Petit rappel : Le forum ne suit pas la série.
Tout ce qui se passe au-delà de la saison 1 est à jeter aux oubliettes, merci "J'ai rêvé que la feu fondait et que la neige brûlait." ~ Cale 2742709183

Partagez | 
 

 "J'ai rêvé que la feu fondait et que la neige brûlait." ~ Cale

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage

InvitéAnonymous

Invité




"J'ai rêvé que la feu fondait et que la neige brûlait." ~ Cale Vide
MessageSujet: "J'ai rêvé que la feu fondait et que la neige brûlait." ~ Cale   "J'ai rêvé que la feu fondait et que la neige brûlait." ~ Cale EmptyMar 19 Aoû - 22:11






formulaire d'intro


Type du sujet : [x] Flash-Back [] Présent, première malédiction
Date du rp : Fin novembre
Météo (approximative) : Léger soleil et temps très frais
Matin, après-midi, soir : Début d'après-midi.
Statut du sujet : [] libre [x] privé
Statut du rp : [x] en cours [] terminé




Elsa s'approcha doucement de la porte de la maison que Cale avait emprunté pour son expédition de recherche pour retrouver son oracle. Elle inspira légèrement, il était venu la voir quelques jours après qu'elle l'ai laissé se débrouiller en ville, et à sa grande surprise, il s'en était très bien sorti, mieux qu'elle ne l'aurait imaginé, et avait même son propre chez sois. Quoi qu'il ai fait pour réussir, Elsa ne s'était au fond, pas doutée qu'il n'y arriverait pas, ce qui fit sourire la petite blonde, à qui il avait aussitôt proposé de venir le voir pour lui rendre visite, chose qu'Elsa n'avait pas pu refuser. Elle était vraiment impatiente de voir le boulot qu'il avait fait, et aujourd'hui elle était libre de toute la journée. Après une grasse mat´ amplement méritée du travail qu'elle avait fait toute la nuit, elle avait enfilé un petit pull noir au col rond et un vieux jean qui trainait au fond de son armoire dans sa chambre à Storybrook. Depuis la fin de la malédiction la jeune fille n'était pas retournée à Boston où se trouvait la moitié de ses vêtements, mais heureusement, sa sœur autant bienveillante qu'elle l'était lui avait acheté quelques fringues pour le restant de leur séjour dans la ville maudite. Séjour dont la durée restait sans fin pour le moment. Mais ça ne semblait pas la déranger plus que ça, devenir reine était encore une trop lourde responsabilité et moins de temps elle pourrait l'être et mieux ça serait pour elle. S'occuper d'un royaume tout entier, ce n'était pas tâche aisée.

Après un bol de lait froid et de céréales aux chocolats, accompagnée de sa sœur avec qui elle discuta quelques minutes, elle se leva d'un bond de sa chaise noire et attrapa vigoureusement sa veste sombre qu'elle s'empressa de mettre, plongeant ses deux bras dans le tissu. Elle ferma la porte d'un geste doux et s'élança dans les rues jusqu'à l'endroit dont lui avait parlé Calcifer. Et ce fut en moins d'une dizaine de minutes de marche qu'elle se retrouva devant la grande bâtisse où la porte lui murmurait de toquer, ce qu'elle fit. Le bruit résonna aux alentours presque déserts, en espérant ne pas s'être trompée. Il faisait beau, du moins pour Elsa qui ne ressentait pas le froid. Enfin si, mais elle trouvait la sensation... Agréable. Comme quand quelqu'un se prélassait au soleil, c'était l'effet inverse pour elle. De même que le froid pouvait rendre malade le soleil lui était insupportable. Alors que celui-ci brillait à peine de quelques rayons, la jeune étudiante fut heureuse de se dire que le temps redevenait potable et qu'elle pourrait sans doute rapidement faire un bonhomme de neige avec Anna.

Mais depuis quelques temps Elsa ne pensait plus vraiment à passer tout son temps avec sa petite sœur comme elle le faisait si bien. Elle tentait de voir du monde, et surtout Calcifer. Elsa aimait bien passer de son temps avec le jeune homme, même s'ils s'étaient vus trop peu de fois, elle trouvait sa compagnie agréable. Il y avait peu de gens avec qui la jeune femme arrivait a s'entendre. La plupart avaient eux aussi quelques choses qui les différencier des autres. Puis Cale semblait aussi plus que différent, ce qui donnait à la jeune blonde de toujours en découvrir plus à son sujet inconnu. Et il arrivait a contrôler le don inverse que la reine possédait. C'en était fascinant. Le feu était une telle chose, c'était magique, et lui il arrivait a maîtriser son don sans louper, ce qui était une chose qu'Elsa enviait fortement au garçon. Un petit sourire sur ses lèvres, la jeune fille ne quittait pas la porte des yeux, et elle attendait.
Revenir en haut Aller en bas

InvitéAnonymous

Invité




"J'ai rêvé que la feu fondait et que la neige brûlait." ~ Cale Vide
MessageSujet: Re: "J'ai rêvé que la feu fondait et que la neige brûlait." ~ Cale   "J'ai rêvé que la feu fondait et que la neige brûlait." ~ Cale EmptyMar 19 Aoû - 23:40


Calcifer commençait à s’habituer à sa vie dans la ville de Storybrooke. Il s’émerveillait encore de certaines prouesses de la technologie, et avait banni la télévision de se demeure, mais, de manière générale, il survivait à ses découvertes, pas toujours agréables, et réussissait plutôt bien son acclimatation. Sous les conseils de Sheri Asim’, il s’était inscrit, depuis peu, au lycée et croupissait de longues heures à enregistrer un savoir qui ne l’intéressait pas. Mais au moins avait-il de quoi occuper ses journées, et trainer avec les autres adolescents lui fournissait une source de connaissances importante, sur la vie de tous les jours. Il pouvait aller vers eux sans crainte quand il ne comprenait pas le tenant d’une machine étrange. Dernièrement, il s’était familiarisé avec la technologie du téléphone portable et en possédait un tout neuf, après avoir fait exploser les deux derniers, quand la sonnerie l’avait surpris. Il avait également changé de nom, trouvant un pseudonyme qui attirait moins l’attention que son nom de sorcier. Il mentait, également, sur qui il était, se prétendait être un sorcier en apprentissage, bien qu’il maitrisait l’art occulte de la magie depuis bien des années. Les idiots imbus d’eux-mêmes attiraient moins l’attention que de réelles menaces.

Ce qui avait été le plus facile, ce fut de trouver une maison abandonnée. Ou plus exactement, en vente. Cale avait balancé le panneau de ventre dans les buissons, avant de s’en servir comme bois d’allumage pour le feu, qui chauffait dans la cheminée. Une douce chaleur régnait dans la maison, qu’il avait commencé à occuper et à décorer en fonction de ses goûts et ses humeurs. De manière évidente, il se servait de sa magie pour gérer l’entretient et pour arranger les pièces suivant sa convenance – il n’avait pas aimé la disposition des pièces, et avait quelque peu étiré les murs. Si elle paraissait plus grande une fois à l’intérieur, il n’y était pour rien, Cale était habitué aux larges espaces… Une fois assuré d’avoir un toit sur la tête, il avait repris ses recherches, sans tomber sur sa mère. Vraisemblablement, l’oracle de service était retourné dans le monde des contes, pour un travail. S’il avait envoyé valsé la première poubelle qui se trouvait sur son chemin en l’apprenant, il avait été forcé de constater qu’il était bloqué dans cette ville, puisqu’il avait été abandonné par son passeur. Alors, il s’était armé de patience, se disant que sa génitrice reviendrait bien un jour ou l’autre dans la ville maudite, elle qui avait le don de s’attirer des ennuis.

Aujourd’hui, il avait décidé de brosser le lycée, pour se plonger dans la lecture d’un sujet quelconque. Il s’était aménagé une grande bibliothèque, qu’il remplissait d’ouvrages qu’il empruntait à la librairie, chez Sheri, ou qu’il achetait. Il s’intéressait à tout type de sujet, du moment qu’il en apprenait plus sur ce monde – s’il devait perdre son temps dans cette ville, autant le gaspiller intelligemment. Des coups résonnèrent à la porte d’entrée, mais perdu à l’étage, et plongé dans sa lecture sur la préservation de la forêt amazonienne, ce fut la porte qui dut le rappeler à l’ordre. « Il y a quelqu’un qui t’attend ! » Sortant le nez de son magazine, il se releva précipitamment, se disant que si ça porte se manifestait, c’était que son visiteur devait attendre depuis un petit temps. Tout en se pressant jusqu’en bas, il cria « C’est qui ? » à sa porte, qui lui répondit « Une belle blonde. Elle a des pouvoirs. » A cette information, Calcifer se précipita pour ouvrir à Elsa, qu’il avait reconnu à la description, tout en faisant mine à la porte de se taire. Il ne voulait pas effrayer la première personne qui avait été gentille avec lui.

Cale ouvrit donc en grand la porte, un sourire heureux sur les lèvres en reconnaissant la jeune femme. « Ah, Elsa ! Tu es finalement venue. » Oui, il avait songé à la probabilité qu’elle ne vienne pas, mais fut heureux de constater que la jeune femme avait dépassé sa timidité pour retrouver le sorcier. Il se décala de l’entrée, laissant l’accès libre à sa demeure. « Viens, entre, fais comme chez toi. »
Revenir en haut Aller en bas

InvitéAnonymous

Invité




"J'ai rêvé que la feu fondait et que la neige brûlait." ~ Cale Vide
MessageSujet: Re: "J'ai rêvé que la feu fondait et que la neige brûlait." ~ Cale   "J'ai rêvé que la feu fondait et que la neige brûlait." ~ Cale EmptyMer 20 Aoû - 0:53


La jeune fille arrangea encore une fois sa mèche blonde fuyeuse pour la remettre dans le tas de sa frange surélevée vers l'arrière et dans sa natte habituelle. La natte couleur soleil pastel qui était reconnaissable de partout et qui était presque devenue la marque de fabrique d'Elsa. Avec ses pouvoirs de glace, et son attitude reculée, évidemment. La blonde leva le regard sur la porte en bois. Elle était un peu nerveuse. Mais elle faisait avec. Elle avait surtout peur de perdre son contrôle aujourd'hui. Car elle n'avait pas tellement l'habitude de fréquenter ainsi quelques connaissances et amis. Et que ses pouvoirs pouvaient parfois en faire qu'à leur tête. Arès tout il fallait d'un rien pour qu'elle congèle un simple canapé par exemple. Ça lui était arrivé trois fois dans la semaine, tout ça a cause d'une peste dans une série télévisée qu'elle adore regarder. Il suffisait que quelque chose lui déplaise, la gène, la mette mal a l'aise, qu'elle soit triste en colère et hop, ses doigts gelaient tout seul sans qu'elle s'en rende compte parfois. Comme le jour où elle avait glacé le bol de soupe d'Anna quand celle-ci lui parlait de Kristoff. Mais, comme elle tentait de faire avec, elle avait abandonné les gants qu'elle avait porté si longtemps. Parfois elle regrettait quand elle n'avait plus ses pouvoirs, durant la première malédiction à Storybrook, quand elle n'était que la petite Kay, étudiante hors de la ville dans la vie extérieure n'existait plus depuis de longues années. Mais elle avait appris à s'y résoudre, et heureusement.

La jeune fille se demandait encore si la maison était habitée, même si l'odeur et la force réchauffante qu'elle tentait de coincer dans ses murs se dégageaient par dessus et s'approchait de la blonde pour la serrer dans ses bras invisibles d'air chaud. Elsa entendit quelques murmures étouffés, et elle ne savait pas si c'était bien la porte qui parlait ou si c'était simplement une seconde personne qui se trouvait déjà sur les lieux. Avait-il invité quelqu'un d'autre aujourd'hui ? Avait-il retrouvé son oracle qu'il cherchait tant ? Ou bien un ami, quelqu'un qui pourrait l'aider. Mille et une choses se bousculant dans la tête de l'étudiante et disparaissant aussitôt que les bruits de pas trottèrent dans le bâtiment, descendant les escaliers, et que finalement l'entrée s'ouvrit. Et devant elle, elle aperçut Calcifer, ses cheveux ténèbres aux allures de flammes pas vraiment en place -ce qui lui allait bien- et ses yeux étaient à peine froncés par la lumière aveuglante du soleil mais dont la couleur était tout de même emprisonnante. Elsa sourit. Il n'avait pas changé d'un poil depuis qu'ils s'étaient vus. Les pensées d'Elsa s'étaient demandées s'il avait fait la découverte de la ville. Et que peut-être serait-il allé au coiffeur entre temps. Mais... Non, pas le coiffeur. Son hypothèse ne tenait même pas une seconde debout quand elle y repensait. Avec ces tondeuses électriques il aurait prit peur en moins d'une minute. Même s'il fallait se dire qu'il devrait franchir le cap tôt ou tard.

Elsa retrouva vite pieds sur terre, oubliant toutes les choses improbables que racontait son esprit stressé. Elle lui sourit gentiment, et il se décala, laissant la place libre pour qu'elle entre dans la demeure. Ce qu'elle fit juste après. Cale semblait assez heureux de voir la jeune fille, sentiment partagée pour la reine d'Arendelle. Elle se déplaça de quelques pas et leva le regard pour observer les détails de la maison. C'était très grand et Elsa trouvait le tout vraiment joli, décrochant un second smiley sur ses lèvres rouges. Il avait fait du bon travail, vraiment. Elle s'avança jusqu'au centre de la pièce immense qui semblait ne pas avoir de fin et l'aménagement, pendant que Cale lui expliquait de faire comme chez elle. Elle eut un rire discret. C'était si facile a dire, mais pour elle impossible de se laisser aller comme elle l'aurait fait chez elle. Elle tourna son visage vers lui et entreprit la discussion. "C'est gentil de m'avoir invité. Et je suis contente que tu ai trouvé quelque part où te loger." Elsa ne se souvenait même pas qu'il y avait des maisons abandonnées dans ce coin de la ville. Mais Cale semblait être assez doué pour se débrouiller seul et s'occuper de lui comme un grand. Bon il n'était pas un enfant ce qui était tout à fait normal. Mais la vue de l'intérieur impressionnait toujours et encore plus la blonde, plus elle avançait pour admirer la décoration. "C'est très joli chez toi, vraiment !" Finissait-elle par le fond de sa pensée se retournant complètement pour être de nouveau face à lui.
Revenir en haut Aller en bas

InvitéAnonymous

Invité




"J'ai rêvé que la feu fondait et que la neige brûlait." ~ Cale Vide
MessageSujet: Re: "J'ai rêvé que la feu fondait et que la neige brûlait." ~ Cale   "J'ai rêvé que la feu fondait et que la neige brûlait." ~ Cale EmptyMer 20 Aoû - 13:21


Calcifer n’avait eu que peu de visites, depuis qu’il s’était installé. Oh, madame le maire serait très certainement passée, si elle n’avait pas été en prise avec des problèmes plus gros sur une île éloignée. Pour les autres, eh bien, il ne s’était pas fait de réel ami. Il y avait bien Sheri, qui était passée, une fois ou deux, mais pour le moment, Cale s’appropriait sa solitude et il était vrai qu’il pouvait passer des heures à discuter avec son mobilier ou ses affaires électriques pour en apprendre plus sur leur existence. Il se comportait comme une véritable éponge, absorbant tout ce qu’il pouvait apprendre et découvrir. Il n’avait pas pour but de devenir un expert sur la ville maudite, mais le mode de vie de ce monde l’intriguait au plus haut point. Oh, pour sûr, il ne la troquerait jamais contre son quotidien de criminelle, sur les routes. Mais il y avait un certain confort que le sorcier ne pouvait qu’apprécier – il pouvait passer plusieurs heures dans sa salle de bain à barboter, tout en discutant avec son savon. Cependant, rien ne valait la présence d’un humain. Ou mieux, d’une sorcière… pardon, une jeune femme avec des pouvoirs magiques. Il avait réfléchi, à quelques reprises, sur ce que pouvait être Elsa et s’il avait une piste, ou deux, il ne pourrait le savoir qu’en lui posant la question.

Mais ce n’était pas la raison pour laquelle il avait fait venir Elsa. Il voulait juste discuter avec elle, lui montrer qu’il avait survécu à ses premières semaines à Storybrooke, et qu’il se débrouillait plutôt bien. La porte se referma d’elle-même quand Elsa pénétra dans la demeure de l’apprenti sorcier. « C'est gentil de m'avoir invité. Et je suis contente que tu aies trouvé quelque part où te loger. » Cale sourit tranquillement, dirigeant Elsa dans le salon, pour qu’elle puisse s’installer à son aise. « Oui, il ne fallait pas t’inquiéter, je suis débrouillard. » C’était le mérite d’avoir vécu pendant plus de dix ans dans la nature : des réflexes persistaient et il ne perdait jamais espoir, le gamin. Qu’il soit dans une ville totalement étrangère – plus trop, maintenant – n’avait rien d’effrayant à ses yeux, une fois habitué aux monstres mécaniques. « C'est très joli chez toi, vraiment ! » Il ne put se retenir de sourire fièrement, Cale. Il ne cherchait pas à impressionner sa visite, mais il appréciait que Elsa trouve l’endroit accueillant. « Merci. C’est la première fois que j’ai un endroit à moi, c’est amusant de faire ce que je veux. » Et pour ça, il s’en était donné à cœur joie.

Il passa ses mains dans les poches arrières de son jeans – oui, il s’était refait une garde-robe, par la même occasion – détaillant brièvement la pièce. « Je te fais visiter ? » Tant qu’à faire. La maison ne comprenait pas beaucoup de pièces, mais ces dernières étaient grandes, laissant des espaces pour se déplacer tranquillement. Au rez-de-chaussée, il y avait un salon, où ils se trouvaient actuellement, un bureau, à la porte fermée, où trainaient quelques livres de magie et des parchemins, et la cuisine, où le feu ouvert brulait paisiblement. A l’étage, en plus de la salle de bain, il y avait deux chambres et la bibliothèque. Cale n’avait pas d’ami à loger, mais il préférait être prudent et avoir de l’espace pour loger des gens dans le besoin. Et, sans attendre la réponse d’Elsa, il l’entrainait déjà sa suite.
Revenir en haut Aller en bas

InvitéAnonymous

Invité




"J'ai rêvé que la feu fondait et que la neige brûlait." ~ Cale Vide
MessageSujet: Re: "J'ai rêvé que la feu fondait et que la neige brûlait." ~ Cale   "J'ai rêvé que la feu fondait et que la neige brûlait." ~ Cale EmptyMer 20 Aoû - 18:40


Elsa perdait son regard dans les alentours, des centaines de questions la tracassaient en se balançant vivement dans son esprit. Entre comment s'en était-il sortit en ville (question dont la réponse était presque prévisible), si les étranges machines de métal l'effrayaient toujours autant, et si il avait, par exemple, retrouvé la personne qu'il recherchait a son arrivé à Storybrook, le choix était infini. Et elle se demandait aussi, s'il s'était fait quelques amis. Dans la ville il devait avoir quand même une foule de gens de son âge. D'ailleurs, la blonde ne connaissait même pas son âge. Il était peut être aussi du genre à avoir un physique qui diffère de ses années vécues. Il y avait ce genre de personne qui pouvait en faire vingt et t'avouer en avoir dix mille. A partir de ce genre de rencontre, on ne s'étonne plus jamais de rien. Et... Au fond, Elsa en savait trop peu sur ce bon Calcifer, mais cette visite chez lui était une moment parfait pour en savoir un peu plus sur le sorcier mystérieux. Mais il avait tout leur temps pour parler, alors Elsa n'avait pas de soucie a se faire. Peut-être juste le fait d'arriver a parler calmement serait la seule chose dont elle avait à s'occuper aujourd'hui. Depuis la fin de la malédiction la jeune fille avait fait d'énorme progrès, et elle ne cessait de s'ouvrir aux autres. Chose qui lui était exceptionnelle.

A peine entrée que la porte se referma telle une force invisible l'aurait doucement poussé, chose que la blonde n'y prêta guère plus d'attention. Une douce odeur régnait dans la demeure et étrangement, la chaleur ne la dérangeait pas plus que ça. Habituellement, Elsa aurait glacé l'atmosphère et éteint le feu, mais aujourd'hui, elle semblait presque apprécier le charnel feu qui crépitait de jets de flammes brûlants s'évaporant dans les airs tièdes. La décoration était des plus original et Elsa aimait vraiment ce qu'il avait fait. Ses pouvoirs étaient incroyables et il avait un don merveilleux que la petite aurait presque envié. Même si, au fond, elle n'aurait voulu aucun don magique à sa naissance ou quelque chose de la sorte. Elle était terrifiée de ces choses fascinantes, et encore plus de la glace qu'elle pouvait faire sortir d'elle-même. Elle avait causé trop de malheur alors Elsa avait appris à se méfier. Plus qu'elle ne le devrait. Cale dirigea la jeune fille vers le salon qui était tout aussi grand. D'un sourire fière, il lui expliqua qu'il était assez débrouillard et qu'il s'était bien occupé de lui-même tout seul. Elsa eut un sourire qui fut presque un rire. Elle avait été idiote de trop s'inquiéter pour lui. Même si elle s'était doutée qu'il y arriverait facilement et ce fut le cas. La jeune fille était heureuse et admirait tout ce qu'il avait réussi à faire en si peu de temps et avec presque rien. Et bien, il ne cesserait pas de l'impressionner, jour après jour.

Ses yeux baissèrent pour voir qu'il avait trouvé aussi de nouveaux vêtements. Il avait pu découvrir quelques magasins du centre-ville à ce qu'elle voyait. Et c'était un bon début tout ça, qu'il soit sorti et qu'il ai découvert ce qu'était les boutiques qu'il y avait ici. Ses iris claires tournèrent pour voir une seconde porte fermée qui semblait très intéressante, à près de là, des escaliers de bois qui montaient vers l'étage qui se situait au-dessus de leur tête, piquant la curiosité de l'étudiante. Le jeune homme lui sourit en la regardant une demie seconde avant de lui proposer je visite guidée de son nouveau chez-soit, ce qu'elle ne pouvait pas refuser et qui la fit se précipiter à ses côtés en accélérant légèrement le pas. Avant qu'elle n'eut le temps de répondre il commença a marcher vers d'autres salles pour lui montrer la grandeur des lieux. Elle secoua la tête de haut en bas pour acquiescer à la demande du sorcier, un peu en retard. Evidemment qu'elle voulait voir tous les recoins de sa nouvelle maison, ça faisait parti d'une des raisons de pourquoi elle était venue le voir. Avec passer du temps en sa compagnie, bien sûr.

Marchant tranquillement, elle osa le questionner un peu plus sur son séjour dans la ville maudite "Et donc ça se passe bien ici ? Tu as réussi à t'intégrer ?" Elle fit une pause pour changer son regard de direction. "Et tu as retrouver la personne que tu cherchais ?" Sa voix se stoppa net descendant d'un ton vers la fin de la phrase. Elle espérait ne pas être trop indiscrète sur le sujet encore une fois.
Revenir en haut Aller en bas

InvitéAnonymous

Invité




"J'ai rêvé que la feu fondait et que la neige brûlait." ~ Cale Vide
MessageSujet: Re: "J'ai rêvé que la feu fondait et que la neige brûlait." ~ Cale   "J'ai rêvé que la feu fondait et que la neige brûlait." ~ Cale EmptyMer 20 Aoû - 20:55


Calcifer avait toujours vécu sur les routes, faisant des abris naturels son logement, pendant tout un temps, s’aidant d’une tente s’il ne trouvait rien de convenable. Il squattait, parfois, une grande ou un bâtiment abandonné. Et quand cela ne suffisait pas, il se faisait passer pour un enfant abandonné auprès de la bonne poire du village, pour profiter d’un repas chaud et d’un peu de savon. Posséder une maison, en serait-ce que pour le temps d’une recherche, représentait beaucoup, pour le sorcier. C’était la raison pour laquelle il était si fier de pouvoir s’en occuper, de la ranger, de la montrer. Elsa ne se rendait pas vraiment compte, mais chaque mot, Calcifer prenait un soin tout particulier de le retenir, heureux comme tout. L’aventure de Storybrooke, une fois le temps d’acclimatation passé, était bien plus facile que ce qu’il avait imaginé. Il pouvait comprendre, sans peine, pourquoi les habitants rechignaient à retourner dans la Forêt Enchantée. En attendant, il avait une maison à faire visiter. Il passa devant son bureau, tout en expliquant brièvement ce que c’était, s’excusant pour le bordel qu’il y régnait, la raison pour laquelle la porte était fermée.

C’était un petit mensonge. Calcifer restait très prudent, quand à montrer les savoirs qu’il connaissait sur la magie. Il savait que ça pouvait faire l’objet de jalousie, lui ayant attiré des problèmes à plusieurs reprises. « Et donc ça se passe bien ici ? Tu as réussi à t'intégrer ? » Et justement, il voulait s’intégrer sans faire de vague… pas trop. Cale hocha la tête, tout en se rendant dans la cuisine, où le feu brulait joyeusement. D’un geste de la main, il réduisit la taille des flammes, pour ne pas incommoder la manieuse de glace. Il remplit la bouilloire d’eau, tout en répondant. « Oui, ça se passe. Je commence à comprendre qu’il faut regarder avant de traverser la route, pour ne pas me faire écraser. » Il avait manqué de dire adieu à ses orteils, il y avait quelques jours de ça, alors qu’il était perdu dans ses pensées, n’entendant pas le bruit du moteur de l’automobile. Maintenant, il était prudent. « Pour l’intégration aussi. J’ai été forcé à aller au lycée. » Avoua-t-il, boudeur. Il aurait préféré choisir faire ce qu’il voulait de ses journées, sans devoir obéir à une autorité qu’il ne reconnaissait pas. Raison pour laquelle il fuyait l’établissement dès qu’il en avait l’occasion.

Il alluma le feu du gaz et attendit que l’eau se mette à chauffer, sortant le nécessaire à thé. « Et tu as retrouvé la personne que tu cherchais ? » Calcifer eut un petit sourire, alors qu’il levait son regard électrique sur Elsa. Elle avait bonne mémoire. Même si elle semblait s’en vouloir d’avoir posé la question. « C’est bon, ne t’en fais pas. » Il l’avait rassuré avant même de s’en rendre compte, agissant le plus naturellement possible, toujours. Il passa une main dans ses cheveux, repensant à l’échec de retrouver sa mère. « Oui, je l’ai trouvé… En quelque sorte. » Il parut ennuyé de la situation, ce qu’il était, vraiment. « En fait, tu vas rire, mais il semblerait qu’on se soit manqué de peu : elle est retournée dans la Forêt Enchantée. » Et Calcifer, brave garçon, échappa un petit rire.
Revenir en haut Aller en bas

InvitéAnonymous

Invité




"J'ai rêvé que la feu fondait et que la neige brûlait." ~ Cale Vide
MessageSujet: Re: "J'ai rêvé que la feu fondait et que la neige brûlait." ~ Cale   "J'ai rêvé que la feu fondait et que la neige brûlait." ~ Cale EmptyMer 20 Aoû - 21:44


Le sorcier passait habilement de pièce en pièce, s'excusant tout d'un coup de la porte fermée avec comme raison que l'endroit, plus particulièrement nommé bureau ici, était dans un fâcheux désordre, ce qui décrocha un rire mental a la jeune blonde qui connaissait bien ça, le bordel. Elle avait une chef du genre chez elle qui ne passait pas une journée sans mettre sa chambre, ou bien la maison complète, sens dessus dessous en quelques heures. C'était la pro du chantier, la déesse du foutoir et du chaos, une vraie anarchie avec celle là. Donc elle se doutait qu'il n'y avait pas pire que le lieu de vie d'Anna qu'un simple bureau de travail rempli de quelques paperasses éparpillées sur tout son long. Mais elle fut quand même une pointe déçue de ne pas pouvoir voir les livres et parchemins (magiques ou non) qu'un sorcier pouvait enfermer chez lui, ou bien les diverses choses et objets qu'il pouvait avoir. Des trucs que l'on ne trouve qu'au monde des contes et qu'Elsa n'avait jamais pu voir. C'était une salle qui paraissait remplie de mystères et de nouveautés à ce qu'elle connaissait, et c'était vraiment intriguant. Mais Elsa savait respecter les espaces privés et les secrets, et ce fut sans un mot -mais d'un joli sourire- qu'elle continua sa visite, toujours au plus près de Calcifer pour admirer finalement la cuisine où ils débarquèrent juste après la traversée du salon.

Une fois dans la cuisine où une fine odeur de nourriture s'élevait, il s'amusa à baisser la température du feu sauvage pour que la jeune reine se sente mieux dans l'habitat de son ami. Le sorcier hocha la tête à la première question de la blonde, lui expliquant maladroitement qu'il commençait a comprendre de mieux en mieux le fonctionnement de la ville, et des voitures. C'est vrai qu'elle n'avait même pas prit la peine de lui expliquer pour ce genre de danger là, les véhicules de fer sont des monstres impitoyables aux commandants de bords pas très prudents alors il valait mieux que Cale sache le plus tôt possible pour comment traverser. Heureusement il fut assez malin pour le comprendre tout seul au bout de quelques jours. Ce qui lui prouvait encore une fois qu'elle n'avait pas à s'inquiéter tout le temps pour le garçon natif du monde magique. Puis il lui murmura, un air boudeur, que pour finaliser son intégration il avait entreprit de commencer le lycée. Ce bâtiment angoissant qu'Elsa avait quitté depuis quelques temps déjà, et se rappeler du stresse qu'était de se lever tous les matins pour y aller pour travailler fit sentir une vague froide dans le dos de la blonde qui compatissait de l'expérience. Elle hocha la tête lui racontant brièvement qu'elle aussi n'avait pas vraiment aimé ses années de lycée. Le pire fut peut-être que dans ses souvenirs, la jeune fille plongée dans la malédiction, était sans cesse insultée de reine des neiges et que Kay détestait ce surnom. Maintenant elle s'en accommodait facilement. Et tout ça n'était plus que le passé.

Et pendant qu'ils discutaient, Cale préparait de l'eau et du thé, les gestes suivit des yeux d'Elsa. À sa seconde question, un peu plus indiscrète, le sorcier eut un sourire et la rassura rapidement, ce qui soulagea l'âme de la blonde et qui sentit son cœur devenir tout d'un coup un poids plus léger. C'était fou comme elle voyait qu'il lui faisait confiance alors qu'il aurait pu très bien rester fermé sur lui même, mais non, il osait parler de sa recherche secrète sans baisser le visage, apaisant la situation. Il passa furtivement sa main dans ses cheveux et continua son récit dans son épreuve, qui ne semblait pas marcher complètement comme il l'aurait voulu. « Oui, je l’ai trouvé… En quelque sorte. » Un "oh" intrigué apparu sur les lèvres d'Elsa qui regardait le creux des yeux de Cale pour y trouver une pointe de peine au fond de ses iris. « En fait, tu vas rire, mais il semblerait qu’on se soit manqué de peu : elle est retournée dans la Forêt Enchantée. » Le sorcier termina son texte d'un petit rire presque nerveux, qui prenait tout du bon côté. Elsa ouvrit aussitôt la bouche pour tenter de le rassurer et de lui donner espoir. "Vous deux, vous n'avez vraiment pas de chance." Son sourire fut un sourire entre l'amusement de la situation et une face dépitée. "Mais vous vous retrouverez tôt ou tard, elle ne restera sûrement pas indéfiniment là-bas. Au moins, tu sais où elle est." Elle positivait comme elle pouvait.
Revenir en haut Aller en bas

InvitéAnonymous

Invité




"J'ai rêvé que la feu fondait et que la neige brûlait." ~ Cale Vide
MessageSujet: Re: "J'ai rêvé que la feu fondait et que la neige brûlait." ~ Cale   "J'ai rêvé que la feu fondait et que la neige brûlait." ~ Cale EmptyJeu 21 Aoû - 16:54


Vraisemblablement, que le lycée soit une expérience inventée ou un passage obligé, il restait pénible pour tous les étudiants, surtout pour ceux qui n’étaient pas fait pour être des étudiants sage. Cale ne pouvait pas imaginer Elsa en mauvaise élève, mais il supposait qu’être doué dans les cours ne prouvait rien. Il y avait tant d’adolescent qui s’acharner à se moquer des autres et à extériorisé leurs malheurs. Une des raisons pour laquelle Calcifer supportait mal la vie de lycée était due à la faune présente. Une grande partie de ces enfants avaient des soucis tellement différents de ceux de Calcifer. Il ne s’était jamais imaginé être plus mature que son âge, mais avoir vagabondé sur les routes avec des hommes plus vieux que lieu, tout en abritant un esprit dans son cœur, l’éloignait énormément des jouvenceaux ignorants. Alors, il ne put que compatir aux souvenirs d’Elsa, même s’ils étaient faux. Il avait compris que tout ce que Regina avait construit présentait une valeur à tous les maudis. Le sorcier ne s’estimait pas assez pour empiéter sur la valeur sentimentale des victimes.

« Vous deux, vous n'avez vraiment pas de chance. » Calcifer eut un mince sourire, tout en haussant les épaules. Ce n’était pas la première fois qu’une telle situation se produisait. D’autant plus, que maintenant, il avait un avantage considérable par rapport à ses premières années : il savait à quoi sa mère ressemblait, connaissait son nom. S’il la croisait dans la rue, il l’agresserait sur le champ, pour éviter qu’elle ne disparaisse, comme elle aimait tant. « J’ai l’habitude avec elle. Ca a toujours été comme ça. » Son ton léger prouvait que ça ne le dérangeait pas le moins du monde, sinon, il aurait abandonné la recherche de l’oracle depuis bien longtemps. Heureusement, il était difficilement découragé. « Mais vous vous retrouverez tôt ou tard, elle ne restera sûrement pas indéfiniment là-bas. Au moins, tu sais où elle est. » Il hocha la tête, jouant avec le sachet de thé, qu’il faisait tourner dans la tasse de thé encore vide. « Oui, elle finira bien par revenir ici. On dirait que les évènements intéressants ne se passent qu’ici. » Et tout le monde savait que Mnémis était attiré par tout ce qui posait problèmes. Il suffisait qu’il s’arme de patience, et il finirait bien par lui tomber dessus.

« En attendant, j’ai du temps à tuer. » Annonca-t-il, presque heureux d’avoir du temps libre devant lui. Ça lui permettait de s’intéresser un peu plus à ses enchantements, pour son plus grand bonheur. Il n’en restait pas moins un sorcier très curieux, qui était impatient d’expérimenter les sorts trouvés dans les livres de la boutique de Gold, que Belle lui avait prêté, après qu’il lui ait fait les yeux doux. D’ailleurs, ça lui rappelait une chapitre, qu’il avait lu. Il claqua de ses doigts. « J’ai trouvé dans un livre que j’ai lu, un truc qui parlait de magie de glace. Ça te tente de jeter un coup d’œil ? » De ce qu’il avait compris, Elsa était loin d’être à l’aise avec ses pouvoirs. Il ne voulait pas la presser. Mais comme il l’avait déjà dit, sa magie l’intéressait, tout autant qu’il s’intéressait à elle.
Revenir en haut Aller en bas

InvitéAnonymous

Invité




"J'ai rêvé que la feu fondait et que la neige brûlait." ~ Cale Vide
MessageSujet: Re: "J'ai rêvé que la feu fondait et que la neige brûlait." ~ Cale   "J'ai rêvé que la feu fondait et que la neige brûlait." ~ Cale EmptyJeu 21 Aoû - 18:22


Le jeune garçon lui afficha un fin sourire sur son visage, haussant des épaules légèrement, les sourcil relevés, comme s'il prenait tout du bon côté. Il disait avoir l'habitude de se questionner de où elle avait pu passer et de à quel endroit pouvait-elle être, mais qu'il ne perdait pas espoir, ce qui était une bonne qualité qu'Elsa n'avait pas vraiment. Il devait être une personne pleine d'ambition et n'était pas du genre à baisser les bras si tôt, ce qui fit presque sourire la jeune fille qui se tenait à quelques centimètres à côté du sorcier. Elle espérait tout de même de tout cœur qu'il retrouve très vite son oracle. Être séparé d'un être cher, qui qu'il soit, c'était vraiment une épreuve douloureuse que la reine des neiges compatissait. Elle avait été séparé treize ans de sa petite sœur, et trois ans de ses parents qu'elle avait cru mort. Sauf qu'elle, elle n'avait pas été la personne qui s'était mise à rechercher ses proches, ce fut Anna qui se chargea du boulot de retrouver Elsa. Enfin qui tenta de la ramener à Arendelle. Peut-été que l'oracle que Calcifer voulait absolument retrouver lui aussi cherchait à fuir le garçon aux pouvoirs de feu, comme elle elle l'avait fait. Mais ceci rentrait malheureusement et sûrement trop profondément dans les détails de la vie personnelle du jeune homme.

Il attrapa le sachet de thé, le passant de main en main et jouant avec ses doigts qui le faisaient sauter entre chaque membre, avant de la plonger dans la tasse et de le faire tournoyer doucement dans le récipient vide, dont le bruit fin résonnait dans la pièce. Tout ça pendant qu'Elsa plaçait sa main droite contre son coude inverse auquel sa main s'accrocha nerveusement. Il lui expliqua qu'elle serait sûrement attirée par la foule de choses qui se passe ici, ce qui n'était pas totalement faux, à Storybrook, il y avait toujours de l'action. Une malédiction, un ennemi de la méchante reine, des faits étranges (quoique, plus rien n'étonnait vraiment les habitants de la ville maudite maintenant) mais si l'oracle dont lui parlait Cale était du genre à aimer les événements mouvementés, elle ne resterait pas au paisible monde des contes où là-bas, la seule chose intéressante pouvait se limiter à une attaque de trolls, et encore.

Le sorcier reprit la parole, lui racontant qu'à part ça, il n'avait pas pas grand chose a faire, et que du coup, il s'intéressait a peu à tout ce qu'il y avait de intéressant ici. La magie, la culture, et il ne manquait pas de lectures de plus à Storybrook, avec Belle et ses livres il y avait de quoi faire. Il continua, lui affirmant qu'il avait réussit à trouver un livre, permis tout le bazar de chez Gold sûrement, qui parlait du don que la jeune feme possédait. Un livre sur la magie de glace. Sur cette chose incontrôlable qui sortait de ses doigts quand l'envie lui en prenait ou quand ses sentiments arrivaient à atteindre le contrôle de son cerveau et de son sang-froid sans qu'elle puisse y remédier. La blonde eut un doute au départ sur ce qu'il venait de dire, montrant une pointe de stupéfaction sur son visage. Elle n'était pas certaine que ça soit la meilleure idée, elle avait peur de se retrouver quelques minutes plus tard, congelant la maison tout entière en quelques coups de mains en l'air. Mais... L'idée n'était pas non plus mauvaise. Au contraire, si le livre était bien rempli de conseils sur sa magie, et de sorts de bases, peut-être que ça pourrait lui être d'une grande aide. Elle eut quelques secondes d'hésitation, puis elle ouvrit la bouche doucement pour accepter. "Et bien, pourquoi pas. Ça pourrait être intéressant de voir ce qu'il y a dedans, oui." Elle termina d'un petit sourire discret, tout en se détachant de l'endroit où elle était pour se rapprocher du sorcier de feu. Après tout, il n'avait pas encore proposé d'essayer d'user de quelques sorts, seulement d'y jeter un coup de œil furtif sur toutes les pages.
Revenir en haut Aller en bas

InvitéAnonymous

Invité




"J'ai rêvé que la feu fondait et que la neige brûlait." ~ Cale Vide
MessageSujet: Re: "J'ai rêvé que la feu fondait et que la neige brûlait." ~ Cale   "J'ai rêvé que la feu fondait et que la neige brûlait." ~ Cale EmptyJeu 21 Aoû - 20:45


La bouilloire siffla et Cale remarqua que cette dernière avait retenu la leçon de ne plus hurler ‘c’est chaud !!’ quand l’eau avait atteint sa température idéale. Il coupa le gaz et servit généreusement chaque tasse thé, tranquillement, tandis qu’il lisait l’hésitation pure d’Elsa. Il était difficile, pour lui, de comprendre la crainte de la jeune femme pour ses pouvoirs. Il ne pouvait qu’imaginer, sans saisir l’ampleur de ce qu’elle devait ressentir. Lui avait couru après la magie, pour obtenir un moyen d’arriver à ses fins, sans jamais se laisser dépasser par la force qu’il avait possédé, ou tentant de ne pas se laisser submerger par le pouvoir de l’étoile. Il avait beaucoup travaillé, pendant de nombreuses années, s’imposant une discipline et un enseignement strict. Elsa, qui semblait plus âgée que lui, ne semblait avoir suivi aucun entrainement. Il supposait que la peur avait ce pouvoir. Ce qui échappait totalement à la logique, pour Calcifer. Si quelqu’un avait peur de quelque chose, il fallait apprendre à le maitriser, non ? Enfin, il ne pouvait pas vraiment juger Elsa, puisqu’il ignorait tout de son histoire. S’intéresser à ce livre de magie pourrait éventuellement lui permettre d’en apprendre plus sur la blonde.

« Et bien, pourquoi pas. Ça pourrait être intéressant de voir ce qu'il y a dedans, oui. » Ah, Cale eut un grand sourire, tandis qu’il posait le nécessaire à thé sur un plateau en bois, enjoué par les propos d’Elsa. « Super ! Suis-moi. » Sifflotant, tranquille, il retourna sur ses pas, pour s’arrêter devant la porte de son bureau. D’un geste de l’index, la porte s’ouvrit, dévoilant la pièce, décorée de tapis et de coussins sur le sol, tandis qu’un bureau en bois massif était collé contre la fenêtre, au fond de la pièce. Les armoires n’étaient pas encore pleines. Elles paraissaient même vides, avec le peu d’ouvrage qui occupaient les étages. Une partie, totalement vide, était camouflée par un tableau noir, où l’écriture de Cale, à la craie, était reconnaissable. Quelques parchemins étaient également étalés à gauche, à droite, dévoilant des écritures anciennes et des pentagrammes aux inscriptions obscures. Pour la plupart, ce n’était que des sorts bénins, sur comment insuffler la vie dans tel objet, ou faire une potion contre le rhume. Il y avait aussi, beaucoup de traités sur divers sujets, que Calcifer prenait la peine de lire, ou juste de survoler. Il dégagea quelques cousins qui trainaient sur le sol et posa son plateau sur une table basse, reculée dans un coin. Il avait cette sale habitude, de préférer être assis sur le sol, que sur un divan, aussi confortable celui-ci soit. Les habitudes de vivre à l’extérieur. Mais apparemment, c’était fort à la mode, de s’asseoir sol le sol, dans les pays de l’Asie. Alors, il supposait qu’il n’y avait rien de mal là-dedans.

« Installe-toi, le temps que je retrouve ça. » Calcifer alla vers une des étagères, qui ne comportait que quelques ouvrages, aux couvertures anciennes, et enluminées de décoration fastidieuses. Il s’empara d’un volume relativement épais, à la couverture vert forêt. « Ah, la sale manie des sorciers de faire des livres trop décorés. » Déjà, c’était une plaie à transporter et à protéger. Et puis, bonjour pour cacher ses secrets. Enfin. Cale s’installer sur un des nombreux coussins, farfouillant à travers les pages, marmonnant que ça ne serait pas bien loin. Ca dura quelques minutes, avant qu’il ne s’arrête sur la page. « Ici, voilà. » Et, fière de sa trouvaille, il tendit l’ouvrage à Elsa.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





"J'ai rêvé que la feu fondait et que la neige brûlait." ~ Cale Vide
MessageSujet: Re: "J'ai rêvé que la feu fondait et que la neige brûlait." ~ Cale   "J'ai rêvé que la feu fondait et que la neige brûlait." ~ Cale Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

"J'ai rêvé que la feu fondait et que la neige brûlait." ~ Cale

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MAGIC IS COMING ™ :: HORS-JEU :: ARCHIVES :: ARCHIVES VERSION N°01 :: SUJETS RP-