Petit rappel : Le forum ne suit pas la série.
Tout ce qui se passe au-delà de la saison 1 est à jeter aux oubliettes, merci Wouaf wouaf ! Ah non, c'est vraie je suis plus un chien. 2742709183

Partagez | 
 

 Wouaf wouaf ! Ah non, c'est vraie je suis plus un chien.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

InvitéAnonymous

Invité




Wouaf wouaf ! Ah non, c'est vraie je suis plus un chien. Vide
MessageSujet: Wouaf wouaf ! Ah non, c'est vraie je suis plus un chien.   Wouaf wouaf ! Ah non, c'est vraie je suis plus un chien. EmptyMer 10 Avr - 20:43




INTRODUCTION
Qui se cache derrière l'écran ?
© emotional bullshit


J'attaque le triple compte, après avoir longuement réfléchit !
Après une filtreuse et une pirate sans coeur, me voilà dans la peau d'un chien ! Wouaf wouaf ! Ah non, c'est vraie je suis plus un chien. 2914946516




Lady A. Croing
Feat Lana Del Rey




Qui est cet habitant ?


Lady est une personne débordante d'énergie où qu'elle aille, c'est une jeune fille qu'on aime bien avoir comme amie, même si elle, préfère rester qu'avec des gens en qui elle a confiance, en qui elle sait qu'on ne lui feras pas une trahison ou que l'on se servent d'elle. Lady est née en début juin, le six, il y a de la 20, a deux villes de Sorybrook, elle à déménager à seulement un an jusqu'ici, et elle même aucun souvenirs de ça.

Il parait qu'elle aurait passé une enfance calme et bien entourée de bon amis, qu'elle a même encore. Elle à vécu dans une famille riche, sans jamais que cela lui monte à la tête, et la plupart du temps elle était toujours excitée de ce que lui ramené parfois ses parents. Elle à vécu une adolescence tout aussi normale, et réussi plutôt bien dans les études, elle est sérieuse.

Parfois, Lady se sent jeune et innocente, c'est une personne qui n'aime pas faire de bêtises aussi, elle préfère être sage, c'est pour ça que beaucoup de monde ce moque d'elle à Storybrook, comme quoi "elle ne peut rien faire, elle a trop peur", des moqueries que la jeune femme n’apprécies pas beaucoup. Lady, sinon, est très attachante, mais si elle à une idée, elle ira jusqu'au bout, elle essayeras encore et encore jusqu’à y arriver, ce qui parfois, agacent le monde et la fait devenir un peu lourde au regard des autres. Lady est surement aussi une des seuls personnes qui n'a pas de gros problème ici, après tout les incidents qui interviennes les uns après les autres, ce qui ne la gène pas.

Lady n'a pas encore trouvé de boulot, et ne fait donc presque rien de ses journées à part à faire de longues promenades et aller voir ses proches. Parfois, il arrive qu'elle soit plutôt solitaire et elle le vit pas très bien, et même si au fond d'elle elle préfère être entourée de ses amis.

Sinon, dans son coeur, la jeune femme l'a à moitié remplis. Quelqu'un fait déjà chavirer son organe de l'amour, mais en attendant elle préfère attendre qu'il fasse le premier pas, car il es toujours entouré quand elle lui jette un regard amoureux, et Lady n'a tellement envie de se tromper. Du coup, elle fait comme si il n'était pas là, et continue sa tranquille petite vie, espérant toujours.

Coté histoires étranges de la villes, Lady ne l'aiment pas et espère de tout coeur que jamais ce genre de chose lui arrivera -trouver un coeur dans la forêt ou des choses comme ça c'es pas quelque chose de plaisant à vraie dire, surtout pour la pauvre innocente- car au fond d'elle elle souhaite juste une vie monotone, avec quelqu'un dans sa vie, car Lady est une vraie romantique.

La famille compte plus que tout dans la vie de Lady, mais elle sait que rien ne tourne jamais bien, et ce qu'elle risque de savoir risque bien de l'anéantir. Elle voulait rester leur seule enfant, eh bien c'est raté...
Mais qui est-il, réellement ?


En 1955, dans un petit royaume du monde des contes, pendant un hiver très froid et glacial, le jour de noël, Jim Chéri offre un cadeau pour sa femme, Darling. Et qu'elle ne fut sa joie en découvrant une petite chienne, plus précisément une petite coker spaniel anglais, qu'ils prénommèrent Lady, un nom qui lui alla parfaitement des ses premières minutes dans sa nouvelle maison. Et dès la première nuit, elle se fut trouver ça place; car une fois mit dans une panière dans une salle à part -pour qu'elle ai une bonne éducation- qu'elle ne fut la surprise de Jim de l'entendre sans arrêt pleurer et de la voir réussir à grimper les escaliers jusqu’à leur chambre. Sur ce, il l'a laissa dormir, mais c'était "seulement pour cette nui !" et ce "seulement pour cette nuit !" devint alors une habitude pour la petite chienne, qui vient tout les soirs dans dormir dans leur chambre. Elle grandit alors normalement, promenade, balle, jeu de la perle et de la course, tapis devant la cheminé, bonne viande fumé, bref, Lady avait une vie de chien parfaite ! Lors de ses six mois, elle réçu un petit cadeau de Jim et Darling, u cadeau qu'elle attendait tant ! Une fois le petit collier bleu avec son nom attaché, elle fila voir ses deux vrai amis : Jock, petit terrier écossais et César, un vieux limier, qui d'après Jock aurait perdu l'odorat, chassant avec son grand-père -dont il ne fait que parler. Après quelques mois, en automne, la petite Lady s'étonne du changement si soudain du comportement de ses deux maîtres, et Jock et César lui raconte que Darling serait enceinte. Alors beaucoup de questions se posent chez la petite chienne. Ses amis alors essaye de lui expliquer, comme quoi un bébé marcherait "comme eux" à quatre patte, que cela "crie tout le temps", que c'est comme un humain, mais en "miniature". Puis, arrive un chien -un bâtard- que l'on surnomme souvent "Clochard" -du fait qu'il aime vivre dans la rue, mange dans les poubelles et s'amuse à libéré ses amis de la fourrière- et aillant tout entendu se permet de venir, lui expliquer ce qu'est vraiment un bébé. D'après lui, le chien, hop, il disparaît de la maison, on dort plus sur le lit de ses maîtres, c'est dehors même en temps de froid. Une bonne côte de veau ? Plus maintenant, ce sont les restes du bébé que la pauvre lady mangera. A travers ses idées, Lady à peur, cela la trouble, et au fil des mois, rien ne change. Sa maîtresse veut tout d'un coup des fraises des bois, son maître entour le mois d'avril, parle du date, Darling ne veut plus ni la promener, ni jouer, Jim oublie leur "truc" de la perle, la cocker se sent abandonnée. Vint alors la naissance au printemps, le bébé né, tout le monde devient hystérique, c'est un garçon. La petite Lady attendant sagement le lendemain, un peu chamboulé et commence à se demander "Qu'est-ce un bébé ?" Elle monta alors doucement les marches des escaliers, toujours se demandant et se questionnant. Elle arrive enfin devant la porte de la chambre du bébé, ouvert, elle entre et vois Darling bercer joliment le nouveau né "La la lou, la la lou ..." puis la coker s'approche du berceaux mais avec le mouvement de bascule n'arrive pas à le voir, alors, Jim revient, et pour dire à Lady qu'ils l'aiment encore, la soulève gentillement, et lui montre la tête du bébé, endormit, et elle, elle sourit. Quelques temps après, le couple s'autorise un voyage, et laisse la maison à Tante Sarah, mère de Jim, qui emmène ses deux siamois. Ceux-ci sortent alors de leur panier, et saccage la maison, suivit par Lady qui essaye de réparer ce qu'elle peut, et à l'arriver de tante Sarah, les deux chats font croire d'être blessé pour que la vieille femme croit que la responsable de tout ces méfait sois la pauvre petite chienne. Pour la punir, elle va alors acheter une muselière, et Lady, pas décidé à se laisser faire se débat et s'enfuit du magasin. Perdu dans la ville, elle se fait aussitôt courser par trois chiens enragés; elle se cache alors, et pour la sauver, clochard arrive et fait fuir les trois bêtes. Elle trouve alors réconfort et protection envers lui. Le clochard l'emmène alors au zoo, pour lui enlever la muselière, et à la vue de la pancarte chien interdit, Lady n'a plus tellement envie d'y entrer. Clochard feint, faisant semblant d'appartenir à un passant sortant du zoo, et une fois une bagarre enchaîné, ils en profitent pour rentrer. Ils passent devant les singes "Ils ne serviront à rien" devant l'alligator "Attention princesse !" un peu plus et elle était dévorée, les hyènes ? "Elles ne font que rigoler !" Ils passèrent alors devant le castor : "La voilà l'idée !" Alors que Clochard essaie de lui parler, celui-ci réplique qu'il doit faire un barrage, qu'il est occupé, et clique ! Clochard à une idée, il fait passé la muselière pour un harnais qui réduirait le temps de construction d'un barrage, et avec un peu d'aide de Lady, il le coupe, et réussis du premier coup à mettre le tronc. Clochard réplique alors que c'est cadeaux de la maison. Alors, Lady commence à raconter ce qu'il sait passer, et tout ce qui suit, Clochard, pour remonter le morale de la petite chienne lui monte alors tout les bien faits d'être libre, que chaque jours de la semaine il à un "bistrot", une famille -Allemandes, anglaise...- puis lui propose de manger chez Tony, chef d'un restaurent Italien qu'il aime beaucoup. Il vient alors toquer à sa porte, et lui montre qu'il à quelqu'un avec lui. A la vue de lady, Tony jette les os, prépare une table romantique pour deux e demande tout de suite des spaghetti au boulettes de viandes. Et pour que tout soit parfait, Tony et Joe se mettent à jouer "Bella Note" avec une mandoline et un accordéon. Ils mangent tranquillement, s'échangeant toujours des regards amoureux de temps en temps, puis prennent la même pâte, et s'embrassent. Gênée, Lady se retourne, alors Clochard lui donne une boulette de viande avec son nez. Le repas finit, ils partent dans une ballade romantique au claire, passe près d'une fontaine, et dans un coeur tracer sur le sol, y pose leurs pattes. Il s'endorment alors ensemble, sur une petite colline dans le parc. Au matin, Lady s'inquiète, ses maîtres vont la punir, il fait jour et elle n'est pas chez elle. Clochard la rassure, et lui parle en même temps du fait d'être libre, d'être à deux, hors de ses horizons, sans clôtures. La coker n'est pas totalement du même avis, alors il lui propose une chasse au poule. Pendant que Clochard s'amuse, la petite coker se fait attraper par la fourrière. Arriver, et plus que pétrifiée par la peur, elle apprend que Clochard est un coureur de chienne, ce qui la blesse terriblement. Grace à son collier, elle est finalement ramenée chez elle, mais se fait attacher à la niche par tante Sarah. Le lendemain, ses deux amis, César et Jock cherche à la réconforter, mais le bâtard arrive et ne fait qu'importuner les trois chiens, malgré sa bonne humeur. Le limier et le terrier ce décide alors à partir, laissant en tête à tête Lady et Clochard. Lady, plus que blessée le chasse du jardin de sa maison, et sans dit un mot, il le fait. Alors que le soir tombe, le ciel devient gris, un orage éclate. Un rat passe par un troue et rentre dans la maison des chéri, Lady aboie comme elle peut, mais la seule réponse qu'elle obtient c'est un "Tu va te taire sale cabot ?!" de tante Sarah qui venait de réveiller par les aboiements. La rat entre dans la chambre du bébé, Clochard, alerté par les cris, cours dans la maison après que la chienne lui ai tout expliqué, a bout de force, elle aussi réussi à casser sa chaîne et court à l'interrieur. Le combat fait rage, le rat grimpe dans le berceau mais le bâtard le fait tomber, faisant crier et pleurer le petit bébé. La chambre est sens dessus-dessous, tout est cassé, et derrière un rideau se batte le rat et Clochard, et finalement Clochard gagne, se blessant tout de même à la patte. Alertée par les cries, tante Sarah court voir le bébé, le vois renversé par terre et enferme le Clochard et Lady, appelant la fourrière. La fourrière arrive, et disent qu'ils vont le tuer aussitôt arriver. Les Chéri arrivent à ce moment là, court vers la maison où Lady délivrée leur montre le rat. César et Jock honteux de l'avoir jugé trop vite court vers la fourrière pour le sauver. La charrette allant trop vite, et le flaire de César presque disparue mettent de la difficulté au recherche, mais ils arrivent enfin. Mais à trop se précipité, César se fait renverser, et Lady arrive en courant. Ils délivrent alors Clochard, et sauve César, qui n'était que blessé. Au noël qui arrive, Darling et Jim adopte Clochard et accueil Jock et César pour la fête. Et pour le bonheur de tous, ils ont eux quatre chiots : trois femelles, ressemblant comme deux gouttes d'eau à Lady, et un mâle, portrait craché de Clochard, qui semble aussi têtue et vagabond que son père. Après une petite demandes des bébés, le Limier commence à raconter une chose que lui disait son grand-père, sauf qu'il ne s'en souvient plus. Après ça, la malédiction à été lancé.



Once Upon A Time...


Wouaf wouaf ! Ah non, c'est vraie je suis plus un chien. Tumblr_mcakon0AT31rihedyo1_500

Le soleil se faisait encore petit, mais il montait et continuer de grossir, minute en minute. J'avais les paupières lourdes, c'était dur de les ouvrir, de regarder le ciel, le beau paysage du matin. Clochard ouvrit un oeil, et me voyant blottis conte lui, à ses côtés, il me couvrit du oreille, tout en me disant que l'aurore avait commencé. << Réveille toi princesse >> Me susurra-t-il d'une voix douce. J'ouvris alors une paupière, puis la deuxième, il s'étira, et moi je regarda le firmament bleu et l'horizon, encore légèrement engourdie après cette nuit. Les oiseaux chantaient dans le parc, et la rosée était légère sur les plantes. Je fut presque distraite jusqu'à qu'une pensé urgente me vint à l'esprit : Il faisait jour ! Je criait à tout allure cette pensée, comme quoi il fallait que je rentre, sinon on aller me disputer, et en aucun cas cette idée me plaisait, mais Clochard essaya de me soulager la conscience, me dire que ce n'était pas grave. Je resta donc sur place, me calmant au maximum, je ne savais plus trop quoi faire depuis quelques mois, tout était trouble pour moi. A demi sur, je replaça mes yeux vers les collines et les montagnes qui se pointait au loin et j'avais vu, au premier regard du matin. Il fit de même, avec un regard philosophique. << Tu sais, la meilleur vie, ça serait de vivre libre, là-bas, chaque jour quelque chose à faire, avec la personne qu'on aime, libre. >> Il pointa son regard sur moi, et je compris directement le sous-entendu. Je lui répondit alors d'une voix laissant tressaillir une lueur d'hésitation << Je ne suis pas prête à faire ça ... >> Puis il me regarda d'un aire dépiter mais me fit comprendre qu'il comprenait et que ce n'était pas grave. Je savais malgré tout que cela le blesser au fond. La tête baisser, je passa la mienne sous la sienne pour la remonter vers le haut, lui dire que je suis toujours là. Il me sourit, puis me traîna vers lui. << Pourquoi n'as-tu jamais voulu vivre dans une maison, avec une famille ? >> J'avais hésité avant de poser cette question, peut être que c'était pour une raison ... personnel. Il se tourna alors vers moi, et ouvrit sa bouche pour me répondre. << Je t'expliquerais ça lorsque tout ce sera calmer, enfin si tu le veux bien ... >> Il se retourna, reprenant sa marche. Je le regardais s'avancer, puis accéléra le pas, ne voulant pas être à la traîne.







Dernière édition par Lady A. Croing le Sam 13 Avr - 0:01, édité 11 fois
Revenir en haut Aller en bas

InvitéAnonymous

Invité




Wouaf wouaf ! Ah non, c'est vraie je suis plus un chien. Vide
MessageSujet: Re: Wouaf wouaf ! Ah non, c'est vraie je suis plus un chien.   Wouaf wouaf ! Ah non, c'est vraie je suis plus un chien. EmptyMer 10 Avr - 21:06


Re-bienvenue à toi =)
Revenir en haut Aller en bas

InvitéAnonymous

Invité




Wouaf wouaf ! Ah non, c'est vraie je suis plus un chien. Vide
MessageSujet: Re: Wouaf wouaf ! Ah non, c'est vraie je suis plus un chien.   Wouaf wouaf ! Ah non, c'est vraie je suis plus un chien. EmptyJeu 11 Avr - 20:22


Re-bienvenue Wouaf wouaf ! Ah non, c'est vraie je suis plus un chien. 2270278688 Courage pour ta fichette Wouaf wouaf ! Ah non, c'est vraie je suis plus un chien. 2228576334
Revenir en haut Aller en bas

InvitéAnonymous

Invité




Wouaf wouaf ! Ah non, c'est vraie je suis plus un chien. Vide
MessageSujet: Re: Wouaf wouaf ! Ah non, c'est vraie je suis plus un chien.   Wouaf wouaf ! Ah non, c'est vraie je suis plus un chien. EmptyJeu 11 Avr - 20:23


Beeeeeelle *______* rebienvenue et bon courage pour ta fiche !
Revenir en haut Aller en bas

InvitéAnonymous

Invité




Wouaf wouaf ! Ah non, c'est vraie je suis plus un chien. Vide
MessageSujet: Re: Wouaf wouaf ! Ah non, c'est vraie je suis plus un chien.   Wouaf wouaf ! Ah non, c'est vraie je suis plus un chien. EmptyJeu 11 Avr - 20:58


Re bienvenue =) bon courage pour ta fiche Wouaf wouaf ! Ah non, c'est vraie je suis plus un chien. 3394673854
Revenir en haut Aller en bas

InvitéAnonymous

Invité




Wouaf wouaf ! Ah non, c'est vraie je suis plus un chien. Vide
MessageSujet: Re: Wouaf wouaf ! Ah non, c'est vraie je suis plus un chien.   Wouaf wouaf ! Ah non, c'est vraie je suis plus un chien. EmptyJeu 11 Avr - 22:58


Rebienvenue ^^
Revenir en haut Aller en bas

InvitéAnonymous

Invité




Wouaf wouaf ! Ah non, c'est vraie je suis plus un chien. Vide
MessageSujet: Re: Wouaf wouaf ! Ah non, c'est vraie je suis plus un chien.   Wouaf wouaf ! Ah non, c'est vraie je suis plus un chien. EmptyVen 12 Avr - 8:28


Merci de vos re-bienvenue ! Wouaf wouaf ! Ah non, c'est vraie je suis plus un chien. 4167106108
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





Wouaf wouaf ! Ah non, c'est vraie je suis plus un chien. Vide
MessageSujet: Re: Wouaf wouaf ! Ah non, c'est vraie je suis plus un chien.   Wouaf wouaf ! Ah non, c'est vraie je suis plus un chien. Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

Wouaf wouaf ! Ah non, c'est vraie je suis plus un chien.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MAGIC IS COMING ™ :: HORS-JEU :: ARCHIVES :: ARCHIVES VERSION N°01 :: ANCIENNES FICHES-