Petit rappel : Le forum ne suit pas la série.
Tout ce qui se passe au-delà de la saison 1 est à jeter aux oubliettes, merci

Partagez | 
 

 Hey sister, know the water's sweet but blood is thicker {Rachelle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage

Invitéavatar

Invité




MessageSujet: Hey sister, know the water's sweet but blood is thicker {Rachelle   Mar 29 Juil - 12:23







Introduction


Époque du sujet : Actuelle
Date du sujet : 12 mai
Ordre de passage des participants : Mia - Rachelle



Les choses s'étaient un peu bousculées avec cette deuxième malédiction. Mahélia n'était pas de ceux que la nouvelle avait déboussolée : elle avait accepté les faits avec un je-m'enfoutisme effrayant. Pour seule réaction elle avait fouillé une fois de plus le bordel de son appartement, sans vraiment y croire. Une année lui manquait et pendant tout ce temps elle n'avait même pas réussi à mettre la main sur sa bague. Pourtant, comme elle n'avait pas tardé à le comprendre, les choses allaient changer. Le destin lui envoya un début de solution sous la forme d'un jeune sorcier. Cale était venue la voir dans l'espoir d'exaucer un vœu, celui de retrouver une certaine oracle. Lui servant un demie vérité comme quoi elle était dans l'incapacité d'user ses pouvoirs et en évitant soigneusement de lui indiquer l'adresse de celle qu'il cherchait, elle le lança à la recherche de son anneau. Lequel fut vite retrouvé au doigt d'Oswald. Ne restait plus qu'à trouver un moyen de convaincre le magicien de pacotille de lui restituer ce qui lui appartenait. Plus détendue qu'elle ne l'avait été pendant des mois, elle décida qu'il était temps de rendre une visite à Rachelle. Une fois son problème en bonne voie de résolution, elle avait en effet fait un étrange rapprochement entre Mnémis qui se vantait d'avoir un fils sorcier et le jeune garçon magicien qui recherchait la seule voyante à sa connaissance. Ce ne pouvait être que coïncidence et les deux êtres avaient de grandes chances de ne pas être lié mais Mahélia avait vécu assez longtemps pour ne plus croire à ce genre de hasard.

La blonde se retrouva donc à toquer à la porte de son ancienne employée en plein milieu de journée. Sa curiosité mal placée n'était qu'une raison parmi d'autres. Ça faisait trop longtemps qu'elle n'avait pas discuté avec son amie qui était sans aucun doute occupée à démêler les vérités cachées derrière ce nouveau sort. Ce ne serait pas du luxe de commencer à s'intéresser à ce qui se tramait à Storybrooke. Elle toqua. Personne ne répondit. La voix était absente. Ça n'avait pas d'importance, la jeune femme avait tout son temps. Elle s'assit sur une marche et entreprit d'allumer une cigarette. Avant la fin de la première malédiction Mia avait arrêté de fumer pour préserver ses poumons mais ce genre de considération n'atteignait pas Mahélia. Elle était un génie, fille du feu et de la fumée. Ces bâtons de nicotine ne représentait aucun poison pour elle, juste un bon moyen de se relaxer. Et Dieu ce qu'elle en avait besoin ! Depuis qu'elle n'était plus à s'inquiéter sans arrêt d'où pouvait bien être sa bague, elle avait du mal à ignorer la douleur lancinante qui courrait dans tout son corps. Elle n'était pas faite pour la vie dans ce monde. Sans se poser de question, elle enchaîna sur une deuxième cigarette. Elle l'avait presque finie quand elle repéra Shell plus loin sur le trottoir. Elle n'aura pas eu à attendre trop longtemps. Elle regarda la brune avancer vers elle avec un léger sourire. « Serais-tu d'humeur à supporter ma compagnie ? » C'est qu'elle n'avait pas envie de gâcher sa relative bonne humeur avec une jeune fille râleuse, Mahélia. Si Rachelle jouait les rabats-joie, elle préférait de loin repasser un autre jour.
Revenir en haut Aller en bas

Invitéavatar

Invité




MessageSujet: Re: Hey sister, know the water's sweet but blood is thicker {Rachelle   Mar 29 Juil - 14:48


Ils avaient passés le cap du premier mois, depuis le début de la deuxième malédiction. C’était avec un certain blasement que Rachelle avait constaté que la majeure partir de la ville s’était remise à ses petites habitudes, comme si une méchante verte était le cadet de leurs soucis. Avoir une sorcière dérangée qui voulait bruler une partie de l’arbre généalogique des Charming était monnaie courante maintenant. Si la menace planait sur Emma et sa clique, le reste des habitants, au final, n’avaient fort peu à faire des singes volants et de leur terrible bourreau. C’était ironique. De constater que les actions du méchant du moment étaient ignorées par le commun des mortels. Tout le monde attendait le seul moment où ils pourraient retourner dans la forêt enchantée. Rachelle, elle, attendait le moment où Mnémis reviendrait pour prendre le contrôle de ce corps qu’elle avant tant combattu pour l’obtenir. C’était une sensation de flottement, de savoir sa peine en sursis, prête à la se la prendre en pleine gueule au moment le moins opportun. Pour Shell, cela changerait à peine. D’une seconde elle serait seule, de l’autre, elle retrouverait les autres voix, qui commençaient franchement à lui manquer. Et puisqu’elle détestait rester inactive, elle occupait son temps comme elle le pouvait, trainant avec Sora, vadrouillant avec Cale, croisant Declan un peu trop souvent à son goût. Bref, la vie continuait, sans s’arrêter.

Rachelle revenait d’une visite de courtoisie chez Synth, les mains fourrées dans les poches, une clope au bec, quand, sur les escaliers du bâtiment où elle vivait, elle aperçut une figure familière. Mia. Mahélia, maintenant. Sans peur, elle pouvait assurer qu’elle préférait la personnalité du génie tout court au génie de la fête. Si elle avait beaucoup de respect pour Mia, qui, suivant les souvenirs fabriqués, l’avait engagé dans sa boite, Rachelle avait plus d’atomes crochus avec la blonde capricieuse. Elle se souvenait encore de la légère colère dans le regard de Mahélia quand elle lui avait annoncée que Mnémis prenait des congés sans solde – le résumé de tout le bonheur des personnes qui s’attendaient à s’entretenir avec l’oracle. Elle avait beau être une chieuse de première, il y avait un nombre considérable de personnes qui avaient besoin de son don. L’ancienne criminelle serait à peine étonnée, si Mnémis n’avait pas planifié tout ceci juste pour le plaisir de frustrer son public. Connaissant le phénomène… « Serais-tu d'humeur à supporter ma compagnie ? » Rachelle haussa un sourcil, mince sourire sur les lèvres. « Si tu es d’humeur à supporter la mienne. » Le jeu du chat et de la souris, sale habitude de Mnémis, ancrée chez sa voix. Elle haussa les épaules, sortant les clés de sa poche, invitant en silence Mahélia à la suivre.

Elle gravit, tranquille, le premier étage, qui menait chez elle. Deux tours de clés plus tard, elle entrait dans son appartement, laissant le chemin libre à Mahélia. Elle déposa sa veste de saison sur le crochet prévu à cet effet et aller se poser dans son canapé, s’étirant les bras. « Qu’est-ce qui t’amène ? »
Revenir en haut Aller en bas

Invitéavatar

Invité




MessageSujet: Re: Hey sister, know the water's sweet but blood is thicker {Rachelle   Dim 3 Aoû - 14:58


Mahélia prit le temps d'écraser ce qui restait de sa cigarette contre le bitume avant de se lever pour suivre Rachelle dans les escaliers. De toute évidence, elle n'était pas la seule à être en quête de distraction. Elle pénétra dans l'appartement -mieux rangé que le sien, mais ce n'était vraiment pas difficile- et prit possession d'un fauteuil sans attendre l'invitation de la maîtresse des lieux à s'asseoir. Elles se connaissaient depuis assez longtemps pour se passer de ce genre de considération. Sans oublier que le génie se fichait bien du concept d'autorisation. « Qu’est-ce qui t’amène ? » L'ennuie, la curiosité ? Le besoin dévorant de trouver une distraction pour échapper à la douleur qui rongeait son corps ? Elle avait beaucoup de raison de se trouver là, à vrai dire. « Je ne peux pas simplement venir profiter de ta présence ? Sous entendre qu'il me faut une autre raison... Ça me blesse franchement. » C'était quelque chose qu'elle partageait avec Mnémis, le goût des répliques théâtrales. Elle n'avait pas encore eu assez affaire à Rachelle pour savoir si cette manie de l'oracle avait déteint sur elle. Qu'à cela ne tienne, elle n'était effectivement pas venue sans idée derrière la tête. Elle abandonna son air choqué et reposa la main qu'elle avait mise devant son cœur sur l'accoudoir. « J'ai pensé que tu aimerais savoir que quelqu'un est à la recherche de Mnémis. »

Elle laissa les mots résonner un instant dans l'air avant de lâcher un éclat de rire cristallin comme la propre stupidité de la chose lui apparaissait. Les gens qui cherchaient une oracle, ce n'était pas nouveau. « Quelqu'un d'assez déterminé pour se mettre à la recherche de ma bague. » Ça, elle avait bien fait de jouer les incapables ce jour là. Cale avait été on ne peut plus efficace. Et maintenant qu'elle savait qui possédait l'anneau, il ne restait plus qu'à avancer assez prudemment pour le récupérer. Mia se lova un peu plus confortablement dans le fauteuil. Elle n'était pas venu uniquement pour tenir sa camarade informée de ce genre de chose. Pour ce qu'elle en savait, Rachelle était même peut être déjà au courant. Non, ce qu'elle voulait réellement c'était voir si les pièces du puzzle collaient. « Un sorcier. Elle n'a pas un rejeton sorcier, dis, Mnémis ? » Elle posa la question avec un sourire innocent. Tout ceci n'était pas un secret d'état, mais elle ne savait pas exactement si le gosse était bien l'enfant de son amie. Et elle n'aimait pas ne pas savoir. De plus si Mnémis ne voulait pas la mettre au courant, elle n'aurait jamais su qu'elle avait un fils. Cependant elle ne savait pas ce que Rachelle pensait de la situation. La voix pouvait se montrer bien protectrice de ses secrets quand elle le voulait.

Néanmoins tout ceci ne restait qu'une des raisons qui lui avait fait choisir la compagnie de la brune. Mahélia avait aussi besoin de se mettre au courant par rapport à cette nouvelle malédiction. Si l'affaire n'était pas sa préoccupation la plus urgente jusqu'à récemment, ça le devenait. Elle était terriblement ignorante de ce qu'il se passait à Storybrooke et, si elle n'y remédiait pas, ça finirait par lui jouer des mauvais tours. « J'aurais aussi besoin d'une petite mise à jour cette malédiction, si ça ne te dérange pas. Je me vois mal demander ça aux Charmings si je peux l'éviter... » Grand Dieu, ne l'obligez pas à supporter une discussion entière avec cette collection insupportable de héros aux grands cœurs mais aux capacités cérébrales tristement limitées.
Revenir en haut Aller en bas

Invitéavatar

Invité




MessageSujet: Re: Hey sister, know the water's sweet but blood is thicker {Rachelle   Dim 3 Aoû - 16:03


Rachelle ignorait en quoi le génie et l’oracle étaient amies : elle n’avait pas accès aux souvenirs de Mnémis avant la malédiction. Ce qu’elle savait, c’était qu’elles se connaissaient depuis longtemps. Quand elle eut droit à la réponse de Mahélie, parée d’une fausse innocence, la voix ne put s’empêcher de lever les yeux au ciel, devinant soudainement de quel genre de complicité il s’agissait entre les deux êtres magiques. Oui, deux pestes ensembles, ça ne pouvait que s’entendre, quand elles ne se tiraient pas dans les mollets. C’était pour ça que Mnémis, certainement, avait refusé de préciser où, quand et comment le génie viendrait à perdre sa bague. Ce qui avait initié une belle aventure pour Mahélia… un jour, elle serait redevable envers son amie de longue date. En attendant le retour de cette sale capricieuse, Rachelle avait tout le plaisir de profiter de la présence de la charmante blonde. Elle avait du temps à tuer, et Mahélia semblait avoir le même problème. « J'ai pensé que tu aimerais savoir que quelqu'un est à la recherche de Mnémis. » Shell haussa un sourcil peu impressionnée. Même si elle ne faisait pas des consultations libre, il y avait toujours un perdu pour venir lui demander conseil. « Apprends-moi quelque chose que je ne sais pas. » souffla-t-elle en un soupire. Elle avait assez des surprises et elle ne se laissait plus avoir aussi facilement depuis sa rencontre avec Zelena. Rachelle était devenue prudente.

« Un sorcier. Elle n'a pas un rejeton sorcier, dis, Mnémis ? » L’ancienne criminelle jeta un regard peu intéressé sur sa visiteuse. Elle plongea sa main dans sa poche, sortant son paquet de cigarette à moitié entamé, sortant sa prochaine victime qu’elle purifierait par le feu… ou l’intoxiquerait. Elle tira une courte taffe, amorçant la combustion des feuilles de tabac. « Qu’est-ce que j’en sais ? J’te rappelle que je suis la petite dernière. » Elle enleva ses chaussures à l’aide de ses pieds, avant de s’allonger. Qu’est-ce qu’elle avait après Cale ? Rachelle n’était pas protectrice. Mais elle aimait bien ce gamin, sa mentalité. Il n’y avait pas de doute, il tenait bien de sa mère. Mère qu’elle, elle protégeait. C’était sa priorité. Le reste n’était qu’un tas de détails futiles. « Je t’ai dit : apprends-moi quelque chose de nouveau. Avec toutes ses conquêtes, il doit bien y avoir un mâle qui a réussi sa basse besogne, non ? » Et c’est là que Rachelle fut très heureuse de ne pas avoir le même corps que Mnémis, autrefois. Elle n’aurait pas supporté l’idée d’avoir enfanter avec sa propre enveloppe corporelle. Ca aurait été un coup à la rendre folle. Quoique, avec les mauvaises idées de sa patronne, elle n’était jamais écartée d’un tel risque.

« J'aurais aussi besoin d'une petite mise à jour cette malédiction. » Rachelle aurait décliné, elle n’avait que faire de mettre à jour une génie qui n’était pas fichue de sortir de son appartement pour en apprendre un peu plus sur le funeste sort. Mais la remarque sur les Charming lui arracha un sourire et elle se retrouva bien obligée de combler les lacunes de Mahélia. « Surtout qu’ils doivent pas avoir très bien compris ce qui leur arrive. » Elle fit des ronds de fumées, regardant sa prouesse se dissiper dans l’air. « C’est rien de très nouveau, ils sont pas foutus de régler leurs problèmes familiaux sans entrainer une bande de spectateurs pour remarquer combien ils sont héroïque. Y a juste à espérer qu’ils prennent pas 28 ans pour briser celle-ci. » Elle l’espérait tellement. Sinon, tout ceci serait trop long à son goût. Elle finirait par refaire des bêtises.

Revenir en haut Aller en bas

Invitéavatar

Invité




MessageSujet: Re: Hey sister, know the water's sweet but blood is thicker {Rachelle   Lun 18 Aoû - 13:46


C'était plus étrange qu'elle ne l'avait prévu, de se trouver de nouveau en compagnie de Rachelle. Mia en était venue pendant la malédiction à s'attacher à son employée cependant, on avait beau dire qu'elles étaient la même personne, il y avait de grandes différences de caractère entre la reine de l'événementiel et le génie. Sans parler du fait que Mahélia était amie de longue date avec Mnémis qui, si elle ne prenait pas goût à ses vacances improvisées, devait se trouver au contrôle du corps en face d'elle. Et cela même si leur amitié avait connu des hauts et des bas. D'ailleurs, ce n'était pas parce qu'elle était finalement soulagée de savoir où se trouvait sa bague qu'elle pardonnait à l'oracle de lui avoir fourni si peu d'indications. Elle entendrait parler du pays quand elle reviendrait, celle là. Qu'importe, elle n'était pas là pour régler ses comptes avec la grande absente du moment -combien de personnes avaient enragé à cette nouvelle au fait ?-, mais pour satisfaire sa curiosité. « Qu’est-ce que j’en sais ? J’te rappelle que je suis la petite dernière. » Oh. On dirait bien qu'elle avait touché à un point sensible. Elle écouta distraitement la tirade de la brune sur le nombre exorbitant d'amants de l'oracle, un sourire jouant sur ses lèvres. Ce devait être plutôt désagréable pour la jeune femme de penser à ce genre de chose. Qui sait ce que Mnémis allait faire de ce jeune et tout nouveau corps quand elle reprendrait les rênes ? Mais la blonde était maintenant à peu près fixée sur le cas de Cale. Si elle se fiait à sa connaissance limitée de Rachelle, elle se serait fait un plaisir de se moquer d'elle et de la faire tourner en bourrique si ses soupçons étaient infondés. Elle était tout de même un point déçue de ce manque de coopération. Elle devrait surement attendre le retour de la grande manitou pour poser des questions sur le père de cet intéressant rejeton.

Ce point là résolu, il était temps pour le génie de se renseigner sur le pourquoi de ce retour à Storybrooke. Autant dire que l'explication ne lui plut pas du tout. Sérieusement, les instincts héroïque de cette drôle de famille était déjà plus que ce que son mauvais caractère pouvait supporter. Apprendre que c'était en quelque sorte de leur faute que tous les habitants se faisaient entraîner dans une nouvelle malédiction -comme si la première n'avait pas suffit- n'arrangeait rien. Bordel, ils avaient intérêt à régler ça vite et bien. « Y a juste à espérer qu’ils prennent pas 28 ans pour briser celle-ci. » Mahélia releva la tête, un éclat froid dans les yeux. Hors de question que ça leur prenne aussi longtemps. Bague ou pas, elle ne pourrait pas supporter indéfiniment le mal qui la rongeait. Elle n'était pas supposé vivre dans un monde dénué de magie et son corps le lui faisait sentir dans une lente agonie. « Si on en arrive là, j'irais me charger de leur secouer un peu les puces. » Etrange tout de même que personne ne se propose de leur donner un coup de main pour régler leur bordel quand on voyait à quel point ils étaient doués. « Qui donc ont-ils encore énervé ? Je veux bien qu'ils ne fassent pas l'unanimité, mais de là à lancer une telle malédiction... Il faut avoir une sacrément bonne motivation. » Il y avait des moyens tellement plus simple d'obtenir une vengeance. Mais bon, il fallait croire que certaines personnes manquaient cruellement d'imagination. A la place de Regina, elle aurait été furieuse de se faire ainsi copier.
Revenir en haut Aller en bas

Invitéavatar

Invité




MessageSujet: Re: Hey sister, know the water's sweet but blood is thicker {Rachelle   Mar 19 Aoû - 23:02


« Si on en arrive là, j'irais me charger de leur secouer un peu les puces.» Un rire rauque échappa la gorge de Rachelle, qui, par la même occasion, cracha le restant de fumée qui trainait dans ses poumons. Il n’y avait pas à dire, elle préférait, de loin, le caractère du génie. Même si elle respectait beaucoup la femme que Mahélia avait été, l’être centenaire correspondait plus à ses cordes. Le fait qu’elle fut amie avec Mnémis la dérangeait, c’était la raison pour laquelle elle s’efforçait de ne pas songer à ce détail, comme quoi, elle et sa patronne pouvaient aimer toutes les deux la même chose. Elle préférait restée aussi éloignée que possible du concept de ressemblance, avec l’oracle. « Préviens-moi à l’avance, que j’assiste à ça. » Un tel spectacle, pour sûr, vaudrait de l’or dans la mémoire de Rachelle. Elle n’avait jamais aimé les Charming, trop roses bonbons à son goût, à être l’incarnation parfaite du conte de fée. Elle songeait que leur mode de vie manquait cruellement de jugeote, mais qui était-elle pour les juger, puisqu’elle n’était même pas une entité qui méritait d’exister ?

« Qui donc ont-ils encore énervé ? » Rachelle s’étira, en songeant aux tenants exacts de la malédiction. Si le vilain restait encore inconnu pour les ignorants et le bas peuple, la petite enquête de la voix, accompagnée de son animal à fourrure, avait fait mouche. Même s’il était difficile de tout comprendre. Elle aurait pu rechigner à raconter les détails de cette histoire à Mia. Après tout, elle connaissait très mal le génie. Mais elle supposait que l’amitié qui unissait les deux entités magiques devait bien y être pour quelque chose. Mia n’avait pas vraiment d’intérêt à se mêler de cette histoire de malédiction, puisqu’elle avait perdu le seul objet de valeur, à ses yeux, à cause du sort noir. « Ouais. C’est la mère Snow qui a lancé le sort. Faut croire que sa gamine lui manquait. » Rachelle haussa les épaules, faisant preuve de son détachement. En réalité, si Zelena ne lui avait pas expliqué le fin fond de l’histoire, la voix n’aurait surement pas compris les raisons exactes de cette malédiction. Quand les rôles s’inversaient, c’était que plus rien n’allait.

Rachelle roula hors de son canapé, déposant le mégot de sa cigarette dans le cendrier, songeant un instant à Cendrillon. Elle passa une main dans ses cheveux, s’approchant de Mia, sentant ce qui courait, sous la surface, comme une démangeaison douloureuse. Elle se planta devant le génie, tout en s’allumant, silencieusement, une nouvelle cigarette, sondant ce que les autres ne pouvaient sonder. La nouvelle empathie de Rachelle aurait dû mieux lui servir, l’aider à mieux comprendre les gens, à être plus délicate avec eux. Mais elle s’en moquait éperdument. Elle se contentait de déterrer les secrets qui fuyaient le présent et la mémoire de tous. Et Mia, en avait un. « Il te reste combien de temps, à ton avis ? » Sans détour, sans expliquer de quoi elle parlait, la génie saurait de quoi elle parlait. « Et ne tourne pas autour du pot. » Elle n’avait pas de temps à perdre avec des jérémiades.
Revenir en haut Aller en bas

Invitéavatar

Invité




MessageSujet: Re: Hey sister, know the water's sweet but blood is thicker {Rachelle   Jeu 21 Aoû - 23:18


« Préviens-moi à l’avance, que j’assiste à ça. » Mahélia adressa un sourire félin à la remplaçante de son amie. Elle n'avait pas dit ça sur le ton de la plaisanterie, envisageant au contraire sérieusement cette possibilité. Elle n'allait tout de même pas rester plantée sagement à attendre qu'ils règlent leurs histoires de famille alors qu'elle pouvait d'un instant à l'autre passer sur la liste des dommages collatéraux. C'était une fin bien trop pitoyable pour elle. Cependant, elle imaginait facilement que la situation pourrait amuser bien du monde dans la petite ville. « Pas de soucis, j'aime avoir des spectateurs. » Surtout quand il était question de remettre les pendules à l'heure chez les autres. Pourtant la suite de l'explication de Rachelle la fit froncer les sourcils. C'était nouveau ça, que les "gentils" de l'histoire se mettent à jeter une malédiction sur autant de personnes. Qu'est-ce qui avait bien pu pousser la toujours si responsable et prévenante Blanche Neige à de telles extrémités ? Pas que le savoir changerait grand chose pour Mia, bien entendu, mais quand on vivait aussi longtemps qu'elle, on se prenait de curiosité passagère pour un rien. D'autant plus que si sa mémoire était bonne, il y avait une question au moins qui méritait d'être posée. « Attends, ce sort demande un coeur, n'est-ce pas ? Comment ça se fait que notre prince charmant soit encore en vie si c'est Snow qui a lancé le sort ? » Oh, elle aurait été plus que furieuse si elle était dans la situation de Regina. La pauvre Reine n'avait pas été assez maline pour trouver la parade au sacrifice qu'exigeait la malédiction mais sa belle-fille y échappait sans soucis. La situation aurait pu être hilarante si ce n'était pour l'ombre qui planait au dessus de la tête du génie.

Et comme un oiseau de malheur volant au dessus de sa proie, Rachelle vint se fixer devant elle. Elle la dévisageait et ça avait le don d'agacer Mahélia. Dans ce regard perçant, elle retrouvait un peu l'oracle les jours de mauvaises nouvelles. Il manquait juste à l'appel un sourire moqueur. C'est peut être cette absence qui suffit à convaincre la blonde de ne pas envoyer la jeune femme se mêler de ses propres affaires. Ou peut être que la douleur la fatiguait trop pour qu'elle ait envie de dissimuler une vérité que Shell s'acharnerait à exposer au grand jour. Quoiqu'il en soit, elle ne se mit pas sur la défensive et se contenta d'un haussement d'épaules nonchalant. « Trois semaines ? Six mois ? Je n'en sais rien, ça n'arrête pas de fluctuer. Moins d'un an, c'est la seul certitude. » Si les sorciers de la ville arrêtaient de pomper dans le faible champ magique environnant toutes les deux minutes, elle aurait surement eu une espérance plus longue. Heureusement pour elle, les traitements de Kida faisaient plus qu'endiguer la douleur : ils lui faisaient gagner du temps. Mais hors de question de mettre l'Atlante au courant de sa situation. Pour l'instant les Charmings disposaient d'assez de temps pour mettre de l'ordre dans leurs affaires sans qu'elle s'en préoccupe. Machinalement, elle chercha à jouer avec sa bague, juste pour se souvenir qu'elle ne l'avait pas en sa possession. Que ça l'irritait de se sentir aussi vulnérable dans cette petite ville américaine. Cherchant une distraction à ses problèmes actuels, elle se concentra de nouveau sur son interlocutrice. « Et toi ? Une idée de combien de temps il te reste pour profiter d'être aux commandes avant que Mnémis ne revienne ? »
Revenir en haut Aller en bas

Invitéavatar

Invité




MessageSujet: Re: Hey sister, know the water's sweet but blood is thicker {Rachelle   Sam 23 Aoû - 21:43


Ah, l’énigme de la deuxième malédiction. Y avait pas à dire, elle recelait beaucoup plus de surprises que la première, prouvant que la Fatalité se plaisait à rendre ses plans encore plus complexes. Pas étonnant que Mnémis n’ait pas tout vu venir… Eh non, elle ne serait pas excusée par la voix pour ce genre de faute. Mais ceci relevait du dilemme interne et Rachelle n’appréciait pas de révéler ses états d’esprits à Mahélia. Elle ne lui faisait pas confiance, même si elle se doutait que le génie avait d’autres problèmes beaucoup plus importants que de jouer avec les pieds de l’oracle. Quoique, si elle était ici, elle devait bien avoir le temps de construire un plan pour tenter de récupérer sa bague. Même si Shell sentait qu’il n’était plus qu’une question de semaines, pour que le génie retrouve sa pleine liberté. « Attends, ce sort demande un coeur, n'est-ce pas ? Comment ça se fait que notre prince charmant soit encore en vie si c'est Snow qui a lancé le sort ? » Alors oui, Mahélia avait très certainement le luxe de s’intéresser à l’énigme de l’année.

L’ancienne criminelle s’étira, tandis qu’elle songeait à la prise de tête que cette question avait été. Mais finalement, elle avait réussi à trouver la réponse. Il ne lui restait plus qu’à espérer que ses théories s’avéreraient justes, une fois que le sort de mémoire serait annulé. Encore une histoire de True Love Kiss, à n’en pas douter. C’était bien pour ça que Rachelle s’interdisait de rencontrer l’amour, elle ne supporterait pas que le destin d’une nation repose sur ses épaules. Elle avait déjà assez de mal à se garder en vie. « Tu sais, faut pas toujours avoir un cœur pour vivre. Tu te souviens de ce bon Graham ? » Ah, comment oublier l’homme qui l’avait mis si souvent derrière les barreaux, dans des souvenirs fabriqués de toute pièce ? C’était vraiment dommage qu’il ait fini pompier… elle aurait vraiment des scrupules à mettre le feu à un bâtiment, maintenant. « Tu sais ce que l’on dit, du Véritable Amour. C’est puissant cette merde. » Et ça, pour être de la merde, s’en était.

Rachelle n’avait plus vraiment d’intérêt pour cette malédiction. Elle avait juste hate que celle-ci se termine, que tout le monde retrouve à ses occupations et qu’elle, elle retrouve son coin de cerveau qu’elle affectionnait tant. Puis, pour le moment, Mahélia représentait une assez bonne occupation. Bien qu’elle devina la frustration de la délicieuse blonde, que la voix ait mis le doigt sur ce secret bien gardé. Dommage que Shell ne comprenait pas vraiment l’étendue d’un tel concept. « Trois semaines ? Six mois ? Je n'en sais rien, ça n'arrête pas de fluctuer. Moins d'un an, c'est la seul certitude. » Rachelle grimaça. Elle ne pouvait que comprendre la situation de l’être magique, pour avoir été témoin du même déclin, chez Mnémis. « C’est douloureux, hm ? » Elle faisait pas dans la tendresse, parce qu’elle en avait pas vraiment connu, elle pouvait pas tirer exemple sur quelqu’un. A la place, elle alla donc s’affaler juste à côté de Mahélia. « Ce qui sera vraiment mauvais signe, c’est quand tu arriveras plus à te lever, ou que tu auras du mal à respirer. » Sans demander l’autorisation, ses doigts se mirent à courir sur le bras de Mahélia, sondant la magie qui se cachait sous la surface, tentant de déterminer pour combien de temps, réellement, elle en avait. Un sourire espiègle se balada sur ses lèvres, tandis que son regard électrique trouvait celui du génie capricieux. « Mais t’inquiètes, ça se fera pas pour tour de suite. »

« Et toi ? Une idée de combien de temps il te reste pour profiter d'être aux commandes avant que Mnémis ne revienne ? » Elle haussa les épaules, ignorant tout de l’ultimatum qui planait au-dessus de sa tête. Ça aussi, c’était frustrant, d’être incapable de prévoir son propre futur. Mais ça, ce n’était pas le travail de Shell. Elle faisait que dans le présent, dans ce qui rongeait les entrailles des bons vivants. « Pareil que toi, j’en ai aucune idée. Je pourrais bien me réveiller un matin, que ça serait l’autre qui serait aux commandes. » Elle souffla la fumée de sa cigarette, posant sa tête sur l’épaule de Mahélia. « Mais j’ai hâte qu’elle se pointe, j’en ai marre de dealer avec ses conneries. » Oh oui, tellement marre.
Revenir en haut Aller en bas

Invitéavatar

Invité




MessageSujet: Re: Hey sister, know the water's sweet but blood is thicker {Rachelle   Lun 25 Aoû - 15:29


Le tableau était ironique. Sur ces amas de coussins se trouvaient deux créatures qui avaient été au sommet de leurs pouvoirs, qui, aujourd’hui, n’étaient plus que l’ombre de leur réputation. D’un côté, il y avait Mahélia, génie capricieuse, qui pourtant, arrivait à faire plier la réalité sous ses vœux. Qui, à présent, n’était plus qu’une entité en mal de magie et en manque de sa bague, emblème de ses pouvoirs. De l’autre, affalée contre le génie en question, se trouvait ce qui avait été l’oracle de son époque, oiseau funèbre frôlant l’omniscience. Qui n’était plus qu’un état fracturé du stéréotype qu’elle représentait. Toutes les deux en mal de leur situation, incapable de savourer le moment présent, ne cherchant qu’à atteindre un but dans un futur proche. C’était amusant, et cette pensée arracha un sourire à Rachelle, qui abandonna sa main aux bons soins de Mahélia, qui se mit à lui tortiller les doigts. « Mnémis est bien meilleure que toi au jeu des prédictions. » Elle haussa les épaules, insensible à cette observation. Mnémis était meilleure qu’elle en bien des domaines, ce qui faisait qu’elle avait arrêté, il y a longtemps, de subir un quelconque sentiment d’infériorité. Mais la blonde commettait une erreur magistrale sur l’exactitude du pronostic. « Je ne parlais pas de tes crises. Je parlais sur ce qui t’attendais, sur ta fin. » Elle avait fini sa phrase en un murmure et pour peur, Shell aurait eu un sourire mauvais. A la place, il n’y eut que ce ton de sale gamine, qui s’enjouait d’un évènement qu’elle ne verrait certainement pas. « Si tu continues sur cette voie, s’entend. » Car, toujours, Rachelle n’était liée qu’au présent. Elle ne connaissait pas le futur qui était inscris dans le temps, qu’une illusion, perception tronquée. Mnémis l’aurait incendiée, heureusement qu’elle dormait dans un coin de sa tête.

« D'un autre côté, si elle ne revient que quand tout ça sera terminée, ça lui fera les pieds. » Rachelle poussa un long soupir et elle ferma les yeux, un court instant, profitant de la chaleur de Mahélia, de la proximité d’un corps, prêt du sien. Cela faisait combien de temps qu’elle n’avait plus profiter d’une agréable compagnie ? Aussi chieuse le génie pouvait être, avant tout, elle restait un élément que la criminelle acceptait, une personne qu’elle estimait, presque. Ce qui était trop peu, par ici. Il y avait bien Jefferson, et Elias – mais c’était compliqué. Tout était compliqué pour la voix, qui ne cessait de s’égarer dans ses points de repères. Elle perdait le Nord, ironique pour un fragment d’oracle, qui était supposé pouvoir lire tout, du temps présent. Elle était l’inconnu dans sa propre équation, ce qui faisait qu’elle se perturbait toute seule… un classique pour Rachelle. « Elle trouverait le moyen de mettre de l’ambiance, attirer un méchant… ça serait pas la première fois. » Elle fit mine de s’étirer, alors qu’elle s’affalait encore plus sur Mahélia, libérant sa main des jeux du génie, laissant ses doigts courir sur la cuisse de son compagnie d’un soir, sa cigarette éteinte entre les lèvres, qu’elle ne prit même pas la peine de rallumer. Elle se contentait de mâchonner le filtre, laissant le goût du papier envahir le bord de ses lèvres.

« Qu'est-ce que ça traîne en longueur, toute cette histoire. » Rachelle haussa les sourcils, appuyant silencieusement les propos de Mahélia. Il n’y avait pas plus lent que les Charming pour mettre fin à un mystère. Ah, si seulement ils n’étaient pas obligés de trainer le village – ou carrément toute la forêt – dans leurs histoires, aux moins pourraient-ils vivre leurs propres folles aventures, au lieu d’attendre que l’intrigue principale de Storybrooke ne se termine. « Ca te dirait qu’on aille secoue les plumes de ces lambins ? » Rachelle n’avait pas beaucoup d’idées, mais ne serait-ce qu’aller mettre un peu de bordel dans cette ville lui rendrait le sourire et ça l’occuperait un peu. Ne restait plus qu’à mettre en place un plan foireux. Mais ça ne serait pas très difficile, surtout avec la complicité de la garce qui se trouvait à ses côtés.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Invitéavatar

Invité




MessageSujet: Re: Hey sister, know the water's sweet but blood is thicker {Rachelle   Lun 29 Sep - 23:10


Le tableau était ironique. Sur ces amas de coussins se trouvaient deux créatures qui avaient été au sommet de leurs pouvoirs, qui, aujourd’hui, n’étaient plus que l’ombre de leur réputation. D’un côté, il y avait Mahélia, génie capricieuse, qui pourtant, arrivait à faire plier la réalité sous ses vœux. Qui, à présent, n’était plus qu’une entité en mal de magie et en manque de sa bague, emblème de ses pouvoirs. De l’autre, affalée contre le génie en question, se trouvait ce qui avait été l’oracle de son époque, oiseau funèbre frôlant l’omniscience. Qui n’était plus qu’un état fracturé du stéréotype qu’elle représentait. Toutes les deux en mal de leur situation, incapable de savourer le moment présent, ne cherchant qu’à atteindre un but dans un futur proche. C’était amusant, et cette pensée arracha un sourire à Rachelle, qui abandonna sa main aux bons soins de Mahélia, qui se mit à lui tortiller les doigts. « Mnémis est bien meilleure que toi au jeu des prédictions. » Elle haussa les épaules, insensible à cette observation. Mnémis était meilleure qu’elle en bien des domaines, ce qui faisait qu’elle avait arrêté, il y a longtemps, de subir un quelconque sentiment d’infériorité. Mais la blonde commettait une erreur magistrale sur l’exactitude du pronostic. « Je ne parlais pas de tes crises. Je parlais sur ce qui t’attendais, sur ta fin. » Elle avait fini sa phrase en un murmure et pour peur, Shell aurait eu un sourire mauvais. A la place, il n’y eut que ce ton de sale gamine, qui s’enjouait d’un évènement qu’elle ne verrait certainement pas. « Si tu continues sur cette voie, s’entend. » Car, toujours, Rachelle n’était liée qu’au présent. Elle ne connaissait pas le futur qui était inscris dans le temps, qu’une illusion, perception tronquée. Mnémis l’aurait incendiée, heureusement qu’elle dormait dans un coin de sa tête.

« D'un autre côté, si elle ne revient que quand tout ça sera terminée, ça lui fera les pieds. » Rachelle poussa un long soupir et elle ferma les yeux, un court instant, profitant de la chaleur de Mahélia, de la proximité d’un corps, prêt du sien. Cela faisait combien de temps qu’elle n’avait plus profiter d’une agréable compagnie ? Aussi chieuse le génie pouvait être, avant tout, elle restait un élément que la criminelle acceptait, une personne qu’elle estimait, presque. Ce qui était trop peu, par ici. Il y avait bien Jefferson, et Elias – mais c’était compliqué. Tout était compliqué pour la voix, qui ne cessait de s’égarer dans ses points de repères. Elle perdait le Nord, ironique pour un fragment d’oracle, qui était supposé pouvoir lire tout, du temps présent. Elle était l’inconnu dans sa propre équation, ce qui faisait qu’elle se perturbait toute seule… un classique pour Rachelle. « Elle trouverait le moyen de mettre de l’ambiance, attirer un méchant… ça serait pas la première fois. » Elle fit mine de s’étirer, alors qu’elle s’affalait encore plus sur Mahélia, libérant sa main des jeux du génie, laissant ses doigts courir sur la cuisse de son compagnie d’un soir, sa cigarette éteinte entre les lèvres, qu’elle ne prit même pas la peine de rallumer. Elle se contentait de mâchonner le filtre, laissant le goût du papier envahir le bord de ses lèvres.

« Qu'est-ce que ça traîne en longueur, toute cette histoire. » Rachelle haussa les sourcils, appuyant silencieusement les propos de Mahélia. Il n’y avait pas plus lent que les Charming pour mettre fin à un mystère. Ah, si seulement ils n’étaient pas obligés de trainer le village – ou carrément toute la forêt – dans leurs histoires, aux moins pourraient-ils vivre leurs propres folles aventures, au lieu d’attendre que l’intrigue principale de Storybrooke ne se termine. « Ca te dirait qu’on aille secoue les plumes de ces lambins ? » Rachelle n’avait pas beaucoup d’idées, mais ne serait-ce qu’aller mettre un peu de bordel dans cette ville lui rendrait le sourire et ça l’occuperait un peu. Ne restait plus qu’à mettre en place un plan foireux. Mais ça ne serait pas très difficile, surtout avec la complicité de la garce qui se trouvait à ses côtés.

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Hey sister, know the water's sweet but blood is thicker {Rachelle   


Revenir en haut Aller en bas
 

Hey sister, know the water's sweet but blood is thicker {Rachelle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MAGIC IS COMING ™ :: HORS-JEU :: ARCHIVES :: ARCHIVES VERSION N°01 :: SUJETS RP-