elle aimait et aimait faire. C’était elle.

Elle n’eut pas le temps de raisonner Zelena, pas le temps de rétablir sa vision du monde, pas le temps de sauver une de ses sœurs. Une soirée, Zelena s’en prit à Dorothée, qui par peur lui jeta un saut d’eau dessus. Zelena fondu. Comme cela, aussi bêtement que cela puisse parraitre, et loin du regard de Glinda. Une des personnes dont elle s’était considérée si proche venait de mourir, et elle n’avait pas été là pour en juger. Le concept était aussi terrible qu’il n’était clément. « Glinda ! » résonnait encore la voix de Dorothée, dans sa tête – Un appel paniqué à l’aide, auquel la blonde n’avait pu que répondre, conduisant l’adolescente jusqu’à l’imposteur qui devait avoir reprit la place qui ne lui était pas due, le long de la route de briques jaunes. Marcher éclaircirait l’esprit, et peut-être cela servirait à convaincre la brune de prendre place dans la Sororité. Et Zelena ? Glinda supposait qu’on n’en entendrait plus jamais parler. Dans la vie d’une sorcière, quelle qu’elle soit, il n’y avait pas de fins heureuses. Soit on allait de l’avant, soit il n’y avait qu’une seule fin.


"And there the wicked old Witch stayed,
for a good long time."
"Did she ever come out?"
"Not yet,"

Wicked ; Gregory Maguire

Arrivée à la Cité d’Emeraude, le Magicien accorda à Dorothée des souliers d’argents et, en trois claquements de talon, la jeune fille disparu pour le Kansas sous un sourire bienveillant qui illuminait le visage et les yeux de Glinda. Dorothée était toujours déterminée à rentrer chez elle. Il n’y a pas deux endroits comme chez soi, après tout.
« Vous pouvez vous montrez sous votre vrai jour, maintenant. » décréta-elle à l’homme derrière les épais rideaux. S’il était de nouveau lui-même, la blonde se devait une discussion avec l’imposteur, malgré leur mésentente commune. Trop de choses s’étaient passées, et il tenait un poste bien trop important, pour ne pas converser avec lui de la situation. Seulement les rideaux ouverts ne laissèrent pas entrevoir l’homme faiblard qui se cachait derrière ses machines, mais une sorcière verte d’envie. Zelena avait fait son choix, et Glinda se devait de faire le sien. Elle ne représentait pas l’amour par pur hasard. Elle le représentait parce qu’il était l’élément de la magie le plus pur, le plus vrai, mais aussi le plus puissant, le plus potentiellement destructeur et capable de créer le chaos. Pour un amour véritable, il n’y avait que très peu de chose que les êtres vivants ne feraient pas. Il fallait savoir quoi faire du savoir, le courage pouvait entrainé des décisions trop rapides et l’innocence était un concept tellement vague qu’il était ardu de la préserver. L’amour ne souffrait pas de ce fardeau. L’amour pouvait regarder Zelena dans les yeux en oubliant l’espace de quelques secondes que ceci était une trahison et qu’elle était entrain de perdre une personne qu’elle avait considérer comme sa sœur, et décréter que jamais, jamais elle ne laisserait malheur arrivé aux habitants de Oz. « Tant que je suis en Oz, je n’aurais de cesse que de trouver quelqu’un qui puisse t’arrêter. »
Le visage de Zelena se contorsionna dans un rictus mauvais, et Glinda eut alors la sensation définitive qu’elle ne connaissait rien de la personne en face d’elle, tant avide de vengeance et de changer le passer, d’accomplir l’impossible.
« Je suppose que cela veut dire qu’il faut que tu quittes Oz, dans ce cas. Peut-être la Forêt Enchantée te plaira-t-elle plus ! »
« Zelena, je t’en prie. Il n’est pas trop tard, tu peux changé - » Un discours auquel la blonde voulait férocement croire, maintenant plus que jamais, malgré l’inconnue en face d’elle. Si le pendentif était toujours limpide, cela devait vouloir dire que la rousse n’était pas encore totalement corrompue, qu’il y avait un espoir - Un espoir ! Pour une fois que l’imposteur aurait eu une utilité !-. Il devait rester quelque chose de la personne que Zelena avait été, Glinda se devait de le trouver. Seulement, elle ne savait plus très bien si elle croyait ce qu’elle disait ou non, n’était plus certaine d’à quel point la division entre bonté et malfaisante était définie.
Seulement Zelena ne lui laissa pas le temps de terminer, pas le temps de réfléchir. Cela dit, de toute évidence incapable d’essayer de la tuer, Glinda se retrouva à ouvrir les yeux sur une toute autre réalité, loin de Oz. Lorsque Glinda regarda autour d’elle, elle était prise dans un monde gelé, un vent froid soufflant dans sa tignasse blonde. Elle resta seule, perdant toute notion du temps. Surprise, si cela en était une, mais on ne recevait que très peu de visiteur lorsqu’on était en exil, prisonnière d’un monde peu hospitalier et uniquement accessible à tout ceux cherchant délibérément son aide et ayant un cœur aussi pur que ce qu’elle avait été. Alors, Glinda ne comptait pas le temps qui passait, s’oubliait dans les recoins de son propre esprit et de sa propre spiritualité. Elle ne s’était jamais sentie aussi seule. Lorsqu’elle ne faisait qu’aider les gens d’Oz, elle avait au moins une mission, un but – Là, l’amour et la passion étaient en vain. Elle était en vain, et ne serait jamais plus rien.

Et puis, elle se retrouva à Storybrooke, ayant oublié tout une partie de son exil, ayant oublié une précieuse conversation avec une certaine Blanche Neige.

Les dernières paroles sinistres de Zelena la hantent encore.

« Adieu, Glinda ! »




Once Upon A Time...


{Dialogues traduis de l’épisode Kansas, de la saison 3 épisode 20. Donc, spoilers deuxième moitié de saison 3}


Les cris du signe ailé raisonnèrent dans l’immense, imposante salle d’audience, toute d’or et d’émeraude vêtue, les mécanismes empruntés par le Terrible et Magnifique Magicien d’Oz étant à présent visibles à la vue de toute personne pouvant rentrer dans cette pièce. Peu de personne ne venait pour le voir, après tout. La popularité de l’imposteur ne résidait pas en ce qu’il faisait, mais en ce que les bons habitants de Oz pensaient qu’il faisait, en comment il était interprété. Glinda le savait. Tout comme elle savait que les bons habitants de Oz n’avaient que de la poudre aux yeux au sujet du Magicien. Elle n’avait pourtant jamais rien fait jusqu’à présent, jamais rien dit. Pour tout son dégoût envers le pathétique, faiblard homme se cachant derrière une imposante mise en scène et des rideaux plus épais qu’ils n’en avaient l’air, Glinda n’avait jamais tenté de s’opposer à lui. Elle ne pouvait pas – Pas tant qu’il était adulé, pas alors qu’elle-même était une figure publique et risquait de perdre plus que de gagner à être celle portant l’imposteur à sa fin. Et puis, il restait aussi cette imposante, enivrante idée que la simple possibilité d’une fin heureuse, d’une solution à un problème, était un concept très puissant. L’espoir était une chose volatile, furtive – Quand bien même celle offerte par le Magicien n’était qu’immondes mensonges, elle fonctionnait. Oz était un lieu un peu moins sombre, ses peuples s’y sentaient un peu plus heureux et un peu plus en sécurité. Alors Glinda aurait été une bien mauvaise Bonne Sorcière du Sud pour retirer cela au peuple qu’elle protégeait et surveillait. Parfois, avoir de la poudre aux yeux était une bien meilleure alternative que d’observer la sombre réalité.

Cela dit, son Magnifique Magicien d’Oz n’était plus. Elle l’avait sentit, bien sûr – L’avait vu venir. Glinda aimait penser qu’elle voyait tout, savait tout se passant dans les limites d’Oz, grâce à son livre des archives. La blonde connaissait, bien sûr, les dangers de l’interprétation, mais il n’en allait pas moins qu’elle savait qu’elle se devait de se trouver là, à cet instant présent, les cris du signe raisonnant de plus en plus fort face à son arrivée.

« C’est probablement ma faute. Il n’a jamais vraiment été fan. »

Peu importait l’accord tactique, silencieux, qu’elle ait pu avoir avec le Magicien. La sorcière l’ayant réduit en une pauvre créature se retourna – Elle n’était encore qu’une inconnue, Glinda se rappela en observant la couleur de sa peau. Une inconnue rongée par l’envie et la colère – puisqu’il semblait que ces deux notions aille main dans la main – et qui ne souffrirait donc pas d’avoir pu mettre un terme aux agissements du Magicien d’Oz. On ne reprocherait pas à l’innocence d’avoir été dupée, ou même d’avoir fait une erreur.
« Qui êtes-vous ? »
« Glinda, la Bonne Sorcière du Sud. » répondit-elle, la voix calme et mesurée comme à son habitude, son attitude entière respirant la sérénité alors qu’elle s’approchait de la femme, tentant de communiquer sa non-agressivité par son attitude. « Tu peux te détendre - Je ne suis pas là pour te combattre mais pour te remercier d’avoir montrer à tout Oz la véritable nature du Magicien et de t’être opposée à lui. »
« Alors tu es contente que je l’ai ainsi changé en singe ? » Une pause, d’à peine quelques secondes, alors que la rousse pause une question qu’elle veut probablement rhétorique, mais à laquelle Glinda ne peut répondre par l’affirmative. Même en la seule compagnie d’un singe ailé et d’une autre Sorcière, laisser tomber les apparences serait une grave erreur. Glinda, la Bonne Sorcière du Sud, se devait de rester impartiale, de ne pas prendre de joie dans le certain malheur de ceux ayant tenté de se jouer d’elle ou de Oz. Seulement, elle n’avait pas toujours été Glinda, la Bonne Sorcière du Sud, protectrice de Quadling County. Cela dit, tout ceci était tellement lointain qu’elle préférait prétendre ne pas se souvenir de ces souvenirs fumeux, ne pas se laisser aller à être quelqu’un qu’elle n’était plus depuis une éternité. Il n’y avait qu’Oz qui comptait dans ses intérêts, à présent.

« Un peu de temps en tant qu’animal de compagnie lui fera du bien. C’était un escroc, offrant aux gens de faux espoirs sans jamais tenir parole. » Finit-elle par concéder – Pas un mensonge, en soit, mais une simplification. Le fait qu’il soit singe ne faisait que rentrer parfaitement dans les intérêts de la sorcière blonde, son regard s’attardant d’abord sur le reste de la pièce pour enfin atterrir sur Zelena, la considérant durant quelques secondes de ses yeux d’un bleu inquisiteur, à la manière perçante et sereine que seul Glinda avait de regarder les gens, comme si elle pouvait lire leurs âmes. « Tu es plutôt puissante, Zelena. »
« Je sais. » La remarque était dépourvue de toute fausse modestie, en apprenant plus à Glinda à propos de la sorcière rousse qu’elle n’en avait peut-être conscience. Peut-être était-ce là les fondations d’une certaine arrogance qu’on lui avait auparavant toujours refuser, mais cette confiance de soi, cet aveux si facile de son propre potentiel, montrait aussi deux choses – Zelena n’était pas idiote, et ne prendrait pas la peine de mentir sur ce genre de détail. Un peu d’honnêteté était exactement ce dont Glinda avait besoin, et elle prit donc cette affirmation comme une autorisation d’en faire elle-même une nouvelle, d’enfoncer son doigt dans la carapace de jalousie et de colère que portait la rousse.
« Mais tu le gaspilles dans ces stupides activités. »
« Et que sais-tu de ce que je veux ? »

Ce que Glinda aurait voulu répondre était qu’elle connaissait trop bien les êtres vivants pour ne pas savoir ce qu’ils souhaitaient. Elle aurait voulu affirmer que la quête de vengeance de Zelena n’avait rien d’original et, qu’au final, elle ne s’arrêterait jamais et ne la satisferait pas, quand bien même la colère et la jalousie semblaient être des notions stables, presque tangibles, pour l’instant et que le stable et tangible donnait irrémédiablement un sentiment d’appartenance et un sens fictif à une vie, mais que ce n’était au final que de la poudre aux yeux. Tout n’était que poudre aux yeux. Seulement, ce n’était pas son rôle, pas dans ses intérêts, de se montrer aussi perspicace. Pas pour l’instant. « Tu souhaites changer ta destinée, mais il t’est impossible de remonter dans le temps. Personne ne le peut. » Et puis, ce pourquoi au final elle s’était déplacée jusque là - « Pourquoi ne viendrais-tu pas avec moi ? »









Dernière édition par Glinda* le Dim 15 Juin - 15:07, édité 12 fois
Revenir en haut Aller en bas

InvitéAnonymous

Invité




GLINDA ◊ Thank Goodness Vide
MessageSujet: Re: GLINDA ◊ Thank Goodness   GLINDA ◊ Thank Goodness EmptySam 14 Juin - 17:47


Gliiiiiindaaaaa GLINDA ◊ Thank Goodness 4167106108
Bienvenue parmi nous, bon courage pour ta fiche & super bon choix de personnage GLINDA ◊ Thank Goodness 2228576334 GLINDA ◊ Thank Goodness 2228576334
Revenir en haut Aller en bas

InvitéAnonymous

Invité




GLINDA ◊ Thank Goodness Vide
MessageSujet: Re: GLINDA ◊ Thank Goodness   GLINDA ◊ Thank Goodness EmptySam 14 Juin - 19:20


D'habitude je souhaite plus la bienvenue sur la box >< Si une question te trotte dans la tête je suis là !
GLIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIINDA BIEVENUE !
Comme je kiffe ton persooooo >< Bon couraaaage pour ta fiche ! GLINDA ◊ Thank Goodness 4167106108 
Revenir en haut Aller en bas

InvitéAnonymous

Invité




GLINDA ◊ Thank Goodness Vide
MessageSujet: Re: GLINDA ◊ Thank Goodness   GLINDA ◊ Thank Goodness EmptySam 14 Juin - 20:08


Bienvenue bonne sorcière!
J'adore ce personnage  GLINDA ◊ Thank Goodness 2834406225 
Revenir en haut Aller en bas

InvitéAnonymous

Invité




GLINDA ◊ Thank Goodness Vide
MessageSujet: Re: GLINDA ◊ Thank Goodness   GLINDA ◊ Thank Goodness EmptySam 14 Juin - 21:03


Bienvenue et bonne chance pour la fin de ta fiche ^^
Revenir en haut Aller en bas

InvitéAnonymous

Invité




GLINDA ◊ Thank Goodness Vide
MessageSujet: Re: GLINDA ◊ Thank Goodness   GLINDA ◊ Thank Goodness EmptySam 14 Juin - 22:40


welcome here; bonne chance pour ta fiche et amuses toi bien parmi nous
Revenir en haut Aller en bas

InvitéAnonymous

Invité




GLINDA ◊ Thank Goodness Vide
MessageSujet: Re: GLINDA ◊ Thank Goodness   GLINDA ◊ Thank Goodness EmptySam 14 Juin - 23:55


Haaa, merci à vous quatres!  GLINDA ◊ Thank Goodness 2742709183  Bon, normalement j'ai fini (il faut que j'édite Arrow ), et j'espère vraiment avoir rendue justice au personnage  GLINDA ◊ Thank Goodness 3812454692 (bon, j'ai essayé de lui donner du fond, quoi Arrow ).

Et Lady, je te comprends  GLINDA ◊ Thank Goodness 830152195 D'habitude, j'aime bien me jeter sur la CB des forums, mais vu que je devrais théoriquement être entrain de réviser, j'ai pas envie de me donner plus mauvaise conscience que ça x')

Edit: Par contre je crois que le code de ma fiche bug x) j'vais essayer de modifier ça
Revenir en haut Aller en bas

InvitéAnonymous

Invité




GLINDA ◊ Thank Goodness Vide
MessageSujet: Re: GLINDA ◊ Thank Goodness   GLINDA ◊ Thank Goodness EmptyDim 15 Juin - 9:35


Bienvenue parmi nous Glinda  GLINDA ◊ Thank Goodness 4188181515 Bonne chance pour ta fiche  GLINDA ◊ Thank Goodness 2228576334 Tu verras que mon coeur n'est plus aussi sombre que ça  GLINDA ◊ Thank Goodness 3812454692 
Revenir en haut Aller en bas

InvitéAnonymous

Invité




GLINDA ◊ Thank Goodness Vide
MessageSujet: Re: GLINDA ◊ Thank Goodness   GLINDA ◊ Thank Goodness EmptyDim 15 Juin - 10:10


Bienvenue Glinda et bon courage pour ta fiche  GLINDA ◊ Thank Goodness 4167106108 

Pour le bug, est-ce que tu as mis des BBcodes ou Div/Span supplémentaires ? Normalement, si on en ajoute, ça fait ça  GLINDA ◊ Thank Goodness 677392194 Si non, j'irai voir ce qui cloche si tu veux ^^
Revenir en haut Aller en bas

InvitéAnonymous

Invité




GLINDA ◊ Thank Goodness Vide
MessageSujet: Re: GLINDA ◊ Thank Goodness   GLINDA ◊ Thank Goodness EmptyDim 15 Juin - 13:43


Ana'/Regina: Merci!  GLINDA ◊ Thank Goodness 4167106108 (et je jugerais de ça, dans ce cas  GLINDA ◊ Thank Goodness 2228576334 )

Declan: Merci  GLINDA ◊ Thank Goodness 2742709183 Au final, j'ai résolu le problème ^^ L'une des "table" que j'avais utiliser créait le problème, donc je l'ai enlevée et normalement c'est résolu et la fiche est donc officiellement finie  GLINDA ◊ Thank Goodness 2006221844 
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





GLINDA ◊ Thank Goodness Vide
MessageSujet: Re: GLINDA ◊ Thank Goodness   GLINDA ◊ Thank Goodness Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

GLINDA ◊ Thank Goodness

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MAGIC IS COMING ™ :: HORS-JEU :: ARCHIVES :: ARCHIVES VERSION N°01 :: ANCIENNES FICHES-