Petit rappel : Le forum ne suit pas la série.
Tout ce qui se passe au-delà de la saison 1 est à jeter aux oubliettes, merci

Partagez | 
 

 Hey sister, know the water's sweet but blood is thicker {Rachelle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage

Invitéavatar

Invité




MessageSujet: Re: Hey sister, know the water's sweet but blood is thicker {Rachelle   Mer 8 Oct - 19:51


« Je ne parlais pas de tes crises. Je parlais sur ce qui t’attendais, sur ta fin. » Pour d'autre, l'amusement évident qui perçait dans la voix de Rachelle aurait été une provocation, une pique cruelle et gratuite. Et en effet ça l'était. Seulement Mahélia avait trop côtoyé Mnémis pour en prendre ombrage. Peut être que si cette réplique lui avait été adressée quand elle peinait encore à appréhender l'étendue de ce qu'elle vivait, elle aurait tempêté contre son amie. Après tout, elle avait le sang chaud Mia. Cependant elle avait eu le temps d'intégrer la réalité. Et pour une fois elle n'avait pas l'envie de gâcher son énergie en accès colériques. Elle émit donc un son de gorge neutre : elle avait entendu ce que la voix avait à lui dire sur un de ces futures possibles, mais n'avait rien à ajouter. Ce n'était pas comme si elle était ignorante de quel sort l'attendait si elle ne rejoignait pas un monde où la magie coulait à flot. Et puis il lui restait encore du temps et des moyens d'agir. Elle n'était pas de ceux qui s'avouait battu sans avoir jouer toutes leurs cartes. Même si la douleur l'épuisait et la rendait pessimiste, particulièrement en ce moment avec quelqu'un dont elle ne pouvait pas se cacher, elle reprendrait du poil de la bête. Elle le faisait toujours.

N'appréciant tout de même pas particulièrement le tour que prenait cette conversation, le génie changea le sujet de discussion pour prendre des nouvelles de l'oracle, grande absente du moment. Oh, elle n'était pas inquiète -ce n'était pas le genre d'amitié que les deux entités partageaient-, seulement elle était un poil curieuse et c'était un moyen comme un autre d'entretenir la conversation. Tout en se concentrant sur la voix de la brune, elle s'efforça de se distraire de la douleur qui courrait sous sa peau en se focalisant sur le contact du corps serré contre le sien, la chaleur qui s'en dégageait et leurs doigts qu'elle liait et déliait lentement.Et ça marchait : doucement mais surement elle reprenait le contrôle de ses sensations et clôturait les élancements dans un coin reculé de sa conscience. « Elle trouverait le moyen de mettre de l’ambiance, attirer un méchant… ça serait pas la première fois. » Mahélia eut un petit rire. C'était un euphémisme : Mnémis était depuis longtemps passée maîtresse dans l'art de compliquer les situations pas assez animées à son goût. Mais elle n'était pas la seule. C'était une discipline que le blonde elle-même pratiquait avec entrain. Quand ses pouvoirs n'étaient pas compromis, s'entend. « Tant mieux qu'elle ne traîne pas dans le coin alors. Les choses s'éternisent bien assez comme ça. »

Et si dans cette dernière déclaration, il y avait l'amertume causée par une vie jouée dans une partie de course contre la montre, il y avait surtout un esprit facétieux frustré par tant de semaines d'inactivité. Car Mahélia, c'était avant tout un caractère explosif, une conscience malicieuse toujours en quête d'aventure et de distraction. Peut importe à quel point ce qui se jouait en ce moment même à Storybrooke était sérieux -et même vital dans son cas-, elle avait besoin de s'amuser. Rester concentrée aussi longtemps dans une quête qui avançait à vitesse d'escargot n'était pas fait pour l'aider à se détendre. « Ca te dirait qu’on aille secoue les plumes de ces lambins ? » Cette proposition ne devrait pas l'enthousiasmer autant, elle en était consciente. Elle ne pouvait pas se permettre de détourner les Charmings de leur problème actuel : ce serait parfaitement contre productif. Les Charmings, oui, mais ça laissait tout de même tous les autres habitants de Storybrooke comme victimes potentielles. Un grand sourire étira ses lèvres. « Et comment ! On dirait qu'il ne nous reste plus qu'à mettre en place un plan d'action diabolique. »
Revenir en haut Aller en bas

Invitéavatar

Invité




MessageSujet: Re: Hey sister, know the water's sweet but blood is thicker {Rachelle   Dim 2 Nov - 10:25


Il y avait quelque chose de rassurant, d’être en présence de quelqu’un qui ne s’impatientait pas du retour de Mnémis. La sagesse de l’âge, peut-être, avait permis à Mahélia d’acquérir une certaine patience. Ou tout du moins, une relativité que les personnes bien plus jeunes n’arrivaient pas à cerner. Rachelle, une fois encore, avait été prise pour la coupable de la situation, la voleuse de place. Pourtant, elle n’avait fait que se retrouver là, par un heureux hasard. Il ne serait pas étonnant que l’oracle revienne, en demandant que Shell la remercie pour le généreux cadeau dont elle lui avait fait preuve. Ah, Mnémis, sadique jusqu’au bout de son inconscience. Rachelle secoua distraitement la tête, se lovant un peu plus dans le creux du génie. « Tant mieux qu'elle ne traîne pas dans le coin alors. Les choses s'éternisent bien assez comme ça. » Elle eut un sourire affable, alors que ses pensées dérivaient vers un scénariste en particulier, qui était parfaitement heureux que la situation s’éternise. Et Shell, certainement, l’était, quand elle était en présence d’Elias, et que, pour toute la durée de sa présence, le monde ne la rattrapait pas, les laissait en paix pour une heure, deux, trois… Il était bien la seule personne qui lui procurait l’envie, le besoin de rester ici, et de continuer à faire chier son monde. Mais parfois, il y avait ces instants, où il n’était pas là, et Shell se retrouvait seul à sa morosité habituelle. Le monde aurait besoin de Mnémis, à un moment ou un autre, et celle-ci retrouverait son trône sur la conscience de ce corps. Alors oui, Shell se contenta de sourire avec amertume, attendant patiemment, malheureuse, son heure.

L’ambiance relativement terne, Shell trouva bon de la rehausser, en proposant d’aller ajouter quelques problèmes à la vie ennuyante qu’était celle des Charming. Même si Blanche-Neige était sur le point d’avoir un enfant, et que celui-ci serait bien une source d’ennui à lui tout seul, il ne fallait quand même pas que la considération du peuple de Storybrooke se dissipe. « Et comment ! On dirait qu'il ne nous reste plus qu'à mettre en place un plan d'action diabolique. » Rachelle échappa un rire enjoué, arrêtant de jouer avec le corps de Mahélia, pour permettre à son imagination de trouver une solution acceptable. « On pourrait les kidnapper, mais les singes volants s’en chargent bien… » Que c’était frustrant, de se voir voler ses idées par des espèces de primates améliorés et moches. Enfin, ça leur évitait beaucoup d’effort. Planifier un enlèvement n’était pas de tout repos… Shell s’interdisait de penser au feu, son élément de prédilection, qui ne manquerait pas de lui faire perdre la tête. Sans oublier que la moitié de la ville aurait l’intuition que c’était elle qui était derrière tout ceci. Puis, elle se redressa en un bon de l’accoudoir sur lequel elle s’était installée, gardant toujours la main de Mahélia captive, qu’elle serra, un peu plus, sous l’effet de l’amusement. « Tu as déjà entendu parler de l’Âne ? » Rachelle retint un rire d’enfant, alors qu’elle se souvenait d’une conversation fort agaçante, avec un chat de gouttière, transformé en homme. « C’est un gars un peu débile. Mais qui a un fort potentiel à foutre le bordel. » Tellement, que c’en était presque étonnant que lui et Shell ne soient jamais devenu amis. Tout cela tenait du fait qu’il était beaucoup trop fatiguant pour la voix, qui passait à deux doigts de lui faire avaler sa langue, quand ils discutaient. « Je suis sûre qu’en lui racontant le bon mensonge, il pourrait mettre la pagaille à notre place… Ou même si on lui demandait, en fait. » Elle fronça les sourcils, se disant que le pauvre, aussi, devait bien s’ennuyer. « Gal’ ne manquerait pas d’action, à tout hasard ? » Oh, elle ne songeait pas à engager le logeur de Mahélia. Mais elle n’avait pas perdu ce jeune homme de vue, et il était toujours intéressant, de se tenir au courant des aventures de ces deux-là, ne serait-ce que pour taquiner un peu plus le génie.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Invitéavatar

Invité




MessageSujet: Re: Hey sister, know the water's sweet but blood is thicker {Rachelle   Ven 30 Jan - 22:52


S'il y avait une chose sur laquelle les deux entités étaient d'accord, c'était bien sur l'insupportable inaction dans laquelle baignaient les gens de la ville. Des œillères aux yeux, tout le monde semblait bien content de se tourner les pouces et de laisser les incapables du coin se débrouiller seuls. Et ça, ça donnait une irrépressible envie à Mahélia de donner un bon coup de pied dans la fourmilière. Elle n'aimait pas ce calme débilitant, elle avait besoin d'action. Elle avait besoin de penser à autre chose qu'à la douleur qui la rongeait et au sombre destin qui se dessinait pour elle. Ce n'était pas Rachelle qui la contredirait sur le besoin d'animation. Maintenant que le sujet était sur la table, elle était loin la torpeur qui s'était momentanément emparé d'elles d'eux. Si la blonde ne se redressa pas plus qu'elle ne fit mine de se déplacer, une étincelle s'était allumée dans son regard. Généralement, c'était le signe qu'un mauvais plan était en cours. Et généralement, il était plus rare de constater son absence que sa présence. Comme quoi Storybrooke les avait tous changé. Cela dit, une fois n'était pas coutume, elle n'était pas à la source de cette proposition de prendre les choses en main. Non, le génie se laissait porter par le courant. Ou plus exactement par les idées de sa compagne. La première lui fit d'ailleurs froncer le nez en une petite moue hautaine. « On peut faire mieux que de stupides singes quand même. » Le dégoût était clairement distinguable dans son ton. Franchement, ces créatures étaient immondes. Elle ne ressemblaient à rien, étaient d'un ridicule monstre et manquaient cruellement d'élégance. Niveau design, la sorcière avait de gros progrès à faire. Mais on ne pouvait bien évidemment pas trop en demander à une personne qui était littéralement verte. Quel manque d'esthétisme dans le monde...

L'Âne ? Certes c'était un animal plus plaisant à l'oeil qu'un stupide macaque, mais Mahélia voyait mal en quoi un bourricot pourrait les aider. Pourtant, elle tint sa langue. Elle était bien placée pour savoir que Shell possédait des talents innés pour les plans tordus, assez en tout cas pour faire silence le temps de l'écouter. Et les choses semblaient prendre forme. Il s'agissait apparemment d'une de ses créatures transformées en êtres humains pendant la malédiction. A croire qu'il y avait autant de bestioles que d’authentiques Hommes dans leur belle ville. Pas que la blonde aille cracher sur un esprit malicieux, peut importe sa nature ! Et si la brune vantait sa propension à foutre le bordel autour de lui, c'était suffisant pour elle. La voix était une bonne juge dans ce domaine au moins. Ouh qu'elle avait hâte de rencontrer ce charmant personnage ! Sans parler de le voir entrer en action. Oui, ce serait définitivement divertissant. Exactement ce dont elle avait besoin en ce moment....Et tout le contraire de Galaad. A la mention du jeune grincheux, elle se contenta de hausser les épaules dans un soupir. « Il est fort pour râler, mais quand il s'agit d'agir il n'y a plus personne. » C'est qu'elle en avait assez de l'entendre soupirer sur le manque d'action pour rejeter après ses envies de sorties. Quel rabat joie. « Mais je ne savais pas que vous vous entendiez bien, tous les deux. » Elle avait toujours supposé que Rachelle comme Mnémis agaceraient bien vite cet homme si patient.
Revenir en haut Aller en bas

Invitéavatar

Invité




MessageSujet: Re: Hey sister, know the water's sweet but blood is thicker {Rachelle   Mar 3 Fév - 12:25


C’était donc une promesse, de donner un coup de pied dans la fourmilière qu’était Storybrooke. Les deux demoiselles ne diraient pas non de voler la vedette à Zelena, pour quelques heures. Après tout, il y avait tant de vert, ces derniers jours, que ça en devenait ennuyeux, pour tout le monde. Rachelle, donc, hocha la tête, déterminée. Elle irait payer une visite à l’Âne, en prenant grand soin de s’armer du plus de patience possible. Si elle se débrouillerait bien, l’animal ne rechignerait pas à les aider. Il n’y aurait, dès lors, plus qu’à éviter que Mahélia ne rencontre le bourriquet. Shell doutait fortement que le génie supporte l’animal assez longtemps. Même s’il était têtu, la blonde devait déjà avoir assez de son mufle comme animal de compagnie. « Il est fort pour râler, mais quand il s'agit d'agir il n'y a plus personne. » L’ancienne criminelle eu un sourire cynique sur les lèvres, tournant brièvement la tête vers Mahélia, l’éclair de son regard se faisant dangereusement joueur. « Oh. » Elle continua de jouer avec la main de son amie, toujours affalée sur cette dernière, traçant des dessins sans forme, sur la peau de celle-ci. « Tu veux dire que tu n’as toujours pas joué la croqueuse d’homme avec lui ? Le pauvre… » Elle échappa un petit rire rauque. « A sa place, je t’aurais déjà croquée depuis un bon bout de temps. » sa voix se fit lascive et elle rit à nouveau, devant la lenteur de réaction du logeur de Mahélia. Ce n’était un secret pour personne : le génie était une femme attirante et Shell aurait été stupide de ne pas le reconnaitre.

« Mais je ne savais pas que vous vous entendiez bien, tous les deux. » L’intéressée haussa les épaules, visualisant la figure antipathique de Galaad, dans son esprit. Elle garda le silence, de longues secondes, se remémorant sa rencontre avec le chasseur de créature. Rachelle ne le connaissait pas depuis si longtemps que ça. Ce n’était, tout au plus, qu’un compagnon d’infortune, qu’elle ne croiserait plus. « Ce n’est pas ça… Je l’ai croisé, quand j’étais dans le monde des contes. Lui il était là-bas pour ‘récupérer ses terres’… Il a un sacré bâton dans le cul. » Il était si tendu, dans ses souvenirs. Et terriblement apathique. Tout ce que Shell ne supportait pas, mais ne pouvait s’empêcher d’ennuyer. Oh, ça n’avait pas duré longtemps, parce qu’il avait autant de réaction qu’un caillou. Et pendant quelques heures, elle avait supposé qu’il avait le même Q.I., que celui d’un caillou. « Bref, on s’est retrouvé pris dans une embuscade. » Le ton que Shell venait de prendre ne trompait pas : ça n’avait pas été une mésaventure incontrôlable. Quel piètre fragment d’oracle elle aurait été, si tout ceci n’était pas planifié. Galaad n’avait été qu’un outil très avantageux. Et s’il manquait cruellement de conversation, il maniait l’épée avec beaucoup plus d’efficacité qu’elle. Ça avait été une belle débâcle pour les brigands. Rachelle, au final, s’était bien amusée. Elle avait été divertie, l’espace de quelques instants. Ses lèvres se plissèrent, sourire de renard. « Après, tu dois bien savoir comment il se débrouille. C’pas un des trucs les plus moches que t’aies créés, il parait… »
Revenir en haut Aller en bas

Invitéavatar

Invité




MessageSujet: Re: Hey sister, know the water's sweet but blood is thicker {Rachelle   Mer 4 Fév - 19:48


La discussion prenait un tour que Mahélia n'appréciait que très peu. Galaad. Le bougre était déjà inévitable, cohabitation oblige, mais en plus il s'invitait dans ce qui devait être à la base un moment qui lui permettrait de respirer, de mettre ses soucis de côté. D'accord, elle n'avait sûrement pas choisi la bonne compagnie pour ça. Rachelle avait la même manie que Mnémis de jouer les oiseaux de malheur et de s'accrocher aux problèmes des autres comme un chien à son os. Parce que Galaad en représentait un, de problème, aux yeux de la blonde. Elle avait négligé les signes au début. Elle avait attribué sa tendance à envahir l'espace du brun pendant la nuit comme une simple recherche de chaleur, de compagnie. Elle avait pensé que la douleur refluait parce qu'elle apprenait à la gérer. Comme elle s'était fourvoyée. La réalisation l'avait frappée dans les dernières semaines : il était plus qu'un autre de ses miracles, il était une part de sa magie. Sa magie qui lui s'agitait sans répit, celle-là même qui tournoyait dans son corps à la recherche d'une empreinte extérieure à laquelle se lier. Galaad avait le séduisant avantage de lui apporter ce qu'elle cherchait si désespérément. Et Mahélia détestait particulièrement ce singulier pouvoir qu'il avait sur elle sans même s'en rendre compte. Elle le haïssait un peu plus à chaque fois que la douleur reprenait ses droits, plus vive et plus implacable encore que la fois précédente, comme pour la punir de ne pas se trouver aux côtés de son hébergeur. Alors oui, elle n'appréciait pas spécialement le sujet sur lequel Shell décidait de s'attarder. Surprenant, n'est-ce pas ?

« Tu veux dire que tu n’as toujours pas joué la croqueuse d’homme avec lui ? Le pauvre… » Les muscles de Mahélia étaient trop fatigués pour se crisper, heureusement. Collées comme elles étaient, le mouvement n'aurait pas eu une chance d'échapper à la voix et cette dernière c'en serait trop bien ravie. Ça ne l'empêcha néanmoins pas de lever les yeux au ciel. C'était une autre composante du problème Galaad. La tension qui régnait toujours entre eux devenait de plus en plus dure à désamorcer. « A sa place, je t’aurais déjà croquée depuis un bon bout de temps. » Le rire et la caresse des doigts fins sur sa main suffirent à la vider de son agacement et elle sourit de bon cœur, amusée. « Qui te dit qu'il n'a pas déjà essayé ? Je me suis découvert un certain goût pour jouer avec la frustration des autres... » Si seulement ça ne signifiait pas jouer avec sa propre frustration ! Le génie avait dépassé le stade de nier l'évidence : Galaad bénéficiait d'un physique plus que séduisant et elle n'était pas habitué à résister à la tentation. Mais elle avait peur, peut important à quel point l'aveu brûlait sa langue. Elle était terrifiée comme elle ne l'avait pas été depuis l'annonce de la perte à venir de sa bague. Terrifiée à l'idée que cette proximité physique lie de façon plus profonde sa magie aux résidus qui habitaient en lui, effrayée à la pensée de l'agonie que ce serait de se trouver loin de lui. Pour un autre, ç'aurait été idiot. Elle avait l'opportunité de faire taire la douleur qui la hantait depuis des mois et elle la rejetait de toute ses forces au profit d'une vague notion de liberté. Cependant Mahélia n'était pas humaine. Elle était un génie, une fille du feu, un être pour lequel la liberté était le seul véritable trésor. Pour rien au monde elle ne renoncerait à la sienne.

La blonde délaissa le sujet houleux de sa propre relation avec Galaad pour s'enquérir de celles qu'il entretenait avec Rachelle. La réponse de celle-ci eut d'ailleurs l'avantage de la faire rire. Oh, elle savait parfaitement à quel point il pouvait paraître coincé, buté et lent d'esprit ! Elle savait aussi qu'il n'en était rien, dans le fond. Il était vif, Galaad, il était intuitif, curieux, joueur. Il dissimulait tout ça sous des dehors moins reluisants. En revanche, elle s'attendait à ce que le côté taquin de la voix fut plus enthousiasmé par cette rencontre. A croire que le brun ait refusé de rentrer dans le jeu de l'éclat d'oracle et qu'il ait dédaigné ses piques. C'est qu'il ne manquait pas de répartie, une fois lancé. Ah, l'épée. C'était un talent certain, chez lui. Il gagnait son argent majoritairement grâce à elle, après tout. « C’pas un des trucs les plus moches que t’aies créés, il parait… » Un sourire fin étira ses lèvres. Quel charmant raccourci que cette façon de présenter les choses. Comme si elle était responsable de tout ce qui constituait l'homme. Dieu merci, elle ne s'était jamais autant impliquée dans sa conception. Il lui avait suffit de laisser sa magie courir pour découvrir la source de l'infertilité de sa mère et régler le problème. Pour un enfant, comme l'accord le prévoyait. Le reste n'avait plus été de son ressort. Enfin, elle avait quand même vérifier que le produit de cette grossesse ne laissait présager ni problèmes physiques, ni problèmes mentaux. Elle avait une réputation à préserver, après tout. Enfin, Mahélia n'était pas le genre de femme à renier un compliment quand il se présentait. « J'aurai pu faire pire, en effet. » Son sourire se fit plus joueur, plus provocateur. « Mais j'ai déjà fait bien mieux. » Ça ne lui aurait pas plus, ce genre de remarque, mais il n'était pas là pour s'offusquer.
Revenir en haut Aller en bas

Invitéavatar

Invité




MessageSujet: Re: Hey sister, know the water's sweet but blood is thicker {Rachelle   Mer 4 Fév - 23:14


« Je me suis découvert un certain goût pour jouer avec la frustration des autres... » Shell, immédiatement, se tordit de rire et elle fit un effort pour se reprendre assez rapidement. Ce qui lui demanda tout de mêmes quelques longues secondes, pour reprendre son sérieux, encore agitée par cet élan d’euphorie. « C’est amusant quand tu n’en prends pas pour ton grade. » Rachelle tira sur la main de Mahélia, l’attirant jusqu’à elle aisément – des deux, sans la magie du génie, elle était la plus forte. Et dans l’état de faiblesse de la blonde, c’était à peine si elle représentait un réel défi – faisant fi de la douleur qu’elle pouvait provoquer dans les entrailles de l’autre femme. Ca n’était que supplice mérité, aux yeux de la voix. Si le génie arrêtait de tourner autour du pot, elle serait beaucoup plus détendue, dans tous les sens du terme. « Je peux sentir ta frustration jusqu’ici. » Rachelle n’avait, certes, aucun mérite pour ça. Il fallait bien qu’elle se serve de son pouvoir, de temps en temps. Ou qu’elle reconnaisse ce qu’elle ressentait, bien au-delà d’une empathie exacerbée. Elle eut son sourire de mauvais enfant, qui lui tordait les lèvres, sa joue presque collée contre celle de la blonde. « Je t’aiderais bien. Mais tu es une grande fille. » Fallacieuse, joueuse, la voix abandonna sa proie, se relevant de son siège, mettant fin à tout contact qu’elle avait créé avec Mahélia.

Rachelle se rendit en quelques pas, jusque dans sa cuisine, où elle sortit deux cannettes de soda du frigo. Elle en lança une à la blonde, pour qu’elle soit facilement rattrapable. « J’ai pas d’alcool, je bois toujours pas. » L’oiseau de malheur alla se poser sur le rebord de la fenêtre du séjour, contemplant un instant le paysage de la ville, qu’elle voyait depuis bien des années maintenant, tentant de deviner ce qui se tramait dans les entrailles du destin, sans réellement comprendre ce dont il était question. Rachelle restait l’enfant perdue qu’elle était, elle n’en savait que très peu sur la situation de Mnémis. Tout ce qu’elle pouvait faire, c’était attendre. La patience n’avait jamais été son fort, et elle frôlerait certainement la folie… si ça n’avait pas été pour Elias. Elle échappa un soupir, écoutant distraitement les derniers propos de Mahélia, esquissant un sourire nostalgique. « Ouais, c’est toujours des enfants un peu gauche dont on s’attache le plus. » Rachelle n’avait, certes, aucune expérience dans le rôle de la mère, mais elle était parfaite dans le rôle de mauvais rejeton. C’était surement la raison pour laquelle Mnémis avait pris un point d’honneur à ce que ça soit elle qui gère le foutoir de l’oracle, non ? Elle se mordilla la lèvre, le doute dansant dans son regard. Elle prit une inspiration, s’allumant une clope plus de l’ordre du réflexe, qu’en y prêtant une quelconque conscientisation de son geste. Immédiatement, ses dents s’attaquèrent au filtre de sa cigarette. Elle posa son regard, momentanément flou, sur Mahélia, une question lui pendant sur les lèvres. Et facilement, aussi fragile fut-elle sur le moment, l’interrogation lui échappa. « Mnémis t’avais jamais parlé… de ses projets, de. Hm. » Elle buta sur les mots, peu sûre du vocabulaire qu’elle se devait d’utiliser. Elle fit tourner sa cigarette entre ses doigts un instant. « de me faire ? » Ouais, parce qu’il y avait pas de meilleur terme. T’étais qu’une chose à ses yeux, un outil bien pratique. Elle t’avait pas donné vie. Elle t’avait pas aimé. Elle t’avait concue, avec l’aide de Regina et cette magie accumulée pendant 28 ans. Au-delà de ça, qui aurait possiblement voulu de toi ?
Revenir en haut Aller en bas

Invitéavatar

Invité




MessageSujet: Re: Hey sister, know the water's sweet but blood is thicker {Rachelle   Jeu 12 Fév - 19:43


C'était vexant, de se faire rire au nez. Seulement, c'était le prix à payer pour supporter la compagnie de l'oracle. Et de ses voix aussi, apparemment. Quoiqu'il en soit, Mahélia y était trop habituée pour en prendre réellement ombrage. Venant de son amie, s'entend. Si un autre s'était risqué à se moquer d'elle, nul doute qu'il y aurait eu représailles. Avec ou sans ses pouvoirs, elle était loin d'être aussi inoffensive qu'elle en avait l'air. Pourtant, même avec la force de l'habitude, elle avait tendu le bâton pour se faire battre. C'est qu'elle avait du mal à se faire au nouveau corps de l'oiseau de malheur et, comme Mnémis elle-même avait pris congés, du mal aussi à considérer les réactions de Rachelle. Si elle observait de nombreux comportements et expressions qui n'aurait pas dénoté chez la première, il y avait une certaine façon d'être qui appartenait uniquement à la seconde. Le mélange était déroutant et poussait la blonde à oublier à qui elle avait à faire. Si Shell n'était pas une oracle, elle était une voix : elle avait un savoir instinctif des choses et il ne servait à rien de les lui cacher. Pas étonnant donc, qu'elle soit au courant de la frustration qui l'habitait. Le génie grinça les dents, mais se laissa faire sans opposer de résistance quand la brune l'attira à elle. Elle était trop fatiguée pour ce genre de jeux. « Je peux sentir ta frustration jusqu’ici. » Ce n'était pas une révélation. Seulement elle oublia toutes les remarques sarcastiques qui couraient sur sa langue pour se concentrer sur le contact physique. Ça l'aidait, ça la gardait concentrée sur d'autres sensation que le feu qui la rongeait de l'intérieur. Maigre mais efficace rempart.

Elle ne retint pas un soupir las à la perte de la chaleur d'une autre peau contre la sienne. La voix savait parfaitement ce qu'elle lui faisait. Cependant, elle marquait un point. Mahélia devait faire quelque chose pour ce problème. Ce ne serait sûrement pas un problème de trouver un partenaire plus que volontaire pour l'aider. « C'est ça, ne t'en fais pas pour moi, je trouverais quelqu'un de plus charitable que toi. » L'habitude de répliquer était solidement ancrée en elle, mais il n'y avait pas le mordant et la dérision habituelle dans son ton. Elle était épuisée et ça en devenait d'un pitoyable révoltant. La phrase n'avait rien d'un reproche amusé, mais s'apparentait plus à une plate constatation. Tirée de sa contemplation du plafond par ses réflexes, elle rattrapa le soda au dernier moment. Elle n'ouvrit pas la canette tout de suite, jouant avec, profitant du contraste de température contre sa peau. Dieu, si même ça suffisait à la faire se sentir mieux, les choses prenaient vraiment une tournure catastrophique. La simple idée de son état lui donnait la nausée. « Ouais, c’est toujours des enfants un peu gauche dont on s’attache le plus. » S'attacher ? De toute évidence on ne parlait plus d'elle et de Galaad, n'est-ce pas ? La pensée était risible. Elle devait encore cohabiter avec le brun, mais dès qu'elle serait libre de retourner dans leur monde, elle embrasserait de nouveau la vie de génie sur les routes. Mais alors, de qui Rachelle parlait-elle ?

La réponse ne tarda pas à venir. Comme quoi, il suffisait parfois de garder le silence et de laisser les autres tourner et retourner les choses dans leurs têtes pour en obtenir quelque chose. On parlait de Shell elle-même, bien sur. Mahélia aurait dû le voir venir. Après tout, qu'était la voix sinon une nouvelle gosse dans la famille dysfonctionnelle qui habitait cette jolie caboche. Une gamine en mal de repères qu'on abandonnait derrière, seule. Forcément qu'on parlait d'elle. « Non. » La réponse quitta sa bouche abruptement. Elle ouvrit finalement sa canette, prit deux gorgées de son soda puis se fit plus pensive. « Ce qui m'étonne. Réussir un petit miracle comme toi, un si joli pied de nez à la malédiction... Elle aurait dû être incapable de ne pas s'en vanter. » Maintenant qu'elle y accordait de l'attention, ce détail clochait un peu. Mnémis aurait dû déborder de fierté mal contenue, de satisfaction malsaine à l'idée d'user la magie de Regina à son propre avantage. Il n'y avait rien eu, cependant. « A moins qu'elle n'ait pas été sûre de réussir... »
Revenir en haut Aller en bas

Invitéavatar

Invité




MessageSujet: Re: Hey sister, know the water's sweet but blood is thicker {Rachelle   Jeu 12 Fév - 22:40


Elle n’était plus qu’hésitation, Rachelle. Fallait dire qu’elle avait souvent ça au bord du cœur, depuis que Mnémis était partie la queue entre les jambes, pour vadrouiller dans un coin de son esprit. Elle savait donner le change, la criminelle, mais c’était à coût de gros efforts. Et Mahélia était une assez compagnie de longue date, assez, pour que la voix se permette ce genre d’écart de confiance. Il n’y avait pas de secret entre les femmes et c’était sûrement ce que Shell appréciait le plus dans sa relation avec le génie – après la verve de la blonde, bien entendu. Elle était sincère, aussi, avec Elias, mais il la jugeait si souvent, que généralement ses instants de doutes trouvaient un écho agaçant chez la souris. Ce qui finissait, souvent, en engueulade. Ils fonctionnaient ainsi. Et ce soir, Rachelle n’avait pas le goût à la confrontation. C’était la raison pour laquelle elle était chez elle, et non deux étages plus bas, chez le scénariste. Mahélia restait une bonne compagnie, qu’elle ne voyait que trop peu souvent, d’autant plus. Le génie connaissait Mnémis depuis assez longtemps pour ne pas s’attarder sur des questions agaçantes et sa réticence envers l’oracle était un point en commun que Shell ne pouvait qu’affecter tout particulièrement.

« Non. » Rachelle baissa la tête. Ca ne l’étonnait pas, mais la remarque lui arracha une grimace. « Elle aurait dû être incapable de ne pas s'en vanter. » Un sourire triste se dessina sur les lèvres de la voix, comme si elle connaissait la raison derrière ce mutisme, chez sa patronne. Mnémis possédait toujours une raison derrière chaque acte. Si elle n’avait rien dit à Mahélia, c’était qu’il y avait une explication valable, aux yeux de l’oracle – ce qui n’était pas toujours valable aux yeux des autres. « Peut-être qu’elle ne voulait pas s’attirer ta jalousie. » C’était un mauvais jeu, dans lequel Rachelle s’élançait. Elle abandonna l’appui de fenêtre, pour se rabattre à nouveau devant la blonde, sourire joueur sur les lèvres. C’était un mauvais signe. Mais qui prêtait encore attention à l’ironie qu’arborait continuellement son visage, oracle ou voix ? « Vous ne jouez pas suivant les mêmes règles et elle a toujours cru avoir plus de liberté que toi. » Les valeurs de cette liberté variaient avec le temps. Aujourd’hui, Mahélia avait certainement plus de liberté de mouvement que sa comparse.

« A moins qu'elle n'ait pas été sûre de réussir... » Une lueur mauvaise brilla dans le regard de Rachelle, qui continuait de consommer sa cigarette, accrochée à ses lèvres. Elle s’approcha à pas lent vers Mahélia, jusqu’à ce que ses tibias touchent le bas des jambes de la terrible blonde. Dangereuse blonde. « Tu sais bien. Mnémis n’a jamais été sûre d’elle. » Expression de renard. Sans demander l’autorisation, elle brisa à nouveau la distance entre elles, s’installant à califourchon sur Mahélia, se moquant bien de la souffrance qu’elle pouvait créer chez cette dernière – qu’importe si elle aussi la sentirait, à cette distance. Elle laissa ses mains courir dans les mèches blondes, son regard perdu, sur un point inconnu. « Parce qu’elle n’en a jamais eu le pouvoir. » Elle outrepassait ses droits et en forme de résistance, elle sentait un mal de crâne l’envahir. Elle ferma un instant les yeux, mordant le filtre de sa cigarette, qui avait déjà été si maltraité. « Peut-être que dans mon cas, elle avait peur de réussir. » Et elle rit, un peu, installée sur un génie en mal être, profitant de la proximité à sa manière.
Revenir en haut Aller en bas

Invitéavatar

Invité




MessageSujet: Re: Hey sister, know the water's sweet but blood is thicker {Rachelle   Jeu 12 Fév - 23:32


Elle aurait dû ressentir un peu de compassion, Mahélia, à voir sa jeune amie si perdue. Ce n'était pas le cas. Pas qu'il ne lui arrive pas d'en ressentir : c'étaient des élans rares et malvenus, mais ils étaient néanmoins présent. Seulement ce n'était pas une composante de la relation qu'elle entretenait avec l'oracle, et vu la direction que ça prenait avec la voix, là aussi il n'en était pas question. C'est qu'elle venait de remuer le couteau dans la plaie avec beaucoup trop de joie à propos de son agonie. Difficile de sympathiser deux minutes après ça sur les problèmes de la brune. Mais, en effet, les questions qu'elle posait portaient à réflexion. Mnémis ne gardait habituellement pas ses prouesses pour elle seule. « Peut-être qu’elle ne voulait pas s’attirer ta jalousie. »  La blonde émit un souffle bruyant par le nez qui pouvait s'apparenter à une manifestation d'amusement. De quoi Mahélia aurait été jalouse ? Elle ne voulait pas d'un autre locataire dans sa tête, merci bien. Peut être l'oracle avait-elle cru qu'elle lui en voudrait de tirer profit de quelque chose qui pourrait finir par la tuer. Seulement, dans ce cas, elle n'aurait pas fait un tel mystère de l'identité de celui qui aurait sa bague. Non, la jalousie n'entrait pas en compte. Même en supposant que le génie le serait, Mnémis n'était pas assez prévenante pour ce genre de considération. Quant à cette idée bizarre selon laquelle elle aurait plus de liberté que la blonde... Et bien, cette fois la remarque lui arracha un vrai éclat de rire. Quelle drôle de façon de pensée sa vieille amie semblait avoir. Oh, certes elle pouvait facilement la perdre, liée qu'elle était à un stupide bijoux. Mais elle avait quelque chose à perdre, elle. Et elle n'était dans ce cas que la servante d'un être humain. Mnémis servait le temps lui-même, courrait sans cesse pour veiller au déroulement des choses, toujours une mission ou une autre à accomplir. Mahélia prenait son temps, se laissait porter par ses envies et ne répondait de ses actes à rien ni personne. « Elle a une bien drôle notion de ce qu'est la liberté. »

Le génie avança une autre supposition sur la raison du silence de l'oracle sur sa future création. Elle ne rata pas l'étincelle qui dansa dans les prunelles de sa compagne. Ce regard et le sourire joueur qu'elle portait depuis un moment annonçait un peu de mouvements dans la suite des choses. Tant mieux, Mia s'ennuyait à mourir et ne demandait qu'un peu de distraction. Elle haussa un sourcil quand la brune s'installa confortablement sur sa propre petite personne. Effectivement, les choses prenaient un tout autre tour. Et elle pouvait difficilement y opposer la moindre résistance. Elle ferma à demi les paupières, savourant les mains qui se perdaient dans ses cheveux. Si elle se perdait un peu dans le contact physique et bien tant pis. Sa magie s'agitait toujours douloureusement, mais il s'y mêlait une pointe de satisfaction, comme si elle ronronnait en reconnaissant la proximité d'une entité tout aussi magique qu'elle. Cependant ça ne l'empêchait pas de suivre la discussion. Ni de remarquer l'écart étrange entre les actes de Shell et ses paroles. Tout dans son attitude penchant vers la confiance absolue en elle alors que le moindre de ses mots venait la contredire. Mahélia tendit doucement la main pour frôler la joue de la jeune femme, à peine une caresse. « Tu as ce pouvoir, toi. Peut être que notre amie a peur que tu aies plus de confiance en toi qu'elle n'en a jamais eu. Pourquoi n'est-ce pas le cas ? » Parce que c'était un oiseau de malheur, parce que la mettre sur la défensive n'était jamais une bonne chose, parce qu'elle avait un besoin maladif de contrôler, ce qui l'effrayait plus que tout le reste. Et si elle avait effectivement peur de ce que Rachelle pouvait faire en étant sure d'elle, elle s'assurerait que ce ne serait jamais le cas. Elle ne permettrait pas à une de ses voix de devenir dangereuse.
Revenir en haut Aller en bas

Invitéavatar

Invité




MessageSujet: Re: Hey sister, know the water's sweet but blood is thicker {Rachelle   Ven 13 Fév - 21:35


« Elle a une bien drôle notion de ce qu'est la liberté. » Rachelle esquissa un sourire triste à la constatation du génie. Mahélia ne savait pas à quel point elle disait vrai, à ce propos. Mnémis, presque, n’en avait aucune notion, de la liberté. D’un certain point de vue, un point de vue relativement pessimiste, l’oracle aurait pu considérer n’en avoir jamais eu. C’était faux. Une créature comme elle ne méritait même pas de connaitre la liberté. Elle n’avait pas été portée en ce monde pour connaitre un développement personnel. Rachelle n’était qu’un outil, et cela valait également pour sa créatrice. Elles avaient un but à servir et en dehors de cela, elles n’étaient rien. La différence, entre les deux entités, c’était que Shell prenait la peine de s’en plaindre, alors que Mnémis avait dépassé cet état depuis bien des années, déjà. Mnémis était dans la réaction, et c’était ce qui effrayait Rachelle, de connaitre les plans de la presque centenaire. Il fallait qu’elle agisse, qu’elle fasse tout, pour oublier ce qui existait, dans ce futur qu’elle ne maitrisait pas. Alors, elle grimpa au sommet de Mahélia, idées insidieuses se mêlant à son esprit.

Rachelle eut un sourire de prédateur, en observant le peu de résistance dont faisait preuve la blonde. Alors que celle-ci avait les yeux clos, elle se pencha vers Mahélia, prenant appui d’une main sur le dossier du canapé, se logeant dans le creux de son oreille. « Tu es frustrée à ce point ? » La criminelle sourit, le stratagème fonctionnant à merveille pour enterrer ses propres doutes, jouant de ces sensations qu’elle maitrisait à la perfection, tout en se perdant volontairement dans ce qu’elle captait chez la blonde. Shell était le parfait catalyseur et faisait sienne cette même frustration qui habitait Mahélia, à laquelle cette dernière répondait bien. Elle sourit au touché initié et écouta d’une oreille distraite la réponse qui s’éleva dans le silence de l’appartement. Rachelle écrasa sa cigarette à moitié consommé, en se contorsionnant vaguement, pour atteindre la cannette de sa comparse, qui servit de cendrier improvisé. « Pourquoi n'est-ce pas le cas ? » Elle se redressa en un mouvement agile, tirant son effort de ses abdominaux, pour retrouver sa position, impériale, au-dessus de Mahélia. Cette lueur continuait de tournoyer dans son regard, ce qui ne présageait rien de réellement bon. Ce serait un petit chaos, tout ce pour quoi Rachelle était douée.

La pensée d’Elias vint lui embrouiller l’esprit une seconde et elle fronça les sourcils, ce qui ne fit qu’accentuer la migraine qui germait dans un coin de son cerveau. Ah oui, elle était là pour ça. Sa main gauche se ficha sur le flanc de Mahélia, où elle reposait tranquille. « A ton avis… qu’est-ce qui serait assez fort pour initier le doute chez elle ? » Sa voix lascive s’échappa de sa langue, sa main libre arrêtant de faire tourner une bague autour de ses doigts, elle fit craquer son poignet, avant d’attraper fermement le sein du génie, sans aucune once d’hésitation. Son sourire continuait de lui fendre les lèvres et elle se pencha sur la nuque du génie, effleurant la peau, sans réellement y imposer sa marque. Elle hésita entre mordre et embrasser. Alors, elle continua de parler. « Mnémis ne peut pas prévoir ce qui peut lui arriver. Elle est incapable de deviner son propre futur. » Il en découlait que Rachelle, elle aussi, baignait dans ce total inconnu. Oh, elle pouvait deviner, se montrer prudente, sur certains sujets. Mais le futur de Mnémis ne serait jamais une certitude, comme celle qu’elle pouvait lire chez les inconnus, chez tous ceux qui l’entouraient. Rachelle se redressa en un mouvement simple, remettant ses mèches sauvages en place, une intuition malveillante dans le coin de ses yeux. « Alors, elle a décidé de se créer le sien. » L’électricité de son regard se planta dans les yeux de Mahélia. « Ou plutôt, d’y mettre fin. »
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Hey sister, know the water's sweet but blood is thicker {Rachelle   


Revenir en haut Aller en bas
 

Hey sister, know the water's sweet but blood is thicker {Rachelle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MAGIC IS COMING ™ :: HORS-JEU :: ARCHIVES :: ARCHIVES VERSION N°01 :: SUJETS RP-